Xiapex

Helstu upplýsingar

  • Heiti vöru:
  • Xiapex
  • Lyf við lungum:
  • Mannfólk
  • Lyfjaform:
  • Allópatísk lyf

Skjöl

Staðsetning

  • Fáanlegt í:
  • Xiapex
    Evrópusambandið
  • Tungumál:
  • franska

Meðferðarupplýsingar

  • Meðferðarhópur:
  • Autres médicaments pour les troubles du système musculo-squelettique
  • Lækningarsvæði:
  • Dupuytren Contracture
  • Ábendingar:
  • Xiapex est indiqué pour:Le traitement de la maladie de Dupuytren chez les patients adultes avec un cordon palpable. Le traitement des hommes adultes avec la maladie de la Peyronie, un matériau de la plaque et de la courbure de la déformation d'au moins 30 degrés au début de la thérapie.
  • Vörulýsing:
  • Revision: 18

Staða

  • Heimild:
  • EMA - European Medicines Agency
  • Leyfisstaða:
  • Autorisé
  • Leyfisnúmer:
  • EMEA/H/C/002048
  • Leyfisdagur:
  • 27-02-2011
  • EMEA númer:
  • EMEA/H/C/002048
  • Síðasta uppfærsla:
  • 30-03-2019

Opinber matsskýrsla

30 Churchill Place

Canary Wharf

London E14 5EU

United Kingdom

An agency of the European Union

Telephone

+44 (0)20 3660 6000

Facsimile

+44 (0)20 3660 5555

Send a question via our website

www.ema.europa.eu/contact

© European Medicines Agency, 2015. Reproduction autorisée, moyennant mention de la source.

EMA/748449/2015

EMEA/H/C/002048

Résumé EPAR à l’intention du public

Xiapex

collagénase de clostridium histolyticum

Le présent document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à Xiapex. Il

explique de quelle manière l'évaluation du médicament à laquelle le comité des médicaments à usage

humain (CHMP) a procédé l'a conduit à rendre un avis favorable à l'octroi d'une autorisation de mise

sur le marché et à établir ses recommandations relatives aux conditions d'utilisation de Xiapex.

Qu'est-ce que Xiapex?

Xiapex se présente sous la forme d'une poudre et d'un solvant à reconstituer en solution injectable. Il

contient le principe actif collagénase de clostridium histolyticum.

Dans quel cas Xiapex est-il utilisé?

Xiapex est utilisé pour le traitement de la maladie de Dupuytren et de la maladie de La Peyronie chez

l'adulte.

La maladie de Dupuytren est une affection dans laquelle un ou plusieurs doigts sont repliés vers la

paume de la main et ne peuvent être totalement étirés. Elle est due à un épaississement des tissus

situés sous la peau de la paume, qui forment des «cordes» tirant sur les doigts. Xiapex est destiné à

une utilisation chez les patients présentant au niveau de leurs paumes des cordes suffisamment

épaisses pour que l'on puisse les sentir à travers la peau.

La maladie de La Peyronie est une affection masculine dans laquelle des plaques fibreuses (tissu

cicatriciel) se forment dans le pénis. Il en résulte une courbure anormale du pénis entraînant parfois

une douleur ou des difficultés à avoir des rapports sexuels. Xiapex est utilisé chez les patients

présentant des plaques palpables à travers la peau et chez lesquels la courbure anormale du pénis est

d'au moins 30 degrés au début du traitement.

Le médicament n'est délivré que sur ordonnance.

Xiapex

EMA/748449/2015

Page 2/4

Comment Xiapex est-il utilisé?

Xiapex doit être prescrit par un médecin formé à l'utilisation du médicament et expérimenté dans le

diagnostic et la prise en charge de la maladie de Dupuytren ou des troubles génitaux masculins.

Pour le traitement de la maladie de Dupuytren, le médecin injecte la dose appropriée de Xiapex

directement dans une corde dans la paume du patient. Environ 24 heures après l'injection, le doigt

peut être étiré par le médecin, en appliquant une «procédure d'extension du doigt» au cours de

laquelle le doigt est étiré pendant 10 à 20 secondes environ, pour faciliter la rupture de la corde. Un

maximum de 2 cordes ou de 2 articulations affectées d'une même main peuvent être traitées en même

temps. Si l'injection et l'extension du doigt n'ont pas donné de réponse satisfaisante, la procédure peut

être répétée à intervalles d'un mois jusqu'à 3 injections au maximum par corde.

Pour les patients atteints de la maladie de La Peyronie, Xiapex est administré pendant 4 cycles de

traitement au maximum, chacun durant environ 6 semaines. Au cours de chaque cycle, la dose de

Xiapex est injectée dans la plaque causant la déformation, puis une seconde injection est administrée 1

à 3 jours après la première. Une «procédure de remodelage pénien» est ensuite appliquée par le

médecin après 1 à 3 jours supplémentaires afin d'étirer doucement et courber la plaque dans la

direction opposée à la courbure anormale. Les patients doivent ultérieurement poursuivre chaque jour

les procédures de remodelage à domicile, selon les instructions, pendant le reste du cycle.

Pour de plus amples informations sur l'utilisation de Xiapex, notamment sur les instructions relatives

aux procédures d'extension du doigt et de remodelage pénien, veuillez consulter le résumé des

caractéristiques du produit (également compris dans l'EPAR).

Comment Xiapex agit-il?

Les cordes de la paume de la main chez les patients atteints de la maladie de Dupuytren et les plaques

caractérisant la maladie de La Peyronie sont constituées de fibres d'une protéine appelée collagène.

Xiapex contient un mélange de deux «collagénases», des enzymes qui dégradent le collagène.

Injectées dans une corde ou une plaque, les collagénases détruisent les fibres de collagène, ce qui

affaiblit la corde ou la plaque.

Les collagénases contenues dans Xiapex sont extraites de la bactérie Clostridium histolyticum.

Quelles études ont été menées sur Xiapex?

Xiapex a été comparé avec un placebo (un traitement fictif) dans deux études principales incluant au

total 374 patients adultes atteints de la maladie de Dupuytren. Les patients ont été traités par trois

injections et leurs mains ont été examinées trois mois après la dernière injection, pour déterminer le

degré d'extension des articulations du doigt. Le critère principal d'évaluation de l'efficacité était la

proportion de patients dont l'articulation la plus atteinte a pu être étirée de façon à ce que le doigt ne

soit pas fléchi de plus de 5 degrés.

Pour la maladie de La Peyronie, Xiapex a été comparé à un placebo dans deux autres études portant

sur 832 hommes. Les patients ont reçu jusqu'à 4 cycles de traitement, comprenant chacun deux

injections et des procédures de remodelage ultérieures, et les effets ont été mesurés dans le cadre du

suivi après 1 an. Les principaux critères d'évaluation de l'efficacité étaient la réduction de la courbure

anormale du pénis et la mesure dans laquelle l'affection a été gênante pour le patient.

Xiapex

EMA/748449/2015

Page 3/4

Quel est le bénéfice démontré par Xiapex au cours des études?

