VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

France - français - ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé)

Achète-le

Notice patient Notice patient (PIL)

11-02-2019

Ingrédients actifs:
almitrine (mésilate d') 0
Disponible depuis:
LES LABORATOIRES SERVIER
Code ATC:
R07AB 07 (R système respiratoire)
DCI (Dénomination commune internationale):
almitrine (mésilate d') 0
Dosage:
0,015 g
forme pharmaceutique:
Lyophilisat
Composition:
pour un flacon > almitrine (mésilate d' 0,015 g Solution > Pas de substance active.
Mode d'administration:
intraveineuse
Unités en paquet:
12 flacon(s) - 12 ampoule(s) de 5 ml
Type d'ordonnance:
liste II; réservé à l'usage HOSPITALIER
Domaine thérapeutique:
STIMULANT RESPIRATOIRE
indications thérapeutiques:
Classe pharmacothérapeutique - code ATC : R07AB 07STIMULANT RESPIRATOIREVectarion injectable est réservé à l'usage hospitalier et dans le cadre de la réanimation médicale, en traitement adjuvant à la ventilation mécanique dans les cas les plus graves de syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA) avec hypoxémie et d'hypercapnie réfractaires malgré une assistance respiratoire artificielle optimisée (ventilation protectrice, décubitus ventral, etc…), et/ou en l'absence d'autre dispositif de suppléance respiratoire adapté accessible (exemples : épuration de CO2, oxygénation veino-veineuse …).
Descriptif du produit:
321 427-9 ou 34009 321 427 9 8 - 12 flacon(s) - 12 ampoule(s) de 5 ml - Déclaration de commercialisation:19/02/1979;321 425-6 ou 34009 321 425 6 9 - 3 flacon(s) - 3 ampoule(s) de 5 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;321 426-2 ou 34009 321 426 2 0 - 6 flacon(s) - 6 ampoule(s) de 5 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;321 428-5 ou 34009 321 428 5 9 - 24 flacon(s) - 24 ampoule(s) de 5 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;321 429-1 ou 34009 321 429 1 0 - 60 flacon(s) - 60 ampoule(s) de 5 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;321 431-6 ou 34009 321 431 6 0 - 120 flacon(s) - 120 ampoule(s) de 5 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;
Statut de autorisation:
Valide
Numéro d'autorisation:
60047143
Date de l'autorisation:
1977-07-25

Lire le document complet

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 11/02/2019

Dénomination du médicament

VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

Almitrine (DCI) bis mésilate

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit.Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, qu'il soit mentionné ou non dans cette notice, parlez-en à votre médecin

ou votre pharmacien, Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable et dans quels cas est-il utilisé

2. Quelles sont les informations à connaître avant d’utiliser VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour

préparation injectable ?

3. Comment utiliser VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

6. Contenu de l’emballage et autres informations

1. QU’EST-CE QUE VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable ET DANS QUELS CAS

EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : R07AB 07

STIMULANT RESPIRATOIRE

Vectarion injectable est réservé à l'usage hospitalier et dans le cadre de la réanimation médicale, en traitement adjuvant à la

ventilation mécanique dans les cas les plus graves de syndrome de détresse respiratoire aigüe (SDRA) avec hypoxémie et

d'hypercapnie réfractaires malgré une assistance respiratoire artificielle optimisée (ventilation protectrice, décubitus ventral,

etc…), et/ou en l'absence d'autre dispositif de suppléance respiratoire adapté accessible (exemples : épuration de CO2,

oxygénation veino-veineuse …).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et

solution pour préparation injectable ?

N’utilisez jamais VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable :

si vous êtes allergique (hypersensible) à la substance active (le bismesilate d’almitrine) ou à l’un des autres composants

contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6,

si vous avez une affection hépatique (du foie) sévère (sauf avis contraire du médecin prescripteur),

en cas d'acidose lactique (trouble métabolique),

en cas d'hypertension artérielle pulmonaire sévère,

dysfonction ou défaillance du ventricule droit,

si vous êtes enceinte,

si vous allaitez.

