PHL-TERAZOSIN Comprimé

Canada - français - Health Canada

Achète-le

Ingrédients actifs:
Térazosine (Chlorhydrate de térazosine)
Disponible depuis:
PHARMEL INC
Code ATC:
G04CA03
DCI (Dénomination commune internationale):
TERAZOSIN
Dosage:
5MG
forme pharmaceutique:
Comprimé
Composition:
Térazosine (Chlorhydrate de térazosine) 5MG
Mode d'administration:
Orale
Unités en paquet:
100
Type d'ordonnance:
Prescription
Domaine thérapeutique:
ALPHA-ADRENERGIC BLOCKING AGENTS
Descriptif du produit:
Numéro de groupe d'ingrédients actifs (GIA) :0136978003; AHFS: 24:20.00
Statut de autorisation:
APPROUVÉ
Numéro d'autorisation:
02246546
Date de l'autorisation:
2002-09-09

Documents dans d'autres langues

Lire le document complet

MONOGRAPHIE DE

ODUIT

Pr

phl-TERAZOSIN

Comprimés de térazosine, sous forme de chlorhydrate de térazosine

1 mg, 2 mg, 5 mg et 10 mg

Antihypertenseur

Traitement symptomatique de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

PHARMEL INC.

6111 ave. Royalmount, Suite 100

Montréal, Québec

H4P 2T4

Date de Révision: 25 avril 2016

Numéro de contrôle : 193473

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 1

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 2 de 43

Table des matières

PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ ............. 3

RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT ............................................... 3

INDICATIONS ET UTILISATION CLINIQUE ............................................................... 3

CONTRE-INDICATIONS ................................................................................................. 4

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS ......................................................................... 4

EFFETS INDÉSIRABLES ................................................................................................. 9

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES ..................................................................... 13

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION ........................................................................... 14

SURDOSAGE................................................................................................................... 15

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE ............................................. 16

ENTREPOSAGE ET STABILITÉ ................................................................................... 18

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT ................ 18

PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES .......................................................... 20

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES .............................................................. 20

ESSAIS CLINIQUES ....................................................................................................... 21

PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE ................................................................................. 27

TOXICOLOGIE ............................................................................................................... 28

RÉFÉRENCES ................................................................................................................. 38

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR ................................. 40

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 2

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 3 de 43

Pr

phl-TERAZOSIN

Comprimés de térazosine, sous forme de chlorhydrate de térazosine

PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ

RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT

Voie

d’administration

Forme posologique

et concentration

Ingrédients non médicinaux

Orale

Comprimé à 1 mg,

2 mg, 5 mg & 10 mg

amidon de maïs, crospovidone, lactose, stéarate

de magnésium, povidone et talc.

Les comprimés à 2 mg contiennent aussi de

l’AD&C jaune n

6 sur substrat d’aluminium.

Les comprimés à 5 mg contiennent aussi de

l’oxyde de fer jaune, de l’oxyde de fer noir et

de l’oxyde de fer rouge

Les comprimés à 10 mg contiennent aussi de

l’AD&C bleu n

1 sur substrat

d’aluminium et

de l’AD&C bleu n

2 sur substrat d’aluminium.

INDICATIONS ET UTILISATION CLINIQUE

phl-TERAZOSIN (chlorhydrate de térazosine) est indiqué dans le traitement :

de l'hypertension légère ou modérée;

des symptômes de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP).

Hypertension

On emploie phl-TERAZOSIN dans le cadre d'un traitement général en association avec un

diurétique thiazidique et (ou) d'autres antihypertenseurs selon les besoins du patient. On peut

donner phl-TERAZOSIN en monothérapie aux patients chez qui les autres médicaments ont

causé des effets indésirables ou se sont révélés inadéquats.

Hypertrophie bénigne de la prostate

Le début d'action du chlorhydrate de térazosine est rapide et on a observé une augmentation du

débit urinaire maximal et une atténuation des symptômes après deux semaines de traitement.

L'effet de ces variables s'est maintenu tout au long de l'étude (18 mois). Le chlorhydrate de

térazosine ne retarde ni n'arrête l’évolution de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP). Les

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 3

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 4 de 43

effets à long terme du chlorhydrate de térazosine sur la fréquence des interventions

chirurgicales, de l'obstruction urinaire aiguë ou des autres complications secondaires à l'HBP ne

sont pas encore connus.

Un certain nombre d'états cliniques peuvent ressembler à une HBP symptomatique (notamment

rétrécissement de l'urètre, rétrécissement du col de la vessie, calculs vésicaux,

dysfonctionnement urinaire d'origine neurogène secondaire au diabète ou au parkinsonisme,

etc.). On doit donc s'assurer que ces affections ne sont pas mises en cause avant d’instaurer le

traitement par le chlorhydrate de térazosine.

Pédiatrie (enfants < 18 ans) :

Le chlorhydrate de térazosine n'a pas été étudié chez l'enfant et, par conséquent, son emploi

dans ce groupe d'âge n'est pas recommandé.

Gériatrie (personnes > 65 ans) :

Le traitement par le chlorohydrate de térazosine peut avoir des bienfaits limités chez les patients

de plus de 75 ans.

CONTRE-INDICATIONS

Les patients qui présentent une hypersensibilité à phl-TERAZOSIN (chlorhydrate de

térazosine), à ses analogues ou à l’un des ingrédients de sa composition ou des composants du

récipient. Pour obtenir une liste complète des ingrédients, veuillez consulter la section

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT.

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

Mises en garde et précautions importantes

On ne doit pas administrer phl-TERAZOSIN (chlorhydrate de térazosine) aux patients

qui ont des antécédents de syncope mictionnelle (voir MISES EN GARDE ET

PRÉCAUTIONS, Appareil cardiovasculaire, Syncope et effet de la « première

dose »).

Généralités

phl-TERAZOSIN (chlorhydrate de térazosine) ne modifie en rien l'évolution naturelle de l'HBP.

Le médicament ne retarde ni n'arrête l’évolution de l'HBP. Il n'augmente pas le débit urinaire

suffisamment pour réduire de façon significative le volume urinaire résiduel. Cependant, on a

observé une réduction significative du volume résiduel moyen chez des patients dont les

volumes résiduels de départ étaient supérieurs à 50 mL. Les patients peuvent continuer à

présenter des risques de rétention urinaire ou d'autres complications de l'HBP pendant le

traitement par phl-TERAZOSIN.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 4

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 5 de 43

Cancer de la prostate

Étant donné que le cancer de la prostate et l'HBP ont de nombreux symptômes en commun et

que ces deux maladies coexistent fréquemment, il faut examiner le patient chez qui l’on

soupçonne une HBP avant d'entreprendre le traitement par phl-TERAZOSIN pour s'assurer qu'il

ne souffre pas d'un cancer de la prostate.

Carcinogenèse et mutagenèse

Les études ont démontré que le chlorhydrate de térazosine était dépourvu de pouvoir mutagène

tant

in vivo

in vitro

Ajouté pendant deux ans à la nourriture de rats à raison de 8, de 40 et de 250 mg/kg/jour, le

chlorhydrate de térazosine a été associé à une augmentation statistiquement significative des

tumeurs bénignes de la médullosurrénale chez les rats mâles ayant reçu 250 mg/kg/jour. Les

rates n'étaient pas affectées. Le chlorhydrate de térazosine n'était pas cancérigène chez les

souris ayant reçu une dose maximale tolérée de 32 mg/kg/jour dans leur alimentation pendant

deux ans.

Appareil cardiovasculaire

Syncope et effet de la « première dose »

Le chlorhydrate de térazosine peut provoquer une hypotension marquée, surtout une

hypotension orthostatique, et une syncope en association avec la ou les premières doses. Un

effet semblable peut se produire si le traitement est instauré de nouveau après avoir été

interrompu pendant une période équivalent à plus de quelques doses. Des cas de syncope ont

également été associés à une augmentation rapide de la posologie ou à l'ajout d'un autre

antihypertenseur dans le traitement de patients prenant déjà des doses élevées du chlorhydrate

de térazosine.

On croit que la syncope est due à une hypotension orthostatique excessive, bien que parfois la

syncope soit précédée d'une crise de tachycardie supraventriculaire grave avec une fréquence

cardiaque de 120 à 160 battements par minute.

Dans les études portant sur le chlorhydrate de térazosine, la fréquence de la syncope était

d'environ 1 % chez les patients hypertendus et de 0,7 % chez les patients atteints d'HBP.

On peut réduire les risques de syncope ou d'hypotension excessive en limitant la première dose

de phl-TERAZOSIN à 1 mg et en l'administrant au coucher, en augmentant lentement la

posologie et en ajoutant avec prudence un nouvel antihypertenseur au traitement du patient (voir

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION).

On doit avertir les patients des risques de syncope et d'hypotension orthostatique et leur

recommander d'éviter de conduire un véhicule ou d'effectuer des tâches dangereuses dans les 12

heures qui suivent l'administration de la première dose de phl-TERAZOSIN, après

l'augmentation de la posologie et à la reprise du traitement après une interruption. On doit les

prévenir d'éviter toute situation où ils pourraient se blesser s'ils avaient une syncope.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 5

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 6 de 43

En cas de syncope, il faut allonger le patient et prendre, au besoin, des mesures visant à soutenir

les fonctions vitales.

On ne doit pas administrer phl-TERAZOSIN aux patients qui ont des antécédents de syncope

mictionnelle.

L'administration concomitante de phl-TERAZOSIN et de vérapamil aux hypertendus peut

entraîner de l'hypotension symptomatique et parfois même de la tachycardie (voir

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES, Interactions médicament-médicament,

Tableau 2).

Emploi avec les inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (PDE5)

La prudence est de mise lorsque des inhibiteurs de la PDE5 comme le sildénafil, le tadalafil et le

vardénafil sont administrés en concomitance avec des alpha-bloquants. Les inhibiteurs de la

PDE5 et les bloqueurs alpha-adrénergiques sont des vasodilatateurs et produisent des effets

hypotenseurs. Lorsque des vasodilatateurs sont utilisés en concomitance, des effets additifs sur

la tension artérielle peuvent être anticipés. Chez certains patients, l’utilisation concomitante de

ces deux classes de médicaments peut abaisser la tension artérielle de manière importante, ce

qui peut entraîner une hypotension symptomatique. On a signalé des cas d’hypotension lorsque

le chlorhydrate de térazosine était administré simultanément avec des inhibiteurs de la PDE5

(voir INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES). Il faut prendre en considération les

facteurs suivants :

L’état des patients suivant un traitement par des alpha-bloquants doit être stable avant

qu’ils commencent à prendre des inhibiteurs de la PDE5. Les patients qui présentent

une instabilité hémodynamique alors qu’ils prennent des alpha-bloquants courent un

risque accru de présenter une hypotension symptomatique avec l’emploi concomitant

des inhibiteurs de la PDE5.

Les patients dont l’état est stable avec un traitement par des alpha-bloquants doivent

commencer à prendre des inhibiteurs de la PDE5 à la dose la plus faible.

L’innocuité des inhibiteurs de la PDE5 et des alpha-bloquants administrés en

concomitance peut être réduite par d’autres facteurs, comme une déplétion du volume

intravasculaire, et par d’autres traitements antihypertenseurs.

