BACTRIM

Information principale

  • Nom commercial:
  • BACTRIM, solution injectable pour perfusion
  • Dosage:
  • 400,00 mg
  • forme pharmaceutique:
  • solution
  • Composition:
  • composition pour une ampoule de 5 ml > sulfaméthoxazole : 400,00 mg > triméthoprime : 80,00 mg
  • Mode d'administration:
  • intraveineuse
  • Unités en paquet:
  • 30 ampoule(s) en verre de 5 ml
  • Type d'ordonnance:
  • liste I
  • Utiliser pour:
  • Humains
  • Type medicin:
  • médicament allopathique

Documents

Localisation

  • Disponible en:
  • BACTRIM, solution injectable pour perfusion
    France
  • Langue:
  • français

Information thérapeutique

  • Domaine thérapeutique:
  • ASSOCIATION DE SULFAMIDE ET TRIMETHOPRIME
  • Descriptif du produit:
  • 316 836-1 ou 4009 316 836 1 2 - 30 ampoule(s) en verre de 5 ml - Déclaration d'arrêt de commercialisation:19/09/1992;316 837-8 ou 4009 316 837 8 0 - 60 ampoule(s) en verre de 5 ml - Déclaration d'arrêt de commercialisation:19/09/1992;326 040-5 ou 4009 326 040 5 0 - 12 ampoule(s) en verre de 5 ml - Déclaration d'arrêt de commercialisation:19/10/1987;555 402-2 ou 4009 555 402 2 9 - 12 ampoule(s) en verre de 5 ml, en emballage unitaire - Déclaration d'arrêt de commercialisation:19/04/1994;556 637-3 ou 4009 556 637 3 7 - 5 ampoule(s) en verre de 5 ml - Déclaration de commercialisation:22/11/2017;557 161-2 ou 4009 557 161 2 9 - 6 ampoule(s) en verre de 5 ml - Déclaration d'arrêt de commercialisation:22/11/2017;

Autres informations

Statut

  • Source:
  • ANSM - Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé
  • Statut de autorisation:
  • Valide
  • Numéro d'autorisation:
  • 69233327
  • Date de l'autorisation:
  • 02-03-1982
  • Dernière mise à jour:
  • 22-06-2018

Notice: composition, indications thérapeutiques, interactions, posologie, effets indésirable, grossesse, allaitement

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 20/12/2017

Dénomination du médicament

BACTRIM, solution injectable pour perfusion

Sulfaméthoxazole/Triméthoprime

Encadré

Veuillez lire attentivement cette notice avant d’utiliser ce médicament car elle contient des informations importantes pour

vous.

Gardez cette notice. Vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez d’autres questions, interrogez votre médecin ou votre pharmacien.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez pas à d’autres personnes. Il pourrait leur être nocif,

même si les signes de leur maladie sont identiques aux vôtres.

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à

tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. (Voir rubrique 4).

Que contient cette notice ?

1. Qu'est-ce que BACTRIM, solution injectable pour perfusion et dans quels cas est-il utilisé ?

2. Quelles sont les informations à connaître avant d'utiliser BACTRIM, solution injectable pour perfusion ?

3. Comment utiliser BACTRIM, solution injectable pour perfusion ?

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

5. Comment conserver BACTRIM, solution injectable pour perfusion ?

6. Contenu de l’emballage et autres informations.

1. QU’EST-CE QUE BACTRIM, solution injectable pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

ASSOCIATION DE SULFAMIDE ET TRIMETHOPRIME – code ATC : J01EE01.

Ce médicament est indiqué dans le traitement des infections à germes sensibles.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D’UTILISER BACTRIM, solution injectable pour

perfusion ?

N’utilisez jamais BACTRIM, solution injectable pour perfusion :

Chez les prématurés et les nouveau-nés,

Pendant l'allaitement si le nouveau-né a moins d'un mois,

En cas d'allergie à l'un des composants de ce médicament (en particulier allergie aux sulfamides),

En cas de déficit en G6PD (glucose 6 phosphate déshydrogénase), y compris lorsque ce déficit concerne l'enfant allaité

(présence du médicament dans le lait maternel) : risque de déclencher une destruction des globules rouges,

En cas d'association avec un traitement par le méthotrexate (voir Prise ou utilisation d'autres médicaments),

En association avec des médicaments qui sont des substrats du transporteur OCT2,

En cas de maladie du foie,

En cas de certains dysfonctionnements du rein.

