CYMEVAN

Information principale

  • Nom commercial:
  • CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
  • Dosage:
  • 500 mg
  • forme pharmaceutique:
  • poudre
  • Composition:
  • composition > ganciclovir : 500 mg . Sous forme de : ganciclovir sodique
  • Mode d'administration:
  • intraveineuse
  • Unités en paquet:
  • 1 flacon(s) en verre de 10 ml
  • classe:
  • Liste I
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • antiviraux à usage systémique, antiviraux à action directe, nucléosides et nucléotides sauf inhibiteurs de la transcriptase inverse
  • Descriptif du produit:
  • 347 804-4 ou 4009 347 804 4 8 - 1 flacon(s) unidose(s) en verre de 10 ml - Déclaration de commercialisation:04/08/2002;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Valide
  • Numéro d'autorisation:
  • 67147922
  • Date de l'autorisation:
  • 19-08-1988
  • Dernière mise à jour:
  • 10-08-2017

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 26/03/2018

Dénomination du médicament

CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

Ganciclovir

Encadré

Veuillez lire attentivement l’intégralité de cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations

importantes pour vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

3. Comment utiliser CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE CYMEVAN, 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL

UTILISE ?

Qu’est-ce que CYMEVAN ?

CYMEVAN contient la substance active ganciclovir. Elle appartient à un groupe appelé médicaments antiviraux.

Dans quel cas CYMEVAN est-il utilisé ?

CYMEVAN est utilisé pour traiter des maladies causées par un virus appelé cytomégalovirus (CMV) chez des patients

adultes et adolescents âgés de 12 ans et plus qui ont un système immunitaire affaibli. Il est également utilisé pour prévenir

l’infection à CMV après une greffe d’organe ou durant une chimiothérapie chez les adultes et les enfants à partir de la

naissance.

Le virus peut atteindre toute partie du corps. Il peut ainsi atteindre la rétine au fond de l’œil, ce qui signifie qu’il peut

provoquer des troubles de la vision.

Le virus peut atteindre tout le monde, mais il représente un problème particulier pour les personnes dont le système

immunitaire est affaibli. Chez ces personnes, le virus CMV peut provoquer une maladie grave. Un affaiblissement du

système immunitaire peut être dû à d’autres maladies (telles que le sida) ou à des médicaments (tels qu’une chimiothérapie

ou des immunosuppresseurs).

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à

diluer pour perfusion ?

N’utilisez jamais CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion :

si vous êtes allergique au ganciclovir, au valganciclovir ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament

(mentionnés à la rubrique 6).

si vous allaitez (voir la sous-rubrique « Allaitement »).

N’utilisez pas CYMEVAN si vous êtes dans l’un des cas ci-dessus. Si vous avez un doute, adressez-vous à votre médecin, à

votre pharmacien ou à votre infirmier/ère avant d’utiliser CYMEVAN.

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin, à votre pharmacien ou à votre infirmier/ère avant d’utiliser CYMEVAN :

si vous êtes allergique à l’aciclovir, au valaciclovir, au penciclovir ou au famciclovir – ce sont d’autres médicaments utilisés

pour les infections virales.

si le nombre de vos globules blancs, de vos globules rouges ou de vos plaquettes est bas – votre médecin fera des

analyses de sang avant le début de votre traitement et pendant celui-ci.

si des médicaments ont induit des anomalies du nombre de vos cellules sanguines dans le passé.

si vous avez des problèmes rénaux - votre médecin devra vous prescrire une plus faible dose et vérifiera plus souvent le

nombre de vos cellules sanguines durant le traitement.

si vous êtes traité par radiothérapie.

Si vous êtes dans l’un des cas ci-dessus (ou si vous avez un doute), adressez-vous à votre médecin, à votre pharmacien ou

à votre infirmier/ère avant d’utiliser CYMEVAN.

Attention aux effets indésirables

CYMEVAN peut induire certains effets indésirables graves que vous devrez signaler immédiatement à votre médecin. Soyez

attentif aux effets indésirables graves cités dans la rubrique 4 et si vous remarquez l’un d’entre eux au cours de votre

traitement par CYMEVAN, dites-le à votre médecin.Votre médecin pourra arrêter votre traitement par CYMEVAN et vous

pourrez devoir recevoir un traitement médical d’urgence.

Analyses et vérifications

Au cours de votre traitement par CYMEVAN, votre médecin fera des analyses de sang à intervalles réguliers. L’objectif de

ces analyses sera de vérifier que la dose que vous recevez est correcte pour vous. Ces analyses de sang seront

fréquemment effectuées au cours des 2 premières semaines. Elles seront effectuées moins souvent ensuite.

Enfants et adolescents

Les informations sur la sécurité d’emploi et l’efficacité de CYMEVAN comme traitement dans les infections à CMV chez les

enfants de moins de 12 ans sont limitées. Les bébés et les nourrissons ayant reçu CYMEVAN pour la prévention des

infections à CMV devront suivre régulièrement des bilans sanguins.

Autres médicaments et CYMEVAN

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre

médicament.

Prévenez particulièrement votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez l’un des médicaments suivants :

imipénème/cilastatine – utilisé pour des infections bactériennes,

pentamidine – utilisée pour des infections par des parasites ou des infections des poumons,

flucytosine, amphotéricine B – utilisées pour des mycoses,

triméthoprime, triméthoprime/sulfaméthoxazole, dapsone – utilisés pour des infections bactériennes,

probénécide – utilisé pour la goutte,

mycophénolate mofétil, ciclosporine, tacrolimus – utilisé après une greffe d’organe,

vincristine, vinblastine, doxorubicine – utilisés pour le traitement de cancers,

hydroxyurée – utilisée pour des troubles appelés « polycythémie », la drépanocytose et des cancers,

didanosine, stavudine, zidovudine, ténofovir ou tout autre médicament utilisé pour le traitement de l’infection à VIH,

adéfovir ou tout autre médicament utilisé dans le traitement de l’hépatite B.

Si vous êtes dans l’un des cas ci-dessus (ou si vous avez un doute), adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien

avant d’utiliser CYMEVAN.

Grossesse, allaitement et fertilité

Grossesse

CYMEVAN ne doit pas être utilisé chez une femme enceinte, sauf si les bénéfices pour la mère l’emportent sur les risques

éventuels pour l’enfant à naître.

Si vous êtes enceinte ou si vous pensez être enceinte, n’utilisez pas ce médicament sans l’avis de votre médecin, car

CYMEVAN peut être nocif pour l’enfant à naître.

Contraception

Vous ne devez pas débuter une grossesse au cours de votre traitement par ce médicament, car il peut être nocif pour l’enfant

à naître.

Femmes

Si vous êtes une femme susceptible de procréer, vous devez utiliser une méthode de contraception pendant votre traitement

par CYMEVAN. Vous devez également utiliser une méthode de contraception pendant les 30 jours suivant l’arrêt de votre

traitement par CYMEVAN.

Hommes

Si vous êtes un homme et si votre partenaire est susceptible de procréer, vous devez utiliser une méthode de contraception

mécanique (par exemple des préservatifs) pendant votre traitement par CYMEVAN. Vous devez également utiliser cette

méthode de contraception pendant les 90 jours suivant l’arrêt de votre traitement par CYMEVAN.

Si vous débutez une grossesse ou si votre partenaire débute une grossesse au cours du traitement par CYMEVAN, dites-le

immédiatement à votre médecin.

Allaitement

N’utilisez pas CYMEVAN si vous allaitez. Si votre médecin vous demande de commencer un traitement par CYMEVAN,

vous devrez arrêter d’allaiter avant de débuter votre traitement. Ceci est dû au fait que CYMEVAN peut passer dans le lait

maternel.

Fertilité

CYMEVAN peut affecter la fertilité. CYMEVAN peut entraîner un arrêt temporaire ou permanent de la production de sperme.

Si vous planifiez d’avoir un enfant, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de recevoir CYMEVAN.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Une somnolence, des étourdissements, une confusion, des tremblements, des pertes d’équilibre ou des convulsions

peuvent apparaître au cours d’un traitement par CYMEVAN. Si cela se produit, ne conduisez pas de véhicule et n’utilisez

pas d’outil ou de machine.

CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion contient du sodium

CYMEVAN contient 43 mg de sodium dans chaque dose de 500 mg. Cette quantité est à prendre en compte chez les

patients suivant un régime alimentaire avec apport contrôlé de sodium.

