GRASTEK Comprimé (à désintégration orale)

Canada - français - Health Canada

Achète-le

Ingrédients actifs:
Pollen standardisé de phléole des prés
Disponible depuis:
ALK-ABELLO A/S
Code ATC:
V01AA02
DCI (Dénomination commune internationale):
GRASS POLLEN
Dosage:
2800Unité
forme pharmaceutique:
Comprimé (à désintégration orale)
Composition:
Pollen standardisé de phléole des prés 2800Unité
Mode d'administration:
Sublinguale
Unités en paquet:
30
Type d'ordonnance:
Prescription
Domaine thérapeutique:
ALLERGENIC EXTRACTS
Descriptif du produit:
Numéro de groupe d'ingrédients actifs (GIA) :0134163005; AHFS: 92:05.00
Statut de autorisation:
APPROUVÉ
Numéro d'autorisation:
02418304
Date de l'autorisation:
2013-12-12

Documents dans d'autres langues

Lire le document complet

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

GRASTEK

®

Extrait d’allergène standardisé, fléole des prés (Phleum pratense)

comprimé sublingual, 2 800 UAB

comprimé d’immunothérapie contre l’allergie

ALK-Abelló A/S

Bøge Allé 6-8

2970-DK Hørsholm

http://www.alk.net

Date de préparation :

le 12 décembre 2013

Date de révision :

le 17 mai 2017

Numéro de la demande :204304

GRASTEK

Page 1 de 33

Table des matières

PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ ............. 3

RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT ............................................... 3

DESCRIPTION................................................................................................................... 3

INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE ........................................................................... 3

CONTRE-INDICATIONS ................................................................................................. 4

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS ......................................................................... 5

EFFETS INDÉSIRABLES ................................................................................................. 8

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES ..................................................................... 15

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION ........................................................................... 15

SURDOSAGE................................................................................................................... 16

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE ............................................. 17

STABILITÉ ET ENTREPOSAGE ................................................................................... 17

DIRECTIVES PARTICULIÈRES DE MANIPULATION.............................................. 17

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT ................ 18

PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES .......................................................... 19

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES .............................................................. 19

ÉTUDES CLINIQUES ..................................................................................................... 19

PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE ................................................................................. 26

TOXICOLOGIE ............................................................................................................... 27

RÉFÉRENCES ................................................................................................................. 28

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR ................................. 29

GRASTEK

Page 2 de 33

GRASTEK

®

Extrait d’allergène standardisé, fléole des prés (Phleum pratense)

comprimé sublingual, 2 800 UAB

PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ

RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT

Voie

d’administration

Forme

posologique/teneur

Ingrédients non médicinaux

d’importance clinique

Orale

Sublinguale

Comprimé sublingual/

2 800 UAB*

Voir la section FORMES POSOLOGIQUES,

COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT pour

connaître la liste complète des ingrédients.

* Unités d’allergène bioéquivalentes

DESCRIPTION

GRASTEK

(extrait d’allergène standardisé, comprimé sublingual de fléole des prés

[Phleum pratense]) est un comprimé d’immunothérapie contre l’allergie utilisé pour le traitement

des signes et des symptômes de l’allergie aux graminées. Il est offert sous forme de comprimé à

désintégration orale conçu pour se dissoudre rapidement sous la langue. L’ingrédient actif est un

extrait naturel de pollen d’une graminée, la fléole des prés, purifié et standardisé. La teneur de

chaque comprimé sublingual est de 2 800 UAB.

INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE

GRASTEK

(extrait d’allergène standardisé, comprimé sublingual de fléole des prés

[Phleum pratense]) est indiqué pour atténuer les signes et les symptômes de la rhinite allergique

(RA) saisonnière modérée ou grave causée par le pollen de la fléole des prés et des graminées

apparentées (avec ou sans conjonctivite) chez les adultes et les enfants de 5 ans et plus dont le

diagnostic de RA a été confirmé par des symptômes cliniquement pertinents depuis au moins

deux saisons polliniques, qui ont présenté des résultats positifs à un test cutané par piqûre ou

au dosage des IgE spécifiques au Phleum pratense, ou les deux, et qui n’ont pas toléré la

pharmacothérapie classique ou qui n’y ont pas répondu adéquatement.

Le traitement au moyen de GRASTEK

doit être prescrit et initié uniquement par un médecin

expérimenté dans le traitement des maladies respiratoires allergiques et formé de façon

appropriée à cet égard. Dans le cas d’enfants, le médecin doit également avoir l’expérience

et la formation correspondantes, appropriées pour cette population.

GRASTEK

Page 3 de 33

Enfants (< 5 ans) : L’innocuité et l’efficacité de GRASTEK

chez les enfants âgés de moins de

5 ans n’ont pas été établies.

Personnes âgées (> 65 ans) : Les données sont limitées concernant l’utilisation de GRASTEK

chez les patients âgés de plus de 65 ans (voir MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS/

Personnes âgées).

CONTRE-INDICATIONS

GRASTEK

est contre-indiqué chez les patients qui :

sont hypersensibles à l’un des excipients de la préparation ou à un des composants

du contenant. Voir FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET

CONDITIONNEMENT pour connaître la liste complète;

ont déjà souffert d’une réaction allergique générale sévère à une immunothérapie

contre la fléole des prés ou des graminées apparentées;

souffrent d’asthme chronique instable et grave ou d’asthme saisonnier instable et

grave (VEMS < 70 % de la valeur prédite après un traitement pharmacologique

adéquat chez les adultes; < 80 % chez les enfants);

sont traités au moyen d’un bêta-bloquant, car ils pourraient ne pas répondre aux bêta-

agonistes pouvant s’avérer nécessaires au traitement d’une réaction générale;

sont atteints d’une maladie inflammatoire évolutive touchant la cavité buccale,

notamment le lichen plan buccal avec ulcères, une candidose buccale grave et

l’extraction d’une dent (voir également la section MISES EN GARDE ET

PRÉCAUTIONS/Patients présentant des troubles buccaux).

GRASTEK

Page 4 de 33

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

Mises en garde et précautions importantes

Le traitement au moyen de GRASTEK

doit être prescrit et initié uniquement par un

médecin expérimenté dans le traitement des maladies respiratoires allergiques et formé

de façon appropriée à cet égard. Dans le cas d’un traitement chez les enfants, le médecin

doit également avoir l’expérience et la formation correspondantes, appropriées pour

cette population.

Des réactions allergiques générales, y compris un choc anaphylactique mettant en danger

la vie du patient, une constriction laryngo-pharyngienne sévère et des réactions allergiques

locales sévères, ont été observées chez des patients traités avec GRASTEK

, et peuvent

exiger l’administration d’urgence d’épinéphrine, d’antihistaminiques, de bronchodilatateurs

ou de corticostéroïdes à action générale (voir MISES EN GARDE ET

PRÉCAUTIONS/Système immunitaire).

Le premier comprimé de GRASTEK

doit être administré au cabinet du médecin, sous

supervision médicale, et le patient doit demeurer sous surveillance pendant au moins

30 minutes.

Des précautions supplémentaires doivent être prises pour le traitement des enfants :

GRASTEK

doit toujours être administré sous la supervision directe d’un adulte, et

l’enfant doit demeurer sous surveillance pendant au moins 30 minutes.

Généralités

On ne dispose d’aucune donnée concernant les effets de la vaccination chez les patients traités

avec GRASTEK

. Les vaccins peuvent être administrés sans interrompre le traitement avec

GRASTEK

après une évaluation médicale de l’état général du patient.

Les patients qui ont déjà reçu de l’épinéphrine pour le traitement d’une réaction allergique

générale sévère, y compris un choc anaphylactique, n’ont pas été évalués dans le cadre des

études cliniques menées avec GRASTEK

. Les effets de l’épinéphrine peuvent être potentialisés

chez les patients traités avec un antidépresseur tricyclique et un inhibiteur de la monoamine

oxydase (IMAO), ce qui peut engendrer des conséquences potentiellement fatales; on doit en

tenir compte avant d’amorcer une immunothérapie spécifique.

Il ne faut pas amorcer de traitement avec GRASTEK

chez les femmes enceintes.

GRASTEK

doit être utilisé avec prudence chez les patients ayant déjà présenté des réactions

générales sévères à toute immunothérapie sous-cutanée aux graminées ou des réactions locales

ou générales sévères à toute immunothérapie aux graminées administrée par voie orale.

GRASTEK

Page 5 de 33

Comme avec toute autre immunothérapie, les patients traités avec GRASTEK

peuvent présenter

une enflure locale d’intensité sévère ou pouvant croître avec le temps. Étant donné le risque

d’atteinte des voies respiratoires supérieures, le traitement avec GRASTEK

doit être interrompu.

Carcinogenèse et mutagenèse

Aucune étude de carcinogénicité n’a été réalisée chez les animaux avec Phleum pratense.

Les épreuves de mutagenèse in vitro n’ont montré aucun signe de risque génotoxique associé

à Phleum pratense.

Les études sur la reproduction effectuées chez des souris n’ont montré aucun signe d’altération

de la fertilité ni aucun effet nuisible sur le fœtus associés à Phleum pratense (voir PARTIE II :

TOXICOLOGIE).

Appareil gastro-intestinal

Œsophagite à éosinophiles

Une œsophagite à éosinophiles a été rapportée en association avec les comprimés

d’immunothérapie sublinguale. Il faut interrompre le traitement avec GRASTEK

et envisager

un diagnostic d’œsophagite à éosinophiles chez les patients qui présentent des symptômes

gastro-œsophagiens sévères ou persistants, y compris une dysphagie ou une douleur thoracique.

Système immunitaire

Réactions allergiques sévères

GRASTEK

peut causer des réactions allergiques générales, y compris une anaphylaxie pouvant

mettre en danger la vie du patient. De plus, GRASTEK

peut causer des réactions locales sévères,

y compris une enflure laryngo-pharyngienne pouvant entraver la respiration et mettre en danger la

vie du patient. Les signes et les symptômes pouvant être associés à une réaction allergique générale

sont, entre autres : syncope, hypotension, tachycardie, rhinorrhée, éternuements, dyspnée, respiration

sifflante, bronchospasme, gêne thoracique, douleur abdominale, vomissements, diarrhée, éruption

cutanée, prurit, bouffées vasomotrices et urticaire.

Des réactions allergiques générales, y compris des réactions anaphylactiques, et des réactions

allergiques locales sévères sont survenues chez des patients traités avec GRASTEK

dans le

cadre d’études cliniques (voir EFFETS INDÉSIRABLES). Dans la majorité des cas, les

réactions sont survenues quelques minutes après l’administration de la première dose.

Cependant, de telles réactions ont également été rapportées après l’administration de doses

subséquentes. De rares cas de réactions allergiques générales graves, y compris de réactions

anaphylactiques, ont également été rapportés après la commercialisation des comprimés de fléole

des prés (Phleum pratense) [voir EFFETS INDÉSIRABLES/Effets indésirables rapportés

après la commercialisation du produit]. Le traitement des réactions allergiques sévères peut

nécessiter l’administration d’épinéphrine, d’antihistaminiques, de bronchodilatateurs en

inhalation ou de corticostéroïdes à action générale.