Avertissements et précautions

Administrer en perfusion lente par voie intraveineuse stricte dans une veine de calibre suffisant.

Ne PAS administrer en injection intraveineuse directe.

Vectarion injectable est un médicament utilisé chez des patients en réanimation.

Autres médicaments et VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

Informez votre médecin si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable avec des aliments et boissons

Sans objet.

Grossesse et allaitement

L'almitrine contenu dans ce médicament est contre-indiquée durant la grossesse et l'allaitement.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Il n'a pas été conduit d'étude spécifique sur les effets de l'almitrine sur l'aptitude à conduire des véhicules.

VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable contient

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable ?

La posologie est de 2 à 4 µg/kg/min maximum en perfusion lente intraveineuse continue à ajuster en fonction de l'état

clinique du patient.

Le traitement devra être limité à sa durée minimale nécessaire.

L'efficacité du traitement doit être surveillée par le niveau d'oxygénation du sang (gaz du sang et l'augmentation du rapport

PaO2/FiO2). L'absence d'amélioration après 30 minutes de perfusion d'almitrine doit conduire à l'arrêt du traitement.

Mode d'administration

Perfusion intraveineuse lente exclusivement.

Ne pas administrer par voie intraveineuse directe.

Après préparation de la solution, diluer dans un flacon de solution glucosée isotonique. Ne pas ajouter d'autres produits

dans ce flacon en raison du risque de précipitation ou de dénaturation des composés. Utiliser une voie d'abord de calibre

suffisant pour permettre un débit suffisant (calibre supérieur à G18).

Si vous avez utilisé plus de VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable que vous n’auriez

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez d’utiliser VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas

systématiquement chez tout le monde.

Possibilités de troubles digestifs à type de nausées, vomissements, brûlures et pesanteurs gastriques.

Des cas d'atteintes hépatiques (atteinte du foie) et d'augmentation des lactates dans le sang, réversibles à l'arrêt du

traitement, ont été rapportés.

Des cas d'augmentations modérées et transitoires de la pression dans l'artère pulmonaire ont été rapportés notamment à

des doses supérieures à 4 µg/kg/minute (voir rubrique 4.4.).

Lors de prises chroniques d’almitrine par voie orale ont été rarement rapportés des cas de neuropathies périphériques avec

sensations anormales au niveau des membres inférieurs ou paresthésies (picotements, fourmillements, engourdissements).

Ces effets ont généralement été constatés au cours de traitement à long terme, 1 an et plus. Avec la forme injectable, des

cas de polyneuropathies ont été rapportés pour lesquels il est difficile de distinguer un effet toxique de la substance active

des neuromyopathies attribuables au contexte de réanimation dans lequel ils ont été observés.

Lors d'essais cliniques anciens conduits chez des patients non ventilés et avec des doses élevées d'almitrine, une sensation

paradoxale de gêne respiratoire a été rapportée.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère.

Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également

déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du

médicament et des produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet:

www.signalement-sante.gouv.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur les conditionnements. La date de péremption fait

référence au dernier jour de ce mois.

Après ouverture le produit doit être utilisé immédiatement.

Pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable

La substance active est :

Bis méthane sulfonate de Bis – (allylamino) - 4,6 {[bis (fluoro – 4 phényl) méthyl] – 4 pipérazinyl} – 2 tirazine (bis mésilate

d’almitrine) .......................................................................................................................... 0,015 g

Pour un flacon.

Les autres composants sont :

Mannitol, acide méthane sulfonique.

Solvant : eau pour préparations injectables, acide malique.

Qu’est-ce que VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable et contenu de l’emballage

extérieur

Ce médicament se présente sous forme de lyophilisat et solution pour préparation injectable. Boîte de 3, 6, 12, 24, 60 ou

120 flacons et ampoules.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

LES LABORATOIRES SERVIER

50, RUE CARNOT

92284 SURESNES CEDEX - FRANCE

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

LES LABORATOIRES SERVIER

50, RUE CARNOT

92284 SURESNES CEDEX - FRANCE

Fabricant

PIERRE FABRE MEDICAMENT PRODUCTION

AVENUE DE BÉARN

64320 IDRON - FRANCE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>.

Autres

Sans objet.