3. COMMENT UTILISER CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez

auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute.

Utilisation de ce médicament

CYMEVAN vous sera administré par un médecin ou un infirmier/une infirmière. Il sera administré au moyen d’un petit tube

inséré dans l’une de vos veines. Cette méthode est appelée « perfusion intraveineuse ». La durée de cette perfusion sera

habituellement d’une heure.

La dose de CYMEVAN varie d’un patient à l’autre. Le médecin déterminera la dose qu’il faudra vous administrer. Cette dose

dépendra :

de votre poids (chez les enfants, il est également recommandé de tenir compte de la taille)

de votre âge

de l’état de fonctionnement de vos reins

du nombre de vos cellules sanguines

du motif de l’administration du médicament.

La fréquence et la durée du traitement par CYMEVAN varient également d’un patient à l’autre.

Votre traitement commencera habituellement par une ou deux perfusions chaque jour.

Si vous recevez deux perfusions par jour, vous continuerez à les recevoir pendant 21 jours.

Le médecin pourra ensuite prescrire une perfusion par jour.

Personnes présentant des problèmes rénaux ou sanguins

Si vous avez des problèmes rénaux ou sanguins, votre médecin pourra vous prescrire une dose plus faible de CYMEVAN et

vérifier le nombre de vos cellules sanguines plus souvent durant le traitement.

Si vous avez utilisé plus de CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion que vous n’auriez dû

Si vous pensez que vous avez reçu trop de CYMEVAN, dites-le immédiatement à votre médecin ou allez immédiatement à

l’hôpital. Si vous avez reçu trop de CYMEVAN, vous pourriez avoir les symptômes suivants :

douleur dans l’estomac, diarrhée ou nausées

tremblements ou convulsions

sang dans l’urine

troubles du foie ou des reins

modification du nombre de cellules sanguines.

Si vous arrêtez d’utiliser CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

N’arrêtez jamais d’utiliser CYMEVAN sans en parler à votre médecin.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, à votre

pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, bien que tout le monde n’y soit pas

sujet. Les effets indésirables suivants peuvent survenir avec ce médicament :

Effets indésirables graves

Informez immédiatement votre médecin si vous remarquez l’un des effets indésirables graves suivants – votre médecin

pourra arrêter votre traitement par CYMEVAN et vous pourrez avoir besoin d’un traitement médical d’urgence :

Très fréquent : peut affecter plus d’une personne sur 10

faible nombre de globules blancs - avec des signes d’infection tels que des maux de gorge, des ulcères buccaux ou une

fièvre

faible nombre de globules rouges - les signes comprennent une sensation d’essoufflement ou de fatigue, des palpitations

ou une pâleur de la peau.

Fréquent : peut affecter jusqu’à une personne sur 10

infection du sang (sepsis) – les signes incluent fièvre, frissons, palpitations, confusion et trouble de l’élocution.

faible nombre de plaquettes - les signes comprennent des saignements ou des ecchymoses (« bleus ») plus facilement que

d’habitude, du sang dans l’urine ou les selles ou un saignement des gencives ; le saignement peut être sévère,

diminution sévère du nombre de cellules sanguines.

pancréatite - les signes sont des maux de ventre intenses qui se propagent dans le dos.

convulsions.

Peu fréquent : peut affecter jusqu’à une personne sur 100

Incapacité de la moelle osseuse à produire des cellules sanguines

Hallucinations – entendre ou voir des choses qui n’existent pas

Pensées ou sentiments anormaux, perte de contact avec la réalité

Altération de la fonction rénale.

Rare : peut affecter jusqu’à une personne sur 1000

réaction allergique sévère - les signes peuvent comprendre une rougeur et des démangeaisons de la peau, un gonflement

de la gorge, du visage, des lèvres ou de la bouche et des difficultés à avaler ou à respirer.

Si vous notez l’un des effets indésirables ci-dessus, dites-le immédiatement à votre médecin.