GRASTEK

Page 6 de 33

La première dose de GRASTEK

doit être administrée uniquement dans un centre de soins de

santé, sous la supervision d’un médecin en mesure de traiter une réaction allergique générale

ou locale sévère. Les patients doivent demeurer en observation pendant 30 minutes après

l’administration de la première dose de GRASTEK

. Il faut cesser immédiatement le traitement

avec GRASTEK

chez tout patient qui présente des signes cliniques d’une réaction allergique

générale ou locale sévère. Dans un tel cas, il faut envisager l’interruption définitive du traitement

avec GRASTEK

. Il faut également informer et éduquer les patients à propos des symptômes

d’une réaction allergique sévère, et leur demander de cesser de prendre GRASTEK

et de

communiquer avec leur médecin ou d’obtenir des soins médicaux immédiats si de tels

symptômes surviennent après la prise de GRASTEK

.

La procédure d’auto-injection d’urgence de l’épinéphrine doit être enseignée aux patients

recevant une immunothérapie et à qui on prescrit de l’épinéphrine (voir l’encadré « Mises en

garde et précautions importantes »). Il faut demander aux patients d’obtenir des soins

médicaux immédiats après l’utilisation d’épinéphrine auto-injectable et d’interrompre le

traitement avec GRASTEK

Patients présentant des troubles buccaux

En présence d’inflammation buccale (p. ex., lichen plan buccal, ulcères buccaux ou muguet) ou

de lésions buccales, comme celles consécutives à une chirurgie buccale, l’extraction ou la perte

d’une dent, le traitement avec GRASTEK

doit être interrompu afin de permettre la guérison de

la cavité buccale.

Appareil respiratoire

Patients atteints d’asthme

L’immunothérapie avec GRASTEK

est contre-indiquée chez les patients souffrant d’asthme

instable ou grave (chronique ou saisonnier) [voir CONTRE-INDICATIONS].

Selon les données de post-commercialisation, il importe d’obtenir une maîtrise de l’asthme chez les

patients traités avec GRASTEK

. Pendant le traitement avec GRASTEK

, il faut demander aux

patients de cesser de prendre le médicament et de communiquer immédiatement avec leur médecin

s’ils éprouvent de la difficulté à respirer ou si la maîtrise de leur asthme s’avère inadéquate.

Populations particulières

Femmes enceintes : On ne dispose d’aucune donnée clinique concernant l’emploi de GRASTEK

pendant la grossesse. L’immunothérapie avec GRASTEK

ne doit pas être amorcée pendant la

grossesse, car des réactions générales sévères peuvent nuire à la mère et au fœtus.

Des études sur la reproduction animale n’ont montré aucun signe d’altération de la fertilité ni

aucun effet nuisible sur le fœtus (voir PARTIE II : TOXICOLOGIE).

Femmes qui allaitent : On ne dispose d’aucune donnée clinique en ce qui concerne l’emploi

de GRASTEK

pendant l’allaitement. On ignore si GRASTEK

est excrété dans le lait

maternel humain.

GRASTEK

Page 7 de 33

Enfants (< 5 ans) : L’immunothérapie avec GRASTEK

n’a pas été étudiée chez les enfants

âgés de moins de 5 ans.

Personnes âgées (> 65 ans) : Dans les études cliniques, le nombre de patients de 65 ans et plus

n’était pas suffisamment élevé pour déterminer si leur réponse au traitement diffère de celle

observée chez les sujets plus jeunes.

Surveillance et analyses de laboratoire

Dans le cadre des études cliniques, l’évaluation des résultats des analyses de laboratoire par

groupe de traitement n’a montré aucune variation d’importance clinique des valeurs médianes

au cours des études.

EFFETS INDÉSIRABLES

Aperçu des effets indésirables

L’utilisation de GRASTEK

a été associée à des réactions allergiques générales (voir MISES

EN GARDE ET PRÉCAUTIONS/Système immunitaire et l’encadré « Mises en garde et

précautions importantes »).

Dans le cadre des études cliniques portant sur GRASTEK

, des réactions allergiques

générales reliées au traitement ont été rapportées chez 0,5 % (7/1 669) des patients traités

avec GRASTEK

; aucune réaction allergique générale n’a été signalée dans le groupe placebo.

Les signes et symptômes associés à une réaction allergique générale comprenaient les suivants :

éternuements, rhinorrhée, sensation de tête légère, prurit de la bouche, de la langue et de la gorge,

œdème des lèvres et de la gorge, irritation de la gorge, dysphagie, dyspnée et oppression thoracique.

Le pourcentage d’adultes ayant abandonné les études cliniques en raison d’un effet indésirable

pendant l’exposition à GRASTEK

ou au placebo était de 4,9 % (81/1 669) et de 0,9 %

(15/1 645), respectivement. Les effets indésirables les plus fréquents ayant mené à l’abandon de

l’étude chez les patients exposés à GRASTEK

étaient les suivants : prurit buccal (12 patients),

œdème pharyngé (11 patients), œdème buccal (7 patients) et enflure de la langue (6 patients).

Le pourcentage d’enfants ayant abandonné les études cliniques en raison d’un effet indésirable

pendant l’exposition à GRASTEK

ou au placebo était de 6,3 % (28/447) et de 0,7 % (3/434),

respectivement.

Dans trois études cliniques nord-américaines, l’épinéphrine a également été prescrite et

administrée 10 fois par un professionnel de la santé à des patients traités avec GRASTEK

et trois fois à des patients recevant le placebo. Dans huit cas, on a procédé à l’administration

d’épinéphrine pour le traitement de réactions allergiques reliées au traitement et, dans cinq cas,

pour le traitement d’effets indésirables non reliés à GRASTEK

. Dans une étude européenne,

l’épinéphrine a été administrée par un professionnel de la santé à un patient s’étant présenté

au service d’urgence. L’auto-injection d’épinéphrine a été observée dans trois cas; pour le

traitement d’un effet indésirable relié au traitement avec GRASTEK

chez un patient, et

pour le traitement d’effets indésirables non reliés à ce produit dans deux cas.

GRASTEK

Page 8 de 33

Effets indésirables rapportés dans les études cliniques

Puisque les études cliniques sont menées dans des conditions très particulières, les taux

d’effets indésirables peuvent ne pas refléter les taux observés en pratique et ne doivent

pas être comparés aux taux observés dans le cadre des études cliniques portant sur un

autre médicament. Les renseignements sur les effets indésirables d’un médicament qui

sont tirés d’études cliniques s’avèrent utiles pour déterminer les effets indésirables liés

au médicament et leurs taux approximatifs.

Adultes

Les données sur l’innocuité présentées ci-dessous proviennent de six études cliniques dans le

cadre desquelles 3 589 patients âgés de 18 ans et plus et atteints de rhinoconjonctivite causée par

le pollen des graminées ont été répartis au hasard, y compris 1 669 patients ayant été exposés à

au moins une dose de GRASTEK

(2 800 UAB). Parmi les patients traités avec GRASTEK

25 % étaient asthmatiques et 80 % présentaient une sensibilité à d’autres allergènes outre les

graminées. Au total, 88 % des patients de la population étaient de race blanche, 52 % étaient des

hommes et 88 % étaient âgés de 18 à 50 ans. Les caractéristiques démographiques des patients

recevant le placebo étaient comparables à celles des patients recevant le traitement actif

(voir PARTIE II : ÉTUDES CLINIQUES/Données démographiques et protocole des études

pour connaître les caractéristiques démographiques détaillées).

Tableau 1 – Effets indésirables reliés au traitement rapportés chez ≥ 1 % des patients adultes, asthmatiques

ou non, souffrant de rhinoconjonctivite causée par le pollen des graminées et traités avec GRASTEK

®

,

observés à une fréquence supérieure à celle du placebo

GRASTEK

®

N = 1 669

n (%)

PLACEBO

N = 1 645

n (%)

Troubles auditifs et labyrinthiques

216 (12,9)

21 (1,3)

Prurit auriculaire

208 (12,5)

18 (1,1)

Troubles du système nerveux

76 (4,6)

44 (2,7)

Céphalées

35 (2,1)

22 (1,3)

Troubles oculaires

99 (5,9)

46 (2,8)

Prurit oculaire

50 (3,0)

29 (1,8)

Larmoiement accru

19 (1,1)

8 (0,5)

Troubles respiratoires,

thoraciques et médiastinaux

525 (31,5)

149 (9,1)

Irritation de la gorge

378 (22,6)

46 (2,8)

Œdème pharyngé

56 (3,4)

2 (0,1)

Éternuements

34 (2,0)

23 (1,4)

Rhinorrhée

34 (2,0)

27 (1,6)

Toux

30 (1,8)

18 (1,1)

Gorge sèche

29 (1,7)

6 (0,4)

Douleur oropharyngée

26 (1,6)

16 (1,0)

Inconfort nasal

26 (1,6)

17 (1,0)

Serrement de la gorge

24 (1,4)

4 (0,2)

Dyspnée

19 (1,1)

7 (0,4)

Troubles gastro-intestinaux

889 (53,3)

197 (12,0)

Prurit buccal

446 (26,7)

57 (3,5)

Œdème buccal

186 (11,1)

13 (0,8)

Paresthésie buccale

164 (9,8)

33 (2,0)

Prurit lingual

95 (5,7)

8 (0,5)

GRASTEK

Page 9 de 33

Tableau 1 – Effets indésirables reliés au traitement rapportés chez ≥ 1 % des patients adultes, asthmatiques

ou non, souffrant de rhinoconjonctivite causée par le pollen des graminées et traités avec GRASTEK

®

,

observés à une fréquence supérieure à celle du placebo

GRASTEK

®

N = 1 669

n (%)

PLACEBO

N = 1 645

n (%)

Enflure des lèvres

67 (4,0)

3 (0,2)

Enflure de la langue

46 (2,8)

2 (0,1)

Dyspepsie

39 (2,3)

1 (0,1)

Hypoesthésie buccale

38 (2,3)

17 (1,0)

Prurit des lèvres

39 (2,3)

7 (0,4)

Nausées

31 (1,9)

10 (0,6)

Gêne buccale

27 (1,6)

5 (0,3)

Érythème de la muqueuse buccale

25 (1,5)

10 (0,6)

Œdème des lèvres

22 (1,3)

1 (0,1)

Glossite

21 (1,3)

2 (0,1)

Stomatite

19 (1,1)

5 (0,3)

Trouble de la langue

18 (1,1)

3 (0,2)

Œdème de la langue

19 (1,1)

6 (0,4)

Glossodynie

17 (1,0)

5 (0,3)

Dysphagie

17 (1,0)

4 (0,2)

Œdème du palais

17 (1,0)

2 (0,1)

Troubles de la peau et des tissus

sous-cutanés

98 (5,9)

47 (2,9)

Prurit

40 (2,4)

16 (1,0)

Urticaire

29 (1,7)

15 (0,9)

Troubles généraux et au site

d’administration

85 (5,1)

27 (1,6)

Gêne thoracique

26 (1,6)

9 (0,5)

Fatigue

24 (1,4)

7 (0,4)

Les effets indésirables les plus fréquents (considérés par les investigateurs comme étant reliés au

traitement) signalés chez les patients traités avec GRASTEK

étaient le prurit buccal (26,7 % vs

3,5 % pour le placebo), l’irritation de la gorge (22,6 % vs 2,8 %), le prurit auriculaire (12,5 % vs

1,1 %) et l’œdème buccal (11,1 % vs 0,8 %). La plupart des réactions allergiques locales étaient

légères et transitoires. Les symptômes récurrents ont généralement disparu avec le temps.

Des effets indésirables sévères reliés au traitement ont été rapportés chez 48 des 1 669 (2,9 %)

patients du groupe traité avec GRASTEK

, comparativement à 16 des 1 645 (1,0 %) patients du

groupe placebo. Ces effets indésirables comprenaient les suivants : œdème oropharyngé, enflure

de la langue et serrement de la gorge, et ils étaient plus fréquents pendant le premier mois de

traitement.