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Lire le document complet

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANSM - Mis à jour le : 11/02/2019

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

VECTARION INJECTABLE, lyophilisat et solution pour préparation injectable.

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Almitrine (DCI) bis mésilate................................................................................................... 0,015 g

Pour un flacon.

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE

Lyophilisat et solution pour préparation injectable.

4. DONNEES CLINIQUES

4.1. Indications thérapeutiques

Traitement adjuvant à la ventilation mécanique dans les cas les plus graves de syndrome de détresse respiratoire aigüe

(SDRA) avec hypoxémie et hypercapnie réfractaires malgré une assistance respiratoire artificielle optimisée (ventilation

protectrice, décubitus ventral, etc…), et/ou en l'absence d'autre dispositif de suppléance respiratoire adapté accessible

(exemples : épuration de CO2, oxygénation veino-veineuse …).

4.2. Posologie et mode d'administration

Posologie

La posologie est de 2 à 4 µg/kg/min maximum en perfusion lente intraveineuse continue à ajuster en fonction de l'état

clinique du patient.

Le traitement devra être limité à sa durée minimale nécessaire.

L'efficacité du traitement doit être surveillée par la mesure des gaz du sang et l'augmentation du rapport PaO2/FiO2.

L'absence de réponse après 30 minutes de perfusion d'almitrine doit conduire à l'arrêt du traitement.

Mode d’administration

Perfusion intraveineuse lente exclusivement.

Ne pas administrer par voie intraveineuse directe.

Après préparation de la solution, diluer dans un flacon de solution glucosée isotonique.

Utiliser une voie d'abord de calibre suffisant pour permettre un débit suffisant (calibre supérieur à G18).

Ne pas introduire d'autres produits dans ce flacon en raison du risque de précipitation ou de dénaturation des principes

actifs.

4.3. Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l’un des excipients mentionnés à la rubrique 6.1.

Défaillance hépatique sévère

Acidose lactique

Hypertension artérielle pulmonaire sévère

Dysfonction ou défaillance ventriculaire droite

Grossesse et allaitement.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

Ne pas administrer par voie intraveineuse directe.

L'almitrine injectable ne correspond pas au traitement systématique du syndrome de détresse respiratoire. Son indication

est restreinte aux situations mentionnées ci-dessus à la rubrique 4.1.

L'almitrine exerce un effet vasoconstricteur qui, notamment à doses élevées par voie injectable, induit une augmentation de

la pression artérielle pulmonaire pouvant conduire à une hypertension pulmonaire aigue transitoire et une diminution de la

fraction d'éjection ventriculaire droite. La surveillance de la pression artérielle pulmonaire et de la fonction ventriculaire droite

(notamment par échocardiographie transthoracique) est recommandée lors de la perfusion de Vectarion injectable (voir

rubrique 4.8.).

La prudence est requise en cas d'atteinte hépatique. Le traitement devra être interrompu en cas de survenue de cytolyse

hépatique (voir rubrique 4.8).

Une augmentation de la lactatémie, en règle générale rapidement réversible, peut survenir particulièrement aux doses

supérieures à 4 µg/kg/minute. Le traitement devra être interrompu en cas d'acidose lactique (voir rubrique 4.8).

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Il n'a pas été rapporté d'interaction médicamenteuse, en particulier avec les antibiotiques, les bronchodilatateurs, les

corticoïdes, les diurétiques, les tonicardiaques, les agents mucolytiques, les anesthésiques généraux et les curarisants.

4.6. Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse

Il n'existe pas de données sur l'utilisation d’almitrine bismesylate chez la femme enceinte. Les études effectuées chez

l’animal ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction (voir rubrique 5.3.). L'almitrine est contre-indiqué pendant la

grossesse. Les femmes en âge de procréer doivent éviter la survenue d’une grossesse jusqu’à 2 semaines après l’arrêt du

traitement par almitrine.