Hypotension orthostatique

La syncope est l'effet orthostatique le plus grave du chlorhydrate de térazosine (voir MISES EN

GARDE ET PRÉCAUTIONS, Appareil cardiovasculaire, Syncope et effet de la «

première dose »); cependant, d’autres symptômes d'une baisse de la tension artérielle, comme

les étourdissements, la sensation de tête légère et les palpitations, sont plus courants. En effet,

dans les essais cliniques portant sur l'hypertension, 28 % des patients ont présenté un ou

plusieurs de ces symptômes. Dans les essais cliniques portant sur l'HBP, 21 % des patients ont

ressenti un seul ou plusieurs des symptômes suivants : étourdissements, hypotension,

hypotension orthostatique, syncope et vertiges. On doit informer les patients de se coucher dès

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 6

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 7 de 43

l'apparition de ces symptômes et d'attendre quelques minutes avant de se relever afin d'éviter

qu’ils ne réapparaissent.

On doit porter une attention particulière aux patients chez qui ces symptômes peuvent présenter

un problème au travail.

Il est reconnu que les effets orthostatiques du chlorhydrate de térazosine sont plus marqués,

même dans un traitement au long cours, peu de temps après l'administration.

Œdème périphérique

Le traitement par le chlorhydrate de térazosine peut entraîner une rétention liquidienne et donc

un gain pondéral. Dans des essais contrôlés par placebo, les hommes et les femmes ayant reçu

du chlorhydrate de térazosine en monothérapie ont pris en moyenne 0,8 et 1 kg, respectivement,

alors que les sujets ayant reçu un placebo ont perdu 0,1 et 0,5 kg, respectivement. Ces

différences sont significatives.

Appareil génito-urinaire

Maladies concomitantes

phl-TERAZOSIN ne doit pas être prescrit aux patients qui souffrent d'HBP symptomatique et

qui présentent les affections concomitantes suivantes : rétention urinaire chronique, volume

urinaire résiduel élevé (plus de 200 mL), débit urinaire maximal de 5 mL/s ou moins,

antécédents d'intervention chirurgicale à la prostate, prostatite fibreuse ou granulomateuse

chronique, rétrécissement urétral, antécédents d'irradiation pelvienne, calculs prostatiques,

hypertrophie du lobe médian de la prostate, calculs vésicaux, antécédents récents d'épididymite,

hématurie macroscopique, dysfonctionnement urinaire d'origine neurogène (diabète sucré,

parkinsonisme, vessie neurogène non inhibée, etc.), hydronéphrose, cancer de la prostate,

insuffisance hépatique ou rénale significative sur le plan clinique (taux de créatinine sérique >

2 mg/dL ou d’aspartate aminotransférase [AST ou SGOT] > 1,5 fois la limite supérieure de la

valeur normale ou taux équivalent sur l'échelle internationale).

Foie/voies biliaires/pancréas

Insuffisance hépatique

Il n'existe aucun renseignement sur l'administration du chlorhydrate de térazosine aux personnes

atteintes d’insuffisance hépatique.

Considérations périopératoires

Chirurgie de la cataracte

On a observé un syndrome de l’iris hypotonique peropératoire pendant la chirurgie de la

cataracte chez certains patients recevant ou ayant déjà reçu des alpha-1-bloquants. Cette

variante du syndrome de pupille étroite est caractérisée par un iris détendu qui ondule sous

l’influence des courants d'irrigation peropératoires, un myosis peropératoire progressif malgré

une dilatation préopératoire à l'aide de médicaments mydriatiques standards, et un prolapsus

potentiel de l'iris vers les incisions de phaco-émulsification. L’ophtalmologiste du patient doit

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 7

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 8 de 43

être prêt à modifier sa technique chirurgicale, par exemple en utilisant des rétracteurs d'iris à

crochets, des anneaux de dilatation de l'iris ou des substances visco-élastiques. L’arrêt du

traitement par les alpha-1- bloquants avant la chirurgie de la cataracte ne semble pas bénéfique.

Reins

Les patients à qui l’on administre du chlorhydrate de térazosine et qui souffrent d’insuffisance

rénale doivent faire l’objet d’une surveillance étroite. Quelques études du comportement

pharmacocinétique du chlorhydrate de térazosine dans lesquelles on administrait de faibles

doses (1 mg) n'ont révélé aucune différence entre les patients présentant une insuffisance rénale

et ceux dont la fonction rénale était normale. Environ 40 % de la dose de chlorhydrate de

térazosine prise

per os

sont excrétés par les reins sous forme inchangée ou sous forme de

métabolites.

Sensibilité/résistance

Réactions anaphylactoïdes

Des réactions anaphylactoïdes telles que spasme du larynx et (ou) œdème de Quincke (angio-

œdème) aux lèvres, à la langue ou au pharynx ont été rarement signalées chez des patients

recevant du chlorhydrate de térazosine (voir EFFETS INDÉSIRABLES). Le cas échéant, il

faut immédiatement cesser le traitement, prendre les mesures appropriées et surveiller l’état du

patient jusqu'à la résolution complète et durable des signes et des symptômes.

Fonction sexuelle/reproduction

On a étudié les effets du chlorhydrate de térazosine sur la fécondité en administrant, au cours

d'une étude normale de fertilité et de reproduction, des doses de 8, de 30 et de 120 mg/kg/jour

par voie orale à des rats et à des rates. Quatre des 20 rats ayant reçu 30 mg/kg et cinq des 19 rats

ayant reçu 120 mg/kg n'ont pu engendrer de descendance. Le poids et la morphologie des

testicules n'étaient pas altérés par le traitement. Des frottis vaginaux effectués chez les femelles

accouplées aux rats à qui l'on avait donné 30 et 120 mg/kg contenaient moins de sperme que les

frottis prélevés chez les rates accouplées aux rats témoins; on a pu établir une bonne corrélation

entre la numération des spermatozoïdes et la gestation.

L'administration du chlorhydrate de térazosine par voie orale pendant une année ou deux a

entraîné une augmentation statistiquement significative de l'incidence de l'atrophie testiculaire

chez les rats à qui l'on avait administré 40 et 250 mg/kg/jour, mais non chez les rats ayant reçu

8 mg/kg/jour. On a également observé une atrophie testiculaire chez les chiens ayant reçu

300 mg/kg/jour pendant trois mois, mais non chez ceux qui avaient reçu 20 mg/kg/jour pendant

un an.

Populations particulières

Femmes enceintes

On n'a pas établi l'innocuité du chlorhydrate de térazosine au cours de la grossesse. On ne

recommande donc pas l'administration de phl-TERAZOSIN à la femme enceinte à moins que

les bienfaits possibles ne justifient les risques que courent la mère et son fœtus.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 8

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 9 de 43

On n'a noté aucun effet tératogène dans les études sur des animaux. Au cours d'études portant

sur le développement péri- et postnatal du rat, un nombre significativement plus grand de ratons

dont les mères avaient reçu 120 mg/kg/jour sont morts dans les trois semaines suivant leur

naissance que dans le groupe témoin.

Femmes qui allaitent

On ne sait pas si le chlorhydrate de térazosine est excrété dans le lait maternel. Étant donné la

possibilité d'effets indésirables chez les bébés allaités, on doit envisager une autre méthode

d'alimentation pour les nourrissons dont la mère doit absolument prendre ce médicament.

Pédiatrie (enfants < 18 ans)

On ne recommande pas d'administrer le chlorhydrate de térazosine aux enfants, car on n'a pas

établi l'innocuité et l'efficacité de ce produit chez cette population.

Gériatrie (personnes > 65 ans)

On doit faire preuve de prudence lorsque l'on administre le chlorhydrate de térazosine à des

patients âgés, en raison du risque d'hypotension orthostatique. On a observé une tendance à

l'augmentation, liée à l'âge, de l’incidence des étourdissements, de la vision trouble et de la

syncope chez les patients âgés recevant ce médicament. Le traitement par phl-TERAZOSIN

peut avoir des bienfaits limités chez les patients de plus de 75 ans.

Surveillance et essais de laboratoire

L'administration à long terme (six mois ou plus) du chlorhydrate de térazosine n'a entraîné

aucune modification significative sur le plan clinique dans les résultats de la mesure des

paramètres suivants : glycémie, acide urique, créatinine, azote uréique du sang, fonction

hépatique et électrolytes.

On a observé une baisse légère, mais statistiquement significative, de l'hématocrite, du taux

d'hémoglobine, des globules blancs, des protéines totales et de l'albumine dans des essais

cliniques contrôlés. De tels résultats laissent croire à une hémodilution. Le traitement par le

chlorhydrate de térazosine pendant des périodes pouvant atteindre 24 mois n'a entraîné aucun

effet significatif sur les taux d'antigène prostatique spécifique (APS).

EFFETS INDÉSIRABLES

Aperçu des effets indésirables du médicament

Hypertension

On a calculé l’incidence des effets indésirables d'après des essais cliniques portant sur 1 986

patients hypertendus prenant le chlorhydrate de térazosine en monothérapie ou en association

avec d'autres médicaments.

L'effet indésirable le plus grave du chlorhydrate de térazosine est la syncope qui survient chez

environ 1 % des patients.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 9

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 10 de 43

Les effets indésirables les plus courants sont les étourdissements (18,9 %), les céphalées

(14,1 %), l'asthénie (11 %), la somnolence (4,8 %), la congestion nasale (4,6 %) et les

palpitations (4,6 %).

Les effets indésirables les plus fréquents ayant entraîné l'interruption du traitement par le

chlorhydrate de térazosine sont les étourdissements (3,5 %), l'asthénie (2,1 %) et les céphalées

(1,8 %).

Hypertrophie bénigne de la prostate

Dans des essais cliniques portant sur 1 171 patients atteints d'HBP, 0,7 % des patients ont

souffert de syncope à la suite de l'administration du chlorhydrate de térazosine.

Effets indésirables du médicament déterminés au cours des essais cliniques

Puisque les essais cliniques sont menés dans des conditions très particulières, les taux des

effets indésirables qui sont observés peuvent ne pas refléter les taux observés en pratique

et ne doivent pas être comparés aux taux observés dans le cadre des essais cliniques

portant sur un autre médicament. Les renseignements sur les effets indésirables à un

médicament qui sont tirés d’essais cliniques s’avèrent utiles pour la détermination des

événements indésirables liés aux médicaments et pour l’approximation des taux.

Effets indésirables les plus fréquents (> 1 %)

Hypertension

Les effets indésirables les plus fréquents, observés chez 1 % ou plus des patients hypertendus

recevant du chlorhydrate de térazosine en monothérapie ou en association avec d'autres

médicaments, sont présentés au tableau 1.

