Nuwiq

Evrópusambandið - franska - EMA (European Medicines Agency)

Kauptu það núna

Upplýsingar fylgiseðill PIL
Vara einkenni SPC
Opinber matsskýrsla PAR
Virkt innihaldsefni:
simoctocog alfa
Fáanlegur frá:
Octapharma AB
ATC númer:
B02BD02
INN (Alþjóðlegt nafn):
simoctocog alfa
Meðferðarhópur:
Facteurs de coagulation du sang
Lækningarsvæði:
Hémophilie A
Ábendingar:
Traitement et prophylaxie des saignements chez les patients atteints d'hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII). Nuwiq peut être utilisé pour tous les groupes d'âge.
Vörulýsing:
Revision: 7
Leyfisstaða:
Autorisé
Leyfisnúmer:
EMEA/H/C/002813
Leyfisdagur:
2014-07-22
EMEA númer:
EMEA/H/C/002813

Skjöl

Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - búlgarska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - tékkneska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - eistneska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - lettneska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - litháíska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - ungverska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - maltneska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - hollenska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - portúgalska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - rúmenska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - slóvakíska
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - slóvenska
Samantekt á eiginleikum vöru Samantekt á eiginleikum vöru - norskt bókmál
Opinber matsskýrsla Opinber matsskýrsla - króatíska

B. NOTICE

Notice: Information de l'utilisateur

Nuwiq 250 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 500 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 2000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 2500 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 3000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 4000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

simoctocog alfa (facteur VIII de coagulation humain recombinant)

Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament, car elle contient des

informations importantes pour vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d'autres questions, interrogez votre médecin.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d'autres personnes. Il

pourrait leur être nocif, même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin. Ceci s'applique

aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

Qu'est-ce que Nuwiq et dans quel cas est-il utilisé

Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser Nuwiq

Comment utiliser Nuwiq

Quels sont les effets indésirables éventuels

Comment conserver Nuwiq

Contenu de l'emballage et autres informations

1.

Qu'est-ce que Nuwiq et dans quel cas est-il utilisé ?

Nuwiq contient la substance active simoctocog alfa, facteur VIII de coagulation humain recombinant.

Le facteur VIII est nécessaire au sang pour former un caillot sanguin et arrêter le saignement. Chez les

patients atteints d'hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII), le facteur VIII est absent ou ne

fonctionne pas correctement.

Nuwiq remplace le facteur VIII manquant. Il est utilisé pour le traitement et la prévention des

hémorragies chez les patients atteints d'hémophilie A et est indiqué pour tous les groupes d’âge.

2.

Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser Nuwiq

N'utilisez jamais Nuwiq :

si vous êtes allergique au principe actif simoctocog alfa ou à l'un des autres composants

contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6).

En cas de doute, interrogez votre médecin.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin avant d'utiliser Nuwiq.

Dans de rares cas, vous pouvez développer une réaction anaphylactique (réaction allergique soudaine

et grave) à Nuwiq. Vous devez connaître les premiers signes de réactions allergiques, ils sont

mentionnés dans la rubrique 4 « Réactions allergiques ».

Si l’un de ces symptômes apparaît, cessez immédiatement l’injection et contactez votre médecin.

L’apparition d’inhibiteurs du facteur VIII est une complication connue pouvant survenir pendant le

traitement avec un produit de facteur VIII, peu importe lequel. Ces inhibiteurs, notamment à une forte

concentration, empêchent le traitement d’être efficace ; vous ou votre enfant serez donc surveillé

étroitement afin de déceler l’apparition de ces inhibiteurs. Si un saignement n’est pas correctement

contrôlé avec Nuwiq, informez-en immédiatement votre médecin.

Événements cardiovasculaires

Chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire, le traitement substitutif avec le

facteur VIII peut augmenter le risque cardiovasculaire.

Complications liées au cathéter

Si un dispositif d'accès veineux central (DAVC) est nécessaire, le risque de complications liées au

DAVC, notamment des infections locales, une bactériémie et une thrombose au site du cathéter, doit

être pris en compte.

Il est fortement recommandé qu’à chaque administration de Nuwiq à un patient, le nom et le numéro

de lot du produit soient enregistrés afin de maintenir un lien entre le patient et le numéro de lot du

médicament.

Autres médicaments et Nuwiq

Informez votre médecin si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser tout autre

médicament.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou si vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse,

demandez conseil à votre médecin avant de prendre ce médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Nuwiq n'a aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

Nuwiq contient du sodium

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par flacon, c’est-à-dire qu’il est

essentiellement « sans sodium ».

Toutefois, selon votre poids et la posologie, il se peut que vous receviez plus qu’un flacon.

Ceci doit être pris en considération si vous suivez un régime contrôlé en sodium.

3.

Comment utiliser Nuwiq

Le traitement avec Nuwiq sera initié par un médecin expérimenté dans la prise en charge des patients

atteints d'hémophilie A. Administrez toujours ce médicament en suivant scrupuleusement les

instructions de votre médecin ou du personnel hospitalier. En cas de doute, interrogez votre médecin

ou le personnel hospitalier.

Nuwiq est habituellement injecté dans une veine (par voie intraveineuse) par votre médecin ou par une

infirmière / un infirmier expérimenté(e) dans la prise en charge des patients atteints d'hémophilie A.

Vous pouvez vous administrer Nuwiq par injection, ou une autre personne peut également le faire pour

vous, mais seulement après avoir reçu une formation adaptée.

Votre médecin calculera votre dose de Nuwiq (en unités internationales = UI) en fonction de votre état

de santé et de votre poids, et selon qu'il est utilisé comme traitement préventif ou comme traitement

des hémorragies. La fréquence d'administration de Nuwiq dépendra de l'efficacité du traitement sur

vous. Habituellement, le traitement de l’hémophilie A est un traitement à vie.

Prévention des saignements

La dose habituelle de Nuwiq est de 20 à 40 UI par kg de poids corporel, administrée tous les 2 à 3

jours. Cependant, dans certains cas, et particulièrement chez les jeunes patients, il peut être nécessaire

d'administrer le médicament à des intervalles plus courts ou d'augmenter les doses.

Traitement des saignements

La dose de Nuwiq est calculée en fonction de votre poids corporel et du taux de facteur VIII à

atteindre. Le taux de facteur VIII à atteindre dépendra de la gravité et de la localisation du saignement.

Si vous avez l'impression que l'effet de Nuwiq est insuffisant, parlez-en à votre médecin. Votre

médecin effectuera des tests de laboratoire appropriés pour s'assurer que vous présentez un taux de

facteur VIII adéquat. Ceci est particulièrement important lorsque vous êtes sur le point de subir une

intervention chirurgicale majeure.

Patients développant des inhibiteurs du facteur VIII

Si votre facteur VIII plasmatique n'atteint pas le taux attendu avec Nuwiq, ou si le saignement n'est

pas maîtrisé, ce pourrait être le signe d'un développement d'inhibiteurs du facteur VIII. Votre médecin

le vérifiera. Vous pourriez avoir besoin d'une dose plus élevée de Nuwiq ou même d'un médicament

différent pour maîtriser les saignements. Ne pas augmenter la dose totale de Nuwiq pour maîtriser

votre saignement sans consulter votre médecin au préalable.

Utilisation chez les enfants et les adolescents

L'administration de Nuwiq chez les enfants et les adolescents ne diffère pas de l'administration chez

des adultes. Comme les perfusions de produits de facteur VIII peuvent être plus fréquentes chez

l’enfant et l’adolescent, un dispositif d'accès veineux central (DAVC) peut s'avérer nécessaire. Un

DAVC est un connecteur externe ouvrant l’accès au sang par un cathéter sans injection dans la peau.

Si vous avez utilisé plus de Nuwiq que vous n'auriez dû

Aucun symptôme de surdosage n'a été signalé. Si vous avez injecté plus de Nuwiq que vous n'auriez

dû, adressez-vous à votre médecin.

Si vous oubliez d'utiliser Nuwiq

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre. Passez à la

dose suivante immédiatement et continuez selon les conseils de votre médecin.

