PIPERACILLINETAZOBACTAM Hospira

Information principale

  • Nom commercial:
  • PIPERACILLINE/TAZOBACTAM Hospira 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion
  • Dosage:
  • 4 g
  • forme pharmaceutique:
  • poudre
  • Composition:
  • composition pour un flacon > pipéracilline base : 4 g . Sous forme de : pipéracilline sodique > tazobactam : 500 mg . Sous forme de : tazobactam sodique
  • Mode d'administration:
  • intraveineuse
  • Unités en paquet:
  • 1 flacon(s) en verre de 4 g
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • PIPERACILLINE/TAZOBACTAM Hospira 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • Antibactériens à usage systémique, associations de pénicillines, inhibiteur de bêta-lactamases inclus
  • Descriptif du produit:
  • 388 454-8 ou 4009 388 454 8 8 - 1 flacon(s) en verre de 4 g - Déclaration d'arrêt de commercialisation:21/05/2012;388 455-4 ou 4009 388 455 4 9 - 12 flacon(s) en verre de 4 g - Déclaration de commercialisation non communiquée:;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Abrogée
  • Numéro d'autorisation:
  • 61040995
  • Date de l'autorisation:
  • 25-09-2008
  • Dernière mise à jour:
  • 25-06-2018

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 31/03/2017

Dénomination du médicament

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Pipéracilline /Tazobactam

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre

pour solution injectable ou pour perfusion ?

3. Comment utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique : Antibactériens à usage systémique, associations de pénicillines, inhibiteur de bêta-

lactamases inclus - code ATC : J01CR05

La pipéracilline appartient au groupe de médicaments connu sous le nom de « pénicillines à large spectre ». Le tazobactam

peut empêcher certaines bactéries résistantes de survivre aux effets de la pipéracilline. Cela signifie que lorsque la

pipéracilline et le tazobactam sont administrés ensemble, une plus grande variété de bactéries est tuée.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion est utilisé chez

les adultes et les adolescents pour traiter des infections bactériennes telles que celles touchant les voies respiratoires

inférieures (poumons), appareil urinaire (reins et vessie), abdomen, peau ou sang.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion peut être utilisé

pour traiter des infections bactériennes chez des patients ayant un faible nombre de globules blancs (résistance aux

infections diminuée).

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion est utilisé chez

les enfants âgés de 2 à 12 ans pour traiter des infections de l’abdomen, telles que appendicite, péritonite (infection du liquide

et des membranes des organes abdominaux) et infections de la vésicule biliaire. PIPERACILLINE/TAZOBACTAM

HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion peut être utilisé pour traiter des infections

bactériennes chez des patients ayant un faible nombre de globules blancs (résistance aux infections diminuée).

Dans certaines infections graves, votre médecin peut envisager d’utiliser pipéracilline/tazobactam Hospira 4 g/500 mg,

poudre pour solution injectable ou pour perfusion en association avec d’autres antibiotiques.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM

HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion ?

N’utilisez jamais PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion:

si vous êtes allergique à la pipéracilline ou au tazobactam ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament,

mentionnés dans la rubrique 6.

si vous êtes allergique aux antibiotiques connus sous le nom de pénicillines, céphalosporines ou autres inhibiteurs de

bêta

lactamases, comme vous pouvez être allergique à PIPERACILLINE/ TAZOBACTAM HOSPIRA.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin ou votre infirmier/ère avant d’utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500

mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion.

si vous avez des allergies. Si vous avez plusieurs allergies, assurez-vous d’en parler à votre médecin ou un autre

professionnel de santé avant de recevoir ce produit.

si vous souffrez de diarrhée avant, ou si vous développez une diarrhée pendant ou après votre traitement. Dans ce cas,

assurez-vous d’en informer immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de santé. Ne prenez pas de

médicament pour la diarrhée sans avoir consulté au préalable votre médecin.

si votre taux de potassium dans le sang est bas. Votre médecin peut vouloir vérifier l’état de vos reins avant que vous ne

preniez ce médicament et peut effectuer des tests sanguins réguliers pendant votre traitement.

si vous avez des problèmes de rein ou de foie, ou si vous êtes hémodialysés. Votre médecin peut vouloir vérifier l’état de

vos reins avant que vous ne preniez ce médicament, et peut effectuer des tests sanguins réguliers pendant le traitement.