Ce médicament NE DOIT GENERALEMENT PAS ETRE UTILISE :

En période d'allaitement (voir Grossesse et allaitement),

En association avec la phénytoïne, les médicaments qui augmentent le potassium dans le sang (voir Prise ou utilisation

d'autres médicaments).

EN CAS DE DOUTE, IL EST INDISPENSABLE DE DEMANDER L'AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE

PHARMACIEN.

Avertissements et précautions

Faites attention avec BACTRIM, solution injectable pour perfusion :

Mises en garde spéciales

Les manifestations cutanées ou les modifications du bilan sanguin imposent l'arrêt immédiat du traitement.

La survenue, en début de traitement, d’une rougeur se généralisant à tout le corps avec des pustules, et accompagnée de

fièvre, doit faire suspecter une réaction grave appelée pustulose exanthématique aiguë généralisée (voir rubrique 4).

Des éruptions cutanées potentiellement mortelles (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique et

syndrome DRESS) ont été rapportées lors de l’utilisation de Bactrim (voir rubrique 4).

Si une réaction cutanée ou des cloques et/ou une desquamation (décollement de la peau) et/ou des réactions

affectant vos muqueuses apparaissent ;

Si vous présentez une éruption cutanée sévère associée à d’autres effets généraux (comme de la fièvre ou de la

fatigue) ou en cas d’apparition de cloques sur la peau, de plaies dans la bouche, ou d’une inflammation des yeux,

Contactez immédiatement votre médecin car ces effets peuvent mettre votre vie en danger.

Les modifications du bilan sanguin surviennent plus fréquemment chez les sujets âgés et chez les personnes carencées en

folates.

Aussi, un bilan sanguin régulier est nécessaire :

En cas de traitement de longue durée ou répétitif,

Chez les personnes âgées de plus de 65 ans,

Chez les personnes carencées en folates.

L'utilisation de l'association triméthoprime-sulfaméthoxazole n'est pas recommandée en cas d'anémie macrocytaire (lorsque

les globules rouges sont plus grands que la normale).

Des cas de pancytopénie (modification du bilan sanguin) ont été rapportés chez des patients ayant pris de façon

concomitante l'association triméthoprime-sulfaméthoxazole et méthotrexate (voir rubrique Interactions avec d'autres

médicaments).

Si vous souffrez d’une atteinte inflammatoire des poumons avec une apparition ou une aggravation inattendue de toux et

d’essoufflement, prévenez votre médecin car lui seul pourra juger de la nécessité de poursuivre le traitement.

Bactrim peut augmenter la quantité d’urine émise, en particulier si vous souffrez d’un œdème d’origine cardiaque.

Précautions d'emploi

PREVENIR VOTRE MEDECIN en cas d'insuffisance rénale, d'antécédents d'allergie à ce médicament ou aux antibiotiques,

de maladie du foie, de maladie sanguine, en particulier une maladie appelée porphyrie.

Un bilan sanguin doit être effectué en cas d'insuffisance hépatique, d'insuffisance rénale et de problèmes sanguins

antérieurement connus.

Une surveillance biologique (dosage du potassium dans le sang) est nécessaire chez certains patients (insuffisants rénaux,

patients infectés par le VIH, patients recevant de fortes doses de ce médicament, sujets âgés).

Il est conseillé de boire beaucoup d'eau (au moins 2 litres par jour) pendant le traitement.

Bactrim peut être responsable de réactions appelées photosensibilité, qui sont des réactions cutanées survenant lors de

l’exposition au soleil ou aux rayonnements UV. Elles peuvent se manifester au niveau cutané par un simple coup de soleil

jusqu’à une brûlure cutanée importante potentiellement grave. Par conséquent il est conseillé d’éviter de s’exposer au soleil

ou aux rayonnements UV et toujours porter un vêtement pour se protéger de toute exposition directe importante au soleil

pendant toute la durée du traitement et jusqu’à quelques jours suivant l’arrêt.

