ZOVIRAX

Information principale

  • Nom commercial:
  • ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)
  • DCI (Dénomination commune internationale):
  • aciclovir
  • Dosage:
  • 250 mg
  • forme pharmaceutique:
  • poudre
  • Composition:
  • composition pour un flacon > aciclovir : 250 mg
  • Mode d'administration:
  • intraveineuse
  • Unités en paquet:
  • 1 flacon(s) en verre de 250 mg
  • classe:
  • Liste I
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • ANTIVIRAUX A ACTION DIRECTE
  • Descriptif du produit:
  • 326 068-7 ou 4009 326 068 7 0 - 1 flacon(s) en verre de 250 mg - Déclaration de commercialisation:10/08/1983;350 117-4 ou 4009 350 117 4 9 - 1 flacon(s) en verre de 250 mg avec connecteur(s) polyéthylène avec aiguille(s) - Déclaration d'arrêt de commercialisation:30/06/2008;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Valide
  • Numéro d'autorisation:
  • 65123812
  • Date de l'autorisation:
  • 19-10-1982
  • Dernière mise à jour:
  • 26-11-2017

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 25/09/2017

Dénomination du médicament

ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)

Aciclovir

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) ?

3. Comment utiliser ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique : ANTIVIRAUX A ACTION DIRECTE, code ATC : J05AB01.

Ce médicament est un anti-viral à action directe (il détruit ou arrête la croissance des virus responsables du zona ou de

l’herpès).

Il est utilisé dans le traitement de certaines infections dues au virus de l’herpès et certaines formes de la varicelle et du zona

(maladie virale se caractérisant par une éruption douloureuse, par exemple, au niveau de l’œil).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution

injectable (IV) ?

N’utilisez jamais ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) :

Si vous êtes allergique (hypersensible) à l’aciclovir (la substance active), au valaciclovir, ou à l’un des autres composants

contenus dans ce médicament, mentionnés dans la rubrique 6.

Avertissements et précautions

Prévenez votre médecin :

Si vous souffrez d'insuffisance rénale (altération de la fonction des reins)

Si vous ressentez une douleur dans le dos au niveau des reins, cela pourrait être signe d’insuffisance rénale (altération de

la fonction des reins), un arrêt du traitement pourra être envisagé

Dans certains cas, notamment si vous avez une insuffisance rénale ou si vous êtes âgé, votre médecin pourra modifier les

doses habituellement recommandées.

En particulier chez les patients âgés et les patients insuffisants rénaux, l'apport en eau doit être suffisant pendant la durée du

traitement (boissons ou perfusion).

En cas d’administration d’aciclovir par voie intraveineuse ou de doses élevées d’aciclovir par voie orale, il est également

nécessaire de vous hydrater régulièrement.

Les administrations intraveineuses doivent être réalisées en perfusion pendant une heure au minimum afin d’éviter la

précipitation d’aciclovir dans les reins ; les injections rapides doivent être évitées. En cas d’administration en poche de

perfusion, il est nécessaire de diluer la solution reconstituée (voir rubrique « Informations destinées aux professionnels de

santé »).

Ce médicament contient 26 mg de sodium par flacon : à prendre en compte chez les patients contrôlant leur apport

alimentaire en sodium.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament, y

compris un médicament obtenu sans ordonnance.

L’utilisation concomitante d’autres médicaments toxiques pour le rein augmente le risque d’insuffisance rénale. La prudence

est requise en cas d’administration d’aciclovir par voie IV avec d’autres médicaments néphrotoxiques.

En cas de traitement intraveineux associé, il est préférable d'éviter d'injecter plusieurs médicaments en même temps dans

une même tubulure ou a fortiori de les mélanger dans une même perfusion. En effet, ce médicament peut cristalliser quand il

est associé à certains produits.

En cas d’administration concomitante de lithium (un médicament utilisé pour réguler l’humeur) avec des doses élevées

d’aciclovir par voir intraveineuse, la concentration du lithium dans le sang sera étroitement surveillée en raison d’un risque

de toxicité du lithium.

En cas d’administration concomitante de l’aciclovir avec la théophylline (un médicament utilisé pour traiter l’asthme et

certaines maladies respiratoires), un dosage de la concentration de théophylline dans le sang pourra être demandé par votre

médecin.

ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) avec des aliments, boissons et de l’alcool

Sans objet.

Grossesse, allaitement et fertilité

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à

votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Ce médicament ne sera utilisé pendant la grossesse qu’en cas de besoin.

Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, prévenez votre médecin car lui seul peut juger s’il est

nécessaire de le poursuivre.

Lorsqu’un traitement par voie intraveineuse est nécessaire, l’allaitement doit être interrompu.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Votre médecin évaluera votre capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines en fonction de votre état de santé

et de certains effets indésirables, en particulier du système nerveux, pouvant se produire pendant le traitement (voir rubrique

4 : « Quels sont les effets indésirables éventuels ?»).

ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) contient du sodium

3. COMMENT UTILISER ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez

auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

La posologie est déterminée en fonction de la maladie traitée, de l'âge, et du poids du patient :

chez l'adulte : 5 à 10 mg/kg toutes les 8 heures,

chez l'enfant de plus de 3 mois : la posologie sera calculée en fonction de la surface du corps, soit 250 à 500 mg/m

toutes

les 8 heures,

chez le nouveau-né : 20 mg/kg toutes les 8 heures.

La prudence est recommandée lors de l’administration d’aciclovir IV en perfusion à des patients présentant une fonction

rénale altérée.

Si vous avez une insuffisance rénale, votre médecin devra adapter la posologie de ce médicament.

Si vous êtes une personne âgée, une adaptation de la posologie sera également envisagée par votre médecin car la

fonction rénale du sujet âgé peut être diminuée.

Une adaptation de la posologie doit également être envisagée chez les patients obèses et particulièrement chez ceux ayant

une insuffisance rénale et les sujets âgés.

Une adaptation appropriée de la posologie est nécessaire chez les nourrissons et les enfants présentant une fonction rénale

altérée selon le degré de l’insuffisance rénale (voir paragraphe « Chez l’insuffisant rénal »).

Dans tous les cas, il est important que vous vous hydratiez suffisamment pendant la durée du traitement pour réduire le

risque d’atteinte de la fonction rénale.

Mode d’administration

Ce médicament vous sera administré par un professionnel de santé qui vous l’injectera dans une veine (voie intraveineuse -

IV- stricte).

Durée du traitement

La durée du traitement est habituellement de 5 à 10 jours. Elle sera adaptée suivant l'état du malade et sa réponse au

traitement. En cas d’herpès néonatal en fonction de l’indication, cette durée peut être de 14 ou 21 jours.

Si vous avez reçu plus de ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin.

Dans certaines situations (par exemple si vous avez une insuffisance rénale), des troubles neurologiques peuvent survenir

(voir rubrique 4 : « Quels sont les effets indésirables éventuels »).

Si vous oubliez d’utiliser ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre

pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas

systématiquement chez tout le monde.

Ces effets indésirables sont classés du plus fréquemment au plus rarement observés.

Effets indésirables fréquemment observés :

Troubles digestifs : nausées, vomissements, diarrhées, douleurs abdominales.

Troubles hépatiques : augmentations de la bilirubine et des enzymes hépatiques sériques (substances produites par le

foie). Ces effets disparaissent habituellement à l’arrêt du traitement.

Réactions cutanées : prurit (démangeaisons), éruptions cutanées (de la peau), urticaire (éruption cutanée identique à

celle provoquée par la piqûre d’ortie).

Troubles rénaux : augmentation de l’urée et de la créatinine dans le sang (signe d’une altération de la fonction des reins).

Troubles généraux : lésions inflammatoires de la peau ou phlébite (formation d’un caillot de sang dans une veine) à

l’endroit où le médicament vous a été injecté, pouvant exceptionnellement aller jusqu'à la nécrose (destruction des cellules),

en cas d'extravasation (fuite du médicament en dehors de la veine dans laquelle il est injecté) ou de dilution insuffisante de

la solution. Ces lésions inflammatoires sont liées au pH alcalin de ce médicament.

Effets indésirables de fréquence non déterminée (qui ne peut être estimée sur la base des données disponibles) :

Troubles hématologiques : thrombopénie (diminution des plaquettes – cellules permettant au sang de coaguler sanguine)

et leucopénie (diminution des globules blancs dans le sang).

Troubles neuropsychiques :

Maux de tête, sensations de vertige.

Troubles de l’équilibre, ataxie (troubles de la marche et manque de coordination) et une dysarthrie (lenteur de la parole et

trouble de l’articulation) pouvant s’observer ensemble ou de façon isolée et témoigner d’un syndrome cérébelleux (ensemble

de signes et symptômes caractéristiques d’une atteinte plus ou moins grave du cervelet, partie du cerveau servant à

l’équilibre).