Xiapex s'est avéré d'une efficacité supérieure à celle du placebo dans le traitement de la maladie de

Dupuytren. Parmi les patients qui ont participé à la première étude jusqu'à la fin, 64 % (130 sur 203)

de ceux ayant reçu Xiapex ont pu étirer leurs doigts jusqu'à un angle égal ou inférieur à 5 degrés,

contre 7 % (7 sur 103) des patients sous placebo. Dans la seconde étude, les chiffres étaient de 44 %

(20 sur 45) pour le groupe Xiapex et de 5 % (1 sur 21) pour le groupe placebo.

Xiapex a également été d'une efficacité supérieure à celle du placebo dans le traitement de la maladie

de La Peyronie, avec une amélioration de 38 % et 31 % de la courbure anormale dans les deux études,

contre 21 % et 15 % respectivement pour le placebo. Une amélioration supérieure a également été

démontrée avec Xiapex par rapport au placebo dans l'évaluation par les patients de la gêne

occasionnée par l'affection après le traitement.

Quel est le risque associé à l'utilisation de Xiapex?

Les effets indésirables les plus couramment observés avec Xiapex étaient des réactions au niveau du

site d'injection, telles que gonflement, hématome, saignement et douleurs. Les réactions au site

d'injection étaient très fréquentes, survenant chez la grande majorité des patients. Ces réactions

étaient essentiellement de gravité légère à modérée et s'atténuaient en général en une ou deux

semaines. Xiapex ne doit pas être utilisé dans le traitement de la maladie de La Peyronie si la plaque

affecte l'urètre (le canal transportant l'urine et le sperme vers l'extérieur). Pour une description

complète des effets indésirables et des restrictions associés à Xiapex, voir la notice.

Pourquoi Xiapex a-t-il été approuvé?

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a estimé que les bénéfices de Xiapex sont

supérieurs à ses risques et a recommandé l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché pour ce

médicament.

Quelles sont les mesures prises pour assurer l'utilisation sûre et efficace de

Xiapex?

Un plan de gestion des risques a été élaboré pour s'assurer que Xiapex est utilisé d'une manière aussi

sûre que possible. Sur la base de ce plan, des informations de sécurité ont été incluses dans le résumé

des caractéristiques du produit et dans la notice de Xiapex, y compris les précautions à observer par

les professionnels des soins de santé et les patients.

La société qui commercialise Xiapex doit également s'assurer que tous les médecins susceptibles

d'utiliser le médicament soient suffisamment formés à l'usage du médicament et expérimentés dans le

diagnostic et la prise en charge de la maladie de Dupuytren ou de la maladie de La Peyronie. La société

doit fournir un programme de formation destiné aux médecins, portant sur l'utilisation correcte du

médicament et sur les effets indésirables potentiels qui y sont liés.

Autres informations relatives à Xiapex:

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché valide dans toute l'Union

européenne pour Xiapex, le 28 février 2011.

L'EPAR complet relatif à Xiapex est disponible sur le site web de l'Agence, sous:

ema.europa.eu/Find

medicine/Human medicines/European Public Assessment Reports. Pour plus d'informations sur le

Xiapex

EMA/748449/2015

Page 4/4

traitement par Xiapex, veuillez consulter la notice (également comprise dans l'EPAR) ou contacter

votre médecin ou pharmacien.

Dernière mise à jour du présent résumé: 11-2015

Upplýsingar um fylgiseðil sjúklinga: samsetning, vísbendingar, aukaverkanir, skammtar, milliverkanir, aukaverkanir, meðgöngu, brjóstagjöf

B. NOTICE

Notice : Information de l’utilisateur

Xiapex 0,9 mg poudre et solvant pour solution injectable

collagénase de

Clostridium histolyticum

Veuillez lire attentivement cette notice avant que l’on ne vous administre ce médicament car elle

contient des informations importantes pour vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d'autres questions, interrogez votre médecin.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin. Ceci s’applique

aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

Qu'est-ce que Xiapex et dans quels cas est-il utilisé

Quelles sont les informations à connaître avant de recevoir Xiapex

Comment Xiapex est-il utilisé

Quels sont les effets indésirables éventuels

Comment conserver Xiapex

Contenu de l’emballage et autres informations

1.

Qu’est-ce que Xiapex et dans quels cas est-il utilisé

Xiapex est utilisé pour traiter deux maladies différentes :

la maladie de Dupuytren chez les patients

adultes ayant une corde palpable

la maladie de La Peyronie chez les hommes adultes

Maladie de Dupuytren

Cette maladie provoque une flexion de votre doigt ou de vos doigts vers l’intérieur de la main. Cette

flexion appelée flessum (ou contracture) est due à la formation anormale d'une corde contenant du

collagène sous votre peau. Pour de nombreuses personnes, un flessum se traduit par des difficultés

importantes à réaliser certaines tâches de la vie quotidienne comme conduire, serrer la main de

quelqu’un, faire du sport, ouvrir un bocal, utiliser un clavier ou tenir des objets.

Maladie de La Peyronie

Cette maladie affecte les hommes adultes et provoque l’apparition d’une « plaque », qui peut être

détectée au toucher, et associée à une courbure du pénis. La maladie peut entraîner un changement de

forme du pénis en érection en raison d’une accumulation anormale de tissu cicatriciel, formant ce que

l’on appelle une plaque, au sein des fibres élastiques du pénis. La plaque peut empêcher l’obtention

d’une érection droite car elle ne s’étire pas autant que le reste du pénis. Chez les hommes atteints de

la maladie de La Peyronie, le pénis en érection peut être courbé ou tordu.

La substance active contenue dans Xiapex est la collagénase de

Clostridium histolyticum

et cette

collagénase est produite à l’aide du micro-organisme

Clostridium histolyticum

. Xiapex est injecté par

votre médecin dans la corde présente au niveau de votre doigt/main ou dans la plaque présente au

niveau de votre pénis et agit en dégradant le collagène de la corde ou de la plaque.

Dans la maladie de Dupuytren, Xiapex dégrade le collagène formant la corde, ce qui élimine

totalement ou partiellement le flessum et permet à votre doigt ou vos doigts de se redresser.

Dans la maladie de La Peyronie, Xiapex dégrade le collagène présent dans la plaque responsable de la

courbure de votre pénis en érection, ce qui peut aider à ce que votre érection auparavant courbée

devienne plus droite et vous permettre de vous sentir moins incommodé par la maladie. La réduction

de la courbure obtenue sera variable d’une personne à l’autre.

2.

Quelles sont les informations à connaître avant de recevoir Xiapex

Vous ne devez jamais recevoir Xiapex :

Si vous êtes allergique à la collagénase de

Clostridium histolyticum

ou à l'un des autres

composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6).

En cas de maladie de La Peyronie, si le traitement de la plaque fait intervenir l’urètre (le

conduit par lequel passent les urines).

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de recevoir Xiapex.

Réactions allergiques

Des réactions allergiques sévères peuvent se produire chez les patients recevant Xiapex car ce

médicament contient des protéines étrangères au corps humain.

