MIGROF

Information principale

  • Nom commercial:
  • MIGROF 10 mg, comprimé
  • Dosage:
  • 10 mg
  • forme pharmaceutique:
  • comprimé
  • Composition:
  • composition pour un comprimé > rizatriptan : 10 mg . Sous forme de : benzoate de rizatriptan 14,53 mg
  • Mode d'administration:
  • orale
  • Unités en paquet:
  • plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 2 comprimé(s)
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • MIGROF 10 mg, comprimé
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • ANTIMIGRAINEUX/AGONISTE SELECTIF DES RECEPTEURS 5HT1
  • Descriptif du produit:
  • 349 587-0 ou 4009 349 587 0 0 - plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 2 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation non communiquée:;349 588-7 ou 4009 349 588 7 8 - plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 3 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation non communiquée:;349 589-3 ou 4009 349 589 3 9 - plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 6 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation non communiquée:;349 590-1 ou 4009 349 590 1 1 - plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 12 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation non communiquée:;349 591-8 ou 4009 349 591 8 9 - plaquette(s) thermoformée(s) aluminium de 18 comprimé(s) - Déclaration de commercialisation non communiquée:;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Abrogée
  • Numéro d'autorisation:
  • 63981335
  • Date de l'autorisation:
  • 01-02-1999
  • Dernière mise à jour:
  • 11-08-2017

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 20/05/2008

Dénomination du médicament

MIGROF 10 mg, comprimé

Rizatriptan

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.

Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre

pharmacien.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu'un d'autre, même en cas de symptômes

identiques, cela pourrait lui être nocif.

Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice,

parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE MIGROF 10 mg, comprimé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE MIGROF 10 mg, comprimé ?

3. COMMENT PRENDRE MIGROF 10 mg, comprimé ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER MIGROF 10 mg, comprimé ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE MIGROF 10 mg, comprimé ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique

MIGROF appartient à une famille de médicaments appelés agonistes sélectifs des récepteurs 5HT

1B/1D

Indications thérapeutiques

Votre médecin vous a prescrit MIGROF pour traiter les maux de tête de votre crise de migraine.

Le traitement avec MIGROF: réduit le gonflement des vaisseaux qui entourent le cerveau. Ce gonflement entraîne les maux

de tête de la crise de migraine.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT DE PRENDRE MIGROF 10 mg, comprimé ?

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Ne prenez jamais MIGROF 10 mg, comprimé dans les cas suivants:

si vous êtes allergique (hypersensible) au benzoate de rizatriptan ou à l'un des autres composants de MIGROF,

si vous avez une hypertension artérielle modérée ou sévère, une hypertension artérielle légère non contrôlée par un

traitement,

si vous avez ou avez eu une maladie du cœur, par exemple crise cardiaque ou douleur dans la poitrine (angine de poitrine),

ou si vous avez déjà eu des symptômes de maladie du cœur,

si vous avez une maladie grave du foie ou du rein,

si vous avez eu un accident vasculaire cérébral (AVC), ou un accident ischémique transitoire (AIT),

si vous avez des problèmes d'obstruction des artères (maladie vasculaire périphérique),

si vous prenez des IMAO (Inhibiteur de la MonoAmine Oxydase,) tels que moclobémide, phenelzine, tranylcypromine ou

pargyline (médicaments utilisés dans le traitement de la dépression) ou le linezolide (un antibiotique) ou s'il y a moins de

deux semaines que vous avez arrêté de prendre des IMAO,

si vous prenez des médicaments de type ergotamine tels que l'ergotamine ou la dihydro-ergotamine pour traiter votre

migraine ou du méthysergide pour prévenir une crise de migraine,

si vous prenez d'autres médicaments de la même classe tels que le sumatriptan, le naratriptan ou le zolmitriptan pour traiter

votre migraine (voir aussi la rubrique Prise d'autres médicaments).