Tableau 1 : Effets indésirables observés dans le cadre d’essais cliniques chez des patients

hypertendus recevant du chlorhydrate de térazosine en monothérapie ou en

association avec d’autres médicaments

Chlorhydrate de térazosine

n = 1 986

(%)

Organisme entier

Céphalées

Asthénie

Œdème périphérique

Douleurs thoraciques

Douleurs abdominales

Œdème

Œdème facial

14,1

11,0

Appareil cardiovasculaire

Palpitations

Tachycardie

Syncope

Appareil digestif

Nausées

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 10

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 11 de 43

Chlorhydrate de térazosine

n = 1 986

(%)

Xérostomie (sécheresse de la bouche)

Diarrhée

Système nerveux

Étourdissements

Somnolence

Nervosité

Paresthésie

Insomnie

18,9

Appareil respiratoire

Congestion nasale

Dyspnée

Rhinite

Peau et annexes cutanées

Transpiration

Organes des sens

Vision trouble

Troubles oculaires

Appareil génito-urinaire

Impuissance

Divers

Douleurs dans les extrémités

Hypertrophie bénigne de la prostate

Dans des essais cliniques contrôlés et non contrôlés portant sur 1 171 patients atteints d'HBP,

les effets indésirables les plus fréquents (≥ 1 %) étaient les suivants : étourdissements (14,0 %),

asthénie (9,0 %), céphalées (6,4 %), somnolence (4,5 %), hypotension orthostatique (3,8 %),

impuissance (3,5 %), infections urinaires (3,1 %), pharyngite (2,7 %), dyspnée (2,5 %), rhinite

(2,2 %), dysurie (2,0 %), douleurs dorsales (1,8 %), nausées (1,8 %), syndrome pseudo-grippal

(1,7 %), éruptions cutanées (1,7 %), sinusite (1,7 %), hypotension (1,5 %), douleurs thoraciques

(1,5 %), vertiges (1,3 %), dyspepsie (1,1 %), diarrhée (1,0 %), palpitations (1,0 %), douleurs

abdominales (1,0 %) et amblyopie (1,0 %).

Effets indésirables du médicament peu courants déterminés au cours des essais cliniques

(incidence < 1 %)

Hypertension

Les effets indésirables qui suivent ont été signalés chez moins de 1 % des patients. Ces effets

sont classés par ordre décroissant de fréquence dans leur catégorie.

Organisme entier :

Douleurs dorsales, gain pondéral, réactions allergiques, malaises.

Appareil cardiovasculaire :

Hypotension orthostatique, angine de poitrine, arythmies, accident

vasculaire cérébral, insuffisance cardiaque, hypotension (parfois

grave), migraine.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 11

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 12 de 43

Appareil digestif :

Dyspepsie, vomissements, anorexie, gastrite, dysfonctionnement

de la fonction hépatique, ictère.

Système nerveux :

Troubles de la coordination, rêves inhabituels, confusion, troubles

de l'élocution, tremblements, vertiges, convulsions, dépression.

Appareil respiratoire :

Sinusite, symptômes du rhume, pharyngite, asthme, accentuation

de la toux, spasme du larynx.

Peau et annexes cutanées :

Prurit, éruptions cutanées, photosensibilité.

Organes des sens :

Acouphènes, altération du goût.

Appareil génito-urinaire :

Mictions fréquentes, dysurie.

Divers :

Hypokaliémie, hypophosphatémie, baisse de la libido.

Hypertrophie bénigne de la prostate

Appareil cardiovasculaire :

Syncope, tachycardie.

Troubles métaboliques et

nutritionnels

Œdème périphérique, gain de poids.

Système nerveux :

Baisse de la libido.

Effets indésirables du médicament déterminés après la commercialisation

Organisme entier :

Fièvre, douleurs au cou et douleurs aux épaules. Des cas d’anaphylaxie,

d’œdème de Quincke (angio-œdème) et d’hypersensibilité ont été signalés.

Appareil

cardiovasculaire :

Vasodilatation. Des cas de fibrillation auriculaire ont été signalés.

Appareil digestif :

Constipation et flatulences.

Système nerveux :

Anxiété.

Appareil respiratoire :

Bronchite, épistaxis et symptômes de la grippe.

Organes des sens :

Conjonctivite.

Appareil génito-urinaire:

Priapisme, infection urinaire et incontinence urinaire, surtout chez la femme

ménopausée.

Appareil locomoteur :

Arthralgie, arthrite, troubles des articulations et myalgie.

Système

hématopoïétique :

Des cas de thrombocytopénie ont été signalés.

Troubles métaboliques

et nutritionnels :

Goutte.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 12

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 13 de 43

Pendant la chirurgie de la cataracte, une variante du syndrome de pupille étroite appelée

«syndrome de l’iris hypotonique peropératoire» a été signalée chez certains patients prenant des

alpha-1-bloquants.

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Interactions médicament-médicament

Le tableau suivant fournit une liste des interactions médicament-médicament potentielles

attribuables à des facteurs pharmacocinétiques.

Tableau

2 :

Interactions potentielles entre le chlorhydrate de térazosine et d’autres

médicaments

Médicaments

administrés en

concomitante

Réf.

Effet

Commentaires cliniques

Vérapamil

P/ÉC

Élévation significative de la SSC,

de la C

et de la C

chlorhydrate de térazosine chez des

patients hypertendus

Comportement pharmacocinétique

du vérapamil non modifié

Des cas d’hypotension

symptomatique, et parfois même de

tachycardie, ont été observés lorsque

le chlorhydrate de térazosine a été

administré en concomitance avec le

vérapamil. Il faut donc faire preuve

de prudence lorsque ces deux

médicaments sont administrés de

façon concomitante (voir MISES

EN GARDE ET

PRÉCAUTIONS).

Inhibiteurs de la PDE5

[p. ex. : sildénafil,

vardénafil et tadalafil].

P/É

Des cas d’hypotension ont été

signalés avec l’utilisation du

chlorhydrate de térazosine en

concomitance avec des inhibiteurs de

la PDE5

(voir MISES EN GARDE ET

PRÉCAUTIONS).

Hypotension symptomatique

Légende : É = Étude de cas; ÉC = Essai clinique; P = Potentielle

Dans des essais contrôlés, on a ajouté le chlorhydrate de térazosine à des diurétiques et à

plusieurs bêta-bloquants; à part l'addition des effets antihypertenseurs, on n'a observé aucune

interaction imprévue. On a en outre administré le chlorhydrate de térazosine à des patients

suivant divers types de traitements concomitants. Bien que ces essais n'aient pas porté

précisément sur les interactions, on n'en a remarqué aucune. On a utilisé le chlorhydrate de

térazosine chez au moins 50 patients recevant l'un ou l'autre type de médicaments suivants :

1) analgésiques et anti-inflammatoires (acétaminophène, acide acétylsalicylique, codéine,

ibuprofène, indométacine); 2) antibiotiques (érythromycine, triméthoprime et

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 13

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 14 de 43

sulfaméthoxazole); 3) anticholinergiques et sympathomimétiques (chlorhydrate de

phényléphrine, chlorhydrate de phénylpropanolamine, chlorhydrate de pseudoéphédrine); 4)

médicaments antigoutteux (allopurinol); 5) antihistaminiques (chlorphéniramine); 6)

médicaments cardiovasculaires (aténolol, hydrochlorothiazide, méthyclothiazide, propranolol);

7) corticostéroïdes; 8) médicaments gastro-intestinaux (antiacides); 9) hypoglycémiants; 10)

sédatifs et tranquillisants (diazépam).

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

Considérations posologiques

Hypertension

Il convient d'adapter la dose et l’intervalle posologique (12 ou 24 heures) de phl-TERAZOSIN

(chlorhydrate de térazosine) à la réponse de la tension artérielle du patient.

Lorsqu'on ajoute phl-TERAZOSIN à un traitement antihypertenseur déjà en cours, il faut

surveiller étroitement l’état du patient au cas où l'hypotension apparaîtrait. Si l'on ajoute un

diurétique ou un autre antihypertenseur à phl-TERAZOSIN, il peut être nécessaire de réduire la

dose de phl-TERAZOSIN, puis de l'augmenter avec prudence.

Hypertrophie bénigne de la prostate

La dose de phl-TERAZOSIN doit être ajustée en fonction de la réponse individuelle du patient.

Posologie recommandée et ajustement posologique

Hypertension

Dose initiale

La dose de départ pour tous les patients est de 1 mg de phl-TERAZOSIN au coucher, et cette

dose ne doit en aucun cas être dépassée. On doit observer scrupuleusement cette règle afin de

réduire au minimum les risques d'hypotension aiguë.

Doses subséquentes

On peut augmenter graduellement la dose jusqu'à ce qu'on atteigne la tension artérielle désirée.

L'éventail des doses varie habituellement entre 1 et 5 mg une fois par jour. Toutefois, certains

patients peuvent prendre jusqu'à 20 mg par jour, soit la dose quotidienne maximale

recommandée.

On doit mesurer la tension artérielle à la fin de l’intervalle posologique pour s'assurer que

l'hypertension est bien maîtrisée. Il est parfois utile de mesurer la tension de deux à trois heures

après la prise du médicament pour voir si les réponses maximale et minimale sont similaires et

pour évaluer les symptômes.

Si la réponse à phl-TERAZOSIN est grandement réduite à 24 heures, on peut tenter

d’administrer une dose plus élevée ou adopter une posologie biquotidienne. La posologie

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 14

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 15 de 43

biquotidienne peut également être retenue lorsque des effets indésirables, comme les

étourdissements, les palpitations ou l'hypotension orthostatique, apparaissent deux ou trois

heures après la prise du médicament.

Hypertrophie bénigne de la prostate

Dose initiale

La dose de départ pour tous les patients est de 1 mg de phl-TERAZOSIN au coucher, et cette

dose ne doit en aucun cas être dépassée au cours de la première semaine. On doit observer

scrupuleusement cette règle afin de réduire au minimum les risques d'hypotension aiguë.

Doses subséquentes

La dose doit être augmentée de façon graduelle, à des intervalles d'une semaine, et portée à 2, à

5 ou à 10 mg une fois par jour jusqu'à ce que les symptômes soient atténués et (ou) le débit

urinaire augmenté comme voulu. Des doses d'entretien de 5 à 10 mg une fois par jour sont

habituellement nécessaires pour obtenir une réponse clinique. La durée du traitement et la

posologie doivent être soigneusement ajustées. Il peut s'écouler quatre semaines de traitement

par phl-TERAZOSIN avant l'apparition d'une amélioration statistiquement significative de la

valeur des paramètres objectifs portant sur le débit urinaire maximal. On peut observer une

atténuation des symptômes en seulement deux semaines, mais cela peut prendre six semaines et

plus. Certains patients risquent de ne bénéficier d'aucune réponse clinique en dépit d'un

ajustement approprié de la posologie. Une réévaluation complète de l'état du patient doit être

entreprise après 18 mois de traitement.

À la suite de l'administration de la dose maximale recommandée de phl-TERAZOSIN, on doit

interrompre le traitement si l’accroissement du débit urinaire n'est pas significatif sur le plan

clinique par rapport aux valeurs de départ ou si l'amélioration des scores de l'

American Urology

Association

(AUA) ne se traduit pas par une augmentation de la qualité de vie. Le traitement par

phl-TERAZOSIN doit également être interrompu si ce dernier entraîne des effets indésirables

plus incommodants que les symptômes de l'HBP ou si le patient présente une complication

urinaire pendant le traitement.

Dose oubliée

Si le traitement est interrompu pendant quelques jours ou davantage, il faut reprendre le

traitement au début en administrant la dose initiale.