Contactez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un des symptômes de réaction

allergique suivants après une injection de Xiapex :

urticaire

gonflement du visage

difficultés à respirer

douleur dans la poitrine

Le risque potentiel de survenue d’une réaction allergique grave ou de développement d’un syndrome

musculo-squelettique après utilisation répétée de Xiapex ne peut être exclu. Les symptômes de

syndrome musculo-squelettique peuvent être des douleurs articulaires ou musculaires, une rigidité des

épaules, un gonflement de la main, une fibrose palmaire et un épaississement des tendons ou

l’apparition de nodules dans les tendons. Si vous remarquez l'un de ces symptômes, vous devez en

informer votre médecin.

Avant d'utiliser ce médicament

, vérifiez que votre médecin sait :

si vous avez déjà développé une réaction allergique lors d’une précédente injection de Xiapex.

si vous avez un antécédent de problèmes de coagulation du sang ou si vous prenez des

médicaments pour aider à contrôler la coagulation de votre sang (connus sous le nom

d'anticoagulants).

si vous prenez actuellement des anticoagulants, vous ne devez pas utiliser Xiapex au cours des

7 jours qui suivent l'administration de la dernière dose de votre anticoagulant. Il existe une

exception, l'utilisation d'une dose quotidienne maximale de 150 mg d'acide acétylsalicylique

(une substance présente dans de nombreux médicaments utilisés pour empêcher la coagulation

du sang), est autorisée.

Si vous êtes traité(e) pour la maladie de Dupuytren

Ce médicament doit uniquement être injecté dans la corde de collagène de votre main par votre

médecin. Celui-ci veillera à ne pas l'injecter dans les tendons, les nerfs ou les vaisseaux sanguins. Une

injection accidentelle dans les tendons, les nerfs ou les vaisseaux sanguins pourrait provoquer des

saignements ou des lésions, voire une atteinte permanente de ces structures. Si la corde à traiter

adhère à la peau, vous présentez un risque plus élevé de fissure ou de déchirure de la peau pendant la

procédure d'extension du doigt qui suivra l'injection de Xiapex.

Informez votre médecin si vous avez déjà reçu Xiapex par le passé ou prévoyez de recevoir Xiapex

pour traiter une affection appelée maladie de La Peyronie. Cette maladie, qui affecte les hommes

adultes, provoque l’apparition d’une « plaque », qui peut être détectée au toucher, et une courbure du

pénis en érection.

Si vous êtes traité pour la maladie de La Peyronie

Ce médicament doit uniquement être injecté par votre médecin dans la plaque présente au niveau de

votre pénis.

Fracture du pénis (rupture des corps caverneux) ou autre lésion grave du pénis

L’injection d’une dose de Xiapex peut provoquer une dégradation des tubes du pénis appelés corps

caverneux. Après le traitement par Xiapex, l’un de ces tubes pourrait se rompre au cours d’une

érection. C’est ce que l’on appelle la rupture des corps caverneux ou fracture du pénis.

Après le traitement par Xiapex, il est également possible que survienne une rupture de vaisseaux

sanguins dans le pénis, entraînant une accumulation de sang sous la peau (hématome).

Les symptômes d’une fracture du pénis (rupture des corps caverneux) ou autre lésion grave du pénis

peuvent être notamment :

un bruit ou une sensation de claquement dans le pénis en érection

une soudaine incapacité à maintenir une érection

une douleur dans le pénis

une ecchymose violacée et un gonflement du pénis

des difficultés à uriner ou la présence de sang dans les urines

Contactez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un des symptômes de fracture du

pénis ou de lésion grave du pénis mentionnés ci-dessus, ceux-ci pouvant nécessiter une

intervention chirurgicale.

Abstenez-vous de tout rapport sexuel ou autre activité sexuelle pendant au moins 2 semaines

après la seconde injection d’un cycle de traitement par Xiapex et après la disparition de la douleur et

du gonflement le cas échéant.

Informez votre médecin si vous avez déjà reçu Xiapex par le passé ou prévoyez de recevoir Xiapex

pour traiter une affection appelée maladie de Dupuytren. Cette maladie provoque la formation d’une

corde dans le tissu de la paume de la main et une flexion d’un ou plusieurs doigt(s) en direction de la

paume, de telle façon qu’il est impossible de tendre ces doigts.

Enfants et adolescents

Il n’existe pas d’utilisation justifiée de Xiapex chez les enfants et adolescents âgés de 0 à 18 ans dans

le traitement de la maladie de Dupuytren ou de la maladie de La Peyronie.

Autres médicaments et Xiapex

Informez votre médecin si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre

médicament. Cela comprend les médicaments pour aider à contrôler la coagulation de votre sang

(connus sous le nom d'anticoagulants), les dérivés de l’anthraquinone, certains antibiotiques

(tétracyclines et anthracyclines/quinolones) pour traiter des infections. Il n’existe pas d’interactions

connues lors de l’utilisation concomitante de médicaments traitant le dysfonctionnement érectile et le

traitement par Xiapex.

Grossesse et allaitement

Maladie de Dupuytren

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse,

demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de recevoir ce médicament.

Il n’existe pas de données concernant l'utilisation de Xiapex chez la femme enceinte. L'utilisation de

Xiapex n'est donc pas recommandée pendant la grossesse et le traitement doit être reporté après la

grossesse.

Il n’existe pas de données concernant l'utilisation de Xiapex au cours de l’allaitement. L'utilisation de

Xiapex n'est donc pas recommandée pendant l’allaitement.

Maladie de La Peyronie

Cette maladie n’affecte pas les femmes.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Si vous ressentez des étourdissements, un engourdissement ou une altération des sensations et des

maux de tête juste après une injection de Xiapex, vous devez éviter les tâches potentiellement

dangereuses comme la conduite de véhicules ou l'utilisation de machines jusqu'à ce que ces effets

aient disparu ou que votre médecin vous l’ait indiqué.

Un gonflement et des douleurs peuvent gêner l'utilisation de la main traitée dans la maladie de

Dupuytren.

Xiapex contient du sodium

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par dose, c.-à-d. qu’il est

essentiellement « sans sodium ».

3.

Comment Xiapex est-il utilisé

Seuls des médecins ayant été formés de façon appropriée à la bonne utilisation de Xiapex et

expérimentés dans la prise en charge de la maladie de Dupuytren et de la maladie de La Peyronie sont

autorisés à vous administrer le traitement.

Xiapex vous sera administré par injection directe dans la région responsable de la flexion de votre

doigt/pénis (injection intralésionnelle). Votre médecin effectuera toutes les injections de Xiapex.

La dose recommandée de votre médicament prescrit est de 0,58 mg.

Maladie de Dupuytren

Le volume total de l'injection dépend de l'articulation à traiter. Votre médecin choisira soigneusement

l'endroit où la corde de collagène est la plus accessible et il effectuera l'injection dans la corde.