Si vous êtes concerné par l'une de ces situations, demandez conseil à votre médecin et ne prenez pas MIGROF.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Prendre des précautions particulières avec MIGROF 10 mg, comprimé:

Avant de prendre MIGROF, prévenez votre médecin ou votre pharmacien:

si vous avez l'un des facteurs de risque de maladie cardiaque suivants: pression artérielle élevée, diabète, tabagisme ou si

vous prenez des substituts nicotiniques, antécédents familiaux de maladie cardiaque, homme de plus de 40 ans ou femme

ménopausée,

si vous avez une maladie du foie ou des reins,

si vous avez un problème particulier de battement du cœur (bloc de branche),

si vous avez ou avez eu des allergies,

si votre migraine est associée à des vertiges, des troubles de la marche ou de la coordination des mouvements ou à une

faiblesse musculaire du bras ou de la jambe,

si vous prenez des préparations à base de plantes contenant du millepertuis,

si vous avez eu des réactions allergiques telles que: gonflement du visage, des lèvres, de la langue et/ou de la gorge qui

peuvent provoquer une difficulté à respirer ou à avaler (angiœdème),

si vous prenez des médicaments inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS) comme la sertraline, l'escitalopram, et

la fluoxétine ou des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRN) comme la venlafaxine et la

duloxetine, utilisées pour traiter la dépression,

si vous avez eu des symptômes tels que douleur et oppression de la poitrine, même de courte durée.

Si vous prenez MIGROF trop souvent cela peut entraîner chez vous des maux de tête chroniques (quotidiens). Dans ce cas

prévenez votre médecin car vous devriez peut-être arrêter de prendre MIGROF.

Veuillez parler à votre médecin ou à votre pharmacien de vos symptômes. Votre médecin décidera si vous avez une

migraine. Vous devez prendre MIGROF seulement pour les crises de migraine. MIGROF ne doit pas être utilisé pour traiter

les maux de tête qui pourraient être dus à d'autres causes plus graves.

Veuillez indiquer à votre médecin si vous prenez, avez pris récemment ou envisagez de prendre d'autres médicaments

incluant des médicaments obtenus sans ordonnance. Ceci comprend les médicaments à base de plante et ceux que vous

prenez normalement pour la migraine. Ceci parce que MIGROF peut modifier l'action des certains médicaments et aussi

parce que d'autres médicaments peuvent modifier l'action de MIGROF.

Interactions avec d'autres médicaments

Prise d'autres médicaments:

Ne prenez pas MIGROF:

si vous prenez déjà d'autres agonistes des récepteurs 5HT

1B/1D

(parfois appelés « triptans ») tels que le sumatriptan, le

naratriptan ou le zolmitriptan,

si vous prenez des IMAO (Inhibiteur de la MonoAmine Oxydase) tels que moclobémide, phenelzine, tranylcypromine,

linézolide ou pargyline ou s'il y a moins de deux semaines que vous avez arrêté de prendre des IMAO,

si vous prenez des médicaments de type ergotamine tels que l'ergotamine ou la dihydro-ergotamine pour traiter votre

migraine,

si vous prenez du méthysergide pour prévenir une crise de migraine.

Ces médicaments pris en même temps que MIGROF peuvent augmenter le risque d'apparition d'effets indésirables.

Vous devez attendre au moins 6 heures avant de prendre des médicaments de type ergotamine tels que l'ergotamine ou la

dihydro-ergotamine ou du méthysergide si vous avez pris MIGROF.

Vous devez attendre au moins 24 heures pour prendre MIGROF si vous avez pris des médicaments de type ergotamine.

Demandez conseil à votre médecin pour la prise de MIGROF et les risques possibles:

si vous prenez du propranolol (voir la rubrique 3. Comment prendre MIGROF 10 mg, comprimé ?),

si vous prenez des médicaments inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) comme la sertraline,

l'escitalopram, et la fluoxétine ou des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (ISRN) comme la

venlafaxine et la duloxetine, utilisées pour traiter la dépression.

Veuillez indiquer à votre médecin ou à votre pharmacien si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament même

s'il s'agit d'un médicament obtenu sans ordonnance.

Interactions avec les aliments et les boissons

Aliments et boissons

MIGROF peut mettre plus de temps à agir s'il est pris après un repas. Bien que ce soit mieux de le prendre à jeun, vous

pouvez toujours le prendre si vous avez mangé.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse - Allaitement

On ne sait pas si MIGROF est nocif pour le bébé s'il est pris par une femme enceinte.