si vous prenez certains médicaments (appelés anticoagulants) pour éviter un excès de caillots sanguins (voir aussi « Autres

médicaments et PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

») ou pour tout saignement inattendu survenant pendant le traitement. Dans ce cas, vous devez en informer immédiatement

votre médecin ou un autre professionnel de santé.

si des convulsions apparaissent pendant le traitement. Dans ce cas, vous devez en informer votre médecin ou autre

professionnel de santé.

si vous pensez que vous développez une nouvelle infection ou que l’infection s’aggrave. Dans ce cas, vous devez en

informer votre médecin ou un autre professionnel de santé.

Enfants et adolescents

L’utilisation de pipéracilline/tazobactam n’est pas recommandée chez l’enfant en dessous de l’âge de 2 ans compte tenu de

l’insuffisance de données concernant la sécurité et l’efficacité.

Autres médicaments et PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament, y

compris un médicament obtenu sans ordonnance. Certains médicaments peuvent interagir avec la pipéracilline et le

tazobactam.

Ceux-ci incluent :

Les médicaments pour la goutte (probénécide). Cela peut augmenter le temps qu’il faut à la pipéracilline et au tazobactam

pour être éliminés de votre corps.

Les médicaments pour fluidifier votre sang ou traiter les caillots sanguins (par ex. héparine, warfarine ou aspirine).

Les médicaments utilisés pour relâcher vos muscles pendant une intervention chirurgicale. Parlez-en à votre médecin si

vous allez avoir une anesthésie générale.

Le méthotrexate (médicament utilisé pour traiter cancer, arthrite ou psoriasis). La pipéracilline et le tazobactam peuvent

augmenter le temps qu’il faut au méthotrexate pour être éliminé de votre corps.

Les médicaments qui diminuent le taux de potassium dans votre sang (par ex. comprimés favorisant la miction ou certains

médicaments pour le cancer).

Les médicaments contenant les antibiotiques tobramycine ou gentamycine. Parlez-en à votre médecin si vous avez des

problèmes de rein.

Effet sur les tests de laboratoire

Dites à votre médecin ou au personnel du laboratoire que vous prenez pipéracilline/tazobactam Hospira si vous avez à

fournir du sang ou un échantillon d’urine.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion avec des

aliments

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Grossesse

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à

votre médecin ou un autre professionnel de santé avant de prendre ce médicament.

Votre médecin décidera si PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion vous est adapté.

Allaitement

La pipéracilline et le tazobactam peuvent passer chez le bébé in utero ou par le lait maternel. Si vous allaitez, votre médecin

décidera si PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA est bon pour vous.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

L’utilisation de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA ne devrait pas modifier l’aptitude à conduire des véhicules et à

utiliser des machines.

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion contient du

sodium.

Ce médicament contient 9,44 mmol (217 mg) de sodium par flacon de poudre pour solution pour injection ou perfusion.

Ceci est à prendre en compte si vous contrôlez votre apport alimentaire en sodium.

3. COMMENT UTILISER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion ?

Votre médecin ou un autre professionnel de santé vous donnera ce médicament par une perfusion (perfusion pendant 30

minutes) dans l’une de vos veines.

La dose de médicament donnée dépend du type d’infection à traiter, de votre âge et de votre fonction rénale.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Adultes et adolescents âgés de plus de 12 ans

La dose recommandée est de 4 g/500 mg de pipéracilline/tazobactam donnée toutes les 6

8 heures, laquelle est administrée

dans une de vos veines (directement dans la circulation sanguine).

Enfants âgés de 2 à 12 ans

La dose recommandée pour les enfants avec infections abdominales est de 100 mg/12,5 mg/kg de pipéracilline/tazobactam

donnés toutes les 8 heures dans l’une de vos veines (directement dans la circulation sanguine).

La dose recommandée pour les enfants avec un taux faible de globules blancs est de 80 mg/10 mg/kg de

pipéracilline/tazobactam donnés toutes les 6 heures dans l’une de vos veines (directement dans la circulation sanguine).

Votre médecin calculera la dose en fonction du poids de votre enfant mais chaque dose individuelle n’excédera pas 4 g/500

mg de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA.