Après l'injection, votre médecin placera un pansement sur votre main. Vous devrez limiter les

mouvements du doigt traité pendant 24 heures et il n'est pas rare que le doigt se redresse de lui-même

chez certains patients. Vous ne devez ni fléchir ni étendre les doigts de la main traitée tant que votre

médecin ne vous a pas conseillé de le faire. Ne tentez à aucun moment de rompre la corde traitée en la

manipulant vous-même. Surélevez la main traitée autant que possible jusqu'au lendemain de la

procédure d'extension du doigt.

Votre médecin vous demandera de revenir le voir environ 24 à 72 heures après l'injection afin de

tenter d'étendre votre doigt pour le redresser. Après l'extension de votre doigt, votre médecin vous

mettra une attelle que vous devrez porter la nuit pendant 4 mois au maximum.

Si votre doigt ne s’est toujours pas redressé lors d'une visite de contrôle chez votre médecin, il se peut

que vous ayez besoin de traitements supplémentaires par Xiapex, qui pourront être administrés

4 semaines environ après le premier traitement. Les procédures d'injection et d'extension du doigt

peuvent être effectuées jusqu'à 3 fois par corde à intervalles d'environ 4 semaines. Au cours d’une

visite de traitement, il est possible d’effectuer des injections dans un nombre maximal de deux cordes

ou de deux articulations touchées dans la même main. Si la maladie a provoqué de multiples flessums,

les autres cordes pourront être traitées lors d’autres visites de traitement qui seront espacées d’environ

4 semaines, comme déterminé par votre médecin.

N'oubliez pas de demander à votre médecin à quel moment vous pourrez reprendre vos activités

quotidiennes après le traitement par Xiapex. Il est recommandé d'éviter les activités fatigantes pour

votre doigt tant que votre médecin ne vous le permet pas. Votre médecin pourra vous recommander de

pratiquer une série d'exercices de flexion et d'extension du doigt plusieurs fois par jour pendant

plusieurs mois.

L’expérience acquise avec Xiapex dans les études cliniques se limite actuellement à un maximum de

3 injections par corde et un total de 8 injections maximum dans les mains.

Maladie de La Peyronie

Votre médecin injectera Xiapex dans la plaque responsable de la courbure de votre pénis.

Xiapex est administré dans le cadre d’un cycle de traitement. Lors de chaque cycle de

traitement, vous recevrez une première injection de Xiapex, suivie d’une seconde injection

un autre jour (1 à 3 jour[s] plus tard).

Après chaque injection de Xiapex, votre pénis pourra être enveloppé dans un bandage.

Votre médecin vous indiquera quand retirer le pansement.

Un à trois jour(s) après la seconde injection de Xiapex dans le cadre d’un cycle de traitement,

vous devrez retourner voir votre médecin pour qu’il effectue une procédure manuelle visant à

aider votre pénis à s’étirer et se redresser. Votre médecin vous indiquera quand revenir pour

cette procédure.

Votre médecin vous montrera comment vous y prendre pour étirer et redresser délicatement

votre pénis. Pour plus d’informations, voir «

Instructions à suivre pour étirer délicatement

votre pénis

» et «

Instructions à suivre pour redresser délicatement votre pénis

à la fin

de la notice

La manipulation visant à étirer délicatement votre pénis doit être effectuée uniquement

lorsque le pénis n’est pas en érection.

Vous devrez étirer délicatement votre pénis 3 fois par

jour pendant 6 semaines après chaque cycle de traitement.

La manipulation visant à redresser délicatement votre pénis doit être effectuée

uniquement lorsque vous avez une érection en dehors de toute activité sexuelle (érection

spontanée).

Vous devrez redresser délicatement votre pénis 1 fois par jour pendant 6 semaines

après chaque cycle de traitement.

Votre médecin vous indiquera quand vous pourrez reprendre des activités sexuelles après

chaque cycle de traitement.

Votre médecin vous indiquera également quand revenir si des cycles de traitement

supplémentaires sont nécessaires.

L’expérience acquise avec Xiapex dans les études cliniques se limite actuellement à quatre cycles de

traitement, pour un total de 8 injections administrées dans la plaque responsable de la courbure.

Prévenez immédiatement votre médecin si vous avez des difficultés à étirer ou redresser votre pénis

ou si vous avez des douleurs ou d’autres soucis.

Si vous avez reçu plus de Xiapex que vous n’auriez dû

Comme ce médicament vous est administré par votre médecin, il est très peu probable que vous

receviez une dose incorrecte. Dans le cas très improbable où votre médecin vous administrerait une

dose supérieure à la dose recommandée, les effets indésirables éventuels mentionnés à la rubrique 4

« Quels sont les effets indésirables éventuels ? » pourraient être plus sévères.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à

votre médecin ou à votre pharmacien.

4.

Quels sont les effets indésirables éventuels

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne

surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Réaction allergique

La survenue d’une réaction allergique sévère a été signalée de façon peu fréquente (1 cas). Veuillez

consulter immédiatement un médecin si vous présentez des signes ou symptômes d'une réaction

allergique grave, par exemple, rougeur ou rash, gonflement, sensation d’une boule dans la gorge ou

difficultés à respirer.

Vous ne devez pas recevoir Xiapex

si vous savez que vous avez eu une

réaction allergique grave à la collagénase ou à l'un des autres composants du produit.

Maladie de Dupuytren

La plupart des effets indésirables qui se sont produits au cours des études cliniques ont été d'intensité

légère ou modérée et ils ont été localisés au niveau de la main traitée.

Les effets indésirables suivants ont été observés avec Xiapex lorsqu’il a été administré dans un

nombre maximal de deux cordes ou articulations par visite de traitement :

Effets indésirables très fréquents

(pouvant affecter plus d'une personne sur 10) :

réactions au site d'injection telles que saignements, douleurs, gonflement, sensibilité et

ecchymoses

démangeaisons dans la main

sensation de douleurs dans la main, le poignet ou le bras

ganglions gonflés ou volumineux près du coude ou sous le bras

gonflement de la main ou du bras

Effets indésirables fréquents

(pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10) :

réactions au site d'injection telles que douleurs, chaleur, gonflement, présence de bulles,

rougeur de la peau et/ou éruption cutanée

plaie cutanée au site d'injection

plaie cutanée, bulle de sang

ganglions douloureux près des coudes ou sous le bras

gonflement et douleurs des articulations

sensation de brûlure, perte partielle de sensibilité, sensation de picotements ou engourdissement

étourdissements, maux de tête, nausées

augmentation de la transpiration

Effets indésirables peu fréquents

(pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100) :

rupture d'un tendon, lésion d'un ligament

diminution du nombre de plaquettes

gonflement de la paupière

réaction allergique

douleurs chroniques

gêne, lésion, paralysie du membre

tremblements/secousses, sensibilité accrue aux stimuli

évanouissements

vomissements, diarrhée, douleurs abdominales hautes

rash, eczéma

raideur, craquement des articulations

spasme musculaire, faiblesse musculaire, raideur ou gêne musculo-squelettique

sensation de douleurs dans l'aine, l'épaule, la paroi thoracique ou le cou

gonflement

fièvre, douleurs généralisées, gêne, fatigue, sensation de chaleur, malaise, syndrome pseudo-

grippal

intolérance au froid des doigts traités

réactions au site d'injection, y compris desquamation de la peau, coloration anormale de la

peau, infection, douleurs, tension de la peau, engourdissement, irritation ou nodules, escarre,

plaie

augmentation des enzymes hépatiques

agitation, désorientation, irritabilité, impatience, difficultés à dormir

essoufflement, hyperventilation

inflammation des ganglions lymphatiques (lymphadénite), inflammation des canaux

lymphatiques (lymphangite) conduisant à une rougeur de la peau avec œdème, sensibilité au

toucher et chaleur, généralement accompagnée d’une marque rouge et de ganglions

lymphatiques gonflés.