Autres effets indésirables

Si vous ressentez l’un des effets indésirables suivants, dites-le immédiatement à votre médecin, à votre pharmacien ou à

votre infirmier/ère :

Très fréquent : peut affecter plus d’une personne sur 10

muguet et candidose buccale

Infection des voies respiratoires supérieures (par exemple : sinusite, angine)

perte d’appétit

maux de tête

toux

sensation d’essoufflement

diarrhée

être ou se sentir mal

douleurs abdominales

eczéma

sensation de fatigue

fièvre

Fréquent : peut affecter jusqu’à une personne sur 10

grippe

infection urinaire - les signes comportent de la fièvre, des mictions (action d’uriner) plus fréquentes et des douleurs en

urinant

infection de la peau et des tissus sous cutanés

réaction allergique légère – les signes peuvent être des rougeurs, des démangeaisons

perte de poids

idées dépressives, anxiété ou confusion

troubles du sommeil

sensation de faiblesse ou d’engourdissement des mains ou des pieds, ce qui peut affecter l’équilibre

modifications du sens du toucher, fourmillements, picotements, sensation de piqûre ou de brûlure

modifications du goût

frissons

inflammation de l’œil (conjonctivite), douleurs oculaires ou troubles de la vision

douleur à l’oreille

pression artérielle basse, ce qui peut entraîner des étourdissements ou un évanouissement

difficultés à avaler

constipation, flatulences, indigestion, douleur dans l’estomac, gonflement de l’abdomen

ulcères dans la bouche

résultats anormaux des bilans biologiques du foie et du rein

sueurs nocturnes

démangeaisons, éruption cutanée

perte de cheveux

douleurs dans le dos, douleurs musculaires ou des articulations, spasmes musculaires

sensation de vertige, faiblesse ou malaise général

réaction de la peau au site où le médicament a été injecté, telle qu’une inflammation, une douleur et un gonflement.

Peu fréquent : peut affecter jusqu’à 1 personne sur 100

sensation d’être agité

tremblements et secouements,

surdité

battements cardiaques irréguliers

urticaire, peau sèche

sang dans l’urine

infertilité chez les hommes - voir rubrique « Fertilité »

douleur thoracique

Effets indésirables chez les enfants et les adolescents

Un faible nombre de globules blancs est plus probable chez les enfants, particulièrement les bébés et les nouveau-nés.

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les

effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des

produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution a diluer pour perfusion ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

Poudre : ne nécessite aucune précaution particulière de conservation. Ne pas utiliser la poudre après la date de péremption

indiquée sur la boîte. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Après reconstitution :

La stabilité chimique et physique du produit reconstitué a été démontrée pendant 12 heures à 25 °C après dissolution avec

de l’eau pour préparations injectables. Ne pas mettre au réfrigérateur ni au congélateur.

Toutefois, d’un point de vue microbiologique, la solution reconstituée doit être utilisée immédiatement. Si elle n’est pas

utilisée immédiatement, les durées et conditions de conservation après reconstitution relèvent de la seule responsabilité de

l’utilisateur.

Après dilution dans des solutions pour perfusion (chlorure de sodium à 0,9 %, glucose à 5 %, solution de Ringer ou solution

de Ringer lactate injectable) :

La stabilité chimique et physique du produit a été démontrée pendant 24 heures à une température comprise entre 2 et 8 °C

(ne pas congeler).

Toutefois, d’un point de vue microbiologique, la solution pour perfusion CYMEVAN doit être utilisée immédiatement. Si elle

n’est pas utilisée immédiatement, les durées et conditions de conservation après dilution relèvent de la seule responsabilité

de l’utilisateur et ne doivent pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2 et 8 °C, sauf si la reconstitution et

la dilution ont été effectuées dans des conditions d’aseptie contrôlées et validées.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion

La substance active est le ganciclovir. Chaque flacon contient 500 mg de ganciclovir sous forme de ganciclovir sodique.

Après reconstitution de la poudre, 1 ml de solution contient 50 mg de ganciclovir.

Les autres composants sont : hydroxyde de sodium et acide chlorhydrique.

Qu’est-ce que CYMEVAN 500 mg, poudre pour solution à diluer pour perfusion et contenu de l’emballage extérieur

CYMEVAN est une poudre blanche à blanc cassé pour solution à diluer pour perfusion, présentée dans un flacon unidose

en verre muni d’un bouchon en caoutchouc et d’un scellage en aluminium avec capsule amovible. La solution reconstituée

de CYMEVAN est incolore à jaune pâle.