Parlez-en avec votre médecin avant de prendre ce médicament si vous êtes enceinte, prévoyez de l'être ou que vous

allaitez.

L'allaitement doit être évité pendant 24 heures après la prise du traitement.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Sportifs

Sportifs

Sans objet.

Utilisation chez l'enfant

Il n'y a pas de données sur l'utilisation de MIGROF chez les enfants de moins de 18 ans, par conséquent MIGROF ne doit

pas être administré aux enfants.

Utilisation chez les patients de plus de 65 ans

Il n'y a pas eu d'études complètes sur la sécurité d'emploi et l'efficacité de MIGROF chez les patients de plus de 65 ans.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines:

Vous pouvez ressentir une somnolence ou des étourdissements quand vous prenez MIGROF. Si ceci se produit, ne pas

conduire ou utiliser de machine.

Liste des excipients à effet notoire

Informations importantes concernant certains composants de MIGROF 10 mg, comprimé:

Le comprimé à 10 mg contient 60,50 mg de lactose. Si votre médecin vous a informé que vous avez une intolérance certains

sucres, parlez-en à votre médecin avant de prendre ce médicament.

3. COMMENT PRENDRE MIGROF 10 mg, comprimé ?

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

MIGROF est utilisé pour traiter la crise de migraine. Prenez MIGROF le plus rapidement possible dès l'apparition de la

crise. Ne pas utiliser pour prévenir une crise.

Prenez toujours MIGROF exactement de la façon dont votre médecin vous l'a indiqué. Vous devez vérifier avec votre

médecin ou votre pharmacien si vous n'êtes pas sûr.

La posologie usuelle est de 10 mg.

Si vous prenez actuellement du propanolol ou en cas de maladie du foie ou des reins, vous devez prendre une dose de 5

mg de MIGROF. Vous devez attendre au moins 2 heures entre la prise de propanolol et de MIGROF avec un maximum de 2

doses de MIGROF par 24 heures.

MIGROF comprimé (benzoate de rizatriptan) doit être avalé entier avec une boisson.

MIGROF est aussi disponible sous forme de lyophilisat oral à 5 mg ou 10 mg qui se dissout dans la bouche. Le lyophilisat

oral peut être utilisé dans des situations où il n'y pas de boissons disponibles, ou pour éviter les nausées et les

vomissements qui peuvent accompagner l'ingestion de comprimés avec des liquides.

Si la migraine réapparait dans les 24 heures

Chez certains patients, les symptômes de la migraine peuvent réapparaître dans les 24 heures. Si votre migraine réapparaît,

vous pouvez prendre une dose supplémentaire de MIGROF. Vous devez toujours attendre au moins 2 heures entre les

prises.

Si après 2 heures la migraine persiste

Si vous ne répondez pas à la première dose de MIGROF durant une crise, vous ne devez pas prendre une seconde dose de

MIGROF pour le traitement de la même crise. Il est probable, cependant, que vous répondrez à MIGROF durant la prochaine

crise.

Ne prenez pas plus de 2 doses de MIGROF par 24 heures, (par exemple, ne prenez pas plus de 2 lyophilisats oraux

ou comprimés à 10 mg ou 5 mg par 24 heures). Vous devez toujours attendre au moins 2 heures entre les prises.

Si votre état s'aggrave, demandez un avis médical.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez pris plus de MIGROF 10 mg, comprimé que vous n'auriez dû:

Si vous avez pris plus de MIGROF que vous n'auriez du, parlez-en immédiatement à votre médecin ou votre pharmacien.

Prenez la boîte avec vous.

Les signes de surdosage peuvent inclure étourdissements, somnolence, vomissements, évanouissement ou rythme

cardiaque lent.

Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre

pharmacien.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, MIGROF 10 mg, comprimé est susceptible d'avoir des effets indésirables, bien que tout le

monde n'y soit pas sujet.

Les effets indésirables suivants peuvent se produire avec ce médicament.

Lors des études, les effets indésirables le plus fréquemment rapportés étaient étourdissement, somnolence et fatigue.