Maladie de La Peyronie

Fracture du pénis (rupture des corps caverneux) ou autre lésion grave du pénis

Des fractures du pénis (rupture des corps caverneux) ou autres lésions graves du pénis se sont

produites de façon peu fréquente.

Contactez immédiatement votre médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants de

fracture du pénis ou autre lésion grave du pénis :

bruit ou une sensation de claquement dans le

pénis en érection, une soudaine incapacité à maintenir une érection, une douleur dans le pénis, une

ecchymose violacée et un gonflement du pénis, des difficultés à uriner ou la présence de sang dans les

urines, une accumulation de sang sous la peau au niveau du site d’injection.

La plupart des effets indésirables survenus au cours des études cliniques ont été de sévérité légère ou

modérée et se sont résorbés dans les 2 semaines suivant l’injection.

Les effets indésirables suivants ont été observés avec Xiapex :

Effets indésirables très fréquents

(pouvant affecter plus d’une personne sur 10)

:

ecchymose ou gonflement du pénis et douleur dans le pénis

légère accumulation de sang sous la peau au niveau du site d’injection

Effets indésirables fréquents

(pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)

:

réactions au site d’injection telles que présence de bulles, gonflement, démangeaisons ou

formation d’une plaque dure sous la peau

douleur au site d’injection et au-dessus du pénis

bulle ou rougeur/coloration anormale du pénis

démangeaison génitale

érection douloureuse, rapports sexuels douloureux et dysfonction érectile

Effets indésirables peu fréquents

(pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 100)

:

ganglions lymphatiques douloureux et enflés

augmentation des globules blancs

rythme cardiaque rapide

acouphènes (sifflement dans l’oreille)

gonflement abdominal

constipation

sensation de chaleur

éruption cutanée au site d’injection

fièvre

faiblesse

frissons

syndrome pseudo-grippal

écoulement d’une bulle (cloque) sur le pénis

sensibilité

réaction allergique

infection fongique de la peau (champignon)

infection

infection des voies aériennes supérieures

coupure de la peau

plaie ouverte

accumulation de sang issu d’un vaisseau sanguin dans le scrotum

lésion articulaire

bruit/sensation de claquement indiquant une fracture du pénis

augmentation du taux de sucre dans le sang

augmentation de la tension artérielle

rétention d’eau

douleur dans le dos

douleur et gêne au niveau de l’aine

épaississement à proximité du ligament à la base du pénis

sensibilité du ligament à la base du pénis

maux de tête

étourdissements

goût désagréable

sensation anormale

sensation de brûlure

augmentation/diminution de la sensibilité aux stimuli sensoriels

rêves anormaux

dépression

tendance à éviter les rapports sexuels

douleur au moment d’urine/augmentation du volume des urines

formation de tissu cicatriciel dans le pénis

troubles du pénis

aggravation de la maladie de La Peyronie

dysfonctionnement sexuel

rougeur, gonflement et douleur au niveau du scrotum

gêne et ecchymose génitales

douleur pelvienne

diminution de la taille du pénis

formation d’un caillot sanguin dans la veine du pénis

toux

petite zone d’inflammation

sueurs nocturnes

plaie sur la peau du pénis

éruption cutanée produisant une rougeur

trouble cutané/irritation

accumulation de sang à l’extérieur de vaisseaux sanguins

ecchymose

affection des vaisseaux lymphatiques

inflammation veineuse superficielle

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous

pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration

décrit en Annexe V. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage

d’informations sur la sécurité du médicament.

5.

Comment conserver Xiapex

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Votre médecin ne doit pas utiliser ce médicament après la date de péremption indiquée sur

l’emballage et sur l'étiquette du flacon après EXP. La date de péremption fait référence au dernier

jour de ce mois.

À conserver au réfrigérateur (entre 2 ºC et 8 ºC). Ne pas congeler.

Après reconstitution, une utilisation immédiate du produit est recommandée. Xiapex une fois

reconstitué peut être conservé à température ambiante (entre 20 ºC et 25 ºC) pendant au maximum une

heure ou au réfrigérateur entre 2 ºC et 8 ˚C pendant au maximum 4 heures avant l'administration. Si

réfrigérée, la solution reconstituée doit être amenée à température ambiante (entre 20 °C et 25 °C)

pendant environ 15 minutes avant utilisation.

Votre médecin ne doit pas utiliser Xiapex si la solution reconstituée est colorée ou contient des

particules. La solution doit être transparente, incolore, et exempte de grumeaux, flocons ou particules.

Votre médecin est responsable de la conservation, de la manipulation et de l'élimination de Xiapex.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre

pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à

protéger l'environnement.

6.

Contenu de l’emballage et autres informations

Ce que contient Xiapex

La substance active est la collagénase de

Clostridium histolyticum

. Chaque flacon de Xiapex

contient 0,9 mg de collagénase de

Clostridium histolyticum

Les autres composants sont le saccharose, le trométamol et l'acide chlorhydrique 2,4 % m/m

(pour l’ajustement du pH).

Le solvant contient du chlorure de calcium dihydraté, du chlorure de sodium et de l'eau pour

préparations injectables.

Comment se présente Xiapex et contenu de l'emballage extérieur

Xiapex est composé d'une poudre et d’un solvant pour solution injectable. La poudre blanche

lyophilisée est fournie dans un flacon de 3 mL en verre transparent de type I, muni d'un bouchon en

caoutchouc, d'un opercule en aluminium et d'un capuchon en plastique amovible.

Le solvant utilisé pour dissoudre la poudre est un liquide incolore transparent. Il est fourni sous la

forme de 3 mL de solution dans un flacon de 5 mL en verre transparent de type I, muni d'un bouchon

en caoutchouc, d'un opercule en aluminium et d'un capuchon en plastique amovible.

Xiapex se présente sous forme d'une boîte contenant 1 flacon de poudre de Xiapex et 1 flacon de

solvant.

Titulaire de l'Autorisation de mise sur le marché et fabricant

Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché

Swedish Orphan Biovitrum AB (publ), SE-112 76 Stockholm, Suède

Fabricant

Swedish Orphan Biovitrum AB (publ), SE-112 76 Stockholm, Suède

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site internet de l'Agence

européenne des médicaments http://www.ema.europa.eu.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux patients atteints de la maladie de

La Peyronie :

Instructions à suivre pour étirer délicatement votre pénis

Étirez délicatement votre pénis 3 fois par jour. Effectuez cette manipulation uniquement

lorsque votre pénis est au repos (pas en érection).