Troubles neurologiques parfois sévères pouvant révéler une encéphalopathie (trouble cérébral) et comporter confusion,

agitation, tremblements, myoclonies (contractions musculaires involontaires), convulsions, hallucinations, psychose

(troubles de la personnalité), somnolence, coma. Ces signes neurologiques sont habituellement observés chez des

insuffisants rénaux ayant reçu des doses supérieures à la posologie recommandée ou chez des patients âgés (voir rubrique

« Avertissements et précautions »). Ces effets disparaissent habituellement à l’arrêt du traitement. La présence de ces

symptômes peut être due à un surdosage, parlez en rapidement à votre médecin.

Troubles hépatiques : atteinte aiguë du foie.

Troubles respiratoires : dyspnées (difficultés respiratoires).

Troubles du système immunitaire : réactions anaphylactiques (réaction allergique généralisée).

Réactions cutanées : œdèmes de Quincke (brusque gonflement du visage et du cou).

Troubles rénaux : insuffisance rénale aiguë, notamment chez le sujet âgé ou insuffisant rénal en cas de dépassement de

la posologie, douleur dans le dos au niveau des reins pouvant être associée à une insuffisance rénale (voir aussi rubrique «

Avertissements et précautions » et pour plus d’informations voir ci-contre, rubrique « Informations exclusivement destinées

aux professionnels de santé »).

Le risque d’insuffisance rénale aiguë est favorisé par toute situation de surdosage et/ou de déshydratation, ou par

l’association avec des médicaments toxiques pour le rein.

Ces facteurs de risque doivent être recherchés, quel que soit l’âge du patient. Le risque d’insuffisance rénale peut être évité

en respectant les posologies, les précautions d’emploi (notamment le maintien d’une hydratation adéquate) et une vitesse

d’administration lente.

Effets divers : fatigue, fièvre.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les

effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des

produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet : www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage. La date de péremption fait référence au

dernier jour de ce mois.

A conserver à l’abri de la lumière.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV)

La substance active est :

Aciclovir.......................................................................................................................... 250,00 mg

Pour un flacon.

L’autre composant est l‘hydroxyde de sodium.

Qu’est-ce que ZOVIRAX 250 mg, poudre pour solution injectable (IV) et contenu de l’emballage extérieur

Ce médicament se présente sous forme de poudre pour solution injectable (IV). Une boîte contient un flacon.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

LABORATOIRE GLAXOSMITHKLINE

23 RUE FRANÇOIS JACOB

92500 RUEIL-MALMAISON

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

LABORATOIRE GLAXOSMITHKLINE

23 RUE FRANÇOIS JACOB

92500 RUEIL-MALMAISON

Fabricant

GLAXOSMITHKLINE MANUFACTURING S.P.A

STRADA PROVINCIALE ASOLANA 90

43056 SAN POLO DI TORRILE – PARME

ITALIE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

{MM/AAAA} {mois AAAA}.

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé.

Faites attention avec Zovirax, poudre pour solution injectable (IV) :

En cas de traitement intra-veineux associé, il est préférable d’éviter d’injecter plusieurs médicaments en même temps dans

une même tubulure ou a fortiori de les mélanger dans une même perfusion. En effet, ce médicament peut cristalliser quand il

est associé à certains produits.

Mode d’administration

Vois intraveineuse stricte :

La stabilité du produit à température ambiante et à l'abri de la lumière a été vérifiée pour les liquides de perfusion suivants :

solution de chlorure de sodium (0,45 et 0,9 %),

solution de chlorure de sodium (0,18 %) et de glucose (4 %),

solution de chlorure de sodium (0,45 %) et de glucose (2,5 %),

solution de lactate de sodium (solution de Hartmann).

La reconstitution et la dilution de l'aciclovir doivent avoir lieu juste avant l'injection.

Les solutions reconstituées, partiellement utilisées lors d'une administration, ne doivent pas être réemployées lors des

injections suivantes.

La solution ne sera pas utilisée en cas d'apparition d'un trouble ou d'une cristallisation.

Elle ne doit pas être réfrigérée.

La solution reconstituée d’aciclovir pour perfusion IV a un pH approximatif de 11,0 et ne doit pas être administrée par voie

orale.

Mode d'utilisation

Reconstituer le contenu du flacon de Zovirax 250 mg avec 10 ml d'eau pour préparations injectables ou une solution de

chlorure de sodium isotonique. Après reconstitution avec de l’eau ppi, le pH est compris entre 10,7 et 11,7.

La solution une fois reconstituée peut être administrée en IV en 1 heure minimum, en perfusion avec une poche de

perfusion après dilution ou avec une pompe à débit constant.

