ROXITHROMYCINE EG

Information principale

  • Nom commercial:
  • ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé
  • Dosage:
  • 150 mg
  • forme pharmaceutique:
  • comprimé
  • Composition:
  • composition pour un comprimé > roxithromycine : 150 mg
  • Mode d'administration:
  • orale
  • Unités en paquet:
  • plaquette(s) thermoformée(s) PVC-Aluminium de 10 comprimé(s)
  • classe:
  • Liste I
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • Antibactériens à usage systémique
  • Descriptif du produit:
  • 361 707-2 ou 4009 361 707 2 8 - plaquette(s) PVC-Aluminium de 10 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation:06/10/2003;361 708-9 ou 4009 361 708 9 6 - plaquette(s) PVC-Aluminium de 16 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation:06/10/2003;564 143-6 ou 4009 564 143 6 9 - plaquette(s) PVC-Aluminium de 100 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation non communiquée:;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Valide
  • Numéro d'autorisation:
  • 65165035
  • Date de l'autorisation:
  • 16-04-2003
  • Dernière mise à jour:
  • 25-06-2018

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 10/01/2018

Dénomination du médicament

ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé

Roxithromycine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament car elle contient des informations importantes pour

vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à

tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ?

3. Comment prendre ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique - code ATC : J01FA06 (J: anti-infectieux).

Il est utilisé pour le traitement de certaines infections bactériennes à germes sensibles (pouvant être détruits par cet

antibiotique).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE ROXITHROMYCINE EG 150 mg,

comprimé pelliculé ?

En cas d’éruption cutanée sévère, y compris d’ampoules qui se forment sur la peau ou de peau qui pèle, ainsi que de signes

de grippe ou de fièvre (syndrome de Stevens-Johnson), de malaise général, de fièvre, de frissons et de douleurs

musculaires (nécrolyse épidermique toxique), ou d’éruption squameuse rouge avec masses sous la peau et des cloques

(pustulose exanthématique aiguë généralisée), prenez immédiatement contact avec un médecin, car ces effets cutanés

peuvent engager le pronostic vital.

Ne prenez jamais ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé :

si vous êtes allergique aux antibiotiques de la famille des macrolides ou à l'un des composants du médicament. Vous

trouverez la liste des composants à la rubrique 6 ;

si vous prenez un autre médicament, assurez-vous que l'association avec ROXITHROMYCINE EG n'est pas contre-

indiquée (voir le paragraphe « Autres médicaments et ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé »). Tel est le cas

lors de l'association avec la colchicine, l'ergotamine, la dihydroergotamine et le cisapride ;

si vous allaitez un enfant traité par du cisapride (voir rubrique « Allaitement »).

En cas de doute, il est indispensable de demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé.

si vous souffrez d'insuffisance hépatique ou de toute autre maladie du foie. Votre médecin réévaluera la prescription et

adaptera éventuellement le traitement ;

un rétrécissement important du diamètre des vaisseaux sanguins (ergotisme) avec possible destruction des tissus des

extrémités (nécrose) a été rapporté avec les antibiotiques de la famille des macrolides en cas d'association avec certains

médicaments utilisés contre la migraine (l'ergotamine et la dihydroergotamine) ;

il est nécessaire de vérifier l'absence d'un traitement par ces médicaments avant toute prescription de roxithromycine (voir

rubrique « Autres médicaments et ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ») ;

des réactions bulleuses (« cloques » sur la peau) ont été rapportées avec la roxithromycine (voir rubrique « Quels sont les

effets indésirables éventuels ? »). Si de tels symptômes apparaissent, arrêtez ROXITHROMYCINE EG ;

prévenez également votre médecin si vous avez :

un allongement de l'espace QT (modification de l'activité cardiaque diagnostiquée à l'électrocardiogramme) ;

une bradycardie (ralentissement du rythme du cœur) ;

une hypokaliémie (taux de potassium dans le sang inférieur à la normale) ou une hypomagnésémie (taux de magnésium

dans le sang inférieur à la normale) non corrigée ;

un traitement par des médicaments de la famille des alcaloïdes de l'ergot de seigle, des médicaments susceptibles

d'allonger l'espace QT (voir rubrique « Autres médicaments et ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ») ;

une maladie neuromusculaire (myasthénie) car ce médicament peut aggraver votre maladie ;

une diarrhée au cours ou après votre traitement par ROXITHROMYCINE EG ; en particulier si elle est sévère, persistante

ou sanglante (risque de colite pseudomembraneuse) (voir rubrique « Quels sont les effets indésirables éventuels ? »).