D’une main, tenez le bout de votre pénis avec vos doigts. De l’autre main, tenez la base du

pénis avec les doigts (voir l’illustration ci-dessous).

Tirez délicatement sur votre pénis pour l’allonger jusqu’à son maximum et tenez-le ainsi étiré

pendant 30 secondes.

Relâchez le bout de votre pénis et laissez votre pénis retrouver sa longueur normale.

Instructions à suivre pour redresser délicatement votre pénis

Redressez délicatement votre pénis une fois par jour. Effectuez cette manipulation uniquement

lorsque vous avez une érection en dehors de toute activité sexuelle (érection spontanée). Le

redressement du pénis ne doit pas provoquer de douleur ou d’inconfort.

Tenez votre pénis d’une main. De l’autre main, poussez délicatement votre pénis dans le

sens opposé à la courbure (voir l’illustration ci-dessous). Tenez le pénis dans cette position

plus redressée pendant 30 secondes, puis relâchez.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de la santé :

Instructions pour l'utilisation et la manipulation

Maladie de Dupuytren

1.

Procédure de préparation - reconstitution

Le flacon unidose contenant Xiapex et le flacon unidose contenant le solvant pour reconstitution de la

solution injectable doivent être conservés au réfrigérateur.

Avant utilisation, sortez du réfrigérateur le flacon contenant la poudre lyophilisée de Xiapex et

le flacon contenant le solvant pour la reconstitution et laissez les deux flacons à température

ambiante pendant au moins 15 minutes et au maximum 60 minutes. Inspectez visuellement le

flacon contenant Xiapex. Le culot de poudre lyophilisée doit être intact et de couleur blanche.

Confirmez l'articulation à traiter (métacarpo-phalangienne [MP] ou interphalangienne

proximale [IPP]) car le volume de solvant nécessaire pour la reconstitution dépend du type

d'articulation (l'articulation IPP nécessite un volume d'injection plus faible).

Une fois le capuchon amovible de chaque flacon retiré, nettoyez le bouchon en caoutchouc et la

surface autour du flacon contenant Xiapex et du flacon contenant le solvant pour reconstitution

à l’aide d’un tampon d’alcool stérile en respectant les règles d’asepsie (aucun autre antiseptique

ne doit être utilisé).

Utilisez uniquement le solvant fourni pour la reconstitution. Le solvant contient du calcium, qui

est nécessaire à l’activité de Xiapex.

À l’aide d’une seringue de 1 mL portant des graduations de 0,01 mL et équipée d’une aiguille

fixe de 12 ou 13 mm et de calibre 27 (non fournie), prélevez le volume approprié de solvant

fourni :

0,39 mL de solvant pour les cordes affectant une articulation MP dans la maladie de

Dupuytren

0,31 mL de solvant pour les cordes affectant une articulation IPP dans la maladie

de Dupuytren

Injectez lentement le solvant sur les parois du flacon contenant la poudre lyophilisée de Xiapex.

Ne retournez pas le flacon et n’agitez pas la solution. Faites tourner lentement la solution pour

vous assurer que la poudre lyophilisée est entièrement dissoute dans la solution.

La solution de Xiapex reconstituée peut être conservée à température ambiante (20 ºC à 25 ºC)

pendant un maximum d’une heure ou au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C) pendant un maximum

de 4 heures avant administration. Si la solution de Xiapex reconstituée est conservée au

réfrigérateur, laissez cette solution se réchauffer à température ambiante pendant environ

15 minutes avant utilisation.

Jetez la seringue et l’aiguille utilisées pour la reconstitution, ainsi que le flacon de solvant.

Lorsque vous administrez deux injections dans la même main au cours d’une visite de

traitement, utilisez une nouvelle seringue et un autre flacon de solution reconstituée (contenant

0,58 mg de Xiapex) pour la seconde injection. Répétez les étapes 1 à 8.

2.

Repérage de la zone à traiter

Avant chaque cycle de traitement, repérez la zone à traiter de la façon suivante :

Confirmez l'articulation à traiter (métacarpo-phalangienne [MP] ou interphalangienne

proximale [IPP]) car le volume de solvant nécessaire pour la reconstitution dépend du type

d'articulation (l'articulation IPP nécessite un volume d'injection plus faible).

3.

Procédure d'injection

L'administration d'un anesthésique local avant l'injection de Xiapex n'est pas recommandée, car cela

pourrait gêner le positionnement correct de l'injection.

La solution reconstituée de Xiapex doit être transparente. Inspectez visuellement la solution

pour vérifier l’absence de particules et de coloration avant l’administration. Si la solution

contient des particules, est trouble ou colorée, n’injectez pas la solution reconstituée.

Reconfirmez la corde à traiter. Le site choisi pour l'injection doit être l'endroit où la corde

contractée est le plus loin possible des tendons fléchisseurs sous-jacents et où la peau n'adhère

pas fortement à la corde.

Lorsque vous administrez deux injections dans la même main au cours d’une visite de

traitement, commencez par le doigt qui est le plus situé du côté cubital de la main et poursuivez

vers le côté radial (p. ex. de l’auriculaire à l’index). Pour un même doigt, commencez par

l’articulation touchée qui est le plus située du côté proximal du doigt et poursuivez vers le côté

distal (p. ex. MP puis IPP). Pour chaque injection, suivez les étapes 4 à 10.

Appliquez un antiseptique sur le site d’injection et laissez la peau sécher.

Au moyen d'une nouvelle seringue stérile permettant une injection sans volume mort (seringue

hubless) graduée tous les 0,01 mL avec une aiguille fixe de 12 ou 13 mm et de calibre 26 ou 27

(non fournie), prélevez le

volume de solution reconstituée

nécessaire pour permettre

l'injection d'une dose de 0,58 mg de Xiapex :

0,25 mL de Xiapex reconstitué pour les cordes affectant une articulation MP ou

0,20 mL de Xiapex reconstitué pour les cordes affectant une articulation IPP.

Faites attention avec les cordes proches de la zone du pli de flexion de l'articulation IPP. En cas

d'injection dans une corde affectant l'articulation IPP de l'auriculaire (petit doigt), veillez à

injecter le produit aussi près que possible du pli digito-palmaire et à ne pas insérer l'aiguille à

plus de 2 ou 3 mm de profondeur. Pour les articulations IPP, ne pas injecter à plus de 4 mm en

aval du pli digito-palmaire.

Avec votre main non dominante, maintenez fermement la main du patient à traiter tout en

exerçant simultanément une pression sur la corde. Avec votre main dominante, insérez l'aiguille

dans la corde, en veillant à la maintenir à l'intérieur de la corde. Évitez de traverser

complètement la corde avec l'aiguille afin de minimiser le risque d'injection de Xiapex dans des

tissus autres que la corde. Après positionnement de l'aiguille, si vous craignez de l'avoir placée

dans le tendon fléchisseur, exercez un léger mouvement passif de l'articulation

interphalangienne distale (IPD). Si vous craignez d'avoir placé l'aiguille dans un tendon ou que

le patient remarque une paresthésie, retirez l'aiguille et repositionnez-la dans la corde. Si

l'aiguille est bien positionnée, vous noterez une certaine résistance au cours de la procédure

d'injection. Voir la Figure 1 ci-dessous pour l'illustration de la technique d'injection.