Si vous arrêtez d'utiliser Nuwiq

N'arrêtez pas d'utiliser Nuwiq sans consulter au préalable votre médecin.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à

votre médecin.

4.

Quels sont les effets indésirables éventuels ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne

surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Réactions allergiques

Vous devez connaître les premiers signes de réactions allergiques. Si une réaction allergique soudaine

et sévère (anaphylactique) survient (très rarement : peut toucher jusqu’à 1 sur 10 000 personnes),

l'injection doit être arrêtée immédiatement. Vous devez contacter votre médecin immédiatement si

vous ressentez l'un des symptômes suivants :

éruption cutanée, urticaire, érythème, démangeaisons généralisées,

gonflement des lèvres et de la langue,

difficulté à respirer, respiration sifflante, oppression thoracique,

sensation générale de malaise,

vertige et perte de conscience.

Ces symptômes peuvent être des symptômes précoces d'un choc anaphylactique. En cas de survenue

de l'un de ces symptômes, arrêtez l'injection immédiatement et contactez votre médecin. Des

symptômes sévères nécessitent un traitement d'urgence.

Des effets indésirables très fréquents peuvent toucher plus de 1 personne sur 10

Inhibiteurs du facteur VIII chez des patients non préalablement traités.

Chez les enfants et les adolescents n’ayant jamais été traités par un produit de facteur VIII, des

inhibiteurs (ou anticorps) (voir rubrique 2) peuvent apparaître de manière très fréquente (pouvant

toucher plus d’1 patient sur 10).

Cependant, chez les patients ayant déjà reçu un traitement par un produit de facteur VIII (pendant plus

de 150 jours), ce risque est peu fréquent (peut toucher moins d’1 patient sur 100). En cas d’apparition

d’inhibiteurs, le traitement cessera d’être efficace et vous, ou votre enfant, pourriez avoir un

saignement persistant. Dans ce cas, consultez immédiatement votre médecin.

Des effets indésirables fréquents peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10

Hypersensibilité, fièvre

Des effets indésirables

peu fréquents

peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100

Picotements, engourdissements (paresthésie), céphalées, inflammation au site d'injection, douleur au

site d'injection, douleurs dorsales, vertiges, sécheresse buccale, étourdissements, vague sensation de

gêne corporelle, essoufflement, anémie hémorragique, positivité aux anticorps non neutralisants

(PTP).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin. Ceci s'applique aussi à

tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer

les effets indésirables directement via le système national de déclaration décrit en Annexe V. En

signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d'informations sur la sécurité du

médicament.

5.

Comment conserver Nuwiq

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N'utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la boîte et l'étiquette du flacon

après EXP. La date de péremption fait référence au dernier jour du mois.

À conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C). Ne pas congeler. Conserver le flacon dans l'emballage

d’origine à l'abri de la lumière.

Avant reconstitution, Nuwiq peut être conservé à température ambiante (jusqu'à 25°C) pendant une

seule période de 1 mois maximum. Notez la date de début de conservation de Nuwiq à température

ambiante sur l'emballage extérieur. Ne remettez pas Nuwiq au réfrigérateur après l'avoir conservé à

température ambiante.

Utilisez la solution reconstituée immédiatement après la reconstitution.

N'utilisez pas ce médicament si vous remarquez des signes visibles de détérioration de l'emballage

inviolable, notamment de la seringue et/ou du flacon.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre

pharmacien d'éliminer les médicaments que vous n'utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger

l'environnement.

6.

Contenu de l'emballage et autres informations

Ce que contient Nuwiq

Poudre :

La substance active est le facteur VIII de coagulation humain recombinant (simoctocog alfa).

Chaque flacon de poudre contient 250, 500, 1000, 2000, 2500, 3000 ou 4000 UI de simoctocog

alfa.

Chaque solution reconstituée contient environ 100, 200, 400, 800, 1000, 1200 ou 1600 UI/mL

de simoctocog alfa.

Les autres composants sont le saccharose, le chlorure de sodium, le chlorure de calcium

dihydraté, le chlorhydrate d'arginine, le citrate de sodium dihydraté et le poloxamère 188. Voir

rubrique 2, « Nuwiq contient du sodium ».

Solvant :

Eau pour préparations injectables

Qu'est-ce que Nuwiq et contenu de l'emballage extérieur

Nuwiq se présente sous forme de poudre et de solvant pour solution injectable. La poudre est de

couleur blanche à blanc cassé, et contenue dans un flacon en verre. Le solvant est constitué d'eau pour

préparations injectables et est fourni dans une seringue en verre préremplie.

Après reconstitution, la solution est limpide, incolore et exempte de particules étrangères.

Chaque emballage de Nuwiq contient :

1 flacon de poudre contenant 250, 500, 1000, 2000, 2500, 3000 ou 4000 UI de simoctocog alfa

1 seringue préremplie contenant 2,5 mL d'eau pour préparations injectables

1 dispositif de transfert pour flacon

1 aiguille à ailettes

2 tampons imbibés d'alcool

Titulaire de l'Autorisation de mise sur le marché et fabricant

Octapharma AB, Lars Forssells gata 23, 112 75 Stockholm, Suède

Pour toute information sur ce médicament, vous pouvez prendre contact avec le représentant local du

titulaire de l'autorisation de mise sur le marché :

België/Belgique/Belgien

Octapharma Benelux (Belgium)

Tél/Tel: +32 2 3730890

Lietuva

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

България

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Teл.: +46 8 56643000

Luxembourg/Luxemburg

Octapharma Benelux (Belgium)

Tél/Tel: +32 2 3730890

Česká republika

Octapharma CZ s.r.o.

Tel: +420 266 793 510

Magyarország

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

Danmark

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tlf: +46 8 56643000

Malta

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

Deutschland

Octapharma GmbH

Tel: +49 2173 9170

Nederland

Octapharma Benelux (Belgium)

Tel: +32 2 3730890

Eesti

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

Norge

Octapharma AS

Tlf: +47 63988860

Ελλάδα

Octapharma Hellas SA

Τηλ: +30 210 8986500

Österreich

Octapharma Handelsgesellschaft m.b.H.

Tel: +43 1 610321222

España

Octapharma S.A.

Tel: +34 91 6487298

Polska

Octapharma Poland Sp. z o.o.

Tel: +48 22 2082734

France

Octapharma France

Tél: +33 1 41318000

Portugal

Octapharma Produtos Farmacêuticos Lda.

Tel: +351 21 8160820

Hrvatska

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

România

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

Ireland

Octapharma AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

Slovenija

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

Ísland

Octapharma AS (Norway)

Sími: +47 63988860

Slovenská republika

Octapharma AG, o.z.z.o.

Tel: +421 2 54646701

Italia

Kedrion S.p.A.

Tel: +39 0583 767507

Suomi/Finland

Octapharma Nordic AB

Puh/Tel: +358 9 85202710

Κύπρος

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Τηλ: +46 8 56643000

Sverige

Octapharma Nordic AB

Tel: +46 8 56643000

Latvija

Octapharma Nordic AB (Sweden)

Tel: +46 8 56643000

United Kingdom

Octapharma Limited

Tel: +44 161 8373770

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site internet de l'Agence

européenne des médicaments : http://www.ema.europa.eu

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de la santé:

Traitement à la demande

La dose et la fréquence d'administration doivent toujours être adaptées de façon individuelle en

fonction de l’efficacité clinique constatée.

En cas de survenue des événements hémorragiques suivants, l'activité coagulante du facteur VIII ne

doit pas chuter en dessous du taux d'activité plasmatique indiqués (en % de la normale ou en UI/dL)

pendant la période correspondante. Le tableau suivant peut servir de guide pour la détermination des

posologies lors des épisodes hémorragiques et des interventions chirurgicales.

Intensité de l'hémorragie/

Type d'intervention

chirurgicale

Taux de facteur VIII

nécessaire (%)

(UI/dL)

Fréquences des injections (heures) /

Durée de traitement (jours)

Hémorragies

Début d’hémarthroses,

saignements musculaires ou

buccaux

20–40

Répéter toutes les 12 à 24 heures.