Les flacons de CYMEVAN sont présentés en boîtes de 1 ou 5. Toutes les présentations peuvent ne pas être

commercialisées

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

ROCHE

30, COURS DE L’ILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

ROCHE

30, COURS DE L’ILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Fabricant

ROCHE PHARMA AG

EMIL-BARELL-STR.1

D-79639 GRENZACH-WYHLEN

GERMANY

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants :

[À compléter ultérieurement par le titulaire]

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

< {MM/AAAA}>< {mois AAAA}.>

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées aux professionnels de santé uniquement :

MODE D’EMPLOI ET MANIPULATION

Veuillez vous reporter au Résumé des Caractéristiques du Produit pour les informations complètes à l’attention des

prescripteurs.

Mode d’administration

Attention :

Le ganciclovir doit être administré par perfusion intraveineuse d’une heure à une concentration ne dépassant pas 10 mg/mL.

Ne pas administrer par injection intraveineuse rapide ou en bolus, car les concentrations plasmatiques excessives qui en

résulteraient peuvent augmenter la toxicité du ganciclovir.

Ne pas administrer par injection intramusculaire ou sous-cutanée, car cela peut provoquer une irritation tissulaire sévère en

raison du pH élevé (~11) de la solution de ganciclovir.

Ne pas dépasser la posologie, la fréquence et la vitesse de perfusion recommandées.

CYMEVAN est une poudre pour solution à diluer pour perfusion. Après reconstitution, CYMEVAN est une solution incolore à

légèrement jaunâtre, dépourvue de particules visibles. La perfusion doit être administrée dans une veine dont le débit

sanguin est adéquat, de préférence au moyen d’une canule en plastique.

Il convient de faire preuve de prudence lors de la manipulation de CYMEVAN.

CYMEVAN étant considéré comme potentiellement tératogène et cancérogène chez l’homme, des précautions doivent être

prises lors de sa manipulation. Éviter l'inhalation ou le contact direct de la poudre contenue dans les flacons ou le contact

direct de la solution reconstituée avec la peau ou les muqueuses. Les solutions de CYMEVAN sont alcalines (pH 11

environ). Si un tel contact se produit, laver abondamment à l’eau et au savon, rincer les yeux abondamment à l’eau claire.

Préparation du concentré reconstitué

La totalité de la reconstitution de CYMEVAN lyophilisé doit être réalisée dans des conditions aseptiques.

1. Ôtez la capsule afin d’exposer les parties centrales du bouchon en caoutchouc. Prélevez 10 mL d’eau pour préparations

injectables dans une seringue, puis les injecter lentement dans le flacon à travers le centre du bouchon en caoutchouc en

dirigeant l’aiguille vers la paroi du flacon. Ne pas utiliser d’eau pour préparations injectables à effet bactériostatique

contenant des parabènes (para-hydroxybenzoates), car ceux-ci sont incompatibles avec CYMEVAN.

2. Agitez délicatement le flacon afin de mouiller totalement le produit.

3. Faites tourner délicatement le flacon pendant quelques minutes jusqu’à l’obtention d’une solution reconstituée limpide.

4. Inspectez attentivement la solution reconstituée afin de vérifier que le produit est en solution et pratiquement dépourvu de

particules visibles avant dilution dans un solvant compatible. La solution reconstituée de CYMEVAN est incolore à jaune

pâle.

Préparation de la solution diluée finale pour perfusion

En se basant sur le poids du patient, le volume approprié doit être prélevé du flacon à l’aide d’une seringue puis dilué dans

une solution pour perfusion appropriée. Ajoutez un volume de 100 ml de diluant à la solution reconstituée. Les

concentrations de solution pour perfusion supérieures à 10 mg/mL ne sont pas recommandées.

Les solutions de chlorure de sodium, de glucose à 5 %, de Ringer ou de Ringer lactate ont été démontrées comme

chimiquement ou physiquement compatibles avec CYMEVAN.

Ne pas mélanger CYMEVAN avec d’autres produits à administration intraveineuse.

La solution diluée doit ensuite être administrée par perfusion intraveineuse d’une heure, comme indiqué. Ne pas administrer

par injection intramusculaire ou sous-cutanée, car cela peut provoquer une irritation tissulaire sévère en raison du pH élevé

(environ 11) de la solution de ganciclovir.

Élimination

Pour usage unique exclusivement. Tout médicament non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la

réglementation en vigueur.