Après vous être assuré que l'aiguille est correctement positionnée dans la corde, injectez

environ le tiers de la dose.

Puis, tout en maintenant en permanence l'aiguille sous la peau, retirez l'extrémité de l'aiguille de

la corde et repositionnez-la légèrement plus en aval (à environ 2-3 mm) du site de l'injection

initiale dans la corde et injectez à nouveau un tiers de la dose.

Toujours en maintenant l'aiguille sous la peau, retirez l'extrémité de l'aiguille de la corde et

repositionnez-la une troisième fois en amont du site de l'injection initiale (à environ 2-3 mm) et

injectez la quantité restante de produit dans la corde (voir la Figure 2).

Les figures 1 et 2 ci-dessous sont présentées uniquement à des fins illustratives et peuvent ne pas être

représentatives de la localisation précise des structures anatomiques chez un patient en particulier.

Figure 1 : Illustration de la technique d'injection.

Figure 2 : Injection en trois étapes de Xiapex dans la corde.

Entourez la main traitée du patient avec un pansement de gaze doux et épais.

Une fois l’injection effectuée, jetez la quantité restante de la solution reconstituée et du solvant

après l'injection. Ne pas conserver, mélanger ou utiliser des flacons contenant des quantités

restantes de solution reconstituée ou de solvant non utilisé.

Les patients doivent être informés de :

Ne pas fléchir ou étendre les doigts de la main traitée afin de réduire l'extravasation de

Xiapex en dehors de la corde jusqu'à la fin de la procédure d'extension du doigt.

Ne tenter à aucun moment de rompre la corde traitée eux-mêmes.

Surélever la main traitée autant que possible jusqu'au lendemain de la procédure

d'extension du doigt.

Contacter rapidement leur médecin en présence de signes d'infection (par exemple,

fièvre, frissons, augmentation de la rougeur ou œdème) ou de difficultés à plier le doigt

après la disparition du gonflement (symptômes de rupture de tendon).

Retourner voir leur médecin environ 24 à 72 heures après chaque injection pour un

examen de la main traitée et la mise en place éventuelle d'une procédure d'extension du

doigt pour rompre la corde.

4.

Procédure d'extension du doigt

Lors de la visite de contrôle, environ 24 à 72 heures après l’injection, vérifiez si le flessum a

disparu. Si le flessum persiste, une procédure d'extension du doigt sera effectuée afin de tenter

de rompre la corde.

Si les cordes de deux articulations touchées dans un même doigt ont été traitées, réalisez la

procédure d’extension du doigt sur la corde affectant l’articulation MP avant de réaliser la

procédure sur la corde affectant l’articulation IPP.

Une anesthésie locale peut être utilisée, si nécessaire, au cours de la procédure d'extension du

doigt.

Avec le poignet du patient en position fléchie, exercez une tension d'étirement modérée sur la

corde traitée en étendant le doigt pendant environ 10 à 20 secondes. Pour les cordes affectant

l'articulation IPP, réalisez la procédure d'extension du doigt lorsque l'articulation MP est en

position fléchie.

Si la première procédure d'extension du doigt n'entraîne pas de rupture de la corde, une

deuxième et une troisième tentatives peuvent être faites à intervalles de 5 à 10 minutes. Il est

recommandé de ne pas dépasser 3 tentatives de rupture d'une corde par articulation touchée.

Si la corde n'est pas rompue après 3 tentatives d'extension par corde, une visite de contrôle peut

être programmée 4 semaines environ après l'injection. Si, lors de cette nouvelle visite, la corde

contractée persiste, une nouvelle procédure d'injection et d'extension du doigt pourra être

effectuée.

Après la ou les procédures d'extension du doigt et la mise en place d'une attelle (avec

l'articulation traitée en extension maximale), les patients doivent être informés de :

Ne pas exercer d'activité fatigante avec la main traitée tant qu'il ne leur est pas conseillé

de le faire.

Porter l'attelle la nuit pendant 4 mois maximum.

Réaliser une série d'exercices de flexion et d'extension du doigt plusieurs fois par jour

pendant plusieurs mois.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de la santé :

Instructions pour l'utilisation et la manipulation

Maladie de La Peyronie

1.

Procédure de préparation - reconstitution

Le flacon unidose contenant Xiapex et le flacon unidose contenant le solvant pour reconstitution de la

solution injectable doivent être conservés au réfrigérateur.

Avant utilisation, sortez du réfrigérateur le flacon contenant la poudre lyophilisée de Xiapex et

le flacon contenant le solvant pour la reconstitution et laissez les deux flacons à température

ambiante pendant au moins 15 minutes et au maximum 60 minutes. Inspectez visuellement le

flacon contenant Xiapex. Le culot de poudre lyophilisée doit être intact et de couleur blanche.

Une fois le capuchon amovible de chaque flacon retiré, nettoyez le bouchon en caoutchouc et la

surface autour du flacon contenant Xiapex et du flacon contenant le solvant pour reconstitution

à l’aide d’un tampon d’alcool stérile en respectant les règles d’asepsie (aucun autre antiseptique

ne doit être utilisé).

Utilisez uniquement le solvant fourni pour la reconstitution. Le solvant contient du calcium, qui

est nécessaire à l’activité de Xiapex.

À l’aide d’une seringue de 1 mL portant des graduations de 0,01 mL et équipée d’une aiguille

fixe de 12 ou 13 mm et de calibre 27 (non fournie), prélevez le volume approprié de

solvant

fourni

0,39 mL de solvant pour la plaque pénienne dans la maladie de La Peyronie

Injectez lentement le solvant sur les parois du flacon contenant la poudre lyophilisée de Xiapex.

Ne retournez pas le flacon et n’agitez pas la solution. Faites tourner lentement la solution pour

vous assurer que la poudre lyophilisée est entièrement dissoute dans la solution.

La solution de Xiapex reconstituée peut être conservée à température ambiante (20 ºC à 25 ºC)

pendant un maximum d’une heure ou au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C) pendant un maximum

de 4 heures avant administration. Si la solution reconstituée de Xiapex est réfrigérée, il faut que

cette solution soit remise à la température ambiante pendant environ 15 minutes avant

utilisation.

Jetez la seringue et l’aiguille utilisées pour la reconstitution, ainsi que le flacon de solvant.

2.

Repérage de la zone à traiter

Avant chaque cycle de traitement, repérez la zone à traiter de la façon suivante :

Provoquez une érection du pénis.

Localisez la plaque au niveau du point de concavité maximale (ou point focal) sur la

courbure du pénis.

Marquez ce point à l’aide d’un feutre chirurgical. Ce point correspond à la zone cible de

la plaque où doit se faire le dépôt de Xiapex.

3.

Procédure d’injection

La solution reconstituée de Xiapex doit être transparente. Inspectez visuellement la solution

pour vérifier l’absence de particules et de coloration avant l’administration. Si la solution

contient des particules, est trouble ou colorée, n’injectez pas la solution reconstituée.