Une surveillance de la fonction du foie, des reins et de la formule sanguine est recommandée en cas de traitement à long

terme (plus de 2 semaines).

Il n'est pas nécessaire d'adapter la dose chez le sujet âgé ou chez le patient présentant une maladie des reins (insuffisance

rénale).

En cas de doute, n'hésitez pas à demander l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

L’utilisation de ce médicament est déconseillée chez les patients présentant un syndrome de malabsorption du glucose et

du galactose.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé

Ne prenez jamais ce médicament si vous prenez déjà :

de la colchicine (médicament contre la goutte) ;

de l'ergotamine et de la dihydroergotamine (médicaments contre la migraine) ;

du cisapride (médicament anti-reflux).

Sauf avis contraire de votre médecin, ce médicament ne doit pas être utilisé en même temps que les alcaloïdes de l'ergot de

seigle dopaminergiques tels que la bromocriptine et le pergolide (utilisés notamment contre la maladie de Parkinson), et la

cabergoline ou le lisuride (utilisés notamment pour éviter la montée de lait).

Votre médecin pourra vous demander de surveiller l'apparition de certains symptômes et d'effectuer des bilans sanguins de

contrôle si d'autres médicaments sont associés lors de la prise de roxithromycine, notamment en cas d'association avec des

médicaments susceptibles d’allonger l’espace QT tels que :

certains médicaments utilisés dans les troubles du rythme cardiaque (ex : quinidine, procainamide, disopyramide, dofétilide,

amiodarone), certains antidépresseurs (ex : le citalopram), certains médicaments utilisés pour traiter certains troubles de

l’humeur et du comportement (ex : phénothiazines, pimozide), certains antibiotiques de la famille des fluoroquinolones (ex :

moxifloxacine), certains médicaments qui traitent les infections dues à des champignons ou des parasites (ex : fluconazole,

pentamidine), et certains antiviraux (ex : télaprévir) et la méthadone (médicament utilisé pour lutter contre la dépendance aux

drogues) (voir rubrique « Avertissements et précautions »).

Leur association peut entraîner des effets indésirables cardiaques.

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé avec des aliments, boissons et de l’alcool

Sans objet.

Grossesse et allaitement

il est préférable de ne pas utiliser ce médicament pendant la grossesse ;

si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, vous devez consulter votre médecin car lui seul peut juger

s'il est nécessaire de le poursuivre ;

l'allaitement doit être arrêté si des troubles digestifs (diarrhée, candidose) apparaissent chez votre enfant. Dans ce cas,

consultez rapidement votre médecin ;

n'utilisez pas ce médicament si vous allaitez un enfant sous cisapride (médicament contre certains troubles digestifs).

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

La prise de ce médicament peut provoquer des sensations vertigineuses qui peuvent rendre dangereuse la conduite

automobile ou l'utilisation de certaines machines. Des troubles visuels et une vision floue peuvent avoir une influence sur

l’aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines.

ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé contient du glucose

Si votre médecin vous a informé(e) d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

3. COMMENT PRENDRE ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez

auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Posologie

À titre indicatif, chez l’adulte, la posologie habituelle est 1 comprimé matin et soir.

Mode d’administration

Voie orale.

Avaler le comprimé avec un peu d’eau.

Fréquence d’administration

Prenez ce médicament en 2 prises par jour, de préférence avant les repas.

Durée du traitement

Pour être efficace, cet antibiotique doit être utilisé régulièrement aux doses prescrites, et aussi longtemps que votre médecin

vous l’aura conseillé.

La disparition de la fièvre, ou de tout autre symptôme, ne signifie pas que vous êtes complètement guéri.

L’éventuelle impression de fatigue n’est pas due au traitement antibiotique, mais à l’infection elle-même. Le fait de réduire ou

de suspendre votre traitement serait sans effet sur cette impression et retarderait votre guérison.

Cas particulier : la durée du traitement de certaines angines est de 10 jours.

Si vous avez pris plus de ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé que vous n’auriez dû

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez de prendre ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Si vous arrêtez de prendre ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre

pharmacien.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas

systématiquement chez tout le monde.

des manifestations digestives peuvent survenir : fréquemment nausées, vomissements, douleurs d'estomac, diarrhées. Des

pancréatites et des diarrhées sanglantes ont également été rapportées (voir rubrique « Avertissements et précautions ») ;

des manifestations cardiaques : troubles du rythme ventriculaire (troubles du rythme cardiaque), arrêt cardiaque ;

des manifestations neurologiques : fréquemment sensations vertigineuses, maux de tête ; anomalies de la perception des

sensations du toucher, perte ou perturbation du goût et de l'odorat ;

des manifestations au niveau de l'oreille : surdité temporaire, baisse de l'acuité auditive (hypoacousie), vertige, sensation

anormale dans l'oreille à type de bourdonnements ou de sifflements (acouphène) ;

des manifestations au niveau du foie : augmentation des enzymes du foie (transaminases et phosphatases alcalines

sériques), hépatite (atteinte du foie pouvant se manifester par une jaunisse) ;

des manifestations allergiques peuvent survenir :

Fréquemment, une éruption cutanée (sur la peau).