SURDOSAGE

Dans les cas d'hypotension consécutive à l'administration de phl-TERAZOSIN (chlorhydrate de

térazosine), il est impératif d’assurer le maintien des fonctions cardiovasculaires. On peut

rétablir la tension artérielle et normaliser la fréquence cardiaque en faisant allonger le patient. Si

cette mesure est inadéquate, on doit d'abord traiter l'état de choc en administrant des expanseurs

de volume. Au besoin, on peut ensuite donner des vasoconstricteurs; il faut également surveiller

la fonction rénale et, si c'est nécessaire, prendre les mesures pour la maintenir. Les épreuves de

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 15

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 16 de 43

laboratoire indiquent que le chlorhydrate de térazosine se fixe en grande partie aux protéines;

par conséquent, la dialyse peut n'avoir aucun bienfait pour le patient.

Pour les mesures à prendre en cas de surdosage soupçonné, communiquez immédiatement

avec le centre antipoison de votre région.

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE

Mode d’action

Hypertension

On croit que les effets antihypertenseurs du chlorhydrate de térazosine dérivent directement de

la vasodilatation périphérique. Bien qu'on ne connaisse pas exactement le mécanisme qui réduit

la tension artérielle, il semble que la relaxation des vaisseaux sanguins soit surtout le résultat

d'un blocage sélectif des récepteurs alpha-1-adrénergiques.

Hypertrophie bénigne de la prostate

La diminution des symptômes de l'HBP à la suite de la prise du chlorhydrate de térazosine peut

être attribuable à une modification du tonus musculaire provoquée par le blocage des récepteurs

alpha-1-adrénergiques des muscles lisses du col de la vessie et de la prostate.

Pharmacodynamie

Hypertension

La tension diastolique et la tension systolique subissent une baisse chez le patient tant en

position couchée qu’en position debout. Dans les essais cliniques, on a mesuré les baisses de la

tension à la fin de l’intervalle posologique (24 heures); chez le patient en position couchée, la

baisse était habituellement de 5 à 10 mm Hg pour la tension systolique et de 3,5 à 8 mm Hg

pour la tension diastolique. Chez le patient en position debout, la baisse était généralement

supérieure de 1 à 3 mm Hg.

Des mesures limitées effectuées au moment de la réponse maximale (de deux à trois heures

après l'administration) pendant un traitement au long cours par le chlorhydrate de térazosine

indiquent que cette réponse est légèrement plus élevée que la réponse minimale (après 24

heures), ce qui laisse supposer une atténuation de la réponse à 24 heures, peut-être par suite

d'une diminution de la concentration de chlorhydrate de térazosine dans le sang à la fin de

l’intervalle posologique.

L'effet antihypertenseur plus marqué associé à des concentrations plasmatiques maximales

semble dépendre plus de la position du patient (plus grand en position debout) que l'effet à 24

heures. On observe également, en position debout, une accélération de la fréquence cardiaque

de l'ordre de 6 à 10 battements par minute dans les premières heures qui suivent l'administration

du chlorhydrate de térazosine. Au cours des trois heures qui suivent la prise du médicament,

12,5 % des patients présentaient une baisse de la tension systolique de 30 mm Hg ou plus s'ils

passaient de la position couchée à la position debout ou avaient une tension systolique,

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 16

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 17 de 43

lorsqu’ils étaient en position debout, inférieure à 90 mm Hg s'accompagnant d'une chute d'au

moins 20 mm Hg.

Dans le cadre d’essais cliniques contrôlés, on a remarqué, chez les patients recevant du

chlorhydrate de térazosine en monothérapie, une baisse légère, mais statistiquement

significative (3 %), du cholestérol total ainsi que des lipoprotéines de basse densité et de très

basse densité combinées, comparativement aux patients prenant un placebo. Aucune

modification significative du taux de lipoprotéines de haute densité et de triglycérides n’a été

observée comparativement au groupe prenant un placebo.

Hypertrophie bénigne de la prostate

Les symptômes de l'HBP sont liés à l'obstruction urinaire. Cette dernière comprend une

obstruction statique secondaire à l'hypertrophie de la prostate et une obstruction dynamique qui

dépend du tonus des muscles lisses de la prostate et du col de la vessie, ce tonus étant régularisé

par le système sympathique. La stimulation des récepteurs alpha-1-adrénergiques des muscles

lisses du col de la vessie et de la prostate entraîne une contraction des muscles lisses et une

augmentation du tonus musculaire.

Dans le cadre de trois essais contrôlés par placebo portant sur des hommes souffrant d'HBP

symptomatique, une évaluation des symptômes ainsi que des mesures débitmétriques ont été

effectuées environ 24 heures après l'administration du chlorhydrate de térazosine. Les résultats

de ces essais indiquent que le chlorhydrate de térazosine a atténué les symptômes et augmenté le

débit urinaire maximal, et ce, de façon significative, par comparaison aux résultats obtenus avec

le placebo.

Chez 30 à 70 % des patients souffrant d'HBP symptomatique, le placebo a également provoqué

un effet remarquable et parfois spectaculaire dans le cadre d'essais contrôlés à court terme. Les

symptômes peuvent s'atténuer ou disparaître en l'absence d'un traitement chez environ 20 % des

patients.

Pharmacocinétique

Tableau 3: Résumé de la valeur des paramètres pharmacocinétiques du chlorhydrate de

térazosine

C

max

t

½

(h)

SSC

0-48

Clairance

Volume de

distribution

Dose unique

moyenne (voie i.v.)

12 h

Plasmatique :

80 mL/min

Rénale : 10 mL/min

25 à 30 L

Dose unique

moyenne

(comprimé de

1 mg)

21 ng/mL

202,8 ngh/mL

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 17

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 18 de 43

Absorption

c h l o r h y d r a t e

t é r a z o s i n e

a d m i n i s t r é

p a r

v o i e

o r a l e

e s t ,

t o u t e s

f i n s

p r a t i q u e s ,

complètement absorbé chez l'homme. La presque totalité du médicament circulant demeure sous

forme

inchangée.

prise

d'aliments

d'effets

biodisponibilité

produit.

taux

plasmatiques

base

libre

atteignent

maximum

heure

environ

puis diminuent; la demi-vie (t½) est de douze heures approximativement.

Métabolisme

Près de 90 à 94 % du médicament se fixent aux protéines plasmatiques; cette liaison est

constante sur toute la gamme des concentrations étudiées en clinique. Le chlorhydrate de

térazosine subit un important métabolisme hépatique et est éliminé en grande partie par voie

biliaire.

Excrétion

Environ 10 % du médicament administré par voie orale est excrété sous forme inchangée dans

l'urine et environ 20 %, dans les fèces. Le reste est éliminé sous forme de métabolites.

Globalement, environ 40 % de la dose est excrétée dans l'urine et environ 60 %, dans les fèces.

Populations particulières et états pathologiques

Gériatrie

Dans le cadre d’une étude évaluant l’effet de l’âge sur les comportements pharmacocinétiques

du chlorhydrate de térazosine, la demi-vie plasmatique du médicament était en moyenne de 14,0

heures chez les patients de 70 ans et plus et de 11,4 heures chez les patients de 20 à 39 ans.

Après l’administration orale du médicament, la clairance plasmatique était inférieure de 31,7 %

chez les patients de 70 ans et plus, comparativement aux patients de 20 à 39 ans.

Insuffisance rénale

L’insuffisance rénale n’a eu aucun effet significatif sur l’élimination du chlorhydrate de

térazosine et aucun ajustement posologique du médicament ne semble nécessaire pour

compenser l’élimination du médicament pendant l’hémodialyse (environ 10 %).

ENTREPOSAGE ET STABILITÉ

Les comprimés de phl-TERAZOSIN (chlorhydrate de térazosine) doivent être entreposés à une

température contrôlée entre 15

C et 30

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT

Comprimés

1 mg : un comprimé blanc, plat, rond, aux bords biseautés portant l’inscription « TRZ » d’un

côté et « 1 » de l’autre. Disponible en bouteilles PEHD de 100 comprimés.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 18

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 19 de 43

2 mg : un comprimé orange, plat, rond, aux bords biseautés portant l’inscription « TRZ » d’un

côté et « 2 » de l’autre. Disponible en bouteilles PEHD de 100 comprimés.

5 mg : un comprimé brun-beige, plat, rond, aux bords biseautés portant l’inscription « TRZ »

d’un côté et « 5 » de l’autre. Disponible en bouteilles PEHD de 100 comprimés.

10 mg : un comprimé bleu, plat, rond, aux bords biseautés portant l’inscription « TRZ » d’un

côté et « 10 » de l’autre. Disponible en bouteilles PEHD de 100 comprimés.

Composition

Les comprimés phl-TERAZOSIN contiennent 1 mg, 2 mg, 5 mg ou 10 mg de térazosine, sous

forme de chlorhydrate de térazosine, et les ingrédients non-médicinaux suivants : amidon de

maïs, crospovidone, lactose, stéarate de magnésium, povidone et talc.

De plus, les comprimés contiennent:

2 mg : de l’AD&C jaune n

6 sur substrat d’aluminium.

5 mg : de l’oxyde de fer jaune, de l’oxyde de fer noir et de l’oxyde de fer rouge

10 mg : de l’AD&C bleu n

1 sur substrat d’aluminium, de l’AD&C bleu n

2 sur substrat

d’aluminium

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 19

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 20 de 43

PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES

Substance pharmaceutique

Nom propre : Chlorhydrate dihydraté de térazosine

Nom chimique : Monochlorhydrate dihydraté de 1-(4-amino-6,7- diméthoxy-2-quinazolinyl)-4-

[(tétrahydro-2-furanyl) carbonyl]-pipérazine

Formule moléculaire : C

HCl2H

Masse moléculaire : 459,93 g/mol

Formule développée :

Propriétés physicochimiques : Le chlorhydrate de térazosine est une substance cristalline

blanche très soluble dans l'eau et les solutions physiologiques

salées.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 20

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 21 de 43

ESSAIS CLINIQUES

Un essai comparatif de biodisponibilité a été réalisé en utilisant les comprimés de phl-

TERAZOSIN à 5 mg (Pharmel inc.) versus les comprimés de HYTRIN à 5 mg (Abbott

Laboratories Ltd.) chez 36 volontaires mâles sains. Une dose orale unique de 5 mg a été

administrée sous condition de jeûne. Les résultats sont résumés dans le tableau suivant :

SOMMAIRE DES DONNÉES COMPARATIVES DE BIODISPONIBILITÉ

Térazosine

(1 x 5 mg)

De données mesurées

Moyenne géométrique

Moyenne arithmétique (CV%)

Paramètre

Test*

Référence

% Rapport des

moyennes

géométriques (%)

Intervalle de

confiance

90%

(ng.h/mL)

1110.87

1110.87

11129.7

1132.10 (18.69)

97 – 102

(ng.h/mL)

1161.71

1190.20 (22.20)

1161.53

1181.86 (18.89)

97 – 103

(ng/mL)

95.60

97.92 (21.48)

95.64

98.07 (21.93)

94 - 106

0.98 (72.32)

1.21

14.93 (22.57)

15.18 (13.98)

*Comprimé de phl-TERAZOSIN à 5 mg (Pharmel inc.)