Allaitement

Il n’existe pas de données suffisantes sur l’excrétion d’almitrine bismesylate / métabolites dans le lait maternel.

Un risque pour les nouveau-nés/nourrissons ne peut être exclu.

L’allaitement doit être interrompu au cours du traitement par l'almitrine.

Fertilité

Les études chez l’animal ont mis en évidence une diminution de la fertilité femelle chez la rate (voir rubrique 5.3). La fertilité

des femmes pourrait être affectée par le traitement par almitrine.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Il n'a pas été conduit d'étude spécifique sur les effets de l'almitrine sur l'aptitude à conduire des véhicules.

4.8. Effets indésirables

Possibilités de troubles digestifs à type de nausées, vomissements, brûlures et pesanteurs gastriques.

Des cas d'augmentation des transaminases hépatiques et d'augmentation de la lactatémie, réversibles à l'arrêt du

traitement, ont été rapportés (voir rubrique 4.4.).

Des cas d'augmentations modérées et transitoires de la pression dans l'artère pulmonaire ont été rapportés notamment à

des doses supérieures à 4 µg/kg/minute (voir rubrique 4.4.).

Lors de prises chroniques d’almitrine par voie orale ont été rarement rapportés des cas de neuropathies périphériques avec

sensations anormales au niveau des membres inférieurs ou paresthésies (picotements, fourmillements, engourdissements).

Ces effets ont généralement été constatés au cours de traitement à long terme, 1 an et plus. Avec la forme injectable, des

cas de polyneuropathies ont été rapportés pour lesquels il est difficile de distinguer un effet toxique de la substance active

des neuromyopathies attribuables au contexte de réanimation dans lequel ils ont été observés.

Lors d'essais cliniques anciens conduits chez des patients non ventilés et avec des doses élevées d'almitrine, une sensation

paradoxale de gêne respiratoire a été rapportée.

Déclaration des effets indésirables suspectés

La déclaration des effets indésirables suspectés après autorisation du médicament est importante. Elle permet une

surveillance continue du rapport bénéfice/risque du médicament. Les professionnels de santé déclarent tout effet indésirable

suspecté via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

(ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.signalement-sante.gouv.fr.

4.9. Surdosage

L'injection rapide de doses trop importantes peut entraîner des troubles hémodynamiques de type réflexe (hypotension et

tachycardie réflexes).

L'administration de doses suprathérapeutiques peut être à l’origine de signes d'une hypocapnie cédant à l'inhalation d'un

mélange enrichi en CO

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES

5.1. Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique : STIMULANT RESPIRATOIRE, code ATC : R07AB 07 (R : système respiratoire).

L'almitrine exerce un effet vasoconstricteur artériel dose-dépendant prédominant au niveau artériel des zones alvéolaires

hypoxiques ayant pour conséquence une possible redistribution de la perfusion sanguine artérielle pulmonaire et une

diminution du shunt intra-pulmonaire améliorant le rapport ventilation-perfusion.

La réponse clinique à l'almitrine injectable est variable en fonction des sujets traités. Chez les patients répondeurs, cette

activité peut résulter en une augmentation de la SaO2 et de la PaO2 et une diminution de la PaCO2 en cas d'hypoxie et

d'hypercapnie. L'effet sur l'oxygénation s'observe aux doses se situant entre 2 et 4 µg/kg/minute.

Un effet dose-dépendant stimulant des chémorécepteurs périphériques aortiques et carotidiens est également décrit aux

doses supérieures.

5.2. Propriétés pharmacocinétiques

Distribution

Après administration intraveineuse, la distribution tissulaire est rapide et importante avec une fixation protéique forte

principalement sur les lipoprotéines (80%).

