CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion

France - français - ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé)

Achète-le

Notice patient Notice patient (PIL)

28-11-2007

Ingrédients actifs:
ibutilide
Disponible depuis:
PFIZER HOLDING FRANCE
Code ATC:
C01BD05
DCI (Dénomination commune internationale):
ibutilide
Dosage:
0,087 mg
forme pharmaceutique:
solution
Composition:
composition pour 1 ml > ibutilide : 0,087 mg . Sous forme de : fumarate d'ibutilide 0,100 mg
Mode d'administration:
intraveineuse
Unités en paquet:
1 flacon(s) en verre de 10 ml
Type d'ordonnance:
liste I
Domaine thérapeutique:
ANTIARYTHMIQUE, CLASSE III
Descriptif du produit:
560 637-4 ou 34009 560 637 4 1 - 1 flacon(s) en verre de 10 ml - Déclaration d'arrêt de commercialisation:31/12/2005;
Statut de autorisation:
Archivée
Numéro d'autorisation:
65218025
Date de l'autorisation:
1997-07-24

NOTICE

ANSM - Mis à jour le : 28/11/2007

Dénomination du médicament

CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion

Ibutilide

Encadré

Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant d'utiliser ce médicament.

Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.

Si vous avez toute autre question, si vous avez un doute, demandez plus d'informations à votre médecin ou à votre

pharmacien.

Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu'un d'autre, même en cas de symptômes

identiques, cela pourrait lui être nocif.

Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non mentionné dans cette notice,

parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Sommaire notice

Dans cette notice :

1. QU'EST-CE QUE CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER CORVERT 87 microgrammes/ml, solution

pour perfusion ?

3. COMMENT UTILISER CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion ?

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

5. COMMENT CONSERVER CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion ?

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

1. QU'EST-CE QUE CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion ET DANS QUELS CAS EST-IL UTILISE ?

Classe pharmacothérapeutique

CORVERT fait partie d'un groupe de médicaments appelés antiarythmiques utilisés dans le traitement des troubles du

rythme cardiaque. Ces médicaments préviennent les battements irréguliers de votre cœur.

Indications thérapeutiques

CORVERT est utilisé pour permettre un retour à la normale de votre rythme cardiaque.

2. QUELLES SONT LES INFORMATIONS A CONNAITