CIPROFLOXACINE Panpharma

Information principale

  • Nom commercial:
  • CIPROFLOXACINE Panpharma 200 mg/100 ml, solution pour perfusion
  • Dosage:
  • 200 mg
  • forme pharmaceutique:
  • solution
  • Composition:
  • composition pour 100 ml de solution > ciprofloxacine : 200 mg
  • Mode d'administration:
  • intraveineuse
  • Unités en paquet:
  • 1 poche(s) PVC de 100 ml
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • CIPROFLOXACINE Panpharma 200 mg/100 ml, solution pour perfusion
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • Fluoroquinolones
  • Descriptif du produit:
  • 570 273-5 ou 4009 570 273 5 3 - 1 poche(s) PVC de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;570 274-1 ou 4009 570 274 1 4 - 5 poche(s) PVC de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;570 275-8 ou 4009 570 275 8 2 - 10 poche(s) PVC de 100 ml - Déclaration d'arrêt de commercialisation:01/09/2009;570 276-4 ou 4009 570 276 4 3 - 20 poche(s) PVC de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;572 707-2 ou 4009 572 707 2 8 - 10 poche(s) PVC de 100 ml - Déclaration de commercialisation:01/09/2009;34009 550 ou 6 7 - 1 poche(s) polyoléfine de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;34009 550 ou 7 4 - 5 poche(s) polyoléfine de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;34009 550 ou 8 1 - 10 poche(s) polyoléfine de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;34009 550 ou 9 8 - 20 poche(s) polyoléfine de 100 ml - Déclaration de commercialisation non communiquée:;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Valide
  • Numéro d'autorisation:
  • 60921386
  • Date de l'autorisation:
  • 04-12-2006
  • Dernière mise à jour:
  • 23-11-2017

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 01/03/2018

Dénomination du médicament

CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

Ciprofloxacine

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Voir rubrique 4.

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour

perfusion ?

3. Comment utiliser CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS

EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique : Fluoroquinolones - code ATC : J01MA02

CIPROFLOXACINE PANPHARMA est un antibiotique appartenant à la famille des fluoroquinolones. La substance active

est la ciprofloxacine. Elle agit en tuant les bactéries responsables des infections. Elle est active uniquement sur certaines

souches spécifiques de bactéries.

Chez l’adulte

CIPROFLOXACINE PANPHARMA est utilisé chez l’adulte pour traiter les infections bactériennes suivantes :

infections des voies respiratoires

infections persistantes ou récurrentes de l’oreille ou des sinus

infections urinaires

infections de l’appareil génital chez l’homme et chez la femme

infections gastro-intestinales et infections intra-abdominales

infections de la peau et des tissus mous

infections des os et des articulations

exposition à la maladie du charbon

CIPROFLOXACINE PANPHARMA peut être utilisé dans le traitement des patients présentant un faible taux de globules

blancs (neutropénie), et ayant de la fièvre dont on suppose qu’une bactérie en est la cause.

Si vous présentez une infection sévère ou une infection due à différents types de bactéries, un traitement antibiotique

additionnel pourra vous être prescrit en complément de CIPROFLOXACINE PANPHARMA.

Chez l’enfant et l’adolescent

CIPROFLOXACINE PANPHARMA est utilisé chez l’enfant et l’adolescent, sous le contrôle d’un spécialiste, pour traiter les

infections bactériennes suivantes :

infections des poumons et des bronches chez l’enfant et l’adolescent atteint de mucoviscidose

infections urinaires compliquées, y compris les infections ayant atteint les reins (pyélonéphrite)

exposition à la maladie du charbon

CIPROFLOXACINE PANPHARMA peut également être utilisé pour traiter d’autres infections sévères spécifiques de l’enfant

et de l’adolescent si votre médecin le juge nécessaire.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200

mg/100 ml, solution pour perfusion ?

Si votre médecin vous a informé(e) d'une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

N’utilisez jamais CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion :

si vous êtes allergique (hypersensible) à la ciprofloxacine, aux autres quinolones ou à l’un des autres composants contenus

dans ce médicament, mentionnés à la rubrique 6 ;

si vous prenez de la tizanidine (voir rubrique 2 : Autres médicaments et CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml ,

solution pour perfusion).

Avertissements et précautions

Adressez-vous à votre médecin, pharmacien ou votre infirmier/ère avant d’utiliser CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200

mg/100 ml, solution pour perfusion.

Avant de recevoir CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion, prévenez votre médecin si :

vous avez déjà présenté des problèmes rénaux car il pourra être nécessaire d’adapter votre traitement ;

vous souffrez d’épilepsie ou d’une autre affection neurologique ;

vous avez déjà eu des problèmes aux tendons avec des antibiotiques de la même famille que CIPROFLOXACINE

PANPHARMA;

vous souffrez de myasthénie (maladie rare qui entraîne une faiblesse musculaire) ;

vous avez des problèmes cardiaques. La ciprofloxacine doit être utilisée avec précaution si vous êtes né(e) ou si vous avez

des antécédents familiaux d’allongement de l’intervalle QT (observé sur un tracé ECG, enregistrement du tracé électrique du

cœur), si vous avez un déséquilibre électrolytique dans le sang (notamment un taux faible de potassium ou de magnésium

dans le sang), si vous avez un rythme cardiaque très lent (appelé « bradycardie »), si vous avez un cœur affaibli

(insuffisance cardiaque), si vous avez déjà eu une crise cardiaque (infarctus du myocarde), si vous êtes une femme ou une

personne âgée ou si vous prenez d’autres médicaments qui peuvent entraîner certaines anomalies de l’ECG (voir rubrique 2

: Autres médicaments et CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml , solution pour perfusion).

vous ou un membre de votre famille êtes atteint d’un déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD), car vous

pourriez alors risquer de présenter une anémie avec la ciprofloxacine.

Pour le traitement de certaines infections de l’appareil génital, votre médecin peut vous prescrire un autre antibiotique en

association à CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Si aucune amélioration des symptômes n’est observée après 3 jours de

traitement, veuillez consulter votre médecin.

Pendant le traitement par CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion:

Prévenez immédiatement votre médecin si l’un des troubles suivants se produit pendant le traitement par

CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Votre médecin déterminera si le traitement par CIPROFLOXACINE PANPHARMA doit

être interrompu.

Réaction allergique sévère et soudaine (réaction/choc anaphylactique, œdème de Quincke). Dès la première dose, il existe

un faible risque de survenue de réaction allergique sévère, se manifestant par les symptômes suivants : oppression dans la

poitrine, vertiges, nausées ou évanouissements, ou vertiges lors du passage en position debout. Si ces symptômes

surviennent, le traitement par CIPROFLOXACINE PANPHARMA devra être arrêté, car votre vie pourrait être mise en

danger. Informez alors immédiatement votre médecin.

Des douleurs et gonflements des articulations et des tendinites peuvent se produire occasionnellement, en particulier si

vous êtes âgé(e) et si vous êtes également traité(e) par des corticostéroïdes. Une inflammation et une rupture des tendons

peuvent survenir dès les premières 48 heures de traitement et jusqu’à plusieurs mois après l’arrêt du traitement par

CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Au moindre signe de douleur ou d’inflammation des articulations ou des tendons, le

traitement par CIPROFLOXACINE PANPHARMA devra être arrêté ; mettez alors le membre atteint au repos. Evitez tout

effort inutile car ceci pourrait augmenter les risques de rupture des tendons.

Si vous souffrez d’épilepsie ou d’une autre maladie neurologique de type ischémie cérébrale ou accident vasculaire

cérébral, des effets indésirables neurologiques (crises convulsives) pourraient se produire. S’ils surviennent, le traitement

par CIPROFLOXACINE PANPHARMA doit être arrêté ; informez alors immédiatement votre médecin.

D es réactions psychiatriques peuvent survenir dès la première prise de CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Si vous

souffrez de dépression ou de psychose, vos symptômes pourraient s’aggraver lors du traitement par CIPROFLOXACINE

PANPHARMA. Dans de rares cas, une dépression ou une psychose peut évoluer vers des pensées suicidaires, des

tentatives de suicides, ou un suicide. Si de telles réactions surviennent, le traitement par CIPROFLOXACINE PANPHARMA

doit être arrêté; informez alors immédiatement votre médecin.

Vous

pouvez

présenter

symptômes

évocateurs

d’une

neuropathie,

tels

douleurs,

brûlures,

picotements,

engourdissement et/ou faiblesse musculaire. Si de tels symptômes surviennent, le traitement par CIPROFLOXACINE

PANPHARMA doit être arrêté; informez alors immédiatement votre médecin.

Une diarrhée peut se produire lors de la prise d’antibiotiques, y compris avec CIPROFLOXACINE PANPHARMA, même

plusieurs semaines après la fin du traitement. Si la diarrhée devient sévère ou persiste, ou si vous remarquez la présence de

sang ou de mucus dans vos selles, informez en tout de suite votre médecin. Le traitement par CIPROFLOXACINE

PANPHARMA devra être immédiatement arrêté, car votre vie pourrait être mise en danger. Ne prenez pas de médicaments

destinés à bloquer ou ralentir le transit intestinal.

Prévenez le médecin ou le laboratoire d’analyses que vous recevez CIPROFLOXACINE PANPHARMA si vous devez

subir un prélèvement de sang ou d’urine.

CIPROFLOXACINE PANPHARMA peut provoquer des troubles hépatiques. Si vous remarquez le moindre symptôme de

type perte d’appétit, ictère (jaunisse), urines foncées, démangeaisons ou sensibilité de l’estomac à la palpation, le traitement

par CIPROFLOXACINE PANPHARMA doit être arrêté; informez alors immédiatement votre médecin.

CIPROFLOXACINE PANPHARMA peut diminuer le taux de vos globules blancs dans le sang et réduire votre résistance

aux infections. Si vous présentez une infection accompagnée de symptômes tels qu’une fièvre et une détérioration

importante de votre état général, ou une fièvre accompagnée de symptômes d’infection locale tels que des douleurs dans la

gorge/le pharynx/la bouche ou des problèmes urinaires, vous devez consulter immédiatement votre médecin. Une analyse

de sang sera effectuée afin de rechercher une éventuelle diminution du taux de certains globules blancs (agranulocytose). Il

est important d’indiquer à votre médecin que vous recevez ce médicament.

Si vous avez des problèmes rénaux, prévenez votre médecin car la dose de CIPROFLOXACINE PANPHARMA devra

éventuellement être adaptée.

Votre peau devient plus sensible au soleil et aux rayons ultraviolets (UV) lorsque vous recevez CIPROFLOXACINE

PANPHARMA. Evitez toute exposition prolongée au soleil ou aux rayons UV artificiels comme ceux des cabines de

bronzage.

Si la qualité de votre vision diminue ou si vos yeux semblent avoir d’autres troubles, consultez immédiatement un

ophtalmologiste.

Autres médicaments et CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament.

N’utilisez pas de CIPROFLOXACINE PANPHARMA en même temps que la tizanidine car ceci pourrait provoquer des effets

indésirables tels qu’une baisse de la tension artérielle et des somnolences (voir rubrique 2 : N’utilisez jamais

CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion).

Les médicaments suivants sont connus pour interagir avec CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Utiliser CIPROFLOXACINE

PANPHARMA en même temps que ces médicaments pourrait avoir une incidence sur les effets thérapeutiques de ces

produits, et augmenter la probabilité de survenue des effets indésirables.

Prévenez votre médecin si vous prenez :

antivitamine K (par exemple : warfarine) ou autres anticoagulants oraux (destinés à fluidifier le sang)

probénécide (utilisé pour traiter la goutte)

méthotrexate (utilisé dans certains types de cancer, le psoriasis, la polyarthrite rhumatoïde)

théophylline (utilisée dans des problèmes respiratoires)

tizanidine (utilisée dans les problèmes de spasticité musculaire liés à la sclérose en plaques)

olanzapine (un antipsychotique)

clozapine (utilisée dans certaines maladies psychiatriques)

ropinirole (utilisé dans la maladie de Parkinson)

phénytoïne (utilisée dans l’épilepsie)

ciclosporine (utilisée dans les maladies de peau, la polyarthrite rhumatoïde, et les transplantations d’organe)

glibenclamide (utilisé dans le diabète)

autres

médicaments

pouvant

modifier

votre

rythme

cardiaque

médicaments

appartenant

groupe

antiarythmiques (par exemple la quinidine, l’hydroquinidine, le disopyramide, l’amiodarone, le sotalol, le dofétilide,

l’ibutilide), les antidépresseurs tricycliques, certains antibiotiques (qui appartiennent à la famille des macrolides), certains

antipsychotiques.

CIPROFLOXACINE PANPHARMA peut augmenter la concentration des médicaments suivants dans votre sang :

pentoxifylline (utilisée dans des troubles de la circulation)

caféine

duloxétine (utilisée dans la dépression, les atteintes nerveuses liées au diabète ou dans l’incontinence urinaire)

lidocaïne (utilisée dans les maladies cardiaques ou à usage anesthésique)

sildénafil (par exemple dans les troubles de l’érection)

Agomélatine

Zolpidem

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à

votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Grossesse

Il est préférable d’éviter d’utiliser CIPROFLOXACINE PANPHARMA pendant la grossesse. Prévenez votre médecin si vous

envisagez une grossesse.

Allaitement

Ne prenez pas de CIPROFLOXACINE PANPHARMA pendant l’allaitement car la ciprofloxacine passe dans le lait maternel

et pourrait nuire à la santé de votre enfant.

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

CIPROFLOXACINE PANPHARMA peut abaisser votre niveau de vigilance. Des effets indésirables neurologiques peuvent

se produire. Par conséquent, assurez-vous de savoir comment vous réagissez à CIPROFLOXACINE PANPHARMA avant

de conduire un véhicule ou d’utiliser des machines. En cas de doute, parlez-en avec votre médecin.

CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion contient du glucose. Ce médicament contient 5.5

g de glucose pour 100 ml de solution pour perfusion, dont il faut tenir compte dans la ration journalière en cas de régime

pauvre en sucre ou de diabète.

Ce médicament contient du glucose. Son utilisation est déconseillée chez les patients présentant un syndrome de

malabsorption du glucose et du galactose.

3. COMMENT UTILISER CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion ?

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre

médecin ou pharmacien en cas de doute.

Prévenez votre médecin si vous avez des problèmes rénaux car la dose de médicament à prendre devra éventuellement

être adaptée.

Posologie

Le traitement dure généralement de 5 à 21 jours mais peut être plus long en cas d’infection sévère.

Le professionnel de santé injectera chaque dose dans votre circulation sanguine en perfusion lente dans une de vos veines.

Chez l’enfant, la perfusion durera 60 minutes.

Chez l’adulte, la durée de la perfusion sera de 60 minutes pour l’administration de la solution de 400 mg de

CIPROFLOXACINE PANPHARMA et sera de 30 minutes pour l’administration de la solution de 200 mg de

CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Administrer la perfusion lentement contribue à éviter l’apparition d’effets indésirables

immédiats.

Pensez à boire abondamment pendant le traitement par CIPROFLOXACINE PANPHARMA.

Si vous oubliez d’utiliser CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

Si vous arrêtez d’utiliser CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

Il est important que vous suiviez le traitement jusqu’à la fin même si vous commencez à vous sentir mieux après quelques

jours. Si vous arrêtez de recevoir ce médicament trop tôt, votre infection pourrait ne pas être complètement guérie et les

symptômes de l’infection pourraient réapparaître ou s’aggraver. Vous pourriez également développer une résistance

bactérienne à cet antibiotique.

Si vous avez d’autres questions sur l’utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à votre médecin, votre

pharmacien ou à votre infirmier/ère.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas

systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables fréquents (entre 1 et 10 personnes sur 100 peuvent présenter les effets suivants) :

nausées, diarrhée, vomissements

douleurs des articulations chez l’enfant

réaction locale au site d’injection, éruption cutanée

élévation temporaire de certaines enzymes du foie présentes dans le sang (transaminases)

Effets indésirables peu fréquents (entre 1 et 10 personnes sur 1 000 peuvent présenter les effets suivants) :

surinfections fongiques (dues à des champignons)

concentration élevée des éosinophiles (une sorte de globules blancs), augmentation ou diminution des cellules présentes

dans le sang servant à la coagulation sanguine (plaquettes)

perte d’appétit (anorexie)

hyperactivité, agitation, confusion, désorientation, hallucinations

maux de tête, étourdissements, troubles du sommeil, troubles du goût, fourmillement, sensibilité, inhabituelle, crises

convulsives (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions), vertiges

troubles de la vision, incluant une vision double

perte de l’audition

accélération des battements cardiaques (tachycardie)

dilatation des vaisseaux sanguins (vasodilatation), baisse de la pression artérielle

douleurs abdominales, problèmes digestifs tels que des problèmes d’estomac (indigestion/brûlures d’estomac) ou

flatulences

troubles hépatiques temporaires, élévation de la quantité d’une substance présente dans le sang (bilirubine), jaunisse

(ictère cholestatique)

démangeaisons, urticaire

douleur dans les muscles ou les os, douleur des articulations chez l’adulte

altération de la fonction rénale, insuffisance rénale

sensation de fatigue générale (asthénie), fièvre, rétention d’eau

élévation du taux de phosphatases alcalines sanguines (une substance présente dans le sang)

Effets indésirables rares (entre 1 et 10 personnes sur 10 000 peuvent présenter les effets suivants) :

inflammation des intestins (colite) liée à l’utilisation d’antibiotiques (pouvant être fatale dans de rares cas) (voir rubrique 2 :

Avertissements et précautions)

modification du nombre des globules rouges ou de certains globules blancs (leucopénie, leucocytose, neutropénie,

anémie), diminution simultanée du nombre des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes (pancytopénie)

pouvant être fatale, aplasie médullaire (appauvrissement de la moelle osseuse en cellules sanguines) pouvant également

être fatale (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions)

réaction allergique, gonflement allergique (œdème) ou gonflement rapide de la peau et des muqueuses (œdème de

Quincke), choc anaphylactique [brusque gonflement du visage et du cou avec des difficultés respiratoires] pouvant mettre la

vie du patient en danger (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions)

augmentation du taux de sucre dans le sang (hyperglycémie)

réactions d’anxiété, rêves étranges, dépression (pouvant aboutir à des pensées suicidaires, à des tentatives de suicide ou à

un suicide), troubles psychiatriques (réactions psychotiques pouvant conduire à des pensées suicidaires, à des tentatives de

suicide ou à un suicide) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions)

diminution de sensibilité de la peau, tremblements, migraine, altération de l’odorat (troubles olfactifs)

bourdonnements d’oreilles, troubles de l’audition

évanouissement, inflammation de la paroi des vaisseaux sanguins (vascularité)

essoufflement, y compris symptômes asthmatiques

pancréatite (inflammation du pancréas)

hépatite, destruction des cellules du foie (nécrose hépatique) aboutissant de façon très rare à une insuffisance hépatique

pouvant mettre en jeu la vie du patient

sensibilité à la lumière (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions), petits saignements sous forme de points rouges

sous la peau (pétéchies)

douleurs musculaires, inflammation des articulations, augmentation du tonus musculaire et crampes, rupture des tendons –

en particulier du gros tendon situé à l’arrière la cheville (tendon d’Achille) (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions)

présence de sang ou de cristaux dans les urines (voir rubrique 2 : Avertissements et précautions), inflammation des voies

urinaires

transpiration excessive

augmentation de la concentration dans le sang de l’enzyme amylase (une enzyme issue du pancréas)

Effets indésirables très rares (moins de 1 personne sur 10 000 peuvent présenter les effets suivants) :

diminution d’origine particulière du nombre de globules rouges dans le sang (anémie hémolytique), diminution très

importante du nombre de certains globules blancs (agranulocytose)

réactions allergiques sévères (réaction anaphylactique, maladie sérique) pouvant mettre la vie du patient en danger (voir

rubrique 2 : Avertissements et précautions)

troubles de la coordination, démarche instable (troubles de la marche), hypertension intracrânienne

troubles de la vision des couleurs

éruptions cutanées diverses (par exemple syndrome de Stevens-Johnson ou syndrome de Lyell [décollement de la peau

pouvant rapidement s’étendre à tout le corps] potentiellement fatal)

faiblesse musculaire, inflammation des tendons, aggravation des symptômes de la myasthénie (voir rubrique 2 :

Avertissements et précautions)

Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

atteinte neurologique telle que douleurs, brûlures, picotements, engourdissement et/ou faiblesse dans les extrémités

rythme cardiaque anormalement rapide, rythme cardiaque irrégulier mettant la vie en danger, rythme cardiaque modifié

(appelé « allongement de l’intervalle QT », observé sur un ECG, enregistrement du tracé électrique du cœur)

éruption pustuleuse

modification de la coagulation du sang (chez les patients traités par des antivitamines K).

Sentiment de forte excitation (manie) ou sentiment de grand optimisme et hyperactivité (hypomanie)

Réaction d’hypersensibilité appelée DRESS (Réaction médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les

effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des

produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance – Site internet : www.ansm.sante.fr.

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur la poche après « EXP ». La date de péremption fait

référence au dernier jour de ce mois.

Avant ouverture du suremballage: à conserver dans le suremballage à l’abri de la lumière.

Après ouverture du suremballage: le produit doit être utilisé immédiatement.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion

La substance active est:

Ciprofloxacine .................................................................................................................... 200 mg

Pour 100 ml de solution.

Les autres composants sont:

Glucose monohydraté (55 mg par ml), acide lactique, eau pour préparations injectables.

Qu’est-ce que CIPROFLOXACINE PANPHARMA 200 mg/100 ml, solution pour perfusion et contenu de l’emballage

extérieur

Ce médicament se présente sous forme de solution pour perfusion en poche de 100 ml.

Boîte de 1, 5, 10 ou 20 poches.

Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

PANPHARMA

Z.I DU CLAIRAY

35133 LUITRE

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

PANPHARMA

Z.I DU CLAIRAY

35133 LUITRE

Fabricant

PANPHARMA

Z.I DU CLAIRAY

35133 LUITRE

INFOMED FLUIDS

50 THEODOR PALLADY STREET, 3RD DISTRICT,

BUCHAREST, COD 032266

ROUMANIE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

[à compléter ultérieurement par le titulaire]

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé :

CIPROFLOXACINE PANPHARMA doit être administré en perfusion intraveineuse. Chez l’enfant, la durée de la perfusion

est de 60 minutes. Chez l’adulte, elle est de 60 minutes pour la solution de 400 mg de CIPROFLOXACINE PANPHARMA et

de 30 minutes pour la solution de 200 mg de CIPROFLOXACINE PANPHARMA. Une perfusion lente dans une grosse

veine permettra de limiter la gêne ressentie par le patient et de réduire les risques d’irritation veineuse. La solution pour

perfusion peut être injectée soit directement soit après mélange avec d’autres solutions pour perfusion compatibles.

La solution pour perfusion doit systématiquement être administrée séparément, sauf si la compatibilité avec des

médicaments/solutions pour perfusion a été établie. Les signes visuels d’une incompatibilité sont, par exemple, la formation

d’un précipité, une solution trouble ou un changement de couleur.

Une réaction d’incompatibilité se produira avec tout médicament/toute solution pour perfusion présentant une instabilité

physique ou chimique au pH de la solution (par ex. la pénicilline ou les solutions d’héparine), en particulier avec les

solutions ajustées pour obtenir un pH alcalin (pH de la solution pour perfusion de ciprofloxacine : 3,6-4,5).

Un traitement initié par voie intraveineuse peut être poursuivi par voie orale.

Conseil d’éducation sanitaire :

QUE SAVOIR SUR LES ANTIBIOTIQUES ?

Les antibiotiques sont efficaces pour combattre les infections dues aux bactéries. Ils ne sont pas efficaces contre les

infections dues aux virus.

Aussi, votre médecin a choisi de vous prescrire cet antibiotique parce qu’il convient précisément à votre cas et à votre

maladie actuelle.

Les bactéries ont la capacité de survivre ou de se reproduire malgré l’action d’un antibiotique. Ce phénomène est appelé

résistance : il rend certains traitements antibiotiques inactifs.

La résistance s’accroît par l’usage abusif ou inapproprié des antibiotiques.

Vous risquez de favoriser l’apparition de bactéries résistantes et donc de retarder votre guérison ou même de rendre inactif

ce médicament, si vous ne respectez pas :

la dose à prendre,

les moments de prise,

et la durée de traitement.

En conséquence, pour préserver l’efficacité de ce médicament :

1.

N’utilisez un antibiotique que lorsque votre médecin vous l’a prescrit.

2.

Respectez strictement votre ordonnance.

3.

Ne réutilisez pas un antibiotique sans prescription médicale même si vous pensez combattre une maladie

apparemment semblable.

4.

Ne donnez jamais votre antibiotique à une autre personne, il n’est peut-être pas adapté à sa maladie.

5.

Une fois votre traitement terminé, rapportez à votre pharmacien toutes les boîtes entamées pour une

destruction correcte et appropriée de ce médicament.

9-8-2018

PRO-Ciprofloxacin 250mg comprimé (2018-08-09)

PRO-Ciprofloxacin 250mg comprimé (2018-08-09)

Canadiens en santé

8-8-2018

PMS-Ciprofloxacin 250mg comprimé (2018-08-08)

PMS-Ciprofloxacin 250mg comprimé (2018-08-08)

Canadiens en santé

3-2-2014

Danish Pharmacovigilance Update 28 November 2013

Danish Pharmacovigilance Update 28 November 2013

In this issue of Danish Pharmacovigilance Update: Ciprofloxacin and the risk of tendon disorders, risk of blood clots from the use of the cancer medicine ponatinib and reporting of adverse reactions to the Danish Health and Medicines Authority.

Danish Medicines Agency