Vous recevrez PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA jusqu’à ce que les signes de l’infection aient complètement

disparu (5 à 14 jours).

Patients avec des problèmes de rein

Votre médecin peut avoir besoin de réduire la dose de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA ou le rythme

d’administration. Votre médecin peut aussi vouloir tester votre sang pour être sûr que votre traitement est à la bonne dose,

particulièrement si vous prenez ce médicament pendant longtemps.

Si vous avez pris plus de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion que vous n’auriez dû :

Comme vous recevrez PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA d’un médecin ou d’un autre professionnel de santé, il est

peu probable que l’on vous donne une mauvaise dose. Cependant, si vous ressentez des effets indésirables, tels que

convulsions, ou si vous pensez qu’on vous en a donné trop, veuillez en informer immédiatement votre médecin.

Si vous oubliez d’utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion :

Si vous pensez qu’une dose de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA ne vous a pas été administrée, veuillez en

informer immédiatement votre médecin ou un autre professionnel de santé.

Si vous arrêtez d’utiliser PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour

perfusion:

Sans objet.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin ou à votre

infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas

systématiquement chez tout le monde

Consultez un médecin immédiatement

si vous ressentez un des effets secondaires potentiellement graves de

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA.

Peu fréquents

(peuvent toucher plus d’1 personne sur 100) :

éruptions cutanées sévères ou urticaire.

Rares (peuvent toucher plus d’1 personne sur 1 000) :

éruptions cutanées graves [syndrome de Lyell apparaissant d’abord au niveau du tronc sous forme de boutons rougeâtres

localisés ou de plaques circulaires avec, en général en leurs centres, des cloques. D’autres signes évocateurs peuvent

également survenir comme des ulcères au niveau de la bouche, de la gorge, du nez, des extrémités, des parties génitales ou

encore une conjonctivite (yeux rouges et gonflés). L’éruption cutanée peut évoluer sur l’ensemble du corps en formant des

cloques ou un décollement de la peau, ce qui peut alors mettre votre vie en danger]

diminution sévère du nombre de globules blancs et saignements de nez (signe d’une altération des cellules sanguines)

diarrhée sévère ou persistante accompagnée de fièvre ou de fatigue.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée à partir des données actuellement disponibles) :

Gonflement du visage, des lèvres, de la langue ou d’autres parties du corps,

Eruptions cutanées graves [syndrome de Stevens-Johnson et dermatite bulleuse apparaissant d’abord au niveau du tronc

sous forme de boutons rougeâtres localisés ou de plaques circulaires avec, en général en leurs centres, des cloques.

D’autres signes évocateurs peuvent également survenir comme des ulcères au niveau de la bouche, de la gorge, du nez,

des extrémités, des parties génitales ou encore une conjonctivite (yeux rouges et gonflés). L’éruption cutanée peut évoluer

sur l’ensemble du corps en formant des cloques ou un décollement de la peau, ce qui peut alors mettre votre vie en danger]

essoufflement, respiration sifflante ou difficulté à respirer

coloration jaune des yeux ou de la peau

être essoufflé quand vous ne vous y attendez pas, urine rouge ou marron, petites tâches comme des ecchymoses

(altération des cellules sanguines).

Autres effets indésirables

Si l’un des effets secondaires suivants s’aggrave ou si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette

notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

Très fréquents (peuvent toucher plus d’1 personne sur 10) :

Diarrhée.

Fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 10) :

Démangeaisons ou éruption cutanée

Infection à levures

Diminution du nombre des plaquettes et des globules rouges dans le sang

Allongement du temps de saignement

Tests de laboratoire anormaux (test de Coombs direct positif)

Diminution des protéines du sang

Maux de tête, insomnie

Douleurs abdominales, vomissements, nausées, constipation, maux d’estomac

Augmentation des enzymes hépatiques dans le sang

Tests sanguins rénaux anormaux

Fièvre, réaction au site d'injection

Peu fréquents (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100) :

Diminution du nombre des globules blancs dans le sang

Diminution du potassium dans le sang, diminution de la glycémie

Pression artérielle basse, inflammation des veines (ressentie comme une sensibilité exacerbée ou une rougeur dans la

zone concernée), rougeur de la peau

Augmentation du produit de dégradation d’un pigment du sang (bilirubine)

Douleurs articulaires et musculaires

Frissons.