Appliquez un antiseptique sur le site d’injection et laissez la peau sécher.

Administrez un anesthésique local adapté, si nécessaire.

Au moyen d'une nouvelle seringue permettant une injection sans volume mort (seringue

« hubless ») graduée tous les 0,01 mL avec une aiguille fixe de 12 ou 13 mm et de calibre 27

(non fournie), prélevez un volume de 0,25 mL de

solution reconstituée (contenant 0,58 mg de

Xiapex).

Le pénis doit être flaccide avant l’injection de Xiapex. Placez la pointe de l’aiguille sur le côté

de la plaque cible, alignée sur le point de concavité maximale. Orientez l’aiguille de façon à

qu’elle pénètre la plaque par le côté et NON vers le bas ou perpendiculairement aux corps

caverneux.

Piquez et introduisez l’aiguille de façon transversale sur la largeur de la plaque, en direction du

côté opposé de la plaque, sans la traverser entièrement. Pour évaluer et confirmer le bon

positionnement de l’aiguille, notez attentivement la résistance ressentie en tirant de façon

minime sur le piston de la seringue.

Une fois la pointe de l’aiguille placée à l’intérieur de la plaque, débutez l’injection en

appliquant une pression constante pour injecter lentement le médicament dans la plaque.

Retirez lentement l’aiguille de façon à déposer l’ensemble de la dose le long du trajet de

l’aiguille à l’intérieur de la plaque. Lorsque la plaque a une largeur de quelques millimètres

seulement, la distance couverte lors du retrait de l’aiguille peut être très limitée. Le but est dans

tous les cas de déposer la totalité de la dose à l’intérieur de la plaque.

Une fois l’aiguille entièrement retirée, exercez une légère pression sur le site d’injection.

Appliquez un pansement, si nécessaire.

Jetez la quantité restante de la solution reconstituée et du solvant après chaque injection. Il

convient de ne pas conserver, mélanger, ou utiliser des flacons contenant des quantités restantes

de solution reconstituée ou de solvant non utilisé.

La seconde injection de chaque cycle de traitement doit être effectuée à environ 2 à 3 mm de

distance de la première injection.

4.

Procédure de modelage du pénis

Le modelage du pénis contribue à atténuer la courbure anormale et à redresser le corps du pénis. Lors

de la visite de contrôle, 1 à 3 jours après la seconde injection de chaque cycle de traitement, pratiquez

une procédure de modelage du pénis (telle que décrite ci-dessous) sur le pénis flaccide afin d’étirer et

d’allonger la plaque qui a été rompue par Xiapex :

Administrez une anesthésie locale adaptée, si nécessaire.

Après avoir revêtu des gants, saisissez le pénis flaccide au niveau de la plaque ou de la

zone indurée, à une distance proximale et distale de 1 cm autour du site d’injection.

Évitez toute pression directe sur le site d’injection.

Utilisez la plaque cible comme point d’appui et, avec les deux mains, exercez une

pression ferme et constante de façon à allonger et étirer la plaque. Le but est d’obtenir

progressivement une déviation dans la direction opposée à la courbure pénienne du

patient, en étirant jusqu’à ressentir une résistance modérée. Maintenez la pression

pendant 30 secondes, puis relâchez.

Après une pause de 30 secondes, répétez la manipulation de modelage du pénis pour un

total de 3 tentatives de modelage de 30 secondes chacune.

Il convient de fournir ensuite au patient les instructions nécessaires pour réaliser lui-même le

modelage du pénis à domicile chaque jour pendant les 6 semaines qui suivent la visite au cours de

laquelle le médecin effectue le modelage du pénis lors de chaque cycle de traitement, conformément

aux instructions détaillées fournies dans la notice.

ANNEXE IV

CONCLUSIONS SCIENTIFIQUES ET MOTIFS DE LA MODIFICATION DES TERMES

DES AUTORISATIONS DE MISE SUR LE MARCHÉ

Conclusions scientifiques

Compte tenu du rapport d’évaluation du PRAC sur le PSUR concernant la collagénase de

Clostridium

histolyticum (traitement de la maladie de Dupuytren et de la maladie de La Peyronie) les conclusions

scientifiques du CHMP sont les suivantes :

Le titulaire de l’autorisation de mise sur le marché a soumis, avec ce PSUR, une liste récapitulative

des cas rapportés d’intolérance au froid sur la période à laquelle se rapporte ce PSUR. De manière

cumulative, 5 cas d’intolérance à la température, 5 cas de froideur périphérique, 3 cas de trouble

vasculaire périphérique et 5 cas de maladie de Raynaud ont été rapportés. Deux cas se sont résorbés à

l’arrêt du médicament, 8 cas ne se sont pas résorbés/sont restés en l’état, et pour 8 cas, l’issue est

inconnue. Sur la base des informations disponibles, on peut établir que les doigts qui ont été traités

sont affectés et que, lorsque le temps est froid, ils deviennent blancs et/ou froids. Dans certains cas, le

phénomène est apparu plusieurs mois après l’injection. L’apparition d’une froideur périphérique peut

toutefois être considérée, pour certains patients, comme un effet indésirable grave ayant une influence

sur la capacité à travailler. Les symptômes peuvent inclure des douleurs, une altération de la sensation

ou des modifications de la couleur et entraîner une morbidité débilitante qui affecte la vie des

patients. La froideur périphérique est également connue dans le cas d’une fasciectomie et peut être

présente après une intervention chirurgicale ou un traumatisme au niveau des membres supérieurs.

Deux cas ont été également rapportés dans la littérature après un traitement par collagénase de

Clostridium histolyticum de la maladie de Dupuytren avec une nouvelle apparition d’une intolérance

au froid. La pathophysiologie de la sensibilité au froid en tant que complexe de symptômes survenant

après une lésion n’est pas bien élucidée et, à ce jour, il n’existe pas de traitement connu permettant de

prévenir l’apparition de ce syndrome ou de le traiter. Les symptômes tendent soit à disparaître soit à

s’intensifier au fil du temps. En s’appuyant sur les preuves disponibles, le PRAC a conclu que

« l’intolérance au froid des doigts traités » doit être ajoutée comme nouvelle réaction indésirable au

médicament avec la fréquence « peu fréquent » dans la rubrique 4.8 du RCP et dans la rubrique 4 de

la notice.

Le CHMP approuve les conclusions scientifiques formulées par le PRAC.

Motifs de la modification des termes de l’autorisation de mise sur le marché

Sur la base des conclusions scientifiques relatives à la collagénase de Clostridium histolyticum

(traitement de la maladie de Dupuytren et de la maladie de La Peyronie), le CHMP estime que le

rapport bénéfice-risque du médicament contenant de la collagénase de Clostridium histolyticum

(traitement de la maladie de Dupuytren et de la maladie de La Peyronie) demeure inchangé, sous

réserve des modifications proposées des informations sur le produit.

Le CHMP recommande que les termes de l’autorisation de mise sur le marché soient modifiés.