Comprimé d’HYTRIN à 5 mg (Abbott Laboratories ltd., Canada)

Exprimé sous forme de moyenne arithmétique (CV%)

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 21

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 22 de 43

Aspects démographiques et organisation des essais

Tableau 4:

Résumé des données démographiques lors des essais cliniques menés chez des

patients atteints d’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP)

Nº de

l’essai

Organisation de l’essai

Posologie, voie

d’administration et durée

Sujets

d’étude

(n)

Âge moyen en

années (tranche)

Sexe des

patients

en %

(H/F)

Essai de phase III à double

insu, à répartition aléatoire, à

groupes parallèles et contrôlé

par placebo (augmentation

graduelle de la dose jusqu’à

une dose fixe)

Placebo vs

Chlorhydrate de térazosine

(2 mg)

Chlorhydrate de térazosine

(5 mg)

Chlorhydrate de térazosine

(10 mg)

Orale

12 semaines (3 mois)

Placebo

62,1 (47 -73)

2 mg

61,6 (44 -77)

5 mg

61,7 (45 -75)

10 mg

61,6 (51 -75)

Hommes

seulement

Essai de phase III à double

insu, à répartition aléatoire, à

groupes parallèles et contrôlé

par placebo (augmentation

graduelle de la dose jusqu’à

l’obtention d’une réponse)

Placebo vs

Chlorhydrate de térazosine

(2, 5, 10 ou 20 mg)

Orale

24 semaines (6 mois)

Placebo

61,3 (39 -77)

Chlorhydrate de

térazosine

62,7 (46 -82)

Hommes

seulement

Essai de phase III à double

insu, à répartition aléatoire, à

groupes parallèles et contrôlé

par placebo (augmentation

graduelle de la dose jusqu’à

l’obtention d’une réponse)

Placebo vs

chlorhydrate de térazosine

(1, 2, 5 ou 10 mg)

Orale

24 semaines (6 mois)

Placebo

63,8 (48 -80)

Chlorhydrate de

térazosine

64,5 (44 -77)

Hommes

seulement

Essai de phase II ouvert à

long terme (augmentation

graduelle de la dose jusqu’à

l’obtention d’une réponse)

Chlorhydrate de térazosine

(1, 2, 5, 10 ou 20 mg)

Orale

2 ans

63,1

(40 - 86)

Hommes

seulement

Définitions : n = nombre; F = femmes; H = hommes; vs = versus

Résultats des essais

Dans le cadre de trois essais contrôlés par placebo, on a observé une atténuation statistiquement

significative des symptômes et une amélioration statistiquement significative du débit urinaire

maximal par rapport aux valeurs de départ chez les patients ayant reçu du chlorhydrate de

térazosine à partir de la semaine 2 (ou de la première visite à la clinique) et pendant toute la

durée de l’essai. Les résultats de ces essais sont présentés dans le tableau 5.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 22

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 23 de 43

Tableau 5: Évaluation des symptômes et mesure du débit urinaire dans le cadre de trois

essais cliniques contrôlés par placebo

Score de symptômes

(plage : 0 à 27)

Débit urinaire maximal

(mL/sec)

n

Valeur de départ

moyenne

Variation

moyenne (%)

n

Valeur de départ

moyenne

Variation

moyenne (%)

Essai n

I (10 mg)

Augmentation graduelle de la dose jusqu’à une dose fixe (12 semaines)

Placebo

- 2,3 (24)

10,1

+ 1,0 (10)

Chlorhydrate de

térazosine

10,1

- 4,5 (45)*

+ 3,0 (34)*

Essai n

II (2, 5, 10 ou 20 mg)

Augmentation graduelle de la dose jusqu’à l’obtention d’une réponse (24 semaines)

Placebo

12,5

- 3,8 (30)

+ 1,4 (16)

Chlorhydrate de

térazosine

12,2

- 5,3 (43)*

+ 2,9 (35)*

Essai n

III (1, 2, 5 ou 10 mg)

Augmentation graduelle de la dose jusqu’à l’obtention d’une réponse (24 semaines)

Placebo

10,4

- 1,1 (11)

+ 1,2 (14)

Chlorhydrate de

térazosine

10,9

- 4,6 (42)*

+ 2,6 (30)*

10 mg : dose la plus élevée

23 % des patients recevaient 10 mg et 41 % recevaient 20 mg.

67 % des patients recevaient 10 mg.

* Amélioration significative (

p

≤ 0,05, comparativement au placebo)

Une analyse de l’effet du chlorhydrate de térazosine sur les symptômes urinaires a révélé que le

chlorhydrate de térazosine, comparativement au placebo, a atténué de façon significative les

symptômes suivants : retard de la miction, jet intermittent, diminution de la grosseur et de la

force du jet urinaire, sensation de vidange incomplète de la vessie, égouttement, mictions

fréquentes pendant le jour et nycturie.

Les chercheurs, qui ignoraient le traitement reçu par les patients, ont aussi effectué une

évaluation globale de la fonction urinaire dans l’ensemble et des symptômes urinaires. Dans les

essais I et III, les chercheurs ont noté chez les patients qui recevaient du chlorhydrate de

térazosine une amélioration significativement supérieure, comparativement aux patients qui

recevaient le placebo (

p

≤ 0,001).

Dans le cadre d’un essai à court terme (essai I), les patients ont reçu du chlorhydrate térazosine

à raison de 2, 5 ou 10 mg ou un placebo, selon une répartition aléatoire. Les patients qui ont

reçu du chlorhydrate de térazosine à raison de 10 mg ont obtenu une réponse statistiquement

significative sur le plan des symptômes et du débit urinaire maximal, comparativement aux

patients qui ont reçu le placebo (Figure 1).

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 23

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 24 de 43

Tableau 6

Légende :

Variation moyenne du score de symptômes par rapport à la valeur de départ

Augmentation moyenne du débit urinaire maximal (mL/sec) par rapport à la valeur de départ

PLACEBO

Térazosine

Mois mL/sec

n = 55

n = 54

n = 52

n = 54

+ Pour connaître les valeurs de départ, voir le tableau 5.

p

< 0,05, comparativement au placebo

Figure 1. Essai à court terme au cours duquel les patients ont reçu du chlorhydrate de

térazosine à raison de 2, 5 ou 10 mg ou un placebo, selon une répartition aléatoire

(essai I)

Dans le cadre d’un essai ouvert à long terme non contrôlé par placebo, 181 hommes ont été

suivis pendant deux ans et 58 d’entre eux ont été suivis pendant 30 mois. L’effet du

chlorhydrate de térazosine sur les symptômes urinaires et le débit urinaire maximal s’est

maintenu tout au long de l’essai (Figure 2 et Figure 3).

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 24

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 25 de 43

Légende :

Variation moyenne par rapport à la valeur de départ

Mois

* p

< 0,05, par rapport à la valeur de départ

Valeur de départ moyenne = 10,7

Figure 2. Variation moyenne du score de symptômes par rapport à la valeur de départ –

Essai ouvert à long terme non contrôlé par placebo (n = 494)

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 25

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 26 de 43

Légende :

Variation moyenne par rapport à la valeur de départ (mL/sec)

Mois

* p

< 0,05, par rapport à la valeur de départ

Valeur de départ moyenne = 9,9

Figure 3. Variation moyenne du débit urinaire maximal par rapport à la valeur de départ

– Essai ouvert à long terme non contrôlé par placebo (n = 494)

Dans le cadre de cet essai à long terme, on a observé une atténuation statistiquement

significative des symptômes et une amélioration statistiquement significative du débit urinaire

maximal, ce qui suggère une relaxation des muscles lisses.

Même si le blocage des récepteurs alpha-1-adrénergiques diminue aussi la tension artérielle

chez les patients hypertendus présentant une résistance vasculaire périphérique accrue,

l’utilisation du chlorhydrate de térazosine chez des hommes normotendus atteints d’HBP n’a

pas eu un effet hypotenseur significatif sur le plan clinique (Tableau 6).

Tableau

6 :

Variations moyennes de la tension artérielle du début de l’essai à la dernière

visite dans le cadre de tous les essais à double insu contrôlés par

placebo

Patients normotendus

(TAD < 90 mm Hg)

Patients hypertendus

(TAD > 90 mm Hg)

Groupe

n

Variation

moyenne

n

Variation

moyenne

(mm Hg)

Placebo

Chlorhydrate de

térazosine

- 0,1

- 3,3*

- 5,8

- 14,4*

(mm Hg)

Placebo

Chlorhydrate de

térazosine

+ 0,4

- 2,2*

- 7,1

- 15,1*

p

≤ 0,05, comparativement au placebo

Définitions : TAS = tension artérielle systolique; TAD = tension artérielle diastolique

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 26

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 27 de 43

PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE

Pharmacologie chez l’animal

Pharmacodynamie

On a découvert que le chlorhydrate de térazosine diminue la tension artérielle dans une

proportion allant jusqu’à 44 % lorsqu’il est administré par voie orale à des rats spontanément

hypertendus à des doses de 0,1 à 30 mg/kg. Des résultats semblables ont été observés chez des

rats hypertendus en raison d’un traitement associant de la désoxycorticostérone (DOC) et du sel.

Le chlorhydrate de térazosine a entraîné de légères diminutions de la tension artérielle (4 %)

chez certains rats normotendus. Aucun changement significatif n’a été observé en ce qui a trait à

la fréquence cardiaque.

Effets sur l’appareil cardiovasculaire

Le chlorhydrate de térazosine a été administré par voie intraveineuse à des chiens mâles sous

anesthésie (4 à 5 par groupe) à une dose de 0,1 mg/kg suivie 60 minutes plus tard d’une dose de

0,3 mg/kg. Le chlorhydrate de térazosine a diminué la tension artérielle de 6 et 13 %,

respectivement (diminution légèrement plus marquée de la tension artérielle systolique, par

rapport à la tension artérielle diastolique). On a aussi observé une diminution de la pression

systolique du ventricule gauche (de 11 et 21 %, respectivement) et de la résistance périphérique

totale (de 14 et 19 %, respectivement). Immédiatement après l’administration du médicament,

on a observé des augmentations temporaires de la fréquence cardiaque (de 7 et 18 %,

respectivement), du débit cardiaque (de 13 et 21 %, respectivement) et de la valeur maximale de

la dérivée première de la pression du ventricule gauche en fonction du temps (dP/dt) (de 20 et

17 %, respectivement). Ces valeurs sont demeurées élevées seulement quelques minutes, puis

sont revenues à ce qu’elles étaient au départ. Dans le cas de la dP/dt maximale du ventricule

gauche, l’augmentation a fait place à une légère réduction de 18 % pour la dose de 0,3 mg/kg.

L’administration de phénoxybenzamine avant l’injection intraveineuse de chlorhydrate de

térazosine chez des chiens a grandement réduit l’effet hypotenseur du chlorhydrate de térazosine.

Toutefois, cet effet hypotenseur n’a pas été modifié par l’administration préalable de propranolol

ou d’atropine.

Effet sur le système nerveux central

Chez des rats (6 en tout), le chlorhydrate de térazosine a entraîné une diminution significative

de l’activité motrice spontanée à une dose orale de 80 mg/kg.

Chez des chiens (4 en tout), le chlorhydrate de térazosine a entraîné des changements sur le plan

du comportement général (baisse d’activité, ataxie, tremblements) à une dose orale de 5 mg/kg.

L’administration orale de 3 mg/kg de chlorhydrate de térazosine à des souris (4 à 11 souris par

groupe) n’a pas réduit de façon significative les fonctions locomotrices de ces animaux. À une

dose de 10 mg/kg, le chlorhydrate de térazosine a entraîné une baisse d’activité significative

chez les souris.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 27

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 28 de 43

Chez des lapins immobilisés, des injections intraveineuses de 3 mg/kg de chlorhydrate de

térazosine n’ont entraîné aucun effet significatif sur l’activité électrique spontanée à

l’encéphalographie. Des signes de somnolence ont été enregistrés après l’administration de

10 mg/kg. Toutefois, l’activité électrique est revenue à la normale deux à trois heures après

l’administration du médicament.