Rares (peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1 000) :

Inflammation de la muqueuse de la bouche.

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée à partir des données actuellement disponibles) :

Augmentation des plaquettes

Inflammation du foie

Insuffisance rénale, inflammation du rein.

Le traitement par pipéracilline a été associé à une augmentation de l’incidence de la fièvre et des éruptions cutanées chez

les patients atteints de mucoviscidose.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les

effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des

produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou

pour perfusion ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur le flacon EXP. La date de péremption fait référence

au dernier jour de ce mois.

Flacons non ouverts: Pas de précautions particulières de conservation concernant la température.

Conserver les flacons dans l’emballage extérieur. A l’abri de la lumière.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Les substances actives sont la pipéracilline et le tazobactam:

Chaque flacon contient 4 g de pipéracilline (sous forme de sel de sodium) et 500 mg de tazobactam (sous forme de sel de

sodium).

Les autres composants sont :

Il n’y a pas d’autre composant.

Qu’est-ce que PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion et

contenu de l’emballage extérieur

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM HOSPIRA 4 g/500 mg, poudre pour solution injectable ou pour perfusion est une poudre

pour solution pour injection ou perfusion blanche à blanc cassé.

Ce médicament est présenté en flacons en verre, conditionnés en boîtes de 1 ou 12 flacons.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

HOSPIRA FRANCE

23-25 AVENUE DU DOCTEUR LANNELONGUE

75014 PARIS

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

PFIZER PFE FRANCE

23-25 AVENUE DU DOCTEUR LANNELONGUE

75014 PARIS

Fabricant

hospira uk limited

Horizon

Honey Lane

Hurley

Maidenhead

SL6 6RJ

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

Conformément à la réglementation en vigueur.

à compléter ultérieurement par le titulaire

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

24 octobre 2016.

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

Instructions pour l’utilisation

Pipéracilline/tazobactam sera administré par perfusion intraveineuse (perfusion de 30 minutes).

Utilisation intraveineuse

Reconstituez chaque flacon avec le volume de solvant décrit dans le tableau ci-dessous, en utilisant l’un des solvants

compatibles pour la reconstitution.

Agitez jusqu’à dissolution (pour les détails sur la manipulation, veuillez voir ci-dessous).

Contenu du flacon

Volume de solvant* à ajouter au flacon

4 g/500 mg (4 g de pipéracilline et 500 mg de

tazobactam)

20 ml

* Solvants compatibles pour la reconstitution :

Solution injectable de chlorure de sodium 0,9% (9 mg/ml)

Eau pour préparations injectables

Glucose 5%.

Le volume maximum recommandé d’eau pour préparations injectables par dose est de 50 ml.

Les solutions reconstituées doivent être aspirées du flacon par une seringue. Quand la reconstitution a été menée comme

indiqué, le contenu du flacon aspiré par la seringue apportera la quantité de pipéracilline et de tazobactam indiquée sur

l’étiquette.

Les solutions reconstituées peuvent ensuite être diluées au volume désiré (par ex. 50 ml à 150 ml) avec l’un des solvants

compatibles suivants :

Solution injectable de chlorure de sodium 0,9% (9 mg/ml)

Glucose 5%.

Ce médicament ne doit pas être mélangé à d’autres médicaments à l’exception de ceux mentionnés ci-dessus.

Chaque fois que pipéracilline/tazobactam est utilisé simultanément avec un autre antibiotique (par ex. aminoglycosides), les

substances doivent être administrées séparément. Le mélange des bêta-lactamines avec les aminoglycosides, in vitro, peut

entraîner une inactivation importante de l’aminoglycoside.

Pipéracilline/tazobactam ne doit pas être mélangé dans une même seringue ou une même poche de perfusion à d’autres

médicaments tant que la compatibilité n’a pas été établie.

Pipéracilline/tazobactam devra être administré grâce à un set de perfusion indépendamment de tout autre médicament tant

que la compatibilité n’a pas été établie.

En raison d’une instabilité chimique, pipéracilline/tazobactam ne doit pas être utilisé dans des solutions contenant

uniquement du bicarbonate de sodium.