Ce médicament contient 12,7 % de vol d'éthanol (alcool), c’est-à-dire jusqu’à 500 mg par ampoule, ce qui équivaut à 25,4 ml

de bière, 10,6 ml de vin par ampoule, soit 76,2 ml de bière ou 31,8 ml de vin par dose maximale journalière de 3 ampoules

par jour. L’utilisation de ce médicament est dangereuse chez les sujets alcooliques et doit être prise en compte chez les

femmes enceintes ou allaitant, les enfants et les groupes à haut risque tels que les insuffisants hépatiques ou les

épileptiques

Ce médicament contient du sodium. Ce médicament contient 37 mg (1.61 mmol) de sodium par ampoule. A prendre en

compte chez les patients contrôlant leur apport alimentaire en sodium.

Ce médicament contient du propylène glycol. Ce médicament contient 2 050 mg de propylène glycol par ampoule de 5 ml. Adressez-vous à votre

médecin ou votre pharmacien avant l’utilisation de ce médicament, surtout s’il est destiné à un enfant âgé de moins de 5 ans, si vous êtes enceinte,

allaitante ou si vous présentez une atteinte du foie ou du rein, du fait de la quantité de propylène glycol contenue dans ce médicament.

EN CAS DE DOUTE NE PAS HESITER A DEMANDER L’AVIS DE VOTRE MEDECIN OU DE VOTRE PHARMACIEN.

Adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien avant d’utiliser BACTRIM, solution injectable pour perfusion.

Enfants

Sans objet.

Autres médicaments et BACTRIM, solution injectable pour perfusion

L'utilisation de ce médicament est contre-indiquée en cas de traitement par le méthotrexate.

AFIN D'EVITER D'EVENTUELLES INTERACTIONS ENTRE PLUSIEURS MEDICAMENTS, et notamment avec la

phénytoïne (médicament anti-convulsivant), les médicaments qui augmentent le potassium dans le sang, IL FAUT

SIGNALER SYSTEMATIQUEMENT TOUT AUTRE TRAITEMENT EN COURS A VOTRE MEDECIN OU A VOTRE

PHARMACIEN.

Informez votre médecin pharmacien si vous utilisez, avez récemment utilisé ou pourriez utiliser tout autre médicament.

BACTRIM, solution injectable pour perfusion avec des aliments et boissons

Sans objet.

Grossesse et allaitement

Grossesse

Il est préférable, par mesure de précaution, de ne pas utiliser ce médicament au cours du 1

trimestre de la grossesse. Si

vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le traitement, consultez votre médecin car lui seul peut juger de la nécessité

de le poursuivre.

Allaitement

Ce médicament passe dans le lait maternel.

En conséquence :

L'allaitement est contre-indiqué lorsque l'enfant a moins d'un mois,

L'allaitement est contre-indiqué si la mère ou le nouveau-né est atteint de déficit en G6PD (maladie du métabolisme),

L'allaitement est déconseillé de façon générale en cas de traitement par ce médicament.

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à

votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Sans objet.

BACTRIM, solution injectable pour perfusion contient

Ethanolamine, hydroxyde de sodium, propylèneglycol, éthanol, eau pour préparations injectables.

Excipients à effet notoire : alcool, sodium.

3. COMMENT UTILISER BACTRIM, solution injectable pour perfusion ?

Posologie

A titre indicatif, la posologie usuelle est la suivante :

Chez l'adulte et l'enfant de plus de 12 ans :

2 ampoules dans une perfusion le matin et 2 ampoules dans une perfusion le soir. En cas d'infections sévères, elle peut

atteindre 3 ampoules dans une perfusion le matin et 3 ampoules dans une perfusion le soir.

Chez l'enfant de moins de 12 ans :

La posologie habituelle est de 0,2 ml/kg deux fois par jour. Cette posologie correspond à peu près à une dose quotidienne

de 30 mg/kg de sulfaméthoxazole et de 6 mg/kg de triméthoprime.

A titre indicatif, 1 ml correspond à 80 mg de sulfaméthoxazole et 16 mg de triméthoprime.

Le tableau suivant donne les correspondances entre le poids corporel et la dose quotidienne.

(1 ml par 5 kg de poids 2 fois par jour)

Poids corporel

Dose quotidienne

25 kg

5 ml matin et soir

20 kg

4 ml matin et soir

15 kg

3 ml matin et soir

10 kg

2 ml matin et soir

5 kg

1 ml matin et soir

La posologie doit être adaptée en cas d'insuffisance rénale.

Les formes orales prendront le relais de cette forme injectable dès que l'administration orale sera possible.

Veillez à toujours utiliser ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin. Vérifiez auprès de votre

médecin ou pharmacien en cas de doute.

Mode et voie d'administration

Voie intraveineuse.

La solution de triméthoprime-sulfaméthoxazole doit être diluée avant l'administration intraveineuse.

Les solutions les plus couramment utilisées comme diluants sont :

Glucose à 5 % ou à 10 %, lévoglucose à 10 %, lévulose à 5 % ;

Chlorure de sodium à 0,9 %, chlorure de sodium à 0,45 % + glucose à 2,5 %.

La solution de triméthoprime-sulfaméthoxazole et le diluant seront mélangés juste avant la mise en route de la perfusion,

dans la proportion d'une ampoule de 5 ml de triméthoprime-sulfaméthoxazole pour 125 ml de soluté pour l'adulte et l'enfant

de plus de 12 ans. Chez l'enfant de moins de 12 ans, 1 ml de triméthoprime-sulfaméthoxazole sera dilué dans 25 ml de

diluant.

Après avoir ajouté le triméthoprime-sulfaméthoxazole au diluant, agiter le flacon en le retournant pour assurer un mélange

parfait. S'il se produit un trouble ou une cristallisation dans la solution avant la perfusion ou au cours de celle-ci, le mélange

doit être rejeté (voir Mode d'administration).

La perfusion doit être terminée, au plus tard, six heures après la dilution du triméthoprime-sulfaméthoxazole dans le diluant.

Pour obtenir une concentration sanguine efficace, la perfusion, dont la durée varie en fonction du volume de la solution à

perfuser, ne doit pas excéder une heure et demie. La durée habituelle est en général d'une heure.

La solution de triméthoprime-sulfaméthoxazole ne doit pas être administrée, ni par voie intraveineuse sous forme non diluée,

ni par injection directe dans la tubulure.

Fréquence d'administration

La fréquence d'administration la plus usuelle est de 1 administration le matin et de 1 administration le soir.

Durée du traitement

Pour être efficace, ce médicament doit être utilisé régulièrement, aux doses prescrites, et aussi longtemps que votre médecin

vous l'aura conseillé.

La disparition de la fièvre, ou de tout autre symptôme, ne signifie pas que vous êtes complètement guéri.

L'éventuelle impression de fatigue n'est pas due au traitement antibiotique mais à l'infection elle-même.

Le fait de réduire ou de suspendre votre traitement serait sans effet sur cette impression et retarderait votre guérison.

Si vous avez utilisé plus de BACTRIM, solution injectable pour perfusion que vous n’auriez dû :

Consultez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous oubliez d’utiliser BACTRIM, solution injectable pour perfusion :

Sans objet.

Si vous arrêtez d’utiliser BACTRIM, solution injectable pour perfusion :

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas

systématiquement chez tout le monde.

Troubles généraux :

Augmentation de la température corporelle, choc allergique, œdème de Quincke (variété d'urticaire provoquant

généralement un gonflement du visage débutant par les paupières, et plus rarement de la gorge). maladie sérique (fièvre,

ganglions, douleurs articulaires, urticaire).

Pneumopathie interstitielle.

Infections et infestations :

Infections fongiques, comme les candidoses (champignons).

Manifestations cutanées :

Eruptions cutanées avec des démangeaisons, urticaire (éruption cutanée identique à celle provoquée par la piqûre d'ortie).

Très rares cas de rougeur se généralisant à tout le corps (pustuloses exanthématiques aiguës généralisées) (voir rubrique

Mises en garde spéciales).