Pendant au moins 1 jour, jusqu'à la fin

de l'épisode hémorragique, indiquée

par la disparition de la douleur, ou

l’obtention d’une cicatrisation.

Hémarthroses et hémorragies

musculaires plus étendues, ou

hématomes

30-60

Répéter l'injection toutes les 12 à 24

heures pendant 3 à 4 jours ou plus

jusqu'à disparition de la douleur et de

l'invalidité aiguë

Hémorragies mettant en jeu le

pronostic vital

60-100

Répéter l'injection toutes les 8 à 24

heures jusqu'à disparition du risque

vital

Intervention chirurgicale

Chirurgie mineure

dont les extractions dentaires

30-60

Toutes les 24 heures, pendant au moins

1 jour, jusqu'à l’obtention d’une

cicatrisation

Chirurgie majeure

80-100

(pré et post-opératoire)

Répéter l'injection toutes les 8 à 24

heures jusqu'à obtention d’une

cicatrisation adéquate, puis administrer

le traitement pendant au moins 7 jours

supplémentaires pour maintenir une

activité coagulante du facteur VIII

entre 30 % et 60 % (UI/dL).

INSTRUCTIONS POUR LA PRÉPARATION ET L'ADMINISTRATION

Amenez à température ambiante la seringue de solvant (eau pour préparations injectables) et la

poudre du flacon fermé. Pour cela, tenez-les dans vos mains jusqu’à ce qu’elles soient aussi

chaudes que vos mains. Ne pas utiliser d’autres moyens pour chauffer le flacon et la seringue

préremplie. Cette température doit être maintenue au cours de la reconstitution.

Enlevez l'opercule amovible en plastique du flacon de poudre afin de découvrir la partie

centrale du bouchon en caoutchouc. Ne pas retirer le bouchon gris ni la bague métallique

entourant la partie supérieure du flacon.

Nettoyez le dessus du flacon à l'aide d'un tampon imbibé d'alcool. Laissez sécher.

Retirez le papier protecteur de l'emballage du dispositif de transfert pour flacon. Ne pas retirer

le dispositif de son emballage.

Placez et maintenez le flacon de poudre sur une surface plane. Tout en tenant l'emballage du

dispositif de transfert, placez le dispositif au-dessus du centre du bouchon en caoutchouc du

flacon de poudre. Appuyez fermement sur l'emballage du dispositif de transfert jusqu'à ce que

la pointe du dispositif pénètre dans le bouchon en caoutchouc. Une fois l'opération terminée,

le dispositif de transfert s'enclenche sur le flacon.

Retirez le papier protecteur de l'emballage de la seringue préremplie. Tenez la tige du piston

par l'extrémité et ne touchez pas l'axe. Fixez l'extrémité filetée de la tige du piston à la

seringue de solvant. Faites tourner la tige du piston dans le sens des aiguilles d'une montre

jusqu'à ce qu'une légère résistance soit ressentie.

Retirez l'embout protecteur d’inviolabilité en plastique de la seringue de solvant après avoir

rompu la zone perforée du capuchon. Ne pas toucher l'intérieur de l'opercule ni l'embout de la

seringue. Si la solution n'est pas utilisée immédiatement, fermez la seringue remplie, au

moyen de l'embout en plastique inviolable, pour la conserver.

Retirez l'emballage du dispositif de transfert et jetez-le.

Fixez la seringue de solvant au dispositif de transfert en poussant fermement et en tournant

dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'à ce qu'une légère résistance soit ressentie.

Injectez lentement tout le solvant dans le flacon de poudre en appuyant sur la tige du piston.

Sans extraire la seringue, secouez ou remuez délicatement le flacon circulairement pendant

quelques secondes. Ne pas agiter. Attendez que la poudre soit totalement dissoute.

Avant toute administration, vérifiez visuellement l'absence de particules dans la solution

obtenue. La solution doit être limpide, incolore et pratiquement exempte de particules visibles.

Ne pas utiliser de solutions troubles ou présentant des dépôts.

Retournez le flacon fixé à la seringue, et aspirez lentement la solution dans la seringue. Veillez

à ce que la totalité du flacon soit transférée dans la seringue.

Détachez la seringue remplie du dispositif de transfert en tournant dans le sens contraire des

aiguilles d'une montre, et jetez le flacon vide.

La solution est à présent prête pour une utilisation immédiate. Ne pas mettre au réfrigérateur.

Nettoyez le site d'injection choisi avec l'un des tampons imbibés d'alcool fournis.

Fixez la tubulure du nécessaire à perfusion fourni à la seringue.

Introduisez l'aiguille du nécessaire à perfusion dans la veine choisie. Si vous avez utilisé un

garrot pour rendre la veine plus visible, enlevez le garrot avant de commencer l'injection de la

solution.

Toute présence de sang dans la seringue est proscrite, en raison du risque de formation de

caillots fibrineux.

Injectez lentement la solution dans la veine, le débit ne doit pas excéder 4 mL par minute.

Si vous utilisez plus d'un flacon de poudre au cours d'un même traitement, vous pouvez réutiliser la

même aiguille d'injection. Le dispositif de transfert et la seringue sont à usage unique.

ANNEXE I

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

1.

DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT

Nuwiq 250 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 500 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 2000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 2500 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 3000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Nuwiq 4000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

2.

COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Nuwiq 250 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 250 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 250 UI contient environ 100 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Nuwiq 500 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 500 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 500 UI contient environ 200 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Nuwiq 1000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 1000 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 1000 UI contient environ 400 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Nuwiq 2000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 2000 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 2000 UI contient environ 800 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Nuwiq 2500 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 2500 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 2500 UI contient environ 1000 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Nuwiq 3000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 3000 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 3000 UI contient environ 1200 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Nuwiq 4000 UI, poudre et solvant pour solution injectable

Chaque flacon contient nominalement 4000 UI de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa.

Nuwiq 4000 UI contient environ 1600 UI/mL de facteur VIII de coagulation humain (ADNr),

simoctocog alfa, après reconstitution.

Le titre exprimé en Unités Internationales (UI) est déterminé par la méthode chromogénique de la

Pharmacopée Européenne. L'activité spécifique de Nuwiq est d'environ 9500 UI/mg de protéine.

Le simoctocog alfa (facteur VIII de coagulation humain (ADNr)) est une protéine purifiée constituée

de 1440 acides aminés. La séquence d'acides aminés est comparable à la forme 90 + 80 kDa du facteur

VIII plasmatique humain (c'est-à-dire sans le domaine B). Nuwiq est produit par la technique de

l'ADN recombinant sur cellules rénales embryonnaires humaines (HEK) 293F génétiquement

modifiées. Aucun produit d'origine animale ou humaine n'est ajouté au cours du procédé de fabrication

ou au médicament final.

Excipient à effet notoire

Un mL de solution reconstituée contient 7,35 mg de sodium (18,4 mg de sodium par flacon).

Pour la liste complète des excipients, voir la rubrique 6.1.

3.

FORME PHARMACEUTIQUE

Poudre et solvant pour solution injectable.

Poudre : poudre friable de couleur blanche à blanc cassé.

Solvant : limpide et incolore.

4.

DONNÉES CLINIQUES

4.1

Indications thérapeutiques

Traitement et prophylaxie des épisodes hémorragiques chez les patients atteints d'hémophilie A

(déficit congénital en facteur VIII).

Nuwiq peut être administré à tous les groupes d’âges.

4.2

Posologie et mode d'administration

Le traitement doit être administré sous la surveillance d'un médecin expérimenté dans le traitement de

l'hémophilie.

Surveillance du traitement

Au cours du traitement, il est conseillé d'effectuer une détermination appropriée des taux de

facteur VIII afin d'évaluer la dose à administrer ainsi que la fréquence de renouvellement des

injections. Selon les patients, la réponse au facteur VIII peut varier, entraînant des taux de récupération

in vivo

et des demi-vies différentes. Une posologie basée sur le poids corporel peut nécessiter une

adaptation chez les patients dont le poids est trop faible ou chez les patients en surpoids. Dans le cas

d’une intervention chirurgicale majeure, en particulier, un contrôle précis du traitement substitutif par

des tests de coagulation (activité plasmatique du facteur VIII) est indispensable.

Lors de l’utilisation du test de coagulation

in vitro

en une étape basé sur le temps de thromboplastine

activé (TTPa) pour la détermination de l’activité du facteur VIII dans les échantillons sanguins des

patients, les résultats de l’activité du facteur VIII plasmatique peuvent être significativement perturbés

par le type de réactif du TTPa et par la norme de référence utilisée pour le test. Il peut y avoir

également des écarts significatifs entre les résultats obtenus avec le test de coagulation en une étape

basé sur le temps de thromboplastine activé (TTPa) et le test chromogénique d’après la Pharmacopée

européenne. Ceci prend toute son importance en cas de changement de laboratoire et/ou de réactifs

utilisés pour le test.

Posologie

La posologie et la durée du traitement de substitution dépendent de la sévérité du déficit en facteur

VIII, de la localisation et de l'importance de l'hémorragie, ainsi que de l'état clinique du patient.

Le nombre d'unités de facteur VIII administré s'exprime en Unités Internationales (UI) selon le

standard concentré actuel de l'OMS pour les facteurs VIII. L'activité coagulante du facteur VIII dans le

plasma s'exprime soit en pourcentage (par rapport au plasma humain normal), soit préférablement en

Unités Internationales (par rapport au Standard International pour le facteur VIII plasmatique).

Une Unité Internationale (UI) d'activité du facteur VIII correspond à la quantité de facteur VIII

contenue dans un mL de plasma humain normal.

Traitement à la demande

Le calcul de la dose nécessaire en facteur VIII est basé sur le résultat empirique qu’une UI de facteur

VIII par kg de poids corporel augmente l'activité coagulante plasmatique du facteur VIII d'environ 2 %

de l'activité normale ou 2 UI/dL. La dose nécessaire est calculée selon la formule suivante :

Nombre d’unités à administrer = poids corporel (en kg) x augmentation souhaitée du taux de

facteur VIII (%) (UI/dL) x 0,5 (UI/kg par UI/dL)

Augmentation attendue du taux de facteur VIII

(en % par rapport à la normale)

= 2 x nombre d’UI administrées

poids corporel (en kg)

La dose et la fréquence d'administration doivent toujours être adaptées de façon individuelle en

fonction de l’efficacité clinique constatée.

En cas de survenue des événements hémorragiques suivants, l'activité coagulante du facteur VIII ne

doit pas chuter en dessous du taux d'activité plasmatique indiqués (en % de la normale ou en UI/dL)

pendant la période correspondante. Le tableau suivant peut servir de guide pour la détermination des

posologies lors des épisodes hémorragiques et des interventions chirurgicales.

Intensité de l'hémorragie/

Type d'intervention

chirurgicale

Taux de facteur VIII

nécessaire (%)

(UI/dL)

Fréquences des injections (heures) /

Durée de traitement (jours)

Hémorragies

Début d’hémarthroses,

saignements musculaires ou

buccaux

20–40

Répéter toutes les 12 à 24 heures.

Pendant au moins 1 jour, jusqu'à la fin

de l'épisode hémorragique, indiquée

par la disparition de la douleur, ou

l’obtention d’une cicatrisation.

Hémarthroses et hémorragies

musculaires plus étendues, ou

hématomes

30-60

Répéter l'injection toutes les 12 à 24

heures pendant 3 à 4 jours ou plus

jusqu'à disparition de la douleur et de

l'invalidité aiguë

Hémorragies mettant en jeu le

pronostic vital

60-100

Répéter l'injection toutes les 8 à 24

heures jusqu'à disparition du risque

vital

Intervention chirurgicale

Chirurgie mineure

dont les extractions dentaires

30-60

Toutes les 24 heures, pendant au moins

1 jour, jusqu'à l’obtention d’une

cicatrisation

Chirurgie majeure

80-100

(pré et post-opératoire)

Répéter l'injection toutes les 8 à 24

heures jusqu'à obtention d’une

Intensité de l'hémorragie/

Type d'intervention

chirurgicale

Taux de facteur VIII

nécessaire (%)

(UI/dL)

Fréquences des injections (heures) /

Durée de traitement (jours)

cicatrisation adéquate, puis administrer

le traitement pendant au moins 7 jours

supplémentaires pour maintenir une

activité coagulante du facteur VIII

entre 30 % et 60 % (UI/dL).

Prophylaxie

Pour le traitement prophylactique à long terme des épisodes hémorragiques chez les patients

présentant une hémophilie A sévère, les posologies habituelles sont de 20 à 40 UI de facteur VIII par

kg de poids corporel, tous les 2 à 3 jours. Le schéma doit être ajusté en fonction de la réponse du

patient.

Dans certains cas, et particulièrement chez le sujet jeune, il peut être nécessaire d'administrer le

produit à intervalles plus courts ou d'augmenter les doses.

Population pédiatrique

La posologie est la même chez les adultes et chez les enfants et les adolescents. Cependant, chez les

enfants et les adolescents, il peut être nécessaire d'administrer le produit à des intervalles plus courts

ou d'augmenter les doses. Les données actuellement disponibles sont décrites aux rubriques 4.8, 5.1 et

5.2.

Mode d'administration

Nuwiq est à utiliser par voie intraveineuse.

Il est recommandé de ne pas administrer plus de 4 mL de solution par minute.

Pour les instructions concernant la reconstitution du médicament avant administration, voir la rubrique

6.6.

4.3

Contre-indications

Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

4.4

Mises en garde spéciales et précautions particulières d'emploi

Hypersensibilité

Comme avec tout médicament contenant des protéines et administré par voie intraveineuse, des

réactions allergiques de type hypersensibilité peuvent être constatées. Nuwiq contient des traces de

protéines de cellules hôtes humaines distinctes du facteur VIII. Si des symptômes d'hypersensibilité

apparaissent, il faut indiquer aux patients d’interrompre immédiatement l’administration du produit et

de contacter leur médecin. Les patients doivent être informés des signes précoces de réaction

d'hypersensibilité incluant urticaire, urticaire généralisée, oppression thoracique, respiration sifflante,

hypotension et anaphylaxie.

En cas de choc, le traitement médical standard de l'état de choc devra être mis en place.

Inhibiteurs

L'apparition d'anticorps neutralisants (inhibiteurs) du facteur VIII est une complication connue du

traitement des patients atteints d'hémophilie A. Ces inhibiteurs sont habituellement des

immunoglobulines IgG dirigées contre l’activité coagulante du facteur VIII et sont mesurées en Unités

Bethesda par mL de plasma par le test modifié. Le risque de développer des inhibiteurs est corrélé à la

gravité de la maladie ainsi qu’à l'exposition au facteur VIII, ce risque étant le plus élevé au cours des

20 premiers jours d'exposition. Rarement, les inhibiteurs peuvent apparaître après les 100 premiers

jours d'exposition.

Des cas de réapparition d’inhibiteurs (faible titre) ont été observés après le changement d’un facteur

VIII pour un autre, chez des patients préalablement traités ayant plus de 100 jours d’exposition et qui

avaient des antécédents de développement d’inhibiteur. Il est donc recommandé de surveiller

attentivement tous les patients afin de détecter l’apparition d’un inhibiteur suite à un changement de

produit.

La pertinence clinique de l’apparition d’inhibiteurs dépendra du titre d’inhibiteurs ; un inhibiteur de

faible titre provisoire ou constant présente un risque de réponse clinique insuffisante moins élevé

qu’un inhibiteur de fort titre.

De manière générale, tous les patients traités avec des produits de facteur VIII de coagulation doivent

faire l’objet d’une surveillance étroite pour détecter l’apparition d'inhibiteurs par un suivi clinique et à

l'aide de tests biologiques appropriés. Si le taux de facteur VIII plasmatique attendu n’est pas atteint

ou si l’hémorragie n’est pas contrôlée par une dose adéquate, un dosage doit être réalisé afin de

rechercher la présence d’un inhibiteur du facteur VIII. Chez les patients présentant un inhibiteur de

fort titre, le traitement en facteur VIII peut ne pas être efficace et d’autres options thérapeutiques

doivent être considérées. Le suivi de tels patients doit être effectué par des médecins expérimentés

dans la prise en charge de l’hémophilie et des inhibiteurs du facteur VIII.

Événements cardiovasculaires

Chez les patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire, le traitement substitutif par

facteur VIII peut augmenter le risque cardiovasculaire.

Complications liées au cathéter

Si un dispositif d'accès veineux central (DAVC) est nécessaire, le risque de complications liées au

DAVC, notamment des infections locales, une bactériémie et une thrombose au site du cathéter, doit

être pris en compte.

Il est fortement recommandé qu’à chaque administration de Nuwiq à un patient, le nom et le numéro

de lot du produit soient enregistrés afin de maintenir un lien entre le patient et le numéro de lot du

médicament.

Population pédiatrique

Les mises en garde et les précautions indiquées s'appliquent à la fois aux adultes et aux enfants et

adolescents.

Considérations liées à l’excipient (teneur en sodium)

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par flacon.

Toutefois, selon le poids et la posologie, il se peut qu’un patient reçoive plus d’un flacon (voir

rubrique 2 pour des informations sur le contenu par flacon).

Ceci doit être pris en considération par les patients suivant un régime contrôlé en sodium.

4.5

Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée avec Nuwiq.

4.6

Fertilité, grossesse et allaitement

Aucune étude de reproduction animale n'a été conduite avec Nuwiq.

En raison de la rareté de l'hémophilie A chez la femme, il n'existe pas de données sur l'utilisation de

facteur VIII lors de la grossesse et ou de l'allaitement. En conséquence, Nuwiq ne doit être utilisé

pendant la grossesse et l'allaitement qu'en cas de nécessité absolue. Il n'existe pas de données sur la

fertilité.

4.7

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Nuwiq n'a aucun effet sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines.

4.8

Effets indésirables

Résumé du profil de sécurité

Une hypersensibilité ou des réactions allergiques (qui peuvent inclure angio-œdème, brûlure et piqûres

au site d'injection, frissons, rougeurs, céphalées, hypotension, léthargie, nausées, éruption cutanée,

agitation, tachycardie, oppression thoracique, picotements, urticaire, y compris urticaire généralisée,

vomissements, respiration sifflante) ont été rarement observées avec les concentrés de facteur VIII, et

peuvent dans certains cas évoluer vers une anaphylaxie sévère (y compris un choc).

Des anticorps neutralisants (inhibiteurs) peuvent apparaître chez des patients atteints d’hémophilie A

traités avec le facteur VIII, y compris avec Nuwiq. Une telle apparition se manifeste par une réponse

clinique insuffisante. Dans ce cas, il est recommandé de contacter un centre spécialisé en hémophilie.

Tableau des effets indésirables

Lors d'études cliniques avec Nuwiq chez des patients pédiatriques (2 à 11 ans, n = 58), adolescents

(12 à 17 ans, n = 3) et adultes (n = 129) préalablement traités et atteints d'hémophilie A sévère,

12 effets indésirables (8 chez les adultes, 4 chez les enfants) ont été signalés chez 8 patients (4 adultes,

4 enfants).

Le Tableau 1 ci-dessous est présenté conformément à la classification des systèmes d’organes

MedDRA (CSO et termes préconisés).

La fréquence a été définie selon les critères suivants : très fréquent (≥1/10) ; fréquent (≥1/100 à

<1/10) ; peu fréquent (≥1/1000 à <1/100); rare (≥1/10 000 à <1/1000) ; très rare (<1/10 000),

fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Dans chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés par ordre décroissant de

gravité.

Tableau 1. Fréquence des événements indésirables (ÉI) survenus lors des études cliniques

Norme MedDRA

Classes de système d'organes

Effets indésirables

Fréquence

Affections hématologiques et du

système lymphatique

Anémie hémorragique

Inhibition du facteur VIII

Peu fréquent*

Peu fréquent (PTP)

Très fréquent (PUP)

Affections du système immunitaire

Hypersensibilité

Fréquent*

Affections du système nerveux

Paresthésie

Céphalées

Étourdissements

Peu fréquent*

Peu fréquent*

Peu fréquent*

Affections de l'oreille et du

labyrinthe

Vertiges

Peu fréquent*

Affections gastro-intestinales

Sécheresse buccale

Peu fréquent*

Affections musculo-squelettiques

et systémiques

Douleurs dorsales

Peu fréquent*

Troubles généraux et anomalies au

site d'administration

Pyrexie

Inflammation au site

d'injection

Douleurs au site d'injection

Malaise

Fréquent*

Peu fréquent*

Peu fréquent*

Peu fréquent*

Investigations

Présence d'anticorps non

neutralisants (chez les PTP)

Peu fréquent*

Affections respiratoires,

thoraciques et médiastinales

Dyspnée

Peu fréquent*

* Calculés comme patients présentant un ÉI sur le nombre total des 280 inclus dans les études cliniques, parmi

lesquels 190 patients avaient déjà été traités (PTP) et 90 patients n’avaient jamais été traités (PUP)

précédemment.

La fréquence est déterminée d’après des études sur des produits de facteur VIII menées auprès de patients

atteints d’hémophilie A sévère. PTP = patients préalablement traités, PUP = patients non préalablement traités

(previously-untreated patients).

Description de certains effets indésirables

Un anticorps non neutralisant dirigé contre le facteur VIII a été détecté chez un patient adulte (voir

Tableau 1). L'échantillon a été testé par le laboratoire central à huit dilutions. Le résultat n'était positif

qu'au facteur de dilution 1 et le titre d'anticorps était très faible. Aucune activité inhibitrice, telle que

mesurée par le test de Bethesda modifié, n'a été détectée chez ce patient. L'efficacité clinique et la

récupération

in vivo

de Nuwiq n'ont pas été affectées chez ce patient.

Population pédiatrique

La fréquence, le type et la gravité des effets indésirables chez les enfants et les adolescents sont

supposés être les mêmes que chez les adultes.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle

permet une surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de

santé déclarent tout effet indésirable suspecté via le système national de déclaration décrit en

Annexe V.

4.9

Surdosage

Aucun cas de surdosage n'a été signalé.

5.

PROPRIÉTÉS PHARMACOLOGIQUES

5.1

Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique : antihémorragique, Facteur VIII de coagulation sanguine,

Code ATC : B02BD02.

Le complexe facteur VIII / facteur de von Willebrand se compose de deux molécules (facteur VIII et

facteur de von Willebrand) aux fonctions physiologiques distinctes. Lorsqu'il est injecté à un patient

hémophile, le facteur VIII se fixe sur le facteur de von Willebrand présent dans la circulation sanguine

du patient. Le facteur VIII activé agit comme cofacteur du facteur IX activé, accélérant la conversion

du facteur X en facteur X activé. Le facteur X activé convertit la prothrombine en thrombine. La

thrombine convertit ensuite le fibrinogène en fibrine, ce qui aboutit à la formation d’un caillot.

L'hémophilie A est un trouble héréditaire de la coagulation sanguine lié au sexe, dû à une diminution

du taux de facteur VIII:C et qui se caractérise par des saignements abondants au niveau des

articulations, des muscles ou des organes internes, soit spontanément soit suite à un traumatisme

accidentel ou chirurgical. Grâce à un traitement de substitution, le taux plasmatique en facteur VIII est

augmenté, ce qui permet ainsi une correction temporaire du déficit en facteur et de la tendance au

saignement.

L'immunogénicité de Nuwiq a été évaluée dans des études cliniques réalisées chez 190 patients atteints

d'hémophilie A sévère préalablement traités (129 adultes et 61 patients pédiatriques). Aucun patient

n'a développé d'inhibiteur.

Population d’adultes et d’adolescents âgés de 12 à 65 ans

Prophylaxie :

dans une étude clinique réalisée chez 32 patients adultes atteints d'hémophilie A sévère,

la dose mensuelle médiane de Nuwiq lors du traitement prophylactique était de 468,7 UI/kg/mois.

Traitement des hémorragies :

la dose médiane de traitement d'épisodes hémorragiques était de

33,0 UI/kg pour les saignements intermittents chez les patients recevant un traitement prophylactique.