Adultes et enfants – P08067

Dans cette étude nord-américaine, un total de 752 patients (adultes : n = 608, enfants : n = 144)

ont reçu GRASTEK

, et 749 patients (adultes : n = 610, enfants : n = 129) ont reçu le placebo.

En plus des effets indésirables figurant au tableau 1, les effets indésirables suivants reliés au

traitement ont été rapportés : lymphadénopathie (1,6 % vs 0,8 %), prurit des lèvres (3,2 % vs

0,4 %) et congestion nasale (1,3 % vs 1,2 %).

GRASTEK

Page 10 de 33

Des effets indésirables reliés au traitement ont été rapportés par 441 (58,6 %) patients traités

avec GRASTEK

, et par 178 (23,9 %) patients recevant le placebo. Les effets indésirables le

plus souvent signalés étaient des réactions locales dans la bouche, la gorge et les oreilles. Ces

effets indésirables incluaient les suivants : irritation de la gorge (23,2 % avec GRASTEK

vs

3,5 % avec le placebo), prurit buccal (18,5 % vs 2,8 %,), œdème buccal (13 % vs 1,2 %) et prurit

auriculaire (12,1 % vs 1,5 %).

Dans cette étude, 46 (6,1 %) patients traités avec GRASTEK

et 10 (1,3 %) recevant le placebo

ont abandonné l’étude en raison d’un effet indésirable relié au traitement.

Les réactions locales légères ou modérées étaient plus fréquentes pendant le premier jour du

traitement; cependant, certains patients ont présenté leur première réaction reliée au traitement

jusqu’à 183 jours après l’administration de la première dose. La durée de la plupart des réactions

reliées au traitement était de deux à trois jours; cependant, chez quelques patients, certaines

réactions d’intensité légère ou modérée sont réapparues jusqu’à 230 jours.

Des effets indésirables sévères reliés au traitement ont été rapportés par 3,1 % des patients traités

avec GRASTEK

et par 1,1 % des patients recevant le placebo. Une enflure locale considérée

sévère a été observée chez sept patients traités avec GRASTEK

. Les effets sont disparus

spontanément chez cinq patients, et deux patients ont été traités au moyen d’un antihistaminique.

Dans cette étude, deux adultes traités avec GRASTEK

ont présenté une réaction allergique

générale reliée au traitement; dans les deux cas, la réaction est disparue spontanément.

Enfants

Les données sur l’innocuité proviennent de trois études cliniques dans le cadre desquelles

881 patients âgés de 5 à 17 ans et atteints de rhinoconjonctivite causée par le pollen des

graminées ont été répartis au hasard. Dans l’ensemble, 445 patients ont reçu au moins une dose

de GRASTEK

. Parmi les patients traités avec GRASTEK

, 31 % étaient asthmatiques et 86 %

présentaient une sensibilité à d’autres allergènes outre les graminées. Au total, 86 % des patients

admis à l’étude étaient de race blanche et la majorité (66 %) étaient des garçons. L’âge moyen

des patients était de 11,7 ans. Les caractéristiques démographiques des patients recevant le

placebo étaient comparables à celles des patients recevant le traitement actif. Pour connaître les

données démographiques détaillées, voir PARTIE II : ÉTUDES CLINIQUES/Données

démographiques et protocole des études.

Les effets indésirables les plus fréquemment observés chez les enfants traités avec GRASTEK

dans l’ensemble des études cliniques étaient le prurit buccal (24,4 % vs 2,1 % pour le placebo),

l’irritation de la gorge (21,3 % vs 2,5 %) et l’œdème buccal (9,8 % vs 0,2 %). Les effets

indésirables le plus souvent rapportés chez les enfants traités avec GRASTEK

dans l’étude

clinique nord-américaine P05239 étaient les suivants : prurit buccal (38,9 % vs 3,6 % avec le

placebo), irritation de la gorge (37,1 % vs 3,0 %) et stomatite (14,9 % vs 1,2 %) [voir le

tableau 2].

GRASTEK

Page 11 de 33

Tableau 2 – Effets indésirables reliés au traitement rapportés chez ≥ 1 % des enfants de l’Amérique du Nord,

asthmatiques ou non, souffrant de rhinoconjonctivite causée par le pollen des graminées et traités avec

GRASTEK

®

, observés à une fréquence supérieure à celle du placebo (P05239)

GRASTEK

®

N = 175

n (%)

PLACEBO

N = 169

n (%)

Troubles cardiaques

2 (1,1)

0

Palpitations

2 (1,1)

Troubles auditifs et labyrinthiques

22 (12,6)

1 (0,6)

Prurit auriculaire

20 (11,4)

1 (0,6)

Troubles du système nerveux

12 (6,9)

7 (4,1)

Céphalées

7 (4,0)

4 (2,4)

Paresthésie

2 (1,1)

Étourdissements

2 (1,1)

Troubles oculaires

14 (8,0)

3 (1,8)

Prurit oculaire

11 (6,3)

3 (1,8)

Larmoiement accru

3 (1,7)

Irritation oculaire

2 (1,1)

Troubles respiratoires,

thoraciques et médiastinaux

84 (48,0)

14 (8,3)

Irritation de la gorge

65 (37,1)

5 (3,0)

Douleur oropharyngée

14 (8,0)

4 (2,4)

Érythème pharyngé

13 (7,4)

3 (1,8)

Gorge sèche

7 (4,0)

2 (1,2)

Congestion nasale

7 (4,0)

1 (0,6)

Œdème pharyngé

7 (4,0)

Toux

6 (3,4)

Éternuements

6 (3,4)

1 (0,6)

Inconfort nasal

5 (2,9)

Dyspnée

3 (1,7)

Rhinorrhée

3 (1,7)

Serrement de la gorge

3 (1,7)

Dysphonie

2 (1,1)

Vésicules oropharyngées

2 (1,1)

1 (0,6)

Troubles gastro-intestinaux

96 (54,9)

22 (13,0)

Prurit buccal

68 (38,9)

6 (3,6)

Stomatite

26 (14,9)

2 (1,2)

Œdème buccal

18 (10,3)

1 (0,6)

Enflure des lèvres

13 (7,4)

Paresthésie buccale

7 (4,0)

2 (1,2)

Dysphagie

5 (2,9)

Enflure de la langue

5 (2,9)

Nausées

4 (2,3)

2 (1,2)

Douleur buccale

4 (2,3)

Dyspepsie

3 (1,7)

1 (0,6)

GRASTEK

Page 12 de 33

Tableau 2 – Effets indésirables reliés au traitement rapportés chez ≥ 1 % des enfants de l’Amérique du Nord,

asthmatiques ou non, souffrant de rhinoconjonctivite causée par le pollen des graminées et traités avec

GRASTEK

®

, observés à une fréquence supérieure à celle du placebo (P05239)

GRASTEK

®

N = 175

n (%)

PLACEBO

N = 169

n (%)

Hypoesthésie buccale

3 (1,7)

Érythème de la muqueuse buccale

3 (1,7)

2 (1,2)

Éruption sur la langue

3 (1,7)

2 (1,2)

Œdème des lèvres

2 (1,1)

Œdème de la langue

2 (1,1)

Glossodynie

2 (1,1)

Douleur gingivale

2 (1,1)

Sécheresse de la bouche

2 (1,1)

Hypertrophie des glandes

salivaires

2 (1,1)

Troubles du système immunitaire

2 (1,1)

0

Hypersensibilité

2 (1,1)

Infections et infestations

6 (3,4)

0

Rhinite

2 (1,1)

Troubles de la peau et des tissus

sous-cutanés

14 (8,0)

9 (5,3)

Urticaire

3 (1,7)

Éruption cutanée prurigineuse

2 (1,1)

1 (0,6)

Troubles vasculaires

3 (1,7)

2 (1,2)

Bouffées vasomotrices

3 (1,7)

2 (1,2)

Troubles généraux et au site

d’administration

9 (5,1)

2 (1,2)

Gêne thoracique

3 (1,7)

2 (1,2)

Douleur thoracique

2 (1,1)

Sensation de corps étranger

2 (1,1)

Des effets indésirables sévères reliés au traitement ont été rapportés chez 1,7 % (8/447) des

enfants traités avec GRASTEK

; aucun n’a été rapporté chez les enfants du groupe placebo.

Ces effets indésirables (p. ex., prurit auriculaire et buccal, irritation de la gorge) étaient

comparables au profil des effets indésirables décrit dans le tableau 2.

Un cas [(1/447), 0,2 %] de réaction allergique générale reliée au traitement a été rapporté chez un

des enfants traités avec GRASTEK

, et un autre cas [(1/434), 0,2 %] a été rapporté chez un des

enfants recevant le placebo.

Le profil d’innocuité de GRASTEK

était généralement semblable chez les enfants et

les adultes.

GRASTEK

Page 13 de 33

Effets indésirables moins fréquents rapportés dans les études cliniques (< 1 %)

Troubles auditifs et labyrinthiques : congestion de l’oreille, gêne auriculaire,

douleur auriculaire

Troubles oculaires : conjonctivite, douleur oculaire, enflure de l’œil, irritation de la paupière,

œdème de la paupière, hyperémie oculaire

Troubles gastro-intestinaux : douleur buccale, hypertrophie des glandes salivaires, gêne

abdominale, douleur abdominale, douleur dans le haut de l’abdomen, diarrhée, douleur gastro-

intestinale, reflux gastro-œsophagien, saignements gingivaux, glossite, vésicules sur les lèvres,

troubles des lèvres, odynophagie, gêne buccale, vésicules de la muqueuse buccale, œdème du

palais, haut-le-cœur, hypersécrétions salivaires, sensibilité des dents, troubles de la langue,

vomissements

Troubles généraux et au site d’administration : enflure au site d’administration, fatigue,

douleur thoracique d’origine non cardiaque, douleur, paresthésie de la muqueuse, sensation de

corps étranger

Infections et infestations : abcès buccal, anthrax, gastro-entérite virale, infection des voies

respiratoires supérieures, infection virale

Troubles du système immunitaire : hypersensibilité

Troubles du métabolisme et de la nutrition : diminution de l’appétit

Troubles du système nerveux : sensation de brûlure, dysgueusie, somnolence, paresthésie,

céphalée causée par la sinusite et étourdissements

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux : asthme, asthme provoqué par

l’exercice, érythème pharyngé, dysphonie, épistaxis, congestion et obstruction nasales, gêne

oropharyngée, hypertrophie des amygdales, respiration sifflante

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés : dermatite atopique, érythème, hyperhidrose,

prurit généralisé, éruption cutanée, éruption érythémateuse, éruption généralisée, éruption

maculaire, éruption papulaire, sensation de brûlure cutanée

Effets indésirables d’intérêt particulier rapportés dans les études cliniques contrôlées

Réactions d’hypersensibilité (réactions générales) : 8 sujets (7 adultes, 1 enfant) ayant

présenté des réactions allergiques générales avaient été exposés à GRASTEK

Réactions locales sévères et évolution des réactions buccales jusqu’à la gorge : aucun sujet

exposé à GRASTEK

n’a présenté une enflure locale grave d’origine allergique ou une

atteinte des voies respiratoires.

Asthme aigu : aucun cas d’exacerbation grave de l’asthme reliée au traitement n’a été

observé dans le programme de développement clinique.

Effets indésirables rapportés après la commercialisation du produit

De rares cas de réactions allergiques générales sévères, y compris de réactions anaphylactiques,

ont été rapportés après la commercialisation des comprimés de pollen de fléole des prés

(Phleum pratense). La plupart de ces événements sont survenus après l’administration de la

première dose. Dans les cas où le délai de survenue a été rapporté, les symptômes et les signes

de la réaction allergique générale sévère se sont habituellement manifestés dans les 30 minutes

suivant l’administration de la dose. Dans la plupart des cas, la réaction allergique générale sévère

se caractérisait par des symptômes d’asthme, tels une dyspnée, une toux et un essoufflement, et

des réactions allergiques locales touchant la bouche et la gorge.

GRASTEK

Page 14 de 33

Les autres effets indésirables rapportés après la commercialisation du produit comprennent :

Troubles gastro-intestinaux : hypertrophie de la luette, œsophagite à éosinophiles (voir la

section MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS/Appareil gastro-intestinal)

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux : stridor

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Aperçu

Aucune interaction avec d’autres médicaments n’a été établie.

L’administration concomitante de GRASTEK

et d’immunothérapies allergéniques sous-

cutanées n’a pas fait l’objet d’études.

Interactions médicamenteuses potentielles

Les interactions médicamenteuses n’ont pas été établies.

Voir la section CONTRE-INDICATIONS pour connaître les interactions

médicamenteuses potentielles avec les bêta-bloquants.

Voir la section MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS/Généralités pour connaître

les interactions médicamenteuses potentielles avec les IMAO ou avec les antidépresseurs

tricycliques.

Interactions médicament-aliment

Les interactions médicament-aliment n’ont pas été établies.

Interactions médicament-herbe médicinale

Les interactions médicament-herbe médicinale n’ont pas été établies.

Effets du médicament sur les constantes biologiques

Les effets du médicament sur les constantes biologiques n’ont pas été établis.

Effets du médicament sur le mode de vie

Si le patient a des étourdissements ou ressent de la fatigue, on doit lui conseiller de ne pas

conduire un véhicule ou de ne pas faire fonctionner une machine jusqu’à la disparition de

ces effets.

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

Considérations posologiques

La première dose de GRASTEK

doit être administrée uniquement dans un centre de soins

de santé, sous la supervision d’un médecin ayant de l’expérience dans le diagnostic et le

traitement des maladies allergiques.

GRASTEK

Page 15 de 33

Le patient doit être gardé en observation pendant 30 minutes après l’administration de la

première dose, afin de déceler les signes et les symptômes d’une réaction allergique générale

ou locale sévère. Si la première dose est adéquatement tolérée, les doses subséquentes

peuvent être administrées à domicile.

Chez les enfants, GRASTEK

doit être administré seulement sous la supervision d’un adulte.

Le traitement doit être amorcé au moins huit semaines avant la saison des allergies au pollen

de graminées, et il doit être poursuivi tout au long de la saison.

Le traitement avec GRASTEK

peut être instauré à tout moment durant l’année.

Chez les patients ayant des antécédents d’allergie aux graminées, les méthodes de dosage de

la fléole des prés et des graminées apparentées doivent également compter un test par piqûre

cutanée ou un dosage des IgE spécifiques au Phleum pratense.

Dose recommandée

La dose recommandée de GRASTEK

chez les adultes et les enfants de 5 ans et plus est de

un (1) comprimé sublingual (2 800 unités d’allergène bioéquivalentes) par jour.

Dose oubliée

Les patients ne doivent pas prendre plus d’un comprimé sublingual par jour. Les patients qui

oublient une dose de GRASTEK

doivent retourner à l’horaire normal de prise le jour suivant.

Interruption du traitement

Une analyse des sujets ayant participé aux études cliniques contrôlées et chez qui le traitement

a dû être interrompu n’a montré aucun risque associé à l’interruption et à la reprise du traitement

avec GRASTEK

Administration

GRASTEK

se présente sous forme de comprimé sublingual. En s’assurant d’avoir les

mains sèches, il faut soulever soigneusement la pellicule d’aluminium, puis retirer le

comprimé de la plaquette alvéolée.

Le comprimé doit être déposé immédiatement sous la langue, où il se dissoudra.

Il ne faut ni boire ni manger en prenant le comprimé. Il faut éviter d’avaler pendant

environ une minute. Il faut éviter de prendre des aliments ou des boissons dans les

cinq minutes qui suivent.

Il faut se laver les mains après avoir manipulé le comprimé.

SURDOSAGE

En cas de surdosage soupçonné, communiquez avec le centre antipoison de votre région.

Le risque d’effets indésirables peut augmenter dans le cas de doses supérieures à 2 800 UAB.

En cas de surdosage, les effets indésirables doivent être traités selon les symptômes. Dans les

études cliniques, des réactions locales, notamment un prurit buccal et un œdème de la bouche,

ont été observées à des doses quotidiennes pouvant atteindre 37 592 UAB de Phleum pratense.

Ces effets ont été de courte durée et d’intensité légère ou modérée, et n’ont pas causé l’abandon

de l’étude.

GRASTEK

Page 16 de 33

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE

Mode d’action

L’immunothérapie cible le système immunitaire. Son objectif est de prévenir ou de supprimer les

symptômes d’allergie, telle la rhinite allergique, grâce à l’administration répétée d’un allergène.

L’effet de l’immunothérapie sublinguale serait attribuable à des mécanismes immunomodulateurs

locaux et généraux (immunodéviation), y compris des changements touchant les anticorps

spécifiques de l’allergène et les lymphocytes T régulateurs, qui mènent au développement

d’une tolérance à long terme.

Pharmacodynamie

L’effet pharmacodynamique cible le système immunitaire, le but étant de déclencher une réponse

immunitaire contre l’allergène avec lequel un patient est traité. D’après les résultats d’une étude

européenne de cinq ans, au cours de laquelle les paramètres immunologiques ont été évalués,

les médecins peuvent s’attendre à observer une augmentation significative des taux d’IgG

(anticorps bloquants) spécifiques de Phleum pratense dès deux mois après l’instauration du

traitement avec GRASTEK

. De plus, des taux accrus d’IgG

ont été observés pendant les

trois années du traitement, et sur une période de deux ans après la fin du traitement. D’après

les résultats de cette même étude, les médecins peuvent également s’attendre à observer une

augmentation marquée des taux d’IgE spécifiques de Phleum pratense peu après l’instauration

du traitement avec GRASTEK

. L’augmentation des taux d’IgE s’atténue avec le temps.

La portée clinique de ces résultats n’a pas été établie.

Pharmacocinétique

Aucune étude pharmacocinétique chez l’animal ou étude clinique visant à évaluer le profil

pharmacocinétique et le métabolisme de Phleum pratense n’a été réalisée.

STABILITÉ ET ENTREPOSAGE

Conserver à la température ambiante (15 °C à 30 °C).

Garder le produit dans son emballage original jusqu’à son utilisation pour le protéger

de l’humidité.

DIRECTIVES PARTICULIÈRES DE MANIPULATION

Sans objet.

GRASTEK

Page 17 de 33

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT

Forme posologique

GRASTEK

est offert sous forme de comprimé sublingual rond, de couleur blanche ou blanc

cassé, portant une marque circulaire en creux d’un côté. Le comprimé sublingual GRASTEK

est conçu pour se dissoudre rapidement sous la langue.

Composition

Chaque comprimé GRASTEK

renferme 2 800 UAB d’extrait naturel standardisé de pollen de

fléole des prés (Phleum pratense), une graminée.

La substance active est un extrait allergénique standardisé et purifié dérivé du pollen de fléole

des prés. GRASTEK

renferme les ingrédients inactifs suivants : gélatine NF (à base de

poisson), mannitol USP et hydroxyde de sodium NF. GRASTEK

ne contient pas de lactose.

Conditionnement

Les comprimés sublinguaux GRASTEK

sont offerts dans des plaquettes alvéolées d’aluminium

de 10 comprimés, composées d’un emballage-coque et d’une pellicule d’aluminium. La pellicule

d’aluminium est conçue pour être pelée de façon à pouvoir retirer les comprimés de

l’emballage-coque.

L’emballage commercial est une boîte de 30 comprimés (3 plaquettes alvéolées de

10 comprimés).

GRASTEK

Page 18 de 33

PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES

Substance médicamenteuse

La puissance (en unités d’allergène bioéquivalentes) de GRASTEK

est établie en effectuant

une normalisation par rapport à des extraits de référence et à des mélanges sériques de référence

fournis par le Center for Biologics Evaluation and Research (CBER) de la Food and Drug

Administration des États-Unis. La puissance de la préparation de référence est établie au moyen

d’un test cutané quantitatif.

Dénomination commune :

Extrait d’allergène standardisé, fléole des prés

(Phleum pratense)

Formule moléculaire et poids moléculaire : Mélange complexe de protéines et

d’autres substances biologiquement dérivées extraites de pollen naturel de graminées

partiellement purifié; par conséquent, il n’existe aucune formule moléculaire et aucun

renseignement structurel détaillé.

Propriétés physicochimiques : Gouttelettes congelées, non adhésives, de couleur

jaune/marron claire à foncé et solubles dans un éventail de tampons et dans l’eau.

Caractéristiques du produit

La substance médicamenteuse est dérivée de l’extraction du pollen de la fléole des prés. L’extrait

est ensuite purifié par filtration et stabilisé en gouttelettes congelées avant d’être incorporé à la

préparation finale. La caractérisation des principaux composants allergéniques compte

l’identification des allergènes pertinents.

ÉTUDES CLINIQUES

L’innocuité et l’efficacité de GRASTEK

dans le traitement de patients âgés de 5 ans et

plus, asthmatiques ou non, atteints de rhinoconjonctivite causée par une allergie au pollen des

graminées ont été évaluées dans six études cliniques multicentriques menées à double insu et en

mode parallèle; quatre de ces études ont été réalisées en Amérique du Nord, et deux, en Europe

(voir le tableau 3). Les patients présentaient des antécédents de rhinoconjonctivite causée par le

pollen des graminées ainsi qu’une sensibilité au pollen des graminées, confirmée par un dosage

spécifique (IgE). Dans le cadre de ces études, les patients ont commencé à recevoir GRASTEK

ou un placebo environ douze semaines avant le début de la saison. Dans l’étude à long terme, les

patients ont reçu GRASTEK

ou un placebo sur une base quotidienne pendant trois ans, puis ont

fait l’objet d’un suivi durant deux ans en l’absence de traitement.

L’efficacité a été évaluée au moyen d’une auto-évaluation de l’indice des symptômes

quotidiens de la rhinoconjonctivite et de l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments.

Les symptômes quotidiens de la rhinoconjonctivite comprenaient quatre symptômes nasaux

GRASTEK

Page 19 de 33

(écoulement, congestion, éternuements et démangeaisons) et deux symptômes oculaires

(démangeaisons ou sensation d’un corps étranger dans l’œil et larmoiement). Les symptômes

de la rhinoconjonctivite étaient évalués sur une échelle de 0 (aucun symptôme) à 3 (symptômes

graves). Les patients participant aux études cliniques étaient autorisés à prendre des médicaments

pour atténuer les symptômes, au besoin. L’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments

mesurait l’utilisation au su de médicaments standard contre les allergies. Des valeurs prédéfinies

ont été attribuées à chaque classe de médicaments pour illustrer le soulagement des symptômes

procuré par le médicament de secours. En général, l’indice le plus faible était donné aux

antihistaminiques à action générale et topiques, un indice intermédiaire était donné aux

corticostéroïdes topiques et l’indice le plus élevé était donné aux corticostéroïdes oraux.

Les sommes de l’indice des symptômes quotidiens et de l’indice de l’utilisation quotidienne de

médicaments étaient additionnées pour former l’indice total combiné. L’indice total combiné

fournit une estimation des bienfaits du traitement destiné à atténuer les symptômes, ajustée en

fonction du soulagement des symptômes que procure le médicament de secours.

Dans trois des quatre études cliniques nord-américaines (P05238, P05239, P08067 et GT-14),

tous les sujets se sont vus prescrire un dispositif d’auto-injection d’épinéphrine. Deux sujets

ont procédé à l’auto-injection d’épinéphrine pour le traitement d’effets indésirables reliés au

médicament; un sujet était traité avec GRASTEK

, et l’autre recevait le placebo.

Données démographiques et protocole des études

Tableau 3 – Résumé des données démographiques des patients ayant participé aux études cliniques portant

sur GRASTEK

®

N

o

de

l’étude

Site

Protocole

Paramètre principal

Posologie et

durée

Nombre

de sujets

Plage d’âge

(moyenne)

Hommes/Femmes

P08067

Amérique

du Nord

Phase 3 : étude d’efficacité et d’innocuité,

multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu,

en mode parallèle, contrôlée par placebo

Indice combiné moyen des symptômes quotidiens de

la rhinoconjonctivite et de l’utilisation quotidienne

de médicaments contre la rhinoconjonctivite

pendant toute la saison des allergies au pollen

des graminées.

2 800 UAB

Placebo

Environ

24 semaines

5 à 65 (33,2)

787/714

GT-14

Amérique

du Nord

Phase 3 : étude d’efficacité et d’innocuité,

multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu,

contrôlée par placebo, en mode parallèle

Indice moyen des symptômes quotidiens de la

rhinoconjonctivite pendant toute la saison des

allergies au pollen des graminées.

2 800 UAB

Placebo

Environ

24 semaines

18 à 65 (35,9)

153/176

P05238

Amérique

du Nord

Phase 3 : étude d’efficacité et d’innocuité,

multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu,

en mode parallèle, contrôlée par placebo

Indice combiné moyen des symptômes quotidiens de

la rhinoconjonctivite et de l’utilisation quotidienne

de médicaments contre la rhinoconjonctivite

pendant toute la saison des allergies au pollen

des graminées.

2 800 UAB

Placebo

Environ

24 semaines

18 à 63 (35,9)

217/221

GRASTEK

Page 20 de 33

N

o

de

l’étude

Site

Protocole

Paramètre principal

Posologie et

durée

Nombre

de sujets

Plage d’âge

(moyenne)

Hommes/Femmes

P05239

Amérique

du Nord

Phase 3 : étude d’efficacité et d’innocuité,

multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu,

en mode parallèle, contrôlée par placebo

Indice combiné moyen des symptômes quotidiens de

la rhinoconjonctivite et de l’utilisation quotidienne

de médicaments contre la rhinoconjonctivite

pendant toute la saison des allergies au pollen

des graminées.

2 800 UAB

Placebo

Environ

24 semaines

5 à 18 (12,3)

223/121

GT-08

Europe

Phase 3 : étude d’efficacité et d’innocuité,

multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu,

en mode parallèle, contrôlée par placebo

Indice moyen des symptômes quotidiens de la

rhinoconjonctivite et de l’utilisation quotidienne de

médicaments contre la rhinoconjonctivite pendant

toute la saison des allergies au pollen

des graminées.

2 800 UAB

Placebo

5 ans

18 à 65

(34,0)

372/262

GT-12

Europe

Phase 3 : étude d’efficacité et d’innocuité,

multicentrique, à répartition aléatoire, à double insu,

contrôlée par placebo, en mode parallèle

Indice moyen des symptômes quotidiens de la

rhinoconjonctivite et de l’utilisation quotidienne de

médicaments contre la rhinoconjonctivite pendant

toute la saison des allergies au pollen

des graminées.

2 800 UAB

Placebo

Environ

24 semaines

5 à 16 (10,1)

166/87

UAB = unités d’allergène bioéquivalentes

Comprend la population canadienne

L’intervalle d’âge correspond à l’âge au moment de la sélection

Résultats des études

Étude P08067 : Adultes et enfants

Cette étude contrôlée par placebo et menée à double insu en Amérique du Nord auprès de

1 501 patients âgés de 5 ans et plus visait à comparer GRASTEK

(N = 752) et un placebo

(N = 749) administrés une fois par jour sous forme de comprimé sublingual, pendant environ

24 semaines. Cette étude incluait des patients âgés de 5 à 65 ans (environ 80 % étaient âgés de

18 ans et plus) qui présentaient des antécédents de rhinoconjonctivite causée par le pollen des

graminées. Au total, 84 % des patients admis à l’étude étaient de race blanche et 52 % étaient

de sexe masculin. Dans cette étude, environ 25 % des patients étaient atteints d’asthme léger

ou modéré et 85 % présentaient une sensibilité à d’autres allergènes outre les graminées.

Les patients souffrant d’asthme grave ont été exclus de l’étude. Les caractéristiques initiales

des différents groupes de traitement étaient comparables.

L’indice total combiné, qui correspond à la somme de l’indice des symptômes quotidiens

de la rhinoconjonctivite et de l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments contre la

rhinoconjonctivite pendant la saison entière des allergies au pollen des graminées, constituait

le principal paramètre d’efficacité. Les répercussions de la rhinoconjonctivite causée par une

allergie au pollen des graminées sur la qualité de vie des patients ont été évaluées à l’aide du

questionnaire RQLQ (Rhinitis Quality of Life Questionnaire) ajusté en fonction de l’âge.

GRASTEK

Page 21 de 33

D’après les résultats d’une analyse des indices quotidiens (mesures répétées) réalisée à l’aide du

modèle d’analyse des données longitudinales, les patients traités avec GRASTEK

ont obtenu un

soulagement marqué de leurs symptômes nasaux et oculaires et ont pu réduire leur utilisation de

médicaments standard contre les allergies, comme le démontre l’amélioration de l’indice total

combiné dès le début et tout au long de la saison des allergies au pollen de graminées,

comparativement aux patients ayant reçu le placebo. De même, GRASTEK

a entraîné une

amélioration de l’indice des symptômes quotidiens et de l’indice de l’utilisation quotidienne

de médicaments pour toute la saison, comparativement au placebo (voir le tableau 4).

Tableau 4 – Étude P08067

Résultats de l’analyse des données longitudinales pour l’indice total combiné, l’indice des symptômes

quotidiens et l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments pendant la saison entière des allergies

au pollen des graminées (ensemble d’analyse intégral)

P08067

Durée moyenne de la saison des allergies au pollen des graminées : 53 jours

Indice pollinique moyen pour toute la saison des allergies au pollen des graminées : 23 grains/m

3

Paramètre

GRASTEK

®

n = 629

(moyenne)

Placebo

n = 672

(moyenne)

Différence entre

les traitements

(GRASTEK

®

-PBO)

Comparaison

entre les

traitements

Réduction en

pourcentage dans

le groupe traité

avec GRASTEK

®

(IC à 95 %)

Saison

entière des

allergies au

pollen des

graminées

Estimation

(IC à 95 %)

Valeur p

Estimation

(IC à 95 %)

Indice total

combiné

(3,96)

(4,82)

-0,85

(-1,30 à -0,41)

< 0,001

-18 %

(-26 à -9)

Indice des

symptômes

quotidiens

(3,10)

(3,56)

-0,46

(-0,78 à -0,15)

0,004

-13 %

(-21 à -4)

Indice de

l’utilisation

quotidienne

médicaments

(0,86)

(1,26)

-0,40

(-0,64 à -0,15)

0,002

-31 %

(-47 à -13)

n = nombre de sujets inclus dans l’analyse; IC = intervalle de confiance

Réduction en pourcentage dans le groupe traité avec GRASTEK

, comparativement au groupe placebo : 100*(GRASTEK

Placebo)/Placebo. IC à 95 % fondé sur le 2,5

et le 97,5

centile de l’échantillon bootstrap de 5 000.

Remarque : L’analyse des données longitudinales a été réalisée a posteriori. Le modèle d’analyse de l’indice quotidien incluait le

traitement, la catégorie d’âge, l’état de l’asthme et la région (pollen) à titre de covariables; le modèle était ajusté pour tenir

compte des différentes variances des différents groupes de traitement, de la valeur aléatoire à l’origine au niveau du sujet avec

une structure de corrélation autorégressive de l’ordre 1.

Intervalle de la durée de la saison des allergies au pollen des graminées : 7 à 131 jours; intervalle de l’indice pollinique moyen

pour la saison entière des allergies au pollen des graminées : 3 à 102 grains/m

Pendant la haute saison des allergies au pollen des graminées et d’après un modèle d’analyse des

données longitudinales, la différence quant à l’indice total combiné pour les patients ayant reçu

GRASTEK

, comparativement au placebo, était de -1,16, ce qui correspond à une différence

relative de -22 %. La haute saison correspondait à la période maximale de 15 jours pour laquelle

la moyenne mobile de l’indice pollinique était la plus élevée pendant la saison entière des

allergies au pollen des graminées.

GRASTEK

Page 22 de 33

Étude GT-08 : Adultes âgés de 18 ans et plus

Cette étude à double insu, avec répartition aléatoire et d’une durée d’environ 5 ans a été réalisée

en Europe auprès de 634 patients âgés de 18 à 65 ans. Au total, 96 % des patients étaient de race

blanche, et la majorité (59 %) étaient de sexe masculin; l’âge moyen de l’ensemble des patients

était de 34 ans. Les patients ont reçu GRASTEK

ou un placebo pendant trois années

consécutives, puis ont fait l’objet d’une surveillance pendant deux années durant lesquelles

ils n’ont pas reçu le médicament à l’étude. Les coparamètres principaux étaient l’indice des

symptômes quotidiens de la rhinoconjonctivite et l’indice de l’utilisation quotidienne

de médicaments.

Après un an, les résultats cliniques ont montré l’efficacité supérieure du traitement avec

GRASTEK

à 2 800 UAB, comparativement au placebo (voir le tableau 5).

Tableau 5 – Étude GT-08

Résultats de l’analyse des données longitudinales pour l’indice total combiné, l’indice des symptômes

quotidiens et l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments pendant la saison entière des allergies

au pollen des graminées (ensemble d’analyse intégral)

GT-08/Année 1

Durée moyenne de la saison des allergies au pollen des graminées : 58 jours

Indice pollinique moyen pour toute la saison des allergies au pollen des graminées : 45 grains/m

3

Paramètre

d’efficacité

GRASTEK

®

Indice

(moyenne)

n = 282

Placebo

Indice

(moyenne)

n = 286

Différence entre les

traitements

(GRASTEK

®

-PBO)

[estimation (IC à 95 %)]

Réduction en

pourcentage dans

le groupe traité

avec GRASTEK

®

Indice total

combiné

5,02

7,23

-2,21 (-2,84 à -1,58)

-31 %

Indice des

symptômes

quotidiens

2,98

4,21

-1,24 (-1,61 à -0,86)

-29 %

Indice de

l’utilisation

quotidienne de

médicaments

2,05

3,02

-0,97 (-1,35 à -0,59)

-32 %

n = nombre de sujets inclus dans l’analyse; IC = intervalle de confiance

Remarque : Réduction en pourcentage dans le groupe traité avec GRASTEK

, comparativement au groupe placebo :

100*(GRASTEK

-Placebo)/Placebo.

Remarque : L’analyse des données longitudinales a été réalisée a posteriori. Le modèle d’analyse de l’indice quotidien incluait le

traitement, le site et l’asthme à titre de covariables; le modèle était ajusté pour tenir compte des différentes variances des

différents groupes de traitement, de la valeur aléatoire à l’origine au niveau du sujet avec une structure de corrélation

autorégressive de l’ordre 1.

Intervalle de la durée de la saison des allergies au pollen des graminées : 16 à 86 jours.

Intervalle de l’indice pollinique moyen pour la saison entière des allergies au pollen des graminées : 10 à 151,4 grains/m

.

Parmi les 634 patients répartis au hasard, 351 (55 %) et 308 (49 %) ont poursuivi l’étude les

années 2 et 3, respectivement. Les différences observées quant à l’indice total combiné chez les

patients traités avec GRASTEK

, comparativement aux patients recevant le placebo, étaient

d’environ -35 % et -27 %, respectivement.

Pour les deux dernières années sans traitement (sujets ayant poursuivi l’étude l’année 4 : n = 283

sur 634 = 45 %; l’année 5 : n = 258 sur 634 = 41 %), la différence observée quant à l’indice total

combiné pour les patients traités avec GRASTEK

, comparativement à ceux ayant reçu le

placebo, était de -21 % l’année 4, et de -17 % l’année 5, respectivement.

GRASTEK

Page 23 de 33

Comme une vaste proportion des sujets initialement répartis au hasard n’ont pas été inclus dans

les analyses des années 2 et 3, et des deux dernières années sans traitement, les résultats doivent

être interprétés avec une certaine prudence.

Autres études cliniques : Adultes

Tableau 6 – Études GT-14 et P05238

Résultats de l’analyse des données longitudinales pour l’indice total combiné, l’indice des symptômes

quotidiens et l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments pendant la saison entière des allergies

au pollen des graminées (ensemble d’analyse intégral)

N

o

de l’étude (durée moyenne de la saison des allergies au pollen des graminées); (indice pollinique moyen

pour toute la saison des allergies au pollen des graminées)

Paramètres

d’efficacité

GRASTEK

®

Indice

(moyenne)

Placebo

Indice

(moyenne)

Différence entre les

traitements

(GRASTEK

®

-PBO)

[estimation (IC à 95 %)]

Pourcentage de

réduction dans le

groupe traité avec

GRASTEK

®

GT-14 (43 jours); (44 grains/m

3

)

N

Indice total

combiné

6,75

7,44

-0,69 (-1,76 à 0,38)

-9 %

Indice des

symptômes

quotidiens

5,73

6,02

-0,30 (-1,10 à 0,51)

-5 %

Indice de

l’utilisation

quotidienne de

médicaments

1,02

1,42

-0,39 (-0,85 à 0,07)

-27 %

P05238 (52 jours); (27 grains/m

3

)

N

Indice total

combiné

5,08

6,31

-1,23 (-2,12 à -0,35)

-19 %

Indice des

symptômes

quotidiens

3,84

4,65

-0,81 (-1,41 à -0,22)

-18 %

Indice de

l’utilisation

quotidienne de

médicaments

1,25

1,67

-0,42 (-0,91 à +0,07)

-25 %

n = nombre de sujets inclus dans l’analyse; IC = intervalle de confiance

Réduction en pourcentage dans le groupe traité avec GRASTEK

, comparativement au groupe placebo : 100*(GRASTEK

Placebo)/Placebo.

Remarque : L’analyse des données longitudinales a été réalisée a posteriori. Le modèle d’analyse de l’indice quotidien incluait le

traitement, le site et l’asthme à titre de covariables; le modèle était ajusté pour tenir compte des différentes variances des

différents groupes de traitement, de la valeur aléatoire à l’origine au niveau du sujet avec une structure de corrélation

autorégressive de l’ordre 1.

Intervalle de la durée de la saison des allergies au pollen des graminées : 24 à 120 jours pour l’étude GT-14 et 7 à 162 jours pour

l’étude P05238.

Intervalle de l’indice pollinique moyen pour la saison entière des allergies au pollen des graminées : 8 à 180 grains/m

pour

l’étude GT-14 et 2 à 108 grains/m

pour l’étude P05238.

GRASTEK

Page 24 de 33

Dans l’ensemble, les résultats cliniques ont montré que l’efficacité du traitement avec

GRASTEK

à 2 800 UAB était supérieure à celle du placebo dans plusieurs études réalisées sur

plusieurs saisons ayant des indices polliniques variables. L’étude nord-américaine (GT-14) n’a

pas permis de démontrer un avantage statistiquement significatif, comparativement au placebo,

en raison de l’inclusion de patients présentant d’importants symptômes avant la saison, ce qui

a réduit la sensibilité de l’étude.

Étude P05239 : Enfants

Cette étude clinique à double insu, d’une durée approximative de 24 semaines et réalisée en

Amérique du Nord visait à évaluer 344 enfants âgés de 5 à 17 ans recevant GRASTEK

ou un

placebo une fois par jour. Au total, 88 % des patients admis à l’étude étaient de race blanche et

la majorité (65 %) étaient des garçons. L’âge moyen des patients était de 12,3 ans. Dans cette

étude, 26 % des patients étaient atteints d’asthme léger ou modéré et la plupart (89 %)

présentaient une sensibilité à d’autres allergènes outre les graminées. Les patients souffrant

d’asthme grave ont été exclus de l’étude. Les caractéristiques initiales des différents groupes

de traitement étaient comparables.

Le paramètre principal était l’indice total combiné équivalant à la somme de l’indice des

symptômes quotidiens de la rhinoconjonctivite et de l’indice de l’utilisation quotidienne de

médicaments contre la rhinoconjonctivite pour l’ensemble de la saison des allergies au pollen

des graminées. Les résultats du questionnaire RQLQ (Rhinoconjunctivitis Quality of Life

Questionnaire) ont également été examinés afin d’évaluer l’effet de GRASTEK

Les enfants traités avec GRASTEK

ont obtenu un soulagement marqué de leurs symptômes

nasaux et oculaires et ont pu réduire leur utilisation de médicaments standard contre les allergies,

comme le démontre l’amélioration de l’indice total combiné dès le début et tout au long de la

saison des allergies au pollen de graminées, comparativement aux patients ayant reçu le placebo

(voir le tableau 7). De même, GRASTEK

a entraîné une amélioration de l’indice des symptômes

quotidiens et de l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments pour toute la saison,

comparativement au placebo.

GRASTEK

Page 25 de 33

Tableau 7 – Étude P05239

Résultats de l’analyse des données longitudinales pour l’indice total combiné, l’indice des symptômes

quotidiens et l’indice de l’utilisation quotidienne de médicaments pendant la saison entière des allergies

au pollen des graminées (ensemble d’analyse intégral)

P05239

Durée moyenne de la saison des allergies au pollen des graminées : 58 jours

Indice pollinique moyen pour toute la saison des allergies au pollen des graminées : 28 grains/m

3

Paramètre

d’efficacité

GRASTEK

®

Indice

(moyenne)

n = 149

Placebo

Indice

(moyenne)

n = 158

Différence entre les

traitements

(GRASTEK

®

-PBO)

[estimation (IC à 95 %)]

Pourcentage de

réduction dans le

groupe

GRASTEK

®

Indice total

combiné

4,61

6,26

-1,65 (-2,61 à -0,70)

-26 %

Indice des

symptômes

quotidiens

3,71

4,93

-1,22 (-1,97 à -0,48)

-25 %

Indice de

l’utilisation

quotidienne de

médicaments

0,90

1,33

-0,43 (-0,87 à 0,02)

-32 %

n = nombre de sujets inclus dans l’analyse; IC = intervalle de confiance

Réduction en pourcentage dans le groupe traité avec GRASTEK

, comparativement au groupe placebo : 100*(GRASTEK

Placebo)/Placebo.

Remarque : L’analyse des données longitudinales a été réalisée a posteriori. Le modèle d’analyse de l’indice quotidien incluait le

traitement, le site et l’asthme à titre de covariables; le modèle était ajusté pour tenir compte des différentes variances des

différents groupes de traitement, de la valeur aléatoire à l’origine au niveau du sujet avec une structure de corrélation

autorégressive de l’ordre 1.

Intervalle de la durée de la saison des allergies au pollen des graminées : 7 à 162 jours.

Intervalle de l’indice pollinique moyen pour la saison entière des allergies au pollen des graminées : 1 à 99 grains/m

Comme dans le cas de l’étude P05239, l’étude européenne GT-12 a produit des résultats

statistiquement significatifs en faveur de GRASTEK

pour les paramètres Indice total combiné

(valeur p = 0,022), Indice des symptômes quotidiens (valeur p = 0,022) et Indice de l’utilisation

quotidienne de médicaments (valeur p = 0,016).

PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE

Aucune étude pharmacologique sur l’innocuité chez l’animal n’a été réalisée avec GRASTEK

(Phleum pratense). Cependant, aucun effet manifeste sur le système nerveux central ou sur le

système respiratoire n’a été constaté, pendant l’administration du médicament sur une période

pouvant atteindre six mois chez la souris et sur une période de 12 mois chez le chien, dans le

cadre des observations cliniques de routine.

Pour connaître les données chez l’humain, voir PARTIE I : MODE D’ACTION ET

PHARMACOLOGIE CLINIQUE.

GRASTEK

Page 26 de 33

TOXICOLOGIE

Toxicologie chez l’animal

Des études de toxicité générale menées chez des souris (administration jusqu’à 6 mois) et

des chiens (administration jusqu’à 12 mois) n’ont montré aucun effet d’intérêt toxicologique

à des doses pouvant atteindre 500 000 SQ-U (unités de qualité standardisée; 6,7 fois la dose

recommandée chez l’humain). Le résultat le plus souvent observé chez la souris était une

diminution du poids corporel associée à une réduction de la consommation d’aliments. Dans des

études toxicologiques menées chez des chiens, la dose quotidienne administrée pendant un an

a été associée à une augmentation du taux d’artérite/de périartérite chez les mâles, mais non chez

les femelles, à la dose de 500 000 SQ-U.

Carcinogenèse, mutagenèse et effets sur la fertilité

Aucune étude à long terme n’a été réalisée chez l’animal pour évaluer le pouvoir carcinogène de

Phleum pratense.

D’après les épreuves de mutagenèse in vitro, Phleum pratense ne comporte aucun risque

génotoxique pour l’humain.

Des études sur la reproduction ont été effectuées chez des souris avec des doses pouvant

atteindre 500 000 SQ-U, ce qui correspond à 6,7 fois la dose recommandée de 2 800 UAB

(soit 75 000 SQ-U) chez l’humain. Dans une étude sur la fertilité et la tératologie combinées,

on a observé une hausse du nombre total d’anomalies fœtales majeures avec les doses faible et

modérée. À des doses élevées (500 000 SQ-U/jour), l’incidence des résorptions embryofœtales,

d’une ossification incomplète de l’hyoïde et de la réduction du poids corporel chez les femelles

était également plus élevée, comparativement à celle observée dans le groupe témoin.

GRASTEK

Page 27 de 33

RÉFÉRENCES

Blaiss M, Maloney J, Nolte H, Gawchik S, Yao R, Skoner DP. Efficacy and safety of timothy

grass allergy immunotherapy tablets in North American children and adolescents. J Allergy

Clin Immunol 2011 Jan;127(1):64-71.

ELISA Competition Assay, October 1993. In Methods of the Allergenics Products Testing

Laboratory, Food and Drug Administration.

GRAZAX*, Summary of Product Characteristics; 15 October 2010.

Nelson HS, Nolte H, Creticos P, Maloney J, Wu J, Bernstein DI. Efficacy and safety of

timothy grass allergy immunotherapy tablet treatment in North American adults. J Allergy

Clin Immunol 2011 Jan;127(1):72-80.

Scadding, G.; Durham, S., Mechanisms of Sublingual Immunotherapy; Journal of Asthma,

46:322–334, 2009.

Turkeltaub, P. Rastogi, S.C.: Quantitative Intradermal Procedure for Evaluation of Subject

Sensitivity to Standardized Allergenic Extracts and for Assignment of Bioequivalent Allergy

Units to Reference Preparations Using the IDEAL Method, November 1994. In Methods of

the Allergenic Products Testing Laboratory Center for Biologics Evaluation and Research,

Food and Drug Administration.

GT-14, données consignées aux dossiers.

P08067, données consignées aux dossiers.

GRASTEK

Page 28 de 33

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR

LE CONSOMMATEUR

GRASTEK

®

(Extrait d’allergène standardisé, comprimé sublingual de fléole des

prés [Phleum pratense], 2 800 UAB)

présent

dépliant

constitue

troisième

dernière

partie

d’une

« monographie de produit » publiée à la suite de l’approbation pour

la vente au Canada de GRASTEK

et s’adresse tout particulièrement

aux consommateurs.

présent

dépliant

n’est

qu’un

résumé

d o n n e

d o n c

p a s

t o u s

l e s

r e n s e i g n e m e n t s

p e r t i n e n t s

s u j e t

GRASTEK

P o u r

t o u t e

q u e s t i o n

s u j e t

m é d i c a m e n t ,

communiquez avec votre médecin ou votre pharmacien.

AU SUJET DE CE MÉDICAMENT

Les raisons d’utiliser ce médicament

GRASTEK

utilisé pour le traitement des adultes et des enfants

5 ans

plus

présentant

antécédents

d’allergie

pollen

g r a m i n é e s

s p é c i f i q u e s .

L ’ a l l e r g i e

p o l l e n

g r a m i n é e s

e s t

c a r a c t é r i s é e

p a r

u n e

r h i n i t e

( é t e r n u e m e n t s ,

é c o u l e m e n t

n a s a l

démangeaisons nasales, congestion nasale), accompagnée ou non de

conjonctivite (démangeaisons aux yeux ou larmoiement ou les deux).

A v a n t

d ’ i n s t a u r e r

t r a i t e m e n t

a v e c

GRASTEK

m é d e c i n

effectuera des tests cutanés ou une analyse de sang ou les deux afin

de confirmer que vous présentez une allergie.

GRASTEK

n’a pas été évalué chez les patients âgés de moins de

5 ans et chez ceux de plus de 65 ans.

Les effets de ce médicament

GRASTEK

c o m p r i m é

c o n t r e

l ’ a l l e r g i e

q u i

a t t é n u e

l e s

s y m p t ô m e s

c a u s é s

p a r

l e s

a l l e r g è n e s

g r a m i n é e s

s p é c i f i q u e s .

Il renferme

extrait

allergénique

aide

vous

rendre

moins

sensible au pollen des graminées auquel vous êtes allergique.

Les circonstances où il est déconseillé d’utiliser ce médicament

Il ne faut pas prendre GRASTEK

si vous ou votre enfant :

présentez un asthme grave ou difficile à maîtriser;

êtes allergique (hypersensible) à l’un des autres ingrédients de

GRASTEK

(voir Les ingrédients non médicinaux);

avez

déjà

souffert

d’une

réaction

aller gique

grave

après

traitement contre l’allergie au pollen de graminées administré

sous forme d’injections, de comprimés ou de gouttes;

vous prenez des bêta-bloquants (médicaments prescrits pour le

t r a i t e m e n t

t r o u b l e s

c a r d i a q u e s ,

c o m m e

u n e

t e n s i o n

artérielle élevée);

présentez une enflure ou des lésions dans la bouche.

L’ingrédient médicinal

L’ingrédient

actif

extrait

d’allergène standardisé

fléole

des prés (Phleum pratense).

Les ingrédients non médicinaux

Gélatine

base

poisson),

hydroxyde

sodium

mannitol.

GRASTEK

ne contient pas de lactose.

Les formes posologiques

GRASTEK

c o mp r i mé

délivré

ordonnance

vous

devez prendre une fois par jour en le déposant sous la langue.

c o n c e n t r a t i o n

c h a q u e

c o m p r i m é

e s t

2 800 unités

d’allergène bioéquivalentes (UAB).

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS IMPORTANTES

GRASTEK

est conçu pour

être utilisé

uniquement par des

m é d e c i n s

p o s s é d a n t

u n e

f o r m a t i o n

a d é q u a t e

l ’ e x p é r i e n c e

m a t i è r e

t r a i t e m e n t

d e s

m a l a d i e s

allergiques. Dans le cas d’une ordonnance pour un enfant, le

médecin doit également avoir une expérience pertinente dans

le traitement des enfants.

fréquent

pour

patients

présenter

réactions

a l l e r g i q u e s

l o c a l e s

d’

i n t e n s i t é

l é g è r e

m o d é r é e

a v e c

GRASTEK

( p a r

e x e m p l e ,

d e s

d é m a n g e a i s o n s

d a n s

b o u c h e

g o r g e ) .

D e s

r é a c t i o n s

a l l e r g i q u e s

graves pouvant mettre la vie en danger sont survenues chez

patients

été

traités

avec

GRASTEK

vous

présentez une réaction allergique plus intense, qui se traduit

sensation

serrement

d’enflure

dans

gorge,

difficulté

avaler

respirer

altération

v o i x ,

c o m m u n i q u e z

i m m é d i a t e m e n t

a v e c

v o t r e

m é d e c i n .

Il faut

cesser

traitement

sans

délai,

jusqu’à

votre

médecin vous avise du contraire.

p r e m i e r

c o m p r i m é

GRASTEK

d o i t

ê t r e

p r i s

c a b i n e t

m é d e c i n .

V o t r e

m é d e c i n

v o u s

d e m a n d e r a

également

rester

place

pendant

30 minutes,

afin

v é r i f i e r

l’

a p p a r i t i o n

t o u t

e f f e t

s e c o n d a i r e

q u e

v o u s

pourriez ressentir à la suite du traitement.

Les enfants doivent être surveillés par un adulte pendant au

moins 30 minutes après l’administration de chaque dose.

Cessez

le

traitement

avec

GRASTEK

®

et

communiquez

avec

votre médecin si vous présentez l’un des symptômes suivants et

qu’il

p e r s i s t e

o u

s’aggrave :

brûlures

d ’ e s t o m a c ,

d i f f i c u l t é

avaler, douleur en avalant ou douleur à la poitrine.

Avant de prendre GRASTEK

®

, informez votre médecin si vous

ou votre enfant :

avez

déjà

souffert

d’une

réaction

aller gique

grave

après

t r a i t e m e n t

c o n t r e

l e s

a l l e r g i e s

a d m i n i s t r é

s o u s

f o r m e

d’injections, de comprimés ou de gouttes;

présentez une aggravation des symptômes de l’asthme ou des

problèmes respiratoires;

GRASTEK

Page 29 de 33

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

avez subi récemment des lésions à la bouche ou une chirurgie

buccale (comme l’extraction d’une dent);

êtes enceinte ou prévoyez le devenir;

allaitez

p r évo yez

allaiter .

i gno r e

GRASTEK

excrété dans le lait maternel;

êtes

atteint

d’une

maladie

touchant

système

immunitaire,

p. ex., une maladie auto-immune, une maladie des complexes

immuns ou un déficit immunitaire (grave);

êtes atteint d’une affection maligne (p. ex., un cancer).

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Informez

votre

médecin

au

sujet

de

tous

les

médicaments

que

v o u s

p r e n e z ,

y

c o m p r i s

l e s

m é d i c a m e n t s

d é l i v r é s

s u r

ordonnance et en vente libre, les vitamines et les suppléments à

b a s e

d ’ h e r b e s

m é d i c i n a l e s .

V o t r e

m é d e c i n

v o u s

d i r a

v o u s

p o u v e z

p r e n d r e

d ’ a u t r e s

m é d i c a me n t s

s a n s

d a n g e r

p e n d a n t

q u e

v o u s

r e c e v e z

GRASTEK

. Aucune

é t u d e

s u r

l e s

i n t e r a c t i o n s

médicamenteuses n’a été réalisée chez les patients.

UTILISATION APPROPRIÉE DE CE MÉDICAMENT

La première dose de GRASTEK

doit être administrée uniquement

au cabinet du médecin. Après avoir pris la première dose, vous ou

v o t r e

e n f a n t

d e v e z

ê t r e

s u r v e i l l é

p e n d a n t

30 minutes

p a r

professionnel de la santé afin de vérifier l’apparition de symptômes

d’une réaction allergique grave.

Dans le cas de votre enfant, chaque dose de GRASTEK

doit

être administrée par un adulte.

V o t r e

mé d e c i n

p e u t

p r e s c r i r e ,

v o u s

v o t r e

e n f a n t ,

d e s

médicaments à prendre en cas de réaction allergique grave.

Après

la

première

dose,

vous

ou

votre

enfant

pouvez

prendre

GRASTEK

®

à la maison. GRASTEK

®

ne doit être administré à

votre enfant que sous la supervision d’un adulte.

Dose habituelle

traitement

moyen

GRASTEK

peut

être

instauré

tout

m o m e n t

d u r a n t

l ’ a n n é e .

P o u r

o b t e n i r

u n e

a m é l i o r a t i o n

v o s

symptômes

cours

première

saison

l’allergie

pollen

graminées,

vous

devez

commencer

prendre

GRASTEK

moins 8 à 12 semaines avant le début habituel de la saison. Prenez

GRASTEK

u n e

f o i s

p a r

j o u r

a u s s i

l o n g t e m p s

q u e

v o t r e

médecin

vous

recommande

prendre,

c’est-à-dire,

général,

m o i n s

j u s q u ’ à

f i n

s a i s o n

l ’ a l l e r g i e

p o l l e n

des graminées.

Comment dois-je prendre GRASTEK

®

?

Vous devez prendre le comprimé sans eau ni nourriture.

En vous assurant d’avoir les mains sèches, retirez le comprimé

l ’ e m b a l l a g e

s o u l e v a n t

s o i g n e u s e m e n t

p e l l i c u l e

d’aluminium.

D é p o se z

i mmé d i a t e me nt

comprimé

sous

la ng ue ,

se dissoudra.

N’avalez pas pendant environ une minute.

Vous ne devez pas boire ni manger pendant cinq minutes après

la prise du comprimé.

Lavez-vous les mains après avoir manipulé le comprimé.

Directives détaillées

1. Retirez la languette marquée de triangles.

S é p a r e z

c a r r é

plaquette

a l v é o l é e

s u i v a n t

l e s

lignes perforées.

Retir ez

so igne use men t

co mp r i mé

so uleva nt

p ellicule

d’aluminium

(ne

poussez

pas

le

comprimé

à

travers

la

pellicule

d ’ a l u m i n i u m .

I l

p o u r r a i t

ê t r e

e n d o m m a g é

p u i s q u ’ i l

s e

b r i s e

f a c i l e m e n t .

V o u s

d e v e z

p l u t ô t

s o u l e v e r

l e

c o i n

m a r q u é

d e

l a

p e l l i c u l e ,

p u i s

r e t i r e r

l a

pellicule).

P r e n e z

i m m é d i a t e m e n t

le comprimé.

GRASTEK

Page 30 de 33

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

4. Placez le comprimé sous la langue. Attendez quelques secondes

t e m p s

q u ’ i l

d i s s o l v e .

N ’ a v a l e z

p a s

p e n d a n t

p r e m i è r e

mi nute.

ma n gez

p as

b uvez

p as

pendant

cinq

minutes.

Lavez-vous les mains après avoir manipulé le comprimé.

R e n s e i g n e m e n t s

g é n é r a u x

c o n c e r n a n t

l ’ u t i l i s a t i o n

e f f i c a c e

sécuritaire de GRASTEK

Ce médicament n’a été prescrit que pour vous. Vous ne devez pas

donner

soit

d’autre.

L’état

d’une

autre

personne,

même si elle présente les mêmes symptômes que vous, pourrait être

aggravé par la prise de ce médicament.

besoin,

votre

médecin

peut

aussi,

même

occasion,

vous

prescrire

médicaments

afin

traiter

toute

réaction

allergique

pouvant être causée par la prise de GRASTEK

Dose oubliée ou interruption du traitement

Si vous oubliez de prendre une dose, reprenez le calendrier habituel

jour

suivant.

doublez

votre

dose

pour

compenser

dose oubliée.

Dose excessive

Ne prenez pas plus d’un comprimé GRASTEK

par jour.

Ne doublez pas votre dose pour compenser une dose oubliée.

c a s

s u r d o s a g e ,

c o m m u n i q u e z

i m m é d i a t e m e n t

a v e c

professionnel de la santé, le service des urgences d’un hôpital ou

centre

antipoison

votre

région,

même

vous

présentez

aucun symptôme.

EFFETS SECONDAIRES ET MESURES À PRENDRE

Comme tout autre médicament, GRASTEK

peut causer des effets

s e c o n d a i r e s ,

b i e n

q u e

c e u x - c i

s u r v i e n n e n t

p a s

c h e z

t o u s

l e s

p a t i e n t s .

L e s

e f f e t s

s e c o n d a i r e s

m a n i f e s t e n t

h a b i t u e l l e m e n t

pendant les premiers jours ou les premières semaines du traitement,

et ils disparaissent spontanément.

L e s

e f f e t s

s e c o n d a i r e s

l e s

p l u s

f r é q u e n t s

GRASTEK

comprennent :

les démangeaisons ou l’enflure de la bouche;

l’irritation de la gorge;

les démangeaisons aux yeux, au nez et à la gorge.

R a r e m e n t ,

d e s

r é a c t i o n s

a l l e r g i q u e s

p l u s

i n t e n s e s

l ’ é g a r d

GRASTEK

peuvent survenir, comme une enflure de la gorge, une

difficulté à avaler ou à respirer et une altération de la voix. Si vous

éprouvez de tels symptômes, communiquez avec votre médecin

ou votre pharmacien immédiatement et ne prenez aucune autre

dose jusqu’à ce que votre médecin puisse évaluer votre état.

Dans le cadre d’études cliniques, les effets secondaires suivants ont

été

signalés

adultes

enfants

adolescents

ayant été traités avec GRASTEK

Très fréquents (observés chez au moins 1 patient sur 10) :

Démangeaisons, enflure et/ou inflammation de la bouche, irritation

de la gorge, enflure de la bouche.

Fréquents

(observés

chez

au

moins

1 patient

sur

100,

mais

chez

moins de 1 patient sur 10) :

Bouche : Picotement, engourdissement et/ou douleur de la bouche;

e t / o u

i n c o n f o r t ,

e t / o u

r o u g e u r ,

i n f l a m m a t i o n

e t / o u

b r û l u r e ;

diminution

sensibilité;

sécheresse;

vésicules;

démangeaisons

de la langue et/ou des lèvres; enflure des lèvres, de la langue et/ou

de la gorge ou du palais; inflammation et/ou sensation de brûlure de

la langue; douleur aux gencives.

Gorge :

S e r r e m e n t ;

d i f f i c u l t é

a v a l e r ;

e n f l u r e

d e s

g l a n d e s ;

douleur, enflure et/ou rougeur; vésicules; sécheresse.

Nez : Éternuements;

é c o u l e m e n t

n a s a l ;

s é c h e r e s s e ;

i r r i t a t i o n

l’intérieur du nez; congestion; sensation d’inconfort dans le nez.

Yeux : Démangeaisons et/ou irritation; larmoiement.

Autres : Maux

t ê t e ;

d o u l e u r

e t / o u

g ê n e

t h o r a c i q u e ;

r y t h m e

cardiaque

rapide;

essoufflement;

toux;

étourdissements;

sensation

a n o r m a l e

p e a u ;

n a u s é e s ;

m a u x

d ’ e s t o m a c ;

f a t i g u e ;

démangeaisons; éruption cutanée accompagnée de démangeaisons;

urticaire; altération de la voix; sensation de corps étranger; rougeur

subite de la peau; sensibilité excessive.

Peu

fréquents

(observés

chez

au

moins

1 patient

sur

1 000,

mais

c h e z

m o i n s

d e

1 patient

s u r

100) :

S e n s a t i o n

q u e

l ’ o r e i l l e

e s t

bouchée; sensation désagréable dans l’oreille; douleur au niveau de

l ’ o r e i l l e ;

d o u l e u r

n i v e a u

d e s

y e u x ;

i n f l a m m a t i o n

d e s

y e u x ;

enflure

yeux;

irritation

paupières;

rougeur

niveau

y e u x ;

d o u l e u r

d a n s

b o u c h e ;

e n f l u r e

d e s

g l a n d e s

s a l i v a i r e s ;

douleur

l’estomac;

diarrhée;

acidité

dans

l’estomac;

saignement

GRASTEK

Page 31 de 33

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

gencives;

inflammation

niveau

langue;

vésicules

niveau

lèvres

bouche;

douleur

moment

d’avaler;

sensation

gêne

dans

bouche;

sensibilité

dentaire;

salivation

excessive;

vomissements;

douleur;

virus

gastrique;

abcès

buccal;

i n f e c t i o n

p e a u

a u t o u r

d e s

y e u x ;

i n f e c t i o n

d e s

v o i e s

respiratoires supérieures; perte d’appétit; somnolence; sensation de

b r û l u r e ;

c é p h a l é e s

c a u s é e s

p a r

u n e

s i n u s i t e ;

a s t h m e ;

a s t h m e

provoqué par l’exercice physique; saignements de nez; obstruction

n a s a l e ;

r e s p i r a t i o n

s i f f l a n t e ;

e n f l u r e

d e s

a m y g d a l e s ;

é r u p t i o n s

cutanées; rougeur au niveau de la peau; transpiration excessive.

L’effet secondaire suivant a été signalé dans le cadre de l’utilisation

générale

médicament : œsophagite

éosinophiles pouvant se

présenter sous la forme de l’un des symptômes suivants qui persiste

s’aggrave : brûlures d’estomac,

difficulté

avaler,

douleur

en avalant ou douleur à la poitrine.

L’effet secondaire suivant a également été signalé avec l’utilisation

de GRASTEK

bruits

respiratoires

aigus anormaux pouvant

indiquer

difficulté à respirer.

EFFETS SECONDAIRES GRAVES, COMMENT ILS SE

MANIFESTENT ET CE QU’IL FAUT FAIRE

Symptômes/effets

Communiquez avec

votre médecin ou votre

pharmacien

Cessez de prendre le

médicament et

appelez votre

médecin ou votre

pharmacien

Cas sévères

seulement

Tous

les cas

Très

fréquents

Enflure de

la bouche

Fréquents

Enflure de

la langue

Enflure de

la gorge

Difficulté

à avaler

Gêne thoracique

Urticaire

couvrant

le corps

Démangeaisons

sur tout le corps

Serrement de

la gorge

Difficulté

à respirer

Rares

Réactions

allergiques

sévères ou

asthme

Essoufflement

Demandez des soins

médicaux d’urgence

Cette liste d’effets secondaires n’est pas complète. Consultez votre

médecin ou votre pharmacien si vous avez des effets secondaires

inattendus lors du traitement avec GRASTEK

®

.

COMMENT CONSERVER LE MÉDICAMENT

Conserver à la température ambiante (15 °C à 30 °C).

C o n s e r v e r

GRASTEK

d a n s

s o n

e m b a l l a g e

d ’ o r i g i n e

protéger de l’humidité.

Conserver hors de la portée et de la vue des enfants.

SIGNALEMENT DES EFFETS SECONDAIRES

Vous pouvez contribuer à l’amélioration de

l’utilisation sécuritaire

produits

santé

pour

Canadiens

signalant

tout

effet

secondaire

grave

imprévu

Santé

Canada.

Votre

déclaration

peut nous permettre

d’identifier des nouveaux effets secondaires et

de changer les renseignements liés à l’innocuité des produits.

3 façons de signaler :

Faire une déclaration en ligne au MedEffet

Téléphoner au numéro sans frais 1-866-234-2345; ou

Envoyer un formulaire de déclaration des effets secondaires

du consommateur par télécopieur ou par la poste :

- Numéro de télécopieur sans frais 1-866-678-6789

- Adresse postale :

Programme Canada Vigilance

Santé Canada

Indice de l’adresse : 1908C

Ottawa (Ontario)

K1A 0K9

Des étiquettes d’adresse prépayées et le formulaire sont disponibles

au MedEffet

REMARQUE :

C o n s u l t e z

v o t r e

p r o f e s s i o n n e l

d e

l a

s a n t é

si

vous

avez

besoin

de

renseignements

sur

le

traitement

des

effets

s e c o n d a i r e s .

L e

P r o g r a m m e

C a n a d a

V i g i l a n c e

n e

d o n n e

p a s

de conseils médicaux.

GRASTEK

Page 32 de 33

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS

Vous

pouvez

également signaler

tout

effet

indésirable

soupçonné

lié

l’utilisation

produits

santé

ALK-Abelló, Inc. par l’un

des deux moyens suivants :

p a r

t é l é p h o n e

( n u m é r o

s a n s

frais) :

1-800-663-0972

français) ou 1-800-325-7354 (en anglais)

en remplissant le formulaire de déclaration de Canada Vigilance

et en le transmettant :

par télécopieur (numéro sans frais) : +1 866-255-2244,

par courrier :

ALK-Abelló, Inc.

Pharmacovigilance

Email: AdverseEvents@alk.net

V o u s

p o u v e z

v o u s

p r o c u r e r

d o c u m e n t

m o n o g r a p h i e

complète

produit

préparée

pour

professionnels

santé

à l’adresse http://www.alk.net,

communiquant

avec

ALK-

Abelló, Inc. au 1-800-663-0972 (en

français)

1-800-325-7354

(en anglais).

Bien que les renseignements figurant dans ce document soient à jour

date

mentionnée

ci-dessous,

renseignements

destinés

c o n s o m m a t e u r s

p l u s

r é c e n t s

p e u v e n t

ê t r e

o b t e n u s

a u p r è s

fabricant, à l’adresse fournie ci-dessus.

Ce dépliant a été préparé par ALK-Abelló A/S.

Dernière révision : le 17 mai 2017

Marque déposée de Merck

S ha r p

&

D o h me

Co r p . ,

fi l i a l e

Merck & Co. Inc., utilisée sous licence.

© 2013, 2017 Merck

Canada

Inc.,

filiale

de

Merck

&

Co.,

Inc.

Tous droits réservés.

GRASTEK

Page 33 de 33

Produits similaires

Rechercher des alertes liées à ce produit

Afficher l'historique des documents

Partagez cette information