Plus rarement, troubles sévères de la peau ou des muqueuses à type de rougeur, cloques, brûlures, décollement de

l’épiderme pouvant s’étendre de façon très grave à tout le corps (syndrome de Lyell, syndrome de Stevens-Johnson) ;

érythème polymorphe ou érythème pigmenté fixe (maladies sévères de la peau) ; syndrome d’hypersensibilité

médicamenteuse encore appelé syndrome de DRESS associant une éruption cutanée généralisée à un tableau variable de

symptômes systémiques incluant fièvre, atteinte de l’état général, augmentation de certains globules blancs (éosinophiles),

augmentation de la taille des ganglions, atteintes viscérales (du foie, du rein, du poumon ou du cœur) ; ou encore apparition

de petites taches rouges ou violettes de la peau (purpura). En cas d’apparition de tels symptômes (rougeurs, cloques…),

contactez immédiatement votre médecin.

Réaction de la peau lors d’une exposition au soleil ou aux UV (réaction de photosensibilité).

Troubles digestifs :

Nausées, vomissements, douleur au niveau de l'estomac, diarrhée, inflammation de la muqueuse buccale (stomatite), colite

pseudo-membraneuse (maladie de l'intestin avec diarrhées sanglantes et douleurs au ventre), glossite (langue gonflée,

rouge plus foncée, lisse), pancréatite (inflammation du pancréas).

Troubles hépatiques :

Augmentation fréquente du taux des enzymes du foie, taux élevés de bilirubine, hépatite (inflammation du foie), jaunisse,

destruction des cellules du foie.

Cas isolés de destruction des canaux collectant la bile en cas d’atteinte du foie prolongée.

Manifestations sanguines :

Possibilité de modifications du bilan sanguin (thrombopénie, leuco-neutropénie, agranulocytose, aplasie médullaire, anémie

hémolytique, anémie mégaloblastique, cytopénie, diminution du nombre de cellules sanguines (plaquettes, globules blancs,

globules rouges) pouvant se traduire par des petites taches rouges ou violettes de la peau, des saignements de nez ou des

gencives, une fièvre inexpliquée, une pâleur ou une fatigue intense, des taux anormaux d’un pigment sanguin pouvant se

manifester par une coloration grisâtre de la peau (méthémoglobinémie).

Contactez alors rapidement votre médecin.

Affections cardiaques :

Myocardite allergique (Inflammation du muscle cardiaque).

Troubles auditifs :

Acouphènes (par exemple : bourdonnements, tintements ou sifflements d’oreilles).

Affections vasculaires :

Maladie inflammatoire des vaisseaux sanguins (vascularite), purpura.

Troubles urinaires :

Des cas d'altération du rein et de calculs ont été signalés.

Troubles neurologiques :

Des manifestations neurologiques à type d'engourdissement ou de fourmillement des mains ou des pieds ont été observées

ainsi que des signes de méningite (mal de tête, raideur de la nuque, difficulté à supporter la lumière, vomissements, troubles

de la conscience), convulsions, vertige, tremblements, troubles de l’équilibre (ataxie).

Troubles oculaires :

Des cas d’uvéite ont été décrits (inflammation des structures internes de l’œil qui se manifeste par une baisse de la vision, et

souvent par une rougeur et des douleurs oculaires) et vascularite rétinienne (inflammation des vaisseaux de la rétine).

Troubles du système musculo-squelettique :

Rares cas de douleurs articulaires (arthralgies) et de douleurs musculaires (myalgies), ainsi que des cas isolés de troubles

musculaires rares graves (rhabdomyolyse).

Troubles métaboliques :

Des cas d'hyperkaliémie (taux de potassium augmenté dans le sang), d'hyponatrémie (déficit de sodium dans le sang) et

d'acidose métabolique (accumulation excessive d’acides dans le sang) ont été observés.

De rares cas d'hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang) ont été observés chez des patients non diabétiques.

Troubles psychiatriques :

Cas isolés d’hallucinations.