Études complémentaires

Le chlorhydrate de térazosine n’a eu aucun effet sur les muscles lisses non vasculaires (motilité

intestinale chez des souris à des doses de 100 et de 300 mg/kg, trachée isolée de cobayes à des

concentrations de 10-8 à 10-4 M, et motilité utérine chez des rates gravides et non gravides à

des concentrations de 10-6 à 10-4 M) ou les muscles squelettiques (préparation nerf-muscle

provenant d’un diaphragme de rat à des concentrations de 10-5 à 10-4 M).

Pharmacocinétique

L’administration orale de chlorhydrate de térazosine à des rats (9,5 mg/kg) et à des chiens (0,2 à

10 mg/kg) a montré que ce médicament est absorbé rapidement, atteignant un pic plasmatique

de 1 à 2 mcg/mL en une à deux heures. La demi-vie du médicament était sensiblement la même

chez les deux espèces (6,5 heures chez les rats et 5,7 heures chez les chiens, en moyenne).

Après l’administration orale de chlorhydrate de térazosine marqué au carbone 14 (

(0,33 mg/kg) à des rats et à des chiens, de 28 à 38 % de la dose était excrétée dans l’urine et de

16 à 17 % était excrétée sous forme inchangée. Le reste de la dose était excrété dans les fèces et

résultait en grande partie de l’élimination du chlorhydrate de térazosine et de ses métabolites par

sécrétion biliaire.

La gestation n’a pas semblé modifier le comportement pharmacocinétique du chlorhydrate de

térazosine chez les rats et les lapins.

Le chlorhydrate de térazosine se liait peu aux protéines plasmatiques in vitro (taux de liaison de

44 à 63 % en moyenne chez les rats et de 40 à 45 % en moyenne chez les chiens) à des

concentrations allant de 1 à 1000 ng/mL.

Le sort du médicament chez les animaux est similaire à celui observé chez l’humain sur le plan

qualitatif.

TOXICOLOGIE

Toxicité aiguë

Le tableau 7 résume les résultats des études de toxicité aiguë. Les doses létales médianes (DL

du chlorhydrate de térazosine administré par voie intraveineuse ou orale chez des rats et des

souris vont de 211 à 271 mg/kg et de 2,7 à 10,0 g/kg, respectivement. Aucune différence n’a été

observée entre les sexes. Le principal effet toxique était une dépression du système nerveux

central suivie du décès.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 28

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 29 de 43

Tableau

7:

Résultats des études de toxicité aiguë sur le chlorhydrate de térazosine

Espèce

Sexe

Voie

DL

50

(plage)

mg/kg

Résultats

Souris

Intraveineuse

Intraveineuse

Orale

Orale

4 200

3 700

Baisse d’activité, ataxie, dyspnée,

contractions musculaires et

convulsions

Rat

Intraveineuse

Intraveineuse

Orale

Orale

6 000

5 500

Baisse d’activité, dyspnée et

écoulement de mucus par les yeux et

le nez

Définitions : F = femelle; M = mâle; DL

= dose létale médiane

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 29

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 30 de 43

Toxicité subaiguë et chronique

Tableau

8:

Résultats des études de toxicité subaiguë et chronique sur le chlorhydrate de térazosine

Espèce

Voie

Dose mg/kg/

jour

N

bre

d’animaux

par groupe

Durée

Résultats

Orale

10 mâles

2 semaines

Ptosis et larmoiement liés à la dose. Réduction de la croissance à la dose de

300 mg/kg. Augmentation du poids absolu et relatif des glandes surrénales aux

doses de 30 et de 300 mg/kg. Augmentation du poids relatif de la rate et des

reins aux doses de 30 et de 300 mg/kg et aux doses de 10 et de 300 mg/kg,

respectivement. Congestion de la rate jugée liée à la prise du médicament.

Augmentation de la protéinurie liée à la dose. L’examen histopathologique du

foie, des reins et de la rate n’a révélé aucun changement.

Orale

10 femelles

10 mâles

13 semaines

Ptosis, érythème cutané, écoulements oculaire et nasal, selles molles et

augmentation de la consommation de nourriture, du débit urinaire et de la

croissance* à la dose de 480 mg/kg. Réductions temporaires des taux sériques

de protéines, de sodium et de globuline**. Augmentation des taux de

bilirubine, d’alanine aminotransférase (ALT ou SGPT)** et de potassium*, et

augmentation du poids relatif et absolu du foie, des reins, des glandes

surrénales et du cœur*, surtout à la dose de 480 mg/kg. Érosion gastrique et

(ou) hémorragie chez certains rats ayant reçu la dose la plus élevée.

Congestion de la rate chez la majorité des rats ayant reçu la dose la plus

élevée, baisse d’activité, diminution de la température rectale et augmentation

de la consommation d’eau.

* femelles seulement ** mâles seulement

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 30

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 31 de 43

Espèce

Voie

Dose mg/kg/

jour

N

bre

d’animaux

par groupe

Durée

Résultats

Orale

10 femelles

10 mâles

52 semaines

Ptosis chez les rats ayant reçu la dose de 250 mg/kg et pendant une courte

période chez les rats ayant reçu la dose de 40 mg/kg. Diminution de la

consommation de nourriture, du poids corporel, du gain de poids, du taux

d’érythrocytes moyen, du taux d’hémoglobine et de l’hématocrite chez les mâles

ayant reçu 250 mg/kg. Augmentation du poids du foie chez les rats ayant reçu

250 mg/kg, à l’autopsie. Dégénérescence des hépatocytes chez les rats ayant reçu

40 mg/kg et chez ceux ayant reçu 250 mg/kg. Atrophie testiculaire chez 10 % des

mâles ayant reçu 40 mg/kg et chez 50 % des mâles ayant reçu 250 mg/kg pendant

un an.

Orale

110 femelles

(témoins)

110 mâles

(témoins)

60 femelles

(recevant le

médicament à

l’étude)

60 mâles

(recevant le

médicament à

l’étude)

104 semaines

Taux de survie moins élevé chez les mâles ayant reçu 8 mg/kg et chez ceux

ayant reçu 40 mg/kg ainsi que chez les femelles ayant reçu 40 mg/kg et chez

celles ayant reçu 250 mg/kg. Diminution de la consommation de nourriture

chez les mâles ayant reçu 250 mg/kg. Baisse du gain pondéral moyen de 32 %

chez les mâles et de 14 % chez les femelles à la dose de 250 mg/kg. Réduction

du poids corporel absolu de 24 % chez les mâles et de 10 % chez les femelles à

la dose de 250 mg/kg.

Augmentation du taux d’aspartate aminotransférase (AST ou SGOT) aux doses

de 8 et de 250 mg/kg*, du taux de sodium à la dose de 40 mg/kg**, du taux de

globuline à la dose de 250 mg/kg** et du volume corpusculaire moyen à la

dose de 250 mg/kg*. Atrophie testiculaire liée à la prise du médicament chez

certains mâles ayant reçu une dose moyenne ou élevée. Tumeurs observées

dans le groupe témoin et le groupe expérimental. Incidence accrue de

médullosurrénalomes à la dose de 250 mg/kg,

* mâles seulement ** femelles seulement

Intravein

euse

10 femelles

10 mâles

4 semaines

Mort de 3 mâles et de 6 femelles quelques minutes après l’administration

d’une dose de 150 mg/kg. Baisse d’activité et ptosis dans tous les groupes.

Augmentation de la protéinurie et de la cétonurie chez la plupart des rats ayant

reçu 150 mg/kg. Aucun signe de maladie rénale à l’examen histopathologique.

Congestion de la rate observée aux doses de 40 et de 150 mg/kg.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 31

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 32 de 43

Espèce

Voie

Dose mg/kg/

jour

N

bre

d’animaux

par groupe

Durée

Résultats

Souris

Orale

110 femelles

(témoins)

110 mâles

(témoins)

50 femelles

(recevant le

médicament à

l’étude)

50 mâles

(recevant le

médicament à

l’étude)

104 semaines

Baisse du gain pondéral de 17 %, 9 % et 14 % respectivement chez les rats

ayant reçu 2 mg/kg, 8 mg/kg et 32 mg/kg; réduction statistiquement

significative chez les rats ayant reçu 2 mg/kg et 32 mg/kg. Les mâles avaient

tendance à présenter des adénomes oculaires et les femelles, des lymphomes

malins.

Chien

Orale

3 femelles

3 mâles

13 semaines

Quatre décès à la dose de 300 mg/kg après 2 à 3 jours de traitement; cas

d’ulcères gastro-intestinaux et de dégénérescence du myocarde observés.

Lésions gastro-intestinales, stéatose hépatique, hémorragies endocardiques et

sous-endocardiques et dégénérescence du myocarde, syndrome néphrotique,

atrophie du thymus et dégénérescence hydropique des procès ciliaires chez

deux chiens sacrifiés après 22 et 44 jours de traitement. Rougeur au niveau du

sclère et de la conjonctive, ptosis, larmoiement, salivation (avant le traitement)

et érythème aux doses de 5 et de 40 mg/kg. Un ulcère duodénal chez un mâle

ayant reçu la dose de 40 mg/kg. Ulcères gastro-intestinaux, néphrose tubulaire

et urémie, stéatose hépatique, hémorragies endocardiques et sous-

endocardiques accompagnées d’une dégénérescence du myocarde, atrophie du

thymus, spermiogenèse déficiente et gonflement hydropique des procès

ciliaires chez certains chiens ayant reçu 300 mg/kg.

Chien

Orale

6 femelles

6 mâles

52 semaines

Aucun décès. Ptosis chez des femelles ayant reçu 20 mg/kg. Aucun

changement macroscopique ou microscopique ayant une importance sur le

plan toxicologique.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 32

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 33 de 43

Espèce

Voie

Dose mg/kg/

jour

N

bre

d’animaux

par groupe

Durée

Résultats

Chien

Intravein

euse

3 femelles

3 mâles

4 semaines

Deux décès chez les femelles ayant reçu 60 mg/kg; ulcères gastriques et

duodénaux perforés accompagnés d’une péritonite focale. Aucun changement

histopathologique chez les survivants. Signes liés au traitement, notamment :

déshydratation, baisse d’activité, selles noires ou sanguinolentes,

vomissements et tremblements. Tendance liée à la dose vers des valeurs

érythropoïétiques plus faibles et diminution manifeste du rapport lignée

myéloïde/lignée érythroïde de la moelle osseuse à la dose de 60 mg/kg.

Les femelles ont été sacrifiées environ six semaines plus tôt.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 33

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 34 de 43

Mutagénicité

Tableau

9 :

Résultats des études de mutagénicité sur le chlorhydrate de

téra

z

osine

Test

Organisme ou micro-

organisme étudié

Dose

Voie

Principaux résultats

Test d’Ames

Souches de

Salmonella

typhimurium

TA-1535,

TA-1537 et TA-1538

activées ou non par des

microsomes hépatiques

50, 100 et

500 mcg/boîte

de Pétri

In vitro

Aucun pouvoir

mutagène démontré

Analyse

cytogénétique

in vivo)

Rat - moelle osseuse

60, 240 et

480 mg/kg/jour

pendant 5 jours

In vivo

Orale

Aucun pouvoir

mutagène démontré

Expérience du

gène létal

dominant

Souris

50, 165 et

500 mg/kg/jour

In vivo

Orale

Aucun gène létal

dominant ni aucun

pouvoir mutagène

démontré.

Carcinogénicité

Ajouté à la nourriture de rats Sprague-Dawley (60/sexe/dose) à raison de 0, 8, 40 et 250 mg/kg/jour

pendant une période pouvant aller jusqu’à 104 semaines, le chlorhydrate de térazosine a été associé à

une augmentation statistiquement significative des tumeurs bénignes de la médullosurrénale chez les

rats mâles ayant reçu 250 mg/kg/jour. Cette dose est 695 fois plus élevée que la dose maximale

recommandée chez l’humain (20 mg pour un patient de 55 kg). Les rates n'étaient pas affectées. Le

chlorhydrate de térazosine n'était pas cancérigène chez les souris ayant reçu une dose maximale

tolérée de 32 mg/kg/jour dans leur alimentation pendant 2 ans.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 34

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 35 de 43

Tératogénicité

Tératologie – Segment II

Tableau

10:

Résultats des études de tératologie – Segment

II

Espèce

Voie

Dose

mg/kg/jour

N

bre

d’animaux par

groupe

Durée

Résultats

Orale

20 femelles

Du 6

au 15

jour de gestation

Effets toxiques pour la mère à la dose

de 480 mg/kg. Ptosis, écoulement

oculaire et baisse d’activité dans tous

les groupes.

Tremblements, ataxie, déshydratation,

hypothermie et décès (12 sur 25) à la

dose de 480 mg/kg, diminution

marquée du gain pondéral et de la

consommation de nourriture chez la

mère. Diminution de la taille des

portées de 83 % chez les femelles ayant

reçu 480 mg/kg. Aucune tératogénicité

ni aucune embryotoxicité aux doses de

8 et de 60 mg/kg.

Lapin

Orale

15 femelles

Du 6

au 18

jour de gestation

Perte de poids, diminution de la

consommation de nourriture et

incidence accrue de résorptions fœtales

à la dose de 60 mg/kg; diminution du

poids des fœtus. Plus grand nombre de

cas de côtes surnuméraires chez les

petits à la dose de 60 mg/kg. Aucune

tératogénicité ni aucune embryotoxicité

aux doses 8 et de 22 mg/kg.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 35

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 36 de 43

Fertilité et capacités générales de reproduction - Segment I

Tableau

11:

Résultats de l’étude sur la fertilité et les capacités générales de reproduction – Segment

I

Espèce

Voie

Dose

mg/kg/jour

N

bre

d’animaux par groupe

Durée

Résultats

Orale

Les mâles ont reçu la dose

pendant deux mois avant

l’accouplement. Les femelles

ont reçu la dose pendant 14

jours avant l’accouplement,

pendant la période

d’accouplement, pendant la

gestation, pendant la mise bas

et trois semaines après la mise

bas (pendant l’allaitement).

Ptosis chez tous les animaux ayant reçu le

médicament; somnolence à la dose de 120 mg/kg

(chez les mâles et les femelles). Réduction de la

fertilité aux doses de 30 et de 120 mg/kg. Aucun

signe d’embryolétalité, d’embryotoxicité ou de

tératogénicité. Mise bas normale dans tous les

groupes. Aucune différence statistiquement

significative en ce qui a trait à la taille des portées

entre les femelles ayant reçu le médicament et les

femelles du groupe témoin. Aucune diminution

significative du taux de survie des petits après la

naissance. Les petits des femelles ayant reçu

120 mg/kg ont pris plus de temps pour acquérir les

capacités suivantes : réflexe de redressement sur le

sol, réflexe de redressement en chute, réflexe de

sursaut en réponse à un stimulus sonore, locomotion

avant et réaction de placement visuel des pattes.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 36

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 37 de 43

Étude de périnatalité et de postnatalité - Segment III

Tableau

12:

Résultats de l’étude de périnatalité et de postnatalité – Segment

III

Espèce

Voie

Dose mg/k

g/jour

N

bre

d’animaux par groupe

Durée

Résultats

Orale

20 femelles

Du 15

jour de

gestation au

jour après la

mise bas

Ptosis chez toutes les femelles ayant reçu le

médicament. Légère somnolence chez les femelles

ayant reçu 120 mg/kg. Aucun changement significatif

en ce qui a trait à la durée de la gestation dans les 3

groupes ayant reçu le médicament. Taille des portées

comparable dans les groupes ayant reçu le

médicament.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 37

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 38 de 43

RÉFÉRENCES

Abraham PA, Halstenson CE, Matzke GR, Napier JL, Keane WF. Antihypertensive

therapy with once-daily administration of terazosin, a new alpha-1 adrenergic-receptor

blocker. Pharm 1985;5(5):285-9.

Abraham PA, Opsahl JA, Halstenson CE, Matzke GR, Keane WF. Prospective

comparison of the renal effects of terazosin and propranolol during antihypertensive

therapy. J Hypertension 1986;4(suppl 5):S479-81.

Caine M. Clinical experience with alpha-adrenoceptor antagonists in benign prostatic

hypertrophy. Fed Proc 1986;45:2604-8.

Caine M. The present role of alpha-adrenergic blockers in the treatment of benign

prostatic hypertrophy. J Urol 1986;136:1-4.

Caine M. Alpha-adrenergic mechanisms in dynamics of benign prostatic hypertrophy.

Urol (suppl) 1988;32:16-20.

Chrysant SG, Black HR, Davidov M,

et al.

Experience with terazosin administered in

combination with other antihypertensive agents. Am J Med 1986;80(suppl 5B):55-61.

Cohen A. Placebo-controlled study of once-daily administration of terazosin to patients

with mild to moderate hypertension. Curr Ther Res 1987;41(1):105-13.

Dauer AD, Deger G, Fleming L. Terazosin: An effective once-a-day antihypertensive

agent with an apparent beneficial effect on cholesterol. Today's Ther Trends 1986;4(1):

1-15.

Dauer AD, Abraham PA, Cohen A,

et al.

Terazosin: An effective once-daily

monotherapy for the treatment of hypertension. Am J Med 1986;80(suppl 5B):29-34.

Deger G, Effect of terazosin on serum lipids. Am J Med 1986;80 (suppl 5B):82-5.

Deger G, Cutler RE, Dietz AJ, Lewin AJ, Vlachakis N. Comparison of the safety and

efficacy of once-daily terazosin versus twice-daily prazosin for the treatment of mild to

moderate hypertension. Am J Med 1986;80(suppl 5B):62-7.

Jungers P, Ganeval D, Pertuiset N, Chauveau P. Influence of renal insufficiency on the

pharmacokinetics and pharmacodynamics of terazosin. Am J Med 1986;80(suppl 5B):

94-9.

Kyncl JJ. Pharmacology of terazosin. Am J Med 1986;80(suppl 5B):12-9.

Kyncl JJ, Sonders RC, Sperzel WD, Wynn M, Seely JH. Terazosin. New Cardiovascular

Drugs 1986; Raven Press, N.Y.:1-17.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 38

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 39 de 43

Luther RR, Glassman HN, Jordan DC, Sperzel WD. Efficacy of terazosin as an

antihypertensive agent. Am J Med 1986;80(suppl 5B): 73-6.

Luther RR, Glassman HN, Spertzel WD, Steinberg FJ, Horton JK, Jordan DC. Terazosin:

A new alpha1-blocker for the treatment of hypertension: a review of randomized,

controlled clinical trials of once-daily administration as monotherapy. J Hypertension

1986;4 (suppl 5):S494-7.

McNeil JJ, Drummer OH, Conway EL, Workman BS, Louis WJ. Effect of age on

pharmacokinetics and blood pressure responses to prazosin and terazosin. J Cardiovasc

Pharmacol 1987;10(2):168-75.

Mersey JH, Abraham PA, Arnold JD,

et al.

Long-term experience with terazosin for

treatment of mild to moderate hypertension. Am J Med 1986;80(suppl 5B):68-72.

Rudd P, Berenson G, Brown M,

et al.

Cumulative experience with terazosin administered

in combination with diuretics. Am J Med 1986;80(suppl 5B):49-54.

Ruoff G, Cohen A, Hollifield JW, McCarron DA. Comparative trials of terazosin with

other antihypertensive agents. Am J Med 1986;80(suppl 5B):42-8.

Ruoff G, Dietz AJ, Keilson L, Lunn J, McCarron DA, Nash DT. Effect of withdrawal of

terazosin therapy in patients with hypertension. Am J Med 1986; 80(suppl 5B):35-41.

Sonders RC. Pharmacokinetics of terazosin. Am J Med 1986;80(suppl 5B):20-4.

Sperzel WD, Glassman HN, Jordan DC, Luther RR. Overall safety of terazosin as an

antihypertensive agent. Am J Med 1986;80(suppl 5B):77-81.

Titmarsh S, Monk JP. Terazosin: A review of its pharmacodynamic and pharmacokinetic

properties, and therapeutic efficacy in essential hypertension. Drugs 1987;33:461-77.

Monographie du produit: HYTRIN, BGP Pharma Inc., date de révision: 7 janvier 2015,

numéro de contrôle: 180585.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 39

IMPORTANT: VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 40 de 43

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE

CONSOMMATEUR

Pr

phl-TERAZOSIN

Comprimés de térazosine sous forme de chlorhydrate de

térazosine

Ce présent dépliant constitue la troisième et dernière partie de

la « monographie de produit » publiée à la suite de

l’approbation de la vente au Canada de phl-TERAZOSIN et

s’adresse tout particulièrement aux consommateurs. Le

présent dépliant n’est qu’un résumé et ne donne donc pas tous

les renseignements pertinents au sujet de phl-TERAZOSIN.

Pour toute question au sujet de ce médicament, communiquez

avec votre médecin ou votre pharmacien.

AU SUJET DE CE MÉDICAMENT CE MÉDICAMENT

Les raisons d’utiliser ce médicament :

phl-TERAZOSIN est utilisé dans le traitement de :

l’hypertension (tension artérielle élevée);

l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP; augmentation du

volume de la prostate).

Votre médecin vous a prescrit phl-TERAZOSIN pour le traitement

des symptômes de l'HBP et non pas pour le cancer de la prostate. Il

arrive que certains hommes souffrent à la fois d'HBP et de cancer

de la prostate. phl-TERAZOSIN n’est pas un traitement contre le

cancer de la prostate.

Les médecins recommandent habituellement un dépistage annuel

du cancer de la prostate chez les hommes de plus de 50 ans (40

ans, dans les familles où il y a déjà eu un cas de cancer de la

prostate). Vous devez continuer à vous soumettre à ce dépistage,

qui comprend le dosage de l’antigène prostatique spécifique

(APS), pendant votre traitement par phl-TERAZOSIN.