Biotransformation

La voie principale d’élimination de l’almitrine est fécale. L’almitrine est lentement mais complètement métabolisé sans mise

en évidence de produit inchangé dans les urines. L’almitrine est le composé circulant majoritaire, métabolisé par voie

oxydative et présent dans le plasma principalement sous forme de dérivé dihydroxylé et en moindre quantité de dérivés

tetrahydroxylés et dealkylés.

Elimination

L'élimination de l’almitrine suit un profil biphasique avec une demi-vie initiale d’environ 1 à 3 heures et une demi-vie

terminale de l’ordre de 40 heures.

Linéarité

Aux doses thérapeutiques, la pharmacocinétique de l’almitrine est linéaire.

Interactions médicamenteuses et populations particulières

Il n'a pas été rapporté d'interaction pharmacocinétique lors de l'administration concomitante de digoxine, warfarine,

théophylline et cimétidine.

Populations spécifiques :

Insuffisant rénal : la pharmacocinétique de l’almitrine n’est pas modifiée de façon significative en cas d’insuffisance rénale.

Insuffisant hépatique : la prudence est recommandée chez l'insuffisant hépatique. L'almitrine est contre-indiquée en cas

d'insuffisance hépatique sévère.

5.3. Données de sécurité préclinique

Chez la souris et le rat aucun effet toxique n’a été observé après une administration unique à dose élevée (2500 mg/kg per

os). Les doses létales médianes par voie intraveineuse sont de 74 mg/kg chez la souris et de 34 mg/kg chez le rat.

En administration répétée, à la forte dose de 200 mg/kg/j per os, une augmentation légère des macrophages pulmonaires a

été observée chez le rat et une atrophie musculaire ainsi qu’une dégénérescence hépatocytaire chez le chien. Une étude de

5 semaines a été conduite chez le chien jusqu’à la dose de 8 mg/kg/j par voie intraveineuse et n’a pas révélé d’effet toxique

pouvant être imputé au principe actif mais une mauvaise tolérance locale de l’excipient (acide méthane sulfonique).

Les tests standards de génotoxicité in vitro et in vivo n’ont révélé aucun potentiel mutagène ou clastogène. Il n’y a pas eu

d’augmentation de l’incidence des tumeurs dans les études de cancérogenèse. Des études chez l’animal ont mis en

évidence une diminution de la fertilité chez le rat femelle, un effet embryo-fœtolétal chez le rat et le lapin, et des effets

indésirables sur le développement postnatal chez le rat (augmentation de la mortalité néonatale, retard de développement

physique et pondéral).

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES

6.1. Liste des excipients

Mannitol, acide méthane sulfonique.

Solvant :

Eau pour préparations injectables, acide malique.

6.2. Incompatibilités

En l’absence d’études de compatibilité, ce médicament ne doit pas être mélangé avec d’autres médicaments.

6.3. Durée de conservation

30 mois.

Après ouverture : le produit doit être utilisé immédiatement.

6.4. Précautions particulières de conservation

Pas de précautions particulières de conservation.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur

3, 6, 12, 24, 60 ou 120 flacons injectables lyophilisés.

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation

Pas d'exigences particulières.

Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

LES LABORATOIRES SERVIER

50 RUE CARNOT

92284 SURESNES

Tél : +33 (0)1 55 72 60 00

Fax : +33 (0)1 55 72 58 15

www.servier.fr

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

CIP 3400932142569

: 3 flacons injectables lyophilisés.

CIP 3400932142620 : 6 flacons injectables lyophilisés.

CIP 3400932142798 : 12 flacons injectables lyophilisés.

CIP 3400932142859

: 24 flacons injectables lyophilisés.

CIP 3400932142910 : 60 flacons injectables lyophilisés.

CIP 3400932143160 : 120 flacons injectables lyophilisés.

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

11. DOSIMETRIE

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES

Sans objet.

CONDITIONS DE PRESCRIPTION ET DE DELIVRANCE

Liste II.

Médicament réservé à l'usage hospitalier.

Produits similaires

Rechercher des alertes liées à ce produit

Afficher l'historique des documents

Partagez cette information