Manifestations chez les patients atteints d'infection par le VIH / SIDA

Lors d’administration à dose élevée peuvent apparaître de manière plus fréquente certains effets indésirables tels que

réactions cutanées, fièvre, généralement associées à d’autres symptômes comme perte d’appétit, nausées avec ou sans

vomissement, diarrhée, diminution du nombre de globules blancs, diminution du nombre de cellules sanguines (plaquettes),

augmentation des enzymes du foie, augmentation du taux de potassium dans le sang, diminution du taux de sodium dans le

sang, hypoglycémie (baisse du taux de sucre dans le sang).

Des cas de pancréatite (inflammation du pancréas) et de rhabdomyolyse (troubles musculaires rares graves) ont été

rapportés chez des patients recevant concomitamment des traitements susceptibles d'entraîner de tels effets.

Réactions locales

Douleur ou irritation sur le trajet de la veine, phlébite (obstruction d’une veine due à un caillot).

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin, votre pharmacien ou à votre infirmier/ère. Ceci

s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les

effets indésirables directement via le système national de déclaration : Agence nationale de sécurité du médicament et des

produits de santé (ANSM) et réseau des Centres Régionaux de Pharmacovigilance - Site internet: www.ansm.sante.fr

En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. COMMENT CONSERVER BACTRIM, solution injectable pour perfusion ?

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’emballage.

Après ouverture, le produit doit être utilisé immédiatement.

Pas de précautions particulières de conservation.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les

médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. CONTENU DE L’EMBALLAGE ET AUTRES INFORMATIONS

Ce que contient BACTRIM, solution injectable pour perfusion

Les substances actives sont :

Sulfaméthoxazole ............................................................................................................. 400,0 mg

Triméthoprime .................................................................................................................... 80,0 mg

Pour une ampoule.

Titre alcoolique : 12,7 % (v/v).

Une ampoule contient 500 mg d'éthanol

Les autres composants sont :

Ethanolamine, hydroxyde de sodium, propylène glycol, éthanol, eau pour préparations injectables.(voir la rubrique 2)

Qu’est-ce que BACTRIM, solution injectable pour perfusion et contenu de l’emballage extérieur

Ce médicament se présente sous forme de solution injectable pour perfusion. Boîte de 5, 6, 12, 30 ou 60 ampoules de 5 ml.

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché

ROCHE

30 COURS DE L’ILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Exploitant de l’autorisation de mise sur le marché

ROCHE

30 COURS DE L’ILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Fabricant

ROCHE

30, COURS DE L’ILE SEGUIN

92650 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Sans objet.

La dernière date à laquelle cette notice a été révisée est :

{MM/AAAA}

Autres

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’ANSM (France).

Conseil d’éducation sanitaire

QUE SAVOIR SUR LES ANTIBIOTIQUES ?

Les antibiotiques sont efficaces pour combattre les infections dues aux bactéries. Ils ne sont pas efficaces contre les

infections dues aux virus.

Aussi, votre médecin a choisi de vous prescrire cet antibiotique parce qu’il convient précisément à votre cas et à votre

maladie actuelle.

Les bactéries ont la capacité de survivre ou de se reproduire malgré l’action d’un antibiotique. Ce phénomène est appelé

résistance : il rend certains traitements antibiotiques inactifs.

La résistance s’accroît par l’usage abusif ou inapproprié des antibiotiques.

Vous risquez de favoriser l’apparition de bactéries résistantes et donc de retarder votre guérison ou même de rendre inactif

ce médicament, si vous ne respectez pas :

La dose à prendre,

Les moments de prise,

Et la durée de traitement.

En conséquence, pour préserver l’efficacité de ce médicament :

1- N’utilisez un antibiotique que lorsque votre médecin vous l’a prescrit.

2- Respectez strictement votre ordonnance.

3- Ne réutilisez pas un antibiotique sans prescription médicale même si vous pensez combattre une maladie apparemment

semblable.

4- Ne donnez jamais votre antibiotique à une autre personne, il n’est peut-être pas adapté à sa maladie.

5- Une fois votre traitement terminé, rapportez à votre pharmacien toutes les boîtes entamées pour une destruction correcte

et appropriée de ce médicament.