Pipéracilline/tazobactam n’est pas compatible avec une solution de Ringer lactate.

Pipéracilline/tazobactam ne doit pas être ajouté à des produits dérivés du sang et hydrolysats d’albumine.

Autres

CONSEILS/EDUCATION SANITAIRE :

QUE SAVOIR SUR LES ANTIBIOTIQUES ?

Les antibiotiques sont efficaces pour combattre les infections dues aux bactéries. Ils ne sont pas efficaces contre les

infections dues aux virus.

Aussi, votre médecin a choisi de vous prescrire cet antibiotique parce qu’il convient précisément à votre cas et à votre

maladie actuelle.

Les bactéries ont la capacité de survivre ou de se reproduire malgré l’action d’un antibiotique. Ce phénomène est appelé

résistance: il rend certains traitements antibiotiques inactifs.

La résistance s’accroît par l’usage abusif ou inapproprié des antibiotiques.

Vous risquez de favoriser l’apparition de bactéries résistantes et donc de retarder votre guérison ou même de rendre inactif

ce médicament, si vous ne respectez pas :

la dose à prendre ;

les moments de prise ;

et la durée de traitement.

En conséquence, pour préserver l’efficacité de ce médicament :

1- N’utilisez un antibiotique que lorsque votre médecin vous l’a prescrit.

2- Respectez strictement votre ordonnance.

3- Ne réutilisez pas un antibiotique sans prescription médicale même si vous pensez combattre une maladie apparemment

semblable.

4- Ne donnez jamais votre antibiotique à une autre personne, il n’est peut-être pas adapté à sa maladie.

5- Une fois votre traitement terminé, rapportez à votre pharmacien toutes les boîtes entamées pour une destruction correcte

et appropriée de ce médicament.

29-11-2018

Glyphosate : l’Anses lance une évaluation comparative avec les alternatives disponibles

Glyphosate : l’Anses lance une évaluation comparative avec les alternatives disponibles

Suite à la réapprobation pour cinq ans de la substance active au niveau européen en décembre 2017, l’Anses réévalue les autorisations de mise sur le marché des produits à base de glyphosate. Pour les produits pour lesquels une demande d’autorisation ou de réautorisation a été déposée, l’Agence effectuera une évaluation comparative avec les alternatives disponibles. Pour chaque produit à base de glyphosate, les usages pour lesquels il existe une alternative répondant aux critères de substitution seront do...

France - Agence Nationale du Médicament Vétérinaire

5-11-2018

Produits à base de métam-sodium : l’Anses annonce le retrait  des autorisations de mise sur le marché

Produits à base de métam-sodium : l’Anses annonce le retrait des autorisations de mise sur le marché

Utilisés en maraîchage ou en horticulture, les produits phytopharmaceutiques à base de métam-sodium servent à désinfecter les sols. Suite à l’approbation de la substance au niveau européen, l’Anses a réévalué les dossiers et notifié aux industriels son intention de retirer l’ensemble des autorisations de mise sur le marché pour les produits à base de métam-sodium.

France - Agence Nationale du Médicament Vétérinaire

18-10-2018

Ryerson Canada et Vista Railings Systems Inc. rappelle divers poteaux de balustrade en aluminium ProBuilt

Ryerson Canada et Vista Railings Systems Inc. rappelle divers poteaux de balustrade en aluminium ProBuilt

Les vis des poteaux en aluminium ProBuilt fixant la base au poteau peuvent être défectueuses et le poteau peut se séparer de la base lorsqu'une charge de plus de 334 livres est appliquée horizontalement sur le côté du poteau. Par conséquent, les poteaux ne se conforment pas entièrement au code du bâtiment local et peuvent présenter un risque de chute.

Canadiens en santé

18-10-2018

Ryerson Canada and Vista Railings Systems Inc. recall Various ProBuilt Aluminum Deck Railing Posts

Ryerson Canada and Vista Railings Systems Inc. recall Various ProBuilt Aluminum Deck Railing Posts

Certain ProBuilt Aluminum Posts have an issue with the screws that affix the base plate to the post which may cause the post to separate from the base plate when forces over 334 pounds are applied horizontally to the top side of the post. As a result, the posts do not fully comply with local building code requirements and may pose a fall hazard.