Fréquents (touchant plus d'1 personne sur 10):

sensation de fourmillement (paresthésie), maux de tête, sensibilité cutanée diminuée (hypo-esthésie), diminution de l'acuité

mentale, tremblements,

battements de cœur rapides ou irréguliers (palpitations), rythme cardiaque très accéléré (tachycardie),

rougeurs du visage de courte durée, bouffées de chaleur, sueurs,

gêne au niveau de la gorge, difficulté respiratoire (dyspnée),

sensations de malaise (nausées), sécheresse de la bouche, vomissements, diarrhée,

sensation de lourdeur dans n'importe quelle partie du corps,

douleurs au ventre ou au thorax.

Peu fréquents (touchant moins d'1 personne sur 100):

difficultés à coordonner des mouvements lors de la marche (ataxie), étourdissements (vertiges), vision trouble,

confusion, insomnie, nervosité,

pression artérielle élevée (hypertension); soif, indigestion (dyspepsie),

démangeaisons et éruption cutanée étendue grumeleuse (urticaire),

douleurs dans le cou, oppression localisée, raideur, faiblesse musculaire.

Rares (touchant moins d'1 personne sur 1000):

altération du goût,

perte de connaissance (syncope), syndrome sérotoninergique: qui peut occasionner un coma, tension artérielle instable,

fièvre très élevée, perte de la coordination musculaire, agitation et hallucinations,

douleur de la face, respiration sifflante,

réactions allergiques: gonflement de la face, des lèvres, de la langue et/ou de la gorge ce qui peut entraîner des difficultés

respiratoires et/ou de déglutition (angiœdème), éruption cutanée étendue, décollement sévère de la peau (nécrolyse

épidermique toxique) parfois accompagnée de fièvre,

crise cardiaque, spasmes des vaisseaux sanguins du cœur et accident vasculaire cérébral. Ces cas surviennent

généralement chez les patients ayant des facteurs de risque de maladie cardiaque et vasculaire (hypertension, diabète,

tabagisme, utilisation de substituts nicotiniques, antécédents familiaux de maladie cardiaque et d'accident vasculaire

cérébral, homme de plus de 40 ans ou femme ménopausée, problème particulier de battement du cœur (bloc de branche).

Effets indésirables dont la fréquence est inconnue:

crises d'épilepsie (convulsions/crises convulsives)

constriction des vaisseaux sanguins des extrémités avec sensation de froid et engourdissement des mains et pieds.

Informez votre médecin de tout symptôme suggérant une réaction allergique, syndrome sérotoninergique, crise

cardiaque ou accident vasculaire cérébrale.

De plus, informez votre médecin de tout symptôme suggérant une réaction allergique (tel que éruption cutanée étendue ou

démangeaison) après la prise de MIGROF.

Si l'un de ces effets s'aggrave, ou si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, veuillez en

informer votre médecin ou pharmacien.

5. COMMENT CONSERVER MIGROF 10 mg, comprimé ?

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser après la date de péremption figurant sur boîte.

La date d'expiration fait référence au dernier jour du mois.

Conditions de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas +30°C.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Sans objet.

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien

ce qu'il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient MIGROF 10 mg, comprimé ?

La substance active est:

Benzoate de rizatriptan .................................................................................................................. 14,53 mg

Quantité correspondant à rizatriptan ................................................................................................ 10,00 mg

Pour un comprimé.

Les autres composants sont:

Lactose monohydraté, cellulose microcristalline (E460 a), amidon de maïs prégélatinisé, oxyde de fer rouge (E172) et

stéarate de magnésium (E572).

Forme pharmaceutique et contenu

Qu'est-ce que MIGROF 10 mg, comprimé et contenu de l'emballage extérieur ?

Les comprimés sont de couleur rose pâle, en forme de gélule, marqué MIGROF sur une face et MSD267 sur l'autre.

Comprimé, boîte de 2, 3, 6, 12 ou 18.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable

de la libération des lots, si différent

Titulaire

MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET

3 avenue Hoche

75114 Paris Cedex 08

Exploitant

MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET

3 AVENUE HOCHE

75114 PARIS CEDEX 08

Fabricant

FROSST IBERICA S.A.

VIA COPLUTENSE 140

28805 ALCALA DE HENARES

MADRID

ESPAGNE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date d’approbation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’Afssaps (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Sans objet.

Autres

Sans objet.