Peu fréquemment, une urticaire (plaques rouges sur la peau qui démangent), des réactions bulleuses (« cloques » sur la

peau) (voir rubrique « Avertissements et précautions »). Un purpura (bleus ou petites taches rouges sur la peau), et des

manifestations allergiques sévères telles qu'un oedème de Quincke (brusque gonflement du visage et du cou), une gêne

respiratoire, un choc anaphylactique ont également été rapportés.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles) : Prenez immédiatement contact avec

un médecin si vous faites l’expérience d’une réaction cutanée sévère : une éruption squameuse rouge avec masses sous la

peau et des cloques (pustulose exanthématique).Arrêtez le traitement et contactez immédiatement votre médecin à

l'apparition de l'un des signes ci-dessus.

affections hématologiques et du tissu lymphatique :

Peu fréquemment une augmentation du nombre de certains globules blancs (éosinophiles) ; une diminution du nombre de

plaquettes dans le sang (thrombopénie) et une diminution du taux de certains globules blancs dans le sang (neutropénie,

agranulocytose).

une surinfection (en cas d'utilisation prolongée) avec inflammation sévère du côlon (colite pseudomembraneuse) ;

manifestations psychiatriques : hallucinations, confusion ;

affections oculaires : troubles visuels, problèmes de vue (vision floue). La fréquence de cet effet indésirable est

indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à

tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables

directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé

(ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage après EXP. La date de péremption fait

référence au dernier jour de ce mois.

Pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé

La substance active est :

Roxithromycine............................................................................................................. 150 mg

Pour un comprimé pelliculé.

Les autres composants sont :

Noyau: L-hydroxypropylcellulose, povidone K30, silice colloïdale anhydre, talc, amidon de maïs, stéarate de magnésium.

Pelliculage: hypromellose, glucose anhydre, dioxyde de titane (E171), propylèneglycol.

Qu’est-ce que ROXITHROMYCINE EG 150 mg, comprimé pelliculé et contenu de l’emballage extérieur

Ce médicament se présente sous forme de comprimé pelliculé.

Boîte de 10, 16, 100 comprimés.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

EG LABO - LABORATOIRES EUROGENERICS

LE QUINTET, BATIMENT A

12 RUE DANJOU

92517 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

EG LABO - LABORATOIRES EUROGENERICS

LE QUINTET, BATIMENT A

12 RUE DANJOU

92517 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX

Fabricant

LABORATOIRES B.T.T.

ZONE INDUSTRIELLE DE KRAFFT

67150 ERSTEIN

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

CONSEIL D’EDUCATION SANITAIRE :

QUE SAVOIR SUR LES ANTIBIOTIQUES ?

Les antibiotiques sont efficaces pour combattre les infections dues aux bactéries. Ils ne sont pas efficaces contre les

infections dues aux virus.

Aussi, votre médecin a choisi de vous prescrire cet antibiotique parce qu’il convient précisément à votre cas et à votre

maladie actuelle.

Les bactéries ont la capacité de survivre ou de se reproduire malgré l’action d’un antibiotique. Ce phénomène est appelé

résistance : il rend certains traitements antibiotiques inactifs.

La résistance s’accroît par l’usage abusif ou inapproprié des antibiotiques.

Vous risquez de favoriser l’apparition de bactéries résistantes et donc de retarder votre guérison ou même de rendre inactif

ce médicament, si vous ne respectez pas :

la dose à prendre ;

les moments de prise ;

et la durée de traitement.

En conséquence, pour préserver l’efficacité de ce médicament :

N’utilisez un antibiotique que lorsque votre médecin vous l’a prescrit.

Respectez strictement votre ordonnance.

Ne réutilisez pas un antibiotique sans prescription médicale même si vous pensez combattre une maladie apparemment

semblable.

Ne donnez jamais votre antibiotique à une autre personne, il n’est peut-être pas adapté à sa maladie.

Une fois votre traitement terminé, rapportez à votre pharmacien toutes les boîtes entamées pour une destruction correcte et

appropriée de ce médicament.