Health Canada

28-9-2018

FDA authorizes first next generation sequencing-based test to detect very low levels of remaining cancer cells in patients with acute lymphoblastic leukemia or multiple myeloma

FDA authorizes first next generation sequencing-based test to detect very low levels of remaining cancer cells in patients with acute lymphoblastic leukemia or multiple myeloma

FDA authorizes first next generation sequencing-based test to detect very low levels of remaining cancer cells in patients with acute lymphoblastic leukemia or multiple myeloma

FDA - U.S. Food and Drug Administration

27-9-2018

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on modernizing standards of identity and the use of dairy names for plant-based substitutes

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on modernizing standards of identity and the use of dairy names for plant-based substitutes

FDA issues a request for information to solicit feedback on how consumers are using plant-based substitutes for milk, cheese and other dairy foods.

FDA - U.S. Food and Drug Administration

16-8-2018

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on advancing the science and regulation of live microbiome-based products used to prevent, treat, or cure diseases in humans

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on advancing the science and regulation of live microbiome-based products used to prevent, treat, or cure diseases in humans

FDA announces workshop on advancing the science and regulation of live microbiome-based products used to prevent, treat, or cure diseases in humans.

FDA - U.S. Food and Drug Administration

7-8-2018

Seaweed consumption: remain vigilant to the risk of excess iodine intake

Seaweed consumption: remain vigilant to the risk of excess iodine intake

Over the last few years, seaweed has become increasingly common on our plates. Fresh, dried or as a food supplement, its iodine content varies and can sometimes be high. ANSES assessed the risk of excess iodine intake from the consumption of seaweed-based products. In view of the non-negligible risk of exceeding the upper limit of safe intake for iodine, the Agency advises against the consumption of seaweed and seaweed-based food supplements by certain at-risk populations, and recommends that regular con...

France - Agence Nationale du Médicament Vétérinaire

12-6-2018

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on new efforts to advance medical product communications to support drug competition and value-based health care

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on new efforts to advance medical product communications to support drug competition and value-based health care

Statement from FDA Commissioner Scott Gottlieb, M.D., on new efforts to advance medical product communications to support drug competition and value-based health care

FDA - U.S. Food and Drug Administration

30-5-2018

Risques et bénéfices des produits phytopharmaceutiques à base de néonicotinoïdes et de leurs alternatives

Risques et bénéfices des produits phytopharmaceutiques à base de néonicotinoïdes et de leurs alternatives

Dans le cadre de l’application de la loi « Pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages », l’Anses a engagé en 2016, à la demande des Ministères en charge de l’agriculture, de la santé et de l’écologie, une évaluation mettant en balance les risques et les bénéfices des produits phytopharmaceutiques à base de néonicotinoïdes et de leurs alternatives chimiques et non chimiques. L’Agence publie ce jour son avis final.

France - Agence Nationale du Médicament Vétérinaire

16-5-2018

FDA Drug Safety Communication: FDA warns that gadolinium-based contrast agents (GBCAs) are retained in the body; requires new class warnings

FDA Drug Safety Communication: FDA warns that gadolinium-based contrast agents (GBCAs) are retained in the body; requires new class warnings

FDA is requiring a new class warning and other safety measures for all gadolinium-based contrast agents (GBCAs) for magnetic resonance imaging (MRI) concerning gadolinium remaining in patients’ bodies, including the brain, for months to years after receiving these drugs. Gadolinium retention has not been directly linked to adverse health effects in patients with normal kidney function, and we have concluded that the benefit of all approved GBCAs continues to outweigh any potential risks.

FDA - U.S. Food and Drug Administration

2-12-2018

As a science-based agency we rely on evidence generated from data to inform regulatory decisions. #FDA's #SundayTweetorial discusses how we use data from real-world settings to enhance what we know about medical products. This week we'll announce policies

As a science-based agency we rely on evidence generated from data to inform regulatory decisions. #FDA's #SundayTweetorial discusses how we use data from real-world settings to enhance what we know about medical products. This week we'll announce policies

As a science-based agency we rely on evidence generated from data to inform regulatory decisions. #FDA's #SundayTweetorial discusses how we use data from real-world settings to enhance what we know about medical products. This week we'll announce policies to advance these efforts pic.twitter.com/2co2Hz4jUt

FDA - U.S. Food and Drug Administration