Dans une autre étude clinique, 22 patients adultes ont été traités à la demande. Au total, 986 épisodes

hémorragiques ont été traités avec une dose médiane de 30,9 UI/kg. En règle générale, les saignements

mineurs nécessitaient des doses légèrement inférieures, et les saignements plus abondants nécessitaient

des doses médianes jusqu'à trois fois plus élevées.

Prophylaxie individualisée :

la prophylaxie individualisée sur base de la PK a été évaluée chez

66 patients adultes déjà traités (PTP) et présentant une hémophilie A sévère. Après une phase de

prophylaxie standard de 1 à 3 mois (administration un jour sur deux ou 3 fois par semaine), 44 patients

(67 %) sont passés à un schéma d’administration basé sur leur évaluation PK, et 40 patients ont

terminé les 6 mois de prophylaxie selon le schéma d’administration et de traitement qui leur avait été

attribué. Parmi ces patients, 34 (85 %) ont été traités deux fois par semaine ou moins. 33 patients

(82,5 %) n’ont présenté aucune hémorragie et 36 patients (90,0 %) n’ont eu aucun saignement

spontané. Le taux de saignement annualisé (TSA) moyen ± ET était de 1,2 ± 3,9 et la dose moyenne

± ET était de 52,2 ± 12,2 UI/kg par injection et 99,7 ± 25,6 UI/kg par semaine.

Il est à noter que le taux de saignement annualisé (TSA) n’est pas comparable entre les différents

concentrés de facteur et entre les différentes études cliniques.

Population pédiatrique

Les données ont été obtenues chez 29 enfants préalablement traités âgés de 2 à 5 ans, 31 enfants âgés

de 6 à 12 ans et un adolescent de 14 ans. La dose médiane par perfusion prophylactique était de

37,8 UI/kg. Vingt patients ont utilisé des doses médianes de plus de 45 UI/kg. La consommation

médiane mensuelle de Nuwiq pour la prophylaxie était de 521,9 UI/kg. La dose médiane de Nuwiq

nécessaire pour traiter les hémorragies chez les enfants (43,9 UI/kg) était supérieure à la dose médiane

nécessaire chez les adultes (33,0 UI/kg).Une dose médiane plus élevée a été nécessaire pour traiter les

hémorragies modérées à majeures par rapport aux hémorragies mineures (78,2 UI/kg contre

41,7 UI/kg). Les jeunes enfants ont en général eu besoin de doses médianes plus élevées (6-12 ans :

43,9 UI/kg ; 2-5 ans : 52,6 UI/kg). Ces données ont été corroborées par le suivi à long terme de 49 de

ces enfants qui ont bénéficié d’une période de traitement supplémentaire médiane d’environ 30 mois

(fourchette de 9,5 à 52 mois). Au cours de cette période, 45 % des enfants n’ont présenté aucun

saignement spontané.

Une étude clinique prospective en ouvert est en cours chez des PUPs atteints d’hémophilie A sévère

(< 1 % FVIII :C).

L'Agence européenne des médicaments a accordé une dérogation à l’obligation de soumettre les

résultats d'études réalisées avec Nuwiq dans les sous-groupes de la population pédiatrique dans le

cadre du traitement de l'hémophilie A (déficit congénital en facteur VIII) (voir la rubrique 4.2 pour les

informations concernant l'usage pédiatrique).

5.2

Propriétés pharmacocinétiques

Population adulte

Tableau 2. Paramètres pharmacocinétiques de Nuwiq (dose : 50 UI/kg) chez des patients adultes

préalablement traités (âgés de 18 à 65 ans) atteints d'hémophilie A sévère (n = 20)

Paramètre pharmacocinétique

Méthode chromogénique

Moyenne ± ET

Médiane (intervalle)

ASC (UI*h/mL)

22,6 ± 8,0

22,3 (8,4 – 38,1)

14,7 ± 10,4

12,5 (5,4 – 55,6)

Récupération

in-vivo

(%/UI/kg)

2,5 ± 0,4

2,5 (1,7 – 3,2)

Cl (mL/h/kg)

3,0 ± 1,2

2,7 (1,5-6,4)

ASC = Aire sous la courbe (FVIII:C), T

= demi-vie terminale,

Cl = Clairance, ET = écart-type

Tableau 3. Paramètres pharmacocinétiques de Nuwiq (dose : 50 UI/kg) chez des enfants

préalablement traités âgés de 6 à 12 ans atteints d'hémophilie A sévère (n = 12)

Paramètre pharmacocinétique

Méthode chromogénique

Moyenne ± ET

Médiane (intervalle)

ASC (UI*h/mL)

13,2 ± 3,4

12,8 (7,8 – 19,1)

10,0 ± 1,9

9,9 (7,6 – 14,1)

Récupération

in vivo

(%/UI/kg)

1,9 ± 0,4

1,9 (1,2 – 2,6)

Cl (mL/h/kg)

4,3 ± 1,2

4,2 (2,8 - 6,9)

ASC = Aire sous la courbe (FVIII:C), T

= demi-vie terminale,

Cl = Clairance, ET = écart-type

Tableau 4. Paramètres pharmacocinétiques de Nuwiq (dose : 50 UI/kg) chez des enfants

préalablement traités âgés de 2 à 5 ans atteints d'hémophilie A sévère (n = 13)

Paramètre pharmacocinétique

Méthode chromogénique

Moyenne ± ET

Médiane (intervalle)

ASC (UI*h/mL)

11,7 ± 5,3

10,5 (4,9 – 23,8)

9,5 ± 3,3

8,2 (4,3 – 17,3)

Récupération

in-vivo

(%/UI/kg)

1,9 ± 0,3

1,8 (1,5 – 2,4)

Cl (mL/h/kg)

5,4 ± 2,4

5,1 (2,3 – 10,9)

ASC = Aire sous la courbe (FVIII:C), T

= demi-vie terminale,

Cl = Clairance, ET = écart-type

Population pédiatrique

Comme la littérature le mentionne, la récupération et la demi-vie étaient plus faibles chez les jeunes

enfants que chez les adultes, et la clairance était plus élevée, ce qui peut être dû en partie au fait que le

volume plasmatique par kilogramme de poids corporel est supérieur chez les patients plus jeunes.

Sous-groupes ajustés sur le poids

Tableau 5. Paramètres pharmacocinétiques de Nuwiq, ajustés sur le poids (dose : 50 UI/kg) chez

des patients adultes préalablement traités (âgés de 18 à 65 ans) atteints d'hémophilie A sévère (n

= 20)

Paramètre

pharmacocinétique

Tous

(n = 20)

Poids normal

(n = 14)

Pré-obésité

(n = 4)

Obésité

(n = 2)

Méthode chromogénique Moyenne ± ET

ASC (UI*h/mL)

22,6 ± 8,0

20,4 ± 6,9

24,9 ± 8,9

33,5 ± 6,5

14,7 ± 10,4

14,7 ± 12,1

13,4 ± 5,9

17,2 ± 4,8

Récupération

in-

vivo

(%/UI/kg)

2,5 ± 0,4

2,4 ± 0,4

2,7 ± 0,4

2,8 ± 0,3

Cl (mL/h/kg)

3,0 ± 1,2

3,2 ± 1,3

2,6 ± 1,0

1,8 ± 0,4

Méthode chromogénique Médiane (Intervalle)

ASC (UI*h*/mL)

22,3 (8,4 – 38,1)

21,2 (8,4 – 32,6)

23,3 (17,4 – 35,5)

33,5 (28,9 – 38,1)

12,5 (5,4 – 55,6)

12,3 (5,4 – 55,6)

11,2 (9,3 – 22,0)

17,2 (13,8 – 20,6)

Récupération

in-

vivo

(%/UI/kg)

2,5 (1,7 – 3,2)

2,4 (1,7 – 3,1)

2,8 (2,3 – 3,2)

2,8 (2,6 – 3,0)

Cl (mL/h/kg)

2,7 (1,5 – 6,4)

2,8 (1,7 – 6,4)

2,5 (1,6 – 3,7)

1,8 (1,5 – 2,0)

Poids normal : IMC 18,5-25 kg/m

, Pré-obésité : IMC 25-30 kg/m

, Obésité : IMC > 30 kg/m

5.3

Données de sécurité préclinique

Lors des études précliniques, Nuwiq a permis de restaurer efficacement et sans risque l'hémostase chez

des chiens atteints d'hémophilie. Les études toxicologiques ont montré que l'administration

intraveineuse locale et l'exposition systémique étaient bien tolérées chez les animaux de laboratoire

(rats et singes cynomolgus).