Modalités d’administration avec poche à perfusion

Lors d’une administration avec une poche de perfusion, la solution reconstituée doit être

diluée dans un volume suffisant de liquide de perfusion afin d’obtenir une concentration

maximale en aciclovir de 5 mg par ml de liquide de perfusion (voir rubriques 4.4 et 4.8).

1) Reconstitution du contenu du flacon de Zovirax

Liquide de reconstitution

Eau ppi ou solution de chlorure de sodium isotonique

Volume de reconstitution

10 mL

Concentration après reconstitution

mg/mL

2) Dilution dans la poche de perfusion*

Concentration maximale en aciclovir après

dilution

NB : Le nombre de poches dépend de la dose

(voir exemples ci-après).

5

mg/mL

3) Administration avec la poche de perfusion

Temps de perfusion

1 heure minimum

*Pour les adultes, il est recommandé d’utiliser des poches de perfusion de 100 mL de liquide de perfusion, même si la

concentration obtenue en aciclovir est largement inférieure à 5 mg/mL.

Ainsi, une poche de perfusion de 100 mL peut être utilisée pour une dose entre 250 et 500 mg de Zovirax, poudre pour

solution injectable (IV). Une seconde poche doit être utilisée pour des doses supérieures à 500 mg et pouvant aller jusqu’à

1000 mg.

Pour les enfants et les nouveau-nés, afin d’avoir un volume de perfusion minimal, il est recommandé d’effectuer la dilution

sur une base de 4 mL de solution reconstituée (correspondant à une dose de 100 mg d’aciclovir), à ajouter dans 20 mL de

liquide de perfusion.

Exemples de recommandations :

Cas d’un adulte :

Dose d’aciclovir

Nombre

nécessaire de

flacons à

reconstituer

Nombre de poches

de 100 mL de

liquide de

perfusion à utiliser

Volume à prélever

dans le flacon de

solution reconstituée

Concentration

en aciclovir

obtenue dans

la(les) poche(s)

Ex d’une dose de

100 mg

1 flacon de 250

4 mL

1 mg/mL

Ex d’une dose de

250 mg

1 flacon de 250

10 mL

2,5 mg/mL

Pour des doses ≥ 500 mg, privilégier également l’utilisation de flacons à 500 mg, en complément des flacons à 250 mg, afin

d’adapter au mieux le nombre nécessaire de flacons.

Cas d’un enfant et nouveau-né :

Dose d’aciclovir

Nombre

nécessaire de

flacons à

reconstituer

Nombre de poches

de 20 ml de liquide

de perfusion

à utiliser

Volume à prélever

dans le flacon de

solution

reconstituée

Concentration

en aciclovir

obtenue dans

la(les) poche(s)

Ex d’une dose de

50 mg

1 flacon de 250

2 mL

2,5 mg/mL

Ex d’une dose de

100 mg

1 flacon de 250

4 mL

5 mg/mL

Ex d’une dose de

250 mg

1 flacon de 250

Par exemple :

4 mL à injecter

dans une 1

ère

poche

4 mL à injecter

dans une

ème

poche

2 mL à injecter

dans une

ème

poche

5 mg/mL

5 mg/mL

2,5 mg/mL

Ces tableaux sont donnés à titre indicatif comme exemples. En effet, le dosage de Zovirax, poudre pour solution injectable

(IV), le volume de la poche de perfusion, ainsi que le volume à prélever de solution reconstituée est à déterminer et à

adapter au cas par cas selon la posologie prescrite de Zovirax injectable tout en veillant à ne pas dépasser la

concentration maximale en aciclovir de 5 mg/mL dans la poche.

Modalités d’administration avec pompe à débit constant

Reconstitution du contenu du flacon de Zovirax

Liquide de reconstitution

Eau ppi ou solution de chlorure de sodium isotonique

Volume de reconstitution

10 mL

Concentration après reconstitution

mg/mL

4)

Administration avec la pompe à débit constant

Temps de perfusion

1 heure minimum

Insuffisance rénale aiguë :

Le risque d’insuffisance rénale aiguë est favorisé par toute situation de surdosage et/ou de déshydratation, ou par

l’association avec des médicaments toxiques pour le rein. Ces facteurs de risque doivent être recherchés, quel que soit l’âge

du patient. Le risque d’insuffisance rénale peut être évité en respectant les posologies, les précautions d’emploi (notamment

le maintien d’une hydratation adéquate) et une vitesse d’administration lente (voir rubriques « Avertissements et précautions

» et « Mode d’administration »).