Les effets de ce médicament :

phl-TERAZOSIN agit en provoquant un relâchement des

vaisseaux sanguins, ce qui facilite ainsi la circulation du sang et

aide à réduire la tension artérielle.

phl-TERAZOSIN bloque aussi les récepteurs des muscles lisses du

col de la vessie et de la prostate. On les appelle les récepteurs

alpha-1-adrénergiques. Le blocage de ces derniers permet aux

muscles lisses du col de la vessie et de la prostate de se détendre et

de réduire le tonus musculaire. Ainsi, on peut obtenir rapidement

une augmentation du débit urinaire et une atténuation des

symptômes en deux semaines.

Les circonstances où il est déconseillé d’utiliser ce

médicament :

Vous ne devez pas prendre phl-TERAZOSIN si vous êtes

allergique à l’un des ingrédients (actifs ou non) qui entrent dans la

composition de ce produit.

L’ingrédient médicinal est :

Le chlorhydrate de térazosine

Les ingrédients non médicinaux sont :

amidon de maïs, crospovidone, lactose, stéarate de magnésium,

povidone et talc.

En plus, les comprimés contiennent:

2 mg : de l’AD&C jaune n

6 sur substrat d’aluminium.

5 mg : de l’oxyde de fer jaune, de l’oxyde de fer noir et de

l’oxyde de fer rouge

10 mg : de l’AD&C bleu n

1 sur substrat d’aluminium, de

l’AD&C bleu n

2 sur substrat d’aluminium

Les formes posologiques sont :

Comprimés : 1 mg, 2 mg, 5 mg et 10 mg.

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

Mises en garde et précautions impératives

Vous ne devez pas prendre phl-TERAZOSIN si

vous avez des antécédents de syncope mictionnelle

(vous vous évanouissez en urinant ou peu de temps

après avoir uriné).

Consultez votre médecin ou votre pharmacien AVANT

d’utiliser phl-TERAZOSIN si :

vous souffrez d’hypotension;

vous prenez du sildénafil, du tadalafil ou du vardénafil;

vous souffrez de troubles hépatiques;

vous souffrez de troubles rénaux;

vous avez subi ou allez subir une chirurgie de la prostate;

vous êtes atteint du cancer du pancréas;

vous êtes enceinte ou allaitez.

Vous ne devez ni conduire un véhicule, ni manœuvrer de

la machinerie lourde, ni effectuer des tâches dangereuses

au début du traitement par phl-TERAZOSIN, après

l'augmentation de la dose ou à la reprise du traitement

après une interruption, et ce, jusqu’à ce que vous soyez

habitué aux effets du médicament. Par conséquent, vous

devez éviter, dans les 12 heures qui suivent la prise de

phl-TERAZOSIN, les situations où vous pourriez vous

blesser si vous vous évanouissiez. Si vous vous sentez

étourdi, asseyez-vous ou étendez-vous jusqu'à ce que vous

vous sentiez mieux.

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 40

IMPORTANT: VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 41 de 43

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

ONS MÉDICAMENTEUSES

Avisez votre médecin et votre pharmacien si vous prenez ou avez

pris récemment d'autres médicaments, y compris des produits de

santé naturels, des médicaments d’ordonnance ou des

médicaments en vente libre.

En général, vous devez éviter de prendre des inhibiteurs de la

phosphodiestérase de type 5 (PDE5) comme le sildénafil, le

tadalafil et le vardénafil en même temps que phl-TERAZOSIN en

raison du risque d’hypotension grave (tension artérielle basse).

L'administration concomitante de phl-TERAZOSIN et de

vérapamil aux patients hypertendus peut entraîner de

l'hypotension et (ou) de la tachycardie (rythme cardiaque rapide).

Ne prenez pas ces médicaments en même temps que phl-

TERAZOSIN sans demander d’abord l’avis de votre médecin.

UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT

Dose habituelle :

Suivez les recommandations de votre médecin à la lettre sur la

façon de prendre phl-TERAZOSIN. La dose initiale est de 1 mg

au coucher. Vous devez continuer à prendre cette dose chaque

jour pendant la première semaine de traitement, comme vous l'a

prescrit votre médecin. Ce dernier augmentera graduellement la

dose du médicament pour la porter à 2 mg, à 5 mg ou à 10 mg,

selon votre réponse au traitement. La dose quotidienne maximale

recommandée est de 20 mg par jour.

Vous devriez observer une atténuation de vos symptômes après

deux à quatre semaines. Pendant votre traitement par phl-

TERAZOSIN, vous devrez subir des examens réguliers au cours

desquels on évaluera l'évolution de votre HBP et on surveillera

votre tension artérielle.

Surdosage :

En cas de surdosage, communiquez immédiatement avec un

professionnel de la santé, l’urgence d'un centre hospitalier ou le

centre antipoison de votre région, même en l’absence de

symptômes.

Si vous ou une personne que vous connaissez prenez

accidentellement une dose plus élevée que la dose prescrite,

rendez-vous chez votre médecin ou à l’hôpital le plus proche, puis

indiquez à votre médecin ou au personnel de l'hôpital la quantité

du médicament ayant été ingérée et montrez-lui les comprimés.

Tout surdosage, même avec une petite quantité de médicament,

doit être pris au sérieux.

Dose oubliée :

Si vous oubliez de prendre une dose, prenez-la dès que vous

constatez l’oubli, à moins qu’il soit bientôt temps de prendre la

prochaine dose. Dans ce cas, ne prenez pas la dose que vous

avez oublié de prendre.

Il ne faut jamais doubler une dose pour compenser une dose

oubliée.

Avertissez votre médecin si vous avez cessé de prendre phl-

TERAZOSIN pendant quelques jours. Il décidera peut-être de

vous faire recommencer le traitement à la dose de 1 mg. Faites

attention au risque d'étourdissements.

PROCÉDURES À SUIVRE EN CE QUI CONCERNE

LES EFFETS INDÉSIRABLES

Outre ses effets voulus, un médicament peut causer des effets

non désirés. On appelle ces effets des « effets indésirables ».

Bien que tous les effets indésirables mentionnés puissent ne pas

se produire, s'ils surviennent, il peut être nécessaire de consulter

un médecin.

phl-TERAZOSIN peut causer une chute soudaine de la tension

artérielle après que vous aurez pris la toute première dose. Vous

pouvez ressentir des étourdissements, de la faiblesse ou une

impression « d'avoir la tête légère », surtout si vous vous levez

alors que vous étiez couché ou assis. Ces phénomènes sont plus

susceptibles de se produire après la prise de la première dose,

mais peuvent survenir à tout moment pendant le traitement. Ils

peuvent aussi se produire à nouveau si vous recommencez à

prendre le médicament après une interruption de traitement.

En raison de cet effet, votre médecin vous a peut-être dit de

prendre phl-TERAZOSIN au coucher. Si vous prenez phl-

TERAZOSIN au coucher et que vous devez aller à la salle de

bains pendant la nuit, levez-vous lentement et avec prudence

jusqu'à ce que vous connaissiez bien les effets du médicament

sur vous. Vous devez également vous lever lentement lorsque

vous êtes assis ou couché, jusqu'à ce que vous sachiez bien

comment vous réagissez à phl-TERAZOSIN.

D’autres effets indésirables peuvent survenir pendant que vous

prenez phl-TERAZOSIN, dont les suivants : douleurs au dos,

constipation, diarrhée, somnolence, sécheresse de la bouche,

flatulences, maux de tête, impuissance, indigestion, baisse de la

libido, congestion nasale, nausées, besoin fréquent d’uriner,

incontinence urinaire (surtout chez la femme ménopausée),

faiblesse ou gain de poids.

EFFETS INDÉSIRABLES GRAVES : FRÉQUENCE

ET PROCÉDURES À SUIVRE

Symptôme / effet

Consultez votre

médecin ou votre

pharmacien

Cessez de

prendre le

médicament

et consultez

un médecin

Seulement

pour les

Dans

tous

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 41

IMPORTANT: VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 42 de 43

EFFETS INDÉSIRABLES GRAVES : FRÉQUENCE

ET PROCÉDURES À SUIVRE

effets

indésirables

graves

les

cas

de toute

urgence

Rythme cardiaque anormal,

irrégulier ou rapide

(palpitations)

Réaction allergique

Enflure de la bouche, des

lèvres, de la langue, des

yeux, des membres, de la

gorge ou difficulté à avaler

ou à respirer (signes d'angio

œdème).

L'angio-œdème intestinal

peut également survenir et

se manifeste par des

douleurs abdominales

(avec

ou sans nausées ou

vomissements). Si vous

notez une enflure ou

ressentez des douleurs

dans ces régions, parlez-

en

à votre médecin

immédiatement. Vous

devez également

informer

votre médecin si vous

présentez une fièvre

inexpliquée, des éruptions

cutanées ou des

démangeaisons.

Anxiété

Vision trouble ou brouillée

Douleurs thoraciques

Diminution de la tension

artérielle ou hypotension

Dépression

Difficulté à respirer ou

essoufflement

Somnolence

Évanouissements

Inflammation ou douleur

articulaire

Érection permanente

Gonflement des mains ou

des pieds

Éruptions cutanées

Transpiration

Ecchymoses de cause

inconnue ou saignement

accru à la suite d’une

coupure

Infection des voies urinaires

Vomissements

Faiblesse

Cette liste des effets indésirables n’est pas exhaustive. Pour

tout effet inattendu ressenti lors de la prise de phl-

TERAZOSIN, veuillez communiquer avec votre médecin ou

votre pharmacien.

CONS

COMMENT CONSERVER LE MÉDICAMENT

Gardez phl-TERAZOSIN et tout autre médicament hors de la

portée des enfants.

Les comprimés phl-TERAZOSIN doivent être conservés à une

température entre 15°C et 30°C.

Ne prenez pas les comprimés après la date de péremption

indiquée sur l’étiquette.

Il est important de laisser phl-TERAZOSIN dans son contenant

d’origine.

Signalement des effets secondaires

Vous pouvez contribuer à l’amélioration de l’utilisation

sécuritaire des produits de santé pour les Canadiens en

signalant tout effet secondaire grave ou imprévu à Santé

Canada. Votre déclaration peut nous permettre d’identifier des

nouveaux effets secondaires et de changer les renseignments

liés à l'innocuité des produits.

3 façons de signaler :

Faire une déclaration en ligne au MedEffet;

Téléphoner au numéro sans frais 1-866-234-2345;

Envoyer un formulaire de déclaration des effets

secondaires du consommateur par télécopieur ou

par la poste :

- Numéro de télécopieur sans frais 1-866-678-6789

- Adresse postale : Programme Canada Vigilance

Santé Canada

Indice de l’adresse : 0701E

Ottawa (Ontario)

K1A 0K9

Des étiquettes d’adresse prépayées et le formulaire

sont disponibles au MedEffet

REMARQUE : Consultez votre professionnel de la santé si

vous avez besoin de renseignements sur le traitement des

effets secondaires. Le Programme Canada Vigilance ne donne

pas de conseils médicaux.

POUR

DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 42

IMPORTANT: VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

phl-TERAZOSIN Monographie du produit

Page 43 de 43

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

On peut trouver ce document et la monographie complète du

produit, rédigée pour les professionnels de la santé, en

communiquant avec le promoteur, Pharmel inc.

au 1-888-550-6060.

Ce dépliant a été rédigé par

Pharmel inc.

Montréal Québec

H4P 2T4

Dernière révision : 25 avril 2016

PM - Second Language - Non-Annotated

Pg. 43

Produits similaires

Rechercher des alertes liées à ce produit

Afficher l'historique des documents

Partagez cette information