Aucune étude spécifique d’administration répétée à long terme, notamment des études sur la toxicité

pour la reproduction, la toxicité chronique et la carcinogénicité, n'a été réalisée avec Nuwiq en raison

de la réponse immunitaire aux protéines hétérologues chez toutes les espèces mammifères non

humaines.

Aucune étude de mutagénicité n'a été réalisée avec Nuwiq.

Les études

ex vivo

réalisées avec un kit commercialisé pour quantifier la réponse des cellules T aux

protéines thérapeutiques indiquent un faible risque d'immunogénicité.

6.

DONNÉES PHARMACEUTIQUES

6.1

Liste des excipients

Poudre

Saccharose

Chlorure de sodium

Chlorure de calcium dihydraté

Chlorhydrate d'arginine

Citrate de sodium dihydraté

Poloxamère 188

Solvant

Eau pour préparations injectables

6.2

Incompatibilités

En l'absence d'études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d'autres

médicaments.

Utiliser exclusivement le nécessaire à perfusion fourni, car un échec du traitement peut survenir suite à

l'adsorption du facteur VIII de coagulation humain sur les surfaces internes de certains dispositifs de

perfusion.

6.3

Durée de conservation

Flacon non ouvert

2 ans

Pendant la durée de conservation, le produit peut être conservé à température ambiante (jusqu'à 25°C)

pendant une seule période de 1 mois maximum. Une fois que le médicament a été retiré du

réfrigérateur, il ne doit plus y être replacé. Indiquer la date de début de conservation à température

ambiante sur l’emballage extérieur du produit.

Après reconstitution

Après reconstitution, la stabilité chimique et physique en cours d'utilisation a été démontrée pendant

24 heures à température ambiante.

Du point de vue microbiologique, le médicament doit être utilisé immédiatement après la

reconstitution. S'il n'est pas utilisé immédiatement, les durées et conditions de conservation en cours

d'utilisation relèvent de la responsabilité de l'utilisateur.

Conserver la solution reconstituée à température ambiante. Ne pas mettre au réfrigérateur après

reconstitution.

6.4

Précautions particulières de conservation

À conserver au réfrigérateur (entre 2°C et 8°C).

Ne pas congeler.

Conserver le flacon dans l'emballage d’origine à l'abri de la lumière.

Pour les conditions de conservation du médicament à température ambiante et après reconstitution,

voir la rubrique 6.3.

6.5

Nature et contenu de l'emballage extérieur

Chaque emballage contient :

1 flacon de poudre contenant 250, 500, 1000, 2000, 2500, 3000 ou 4000 UI de simoctocog alfa

en flacon en verre de type 1, muni d'un bouchon bromobutyle et d'un opercule amovible en

aluminium.

Solvant : 1 seringue préremplie en verre borosilicaté contenant 2,5 mL d'eau pour préparations

injectables.

1 dispositif de transfert stérile pour flacon pour la reconstitution, 1 aiguille à ailettes et 2

tampons imbibés d'alcool

6.6

Précautions particulières d'élimination et de manipulation

La poudre ne doit être reconstituée qu'avec le solvant fourni (2,5 mL d'eau pour préparations

injectables) en utilisant le nécessaire à perfusion fourni. Le flacon doit être agité doucement par

rotation jusqu'à dissolution complète de la poudre. Après reconstitution, la solution est aspirée dans la

seringue.

Avant toute administration, inspecter minutieusement le médicament reconstitué pour déceler des

particules en suspension ou une décoloration. Le médicament reconstitué est une solution limpide et

incolore, exempte de particules étrangères, dont le pH est compris entre 6,5 et 7,5. Ne pas utiliser de

solutions troubles ou présentant des dépôts.

Instructions pour la préparation et l'administration

Amenez à température ambiante la seringue de solvant (eau pour préparations injectables) et la

poudre du flacon fermé. Pour cela, tenez-les dans vos mains jusqu’à ce qu’elles soient aussi

chaudes que vos mains. Ne pas utiliser d’autres moyens pour chauffer le flacon et la seringue

préremplie. Cette température doit être maintenue au cours de la reconstitution.

Enlevez l'opercule amovible en plastique du flacon de poudre afin de découvrir la partie

centrale du bouchon en caoutchouc. Ne pas retirer le bouchon gris ni la bague métallique

entourant la partie supérieure du flacon.

Nettoyez le dessus du flacon à l'aide d'un tampon imbibé d'alcool. Laissez sécher.

Retirez le papier protecteur de l'emballage du dispositif de transfert pour flacon. Ne pas retirer

le dispositif de son emballage.

Placez et maintenez le flacon de poudre sur une surface plane. Tout en tenant l'emballage du

dispositif de transfert, placez le dispositif au-dessus du centre du bouchon en caoutchouc du

flacon de poudre. Appuyez fermement sur l'emballage du dispositif de transfert jusqu'à ce que

la pointe du dispositif pénètre dans le bouchon en caoutchouc. Une fois l'opération terminée,

le dispositif de transfert s'enclenche sur le flacon.

Retirez le papier protecteur de l'emballage de la seringue préremplie. Tenez la tige du piston

par l'extrémité et ne touchez pas l'axe. Fixez l'extrémité filetée de la tige du piston à la

seringue de solvant. Faites tourner la tige du piston dans le sens des aiguilles d'une montre

jusqu'à ce qu'une légère résistance soit ressentie.

Retirer l'embout protecteur d’inviolabilité en plastique de la seringue de solvant après avoir

rompu la zone perforée du capuchon. Ne pas toucher l'intérieur de l'opercule ni l'embout de la

seringue. Si la solution n'est pas utilisée immédiatement, fermez la seringue remplie, au

moyen de l'embout en plastique inviolable, pour la conserver.

Retirez l'emballage du dispositif de transfert et jetez-le.

Fixez la seringue de solvant au dispositif de transfert en poussant fermement et en tournant

dans le sens des aiguilles d'une montre jusqu'à ce qu'une légère résistance soit ressentie.

Injectez lentement tout le solvant dans le flacon de poudre en appuyant sur la tige du piston.

Sans extraire la seringue, secouez ou remuez délicatement le flacon circulairement pendant

quelques secondes. Ne pas agiter. Attendez que la poudre soit totalement dissoute.

Avant toute administration, vérifiez visuellement l'absence de particules dans la solution

obtenue. La solution doit être limpide, incolore et pratiquement exempte de particules visibles.

Ne pas utiliser de solutions troubles ou présentant des dépôts.

Retournez le flacon fixé à la seringue, et aspirez lentement la solution dans la seringue. Veillez

à ce que la totalité du flacon soit transférée dans la seringue.

Détachez la seringue remplie du dispositif de transfert en tournant dans le sens contraire des

aiguilles d'une montre, et jetez le flacon vide.

La solution est à présent prête pour une utilisation immédiate. Ne pas mettre au réfrigérateur.

Nettoyez le site d'injection choisi avec l'un des tampons imbibés d'alcool fournis.

Fixez la tubulure du nécessaire à perfusion fourni à la seringue.

Introduisez l'aiguille du nécessaire à perfusion dans la veine choisie. Si vous avez utilisé un

garrot pour rendre la veine plus visible, enlevez le garrot avant de commencer l'injection de la

solution.

Toute présence de sang dans la seringue est proscrite, en raison du risque de formation de

caillots fibrineux.

Injectez lentement la solution dans la veine, le débit ne doit pas excéder 4 mL par minute.

Si vous utilisez plus d'un flacon de poudre au cours d'un même traitement, vous pouvez réutiliser la

même aiguille d'injection. Le dispositif de transfert et la seringue sont à usage unique.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7.

TITULAIRE DE L'AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ

Octapharma AB

Lars Forssells gata 23

112 75 Stockholm

Suède

8.

NUMÉRO(S) D'AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHÉ

EU/1/14/936/001

EU/1/14/936/002

EU/1/14/936/003

EU/1/14/936/004

EU/1/14/936/005

EU/1/14/936/006

EU/1/14/936/007

9.

DATE DE LA PREMIÈRE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE

L'AUTORISATION

Date de la première autorisation : 22 juillet 2014

Date du dernier renouvellement : 26 avril 2019

10.

DATE DE MISE À JOUR DU TEXTE

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site internet de l'Agence

européenne des médicaments http://www.ema.europa.eu.

7 Westferry Circus

Canary Wharf

London E14 4HB

United Kingdom

An agency of the European Union

Telephone

+44 (0)20 7418 8400

Facsimile

+44 (0)20 7418 8416

E-mail

info@ema.europa.eu

Website

www.ema.europa.eu

© European Medicines Agency, 2017. Reproduction is authorised provided the source is acknowledged.

EMA/653987/2017

EMEA/H/C/002813

Résumé EPAR à l’intention du public

Nuwiq

simoctocog alfa

Le présent document est un résumé du rapport européen public d’évaluation (EPAR) relatif à Nuwiq. Il

explique de quelle manière l’évaluation du médicament à laquelle l’Agence a procédé l’a conduite à

recommander son autorisation au sein de l’UE ainsi que ses conditions d’utilisation. Il ne vise pas à

fournir des conseils pratiques sur la façon d’utiliser Nuwiq.

Pour obtenir des informations pratiques sur l’utilisation de Nuwiq, les patients sont invités à lire la

notice ou à contacter leur médecin ou leur pharmacien.

Qu’est-ce que Nuwiq et dans quel cas est-il utilisé?

Nuwiq est un médicament utilisé pour le traitement et la prévention des saignements chez les patients

de tout âge souffrant d’hémophilie A (un trouble hémorragique héréditaire dû à un déficit en facteur

VIII). Il contient le principe actif simoctocog alfa (facteur VIII de coagulation humain).

Comment Nuwiq est-il utilisé?

Nuwiq n’est délivré que sur ordonnance et le traitement ne doit être instauré que sous la surveillance

d’un médecin expérimenté dans le traitement de l’hémophilie.

Nuwiq est disponible sous la forme d’une poudre et d’un solvant à mélanger pour obtenir une solution

injectable dans une veine. La dose et la durée du traitement varient selon que Nuwiq est utilisé pour

traiter ou pour prévenir les saignements, ou pendant une intervention chirurgicale, et selon les niveaux

de facteur VIII du patient, la gravité de l’hémophilie, l’étendue et la localisation des saignements et

l’état de santé et le poids corporel du patient. Il est destiné à un usage à court ou à long terme.

Les patients ou leurs soignants peuvent administrer eux-mêmes Nuwiq à domicile après avoir reçu une

formation appropriée. Pour plus d’informations, voir la notice.

Nuwiq

EMA/653987/2017

Page 2/3

Comment Nuwiq agit-il?

Le principe actif de Nuwiq, le simoctocog alfa (facteur VIII de coagulation humain), est une substance

qui aide le sang à coaguler. Les patients souffrant d’hémophilie A présentent une déficience en

facteur VIII, ce qui génère des problèmes de coagulation sanguine, comme des saignements au niveau

des articulations, des muscles ou des organes internes. Nuwiq est utilisé pour corriger la déficience en

facteur VIII en remplaçant le facteur VIII manquant, ce qui permet un contrôle temporaire des

troubles hémorragiques.

Le simoctocog alfa est produit par une méthode appelée «technologie de l’ADN recombinant»: il est

fabriqué par des cellules dans lesquelles a été introduit un gène (ADN) qui les rend aptes à le produire.

Quels sont les bénéfices de Nuwiq démontrés au cours des études?

Il a été démontré que Nuwiq est efficace dans la prévention et le traitement des épisodes de

saignement au cours de trois études principales portant sur 113 patients atteints d’hémophilie A.

La première étude portait sur 22 patients âgés de 12 ans et plus, qui ont reçu Nuwiq pour le traitement

d’épisodes de saignements ou pour la prévention des hémorragies pendant des interventions

chirurgicales. 986 épisodes de saignements ont été enregistrés au total, dont la majorité se sont

résorbés après une seule injection de Nuwiq. Le principal critère d’évaluation de l’efficacité était fondé

sur l’évaluation par les patients de l’efficacité de l’action du traitement. Le traitement par Nuwiq a été

noté «excellent» ou «bon» pour 94 % des épisodes de saignements. Au cours des deux interventions

chirurgicales qui ont eu lieu pendant l’étude, Nuwiq a été jugé excellent pour la prévention des

épisodes de saignements.

La deuxième étude portait sur 32 patients âgés de 12 ans et plus, qui ont reçu Nuwiq pour la

prévention et le traitement des saignements, ainsi que pour la prévention des hémorragies pendant

des interventions chirurgicales. Lors de l’utilisation pour la prévention des saignements, il a été

enregistré en moyenne 0,19 saignement par mois pour chaque patient. Utilisé pour le traitement des

épisodes de saignements, Nuwiq a été principalement noté «excellent» ou «bon» pour traiter des

épisodes de saignements majeurs et la plupart de ces épisodes se sont résorbés après une ou plusieurs

injections de Nuwiq. Lors des cinq interventions chirurgicales ayant eu lieu pendant l’étude, Nuwiq a

été jugé excellent pour la prévention des épisodes de saignements dans quatre interventions, et

moyen pour la prévention des saignements dans une intervention chirurgicale.

La troisième étude portait sur 59 enfants âgés de deux à 12 ans. Lors de l’utilisation de Nuwiq pour la

prévention des saignements, il a été enregistré en moyenne 0,34 saignement par mois pour chaque

enfant. Utilisé en traitement, Nuwiq a permis la résorption des saignements dans 81 % des cas après

une ou deux injections.

Quels sont les risques associés à l’utilisation de Nuwiq?

Des réactions d’hypersensibilité (allergiques) ont été signalées avec les médicaments à base de facteur

VIII. Dans certains cas, ces réactions peuvent devenir sévères.

Il existe un risque que certains patients sous médicaments à base de facteur VIII développent des

inhibiteurs (anticorps) dirigés contre le facteur VIII, ce qui empêche le médicament d’agir et entraîne

une perte de la maîtrise des saignements. Dans ces cas, il convient de s’adresser à un centre spécialisé

pour l’hémophilie.

Pour une description complète des effets indésirables et des restrictions associés à Nuwiq, voir la

notice.

Nuwiq

EMA/653987/2017

Page 3/3

Pourquoi Nuwiq est-il approuvé?

L’Agence a estimé que les bénéfices de Nuwiq sont supérieurs à ses risques et a recommandé que

l’utilisation de ce médicament au sein de l’UE soit approuvée. L’Agence a conclu qu’il a été démontré

que Nuwiq est efficace dans le traitement et la prévention des saignements chez les patients atteints

d’hémophilie A et qu’il présente un profil de sécurité acceptable.

Quelles sont les mesures prises pour assurer l’utilisation sûre et efficace de

Nuwiq?

Les recommandations et les précautions à observer par les professionnels des soins de santé et les

patients pour assurer l’utilisation sûre et efficace de Nuwiq ont été incluses dans le résumé des

caractéristiques du produit et dans la notice.

Autres informations relatives à Nuwiq:

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché valide dans toute l’Union

européenne pour Nuwiq, le 24 juillet 2014.

L’EPAR complet relatif à Nuwiq est disponible sur le site web de l’Agence, sous:

ema.europa.eu/Find

medicine/Human medicines/European public assessment reports. Pour plus d’informations sur le

traitement par Nuwiq, veuillez consulter la notice (également comprise dans l’EPAR) ou contacter votre

médecin ou votre pharmacien.

Dernière mise à jour du présent résumé: 10-2017.

Aðrar vörur

search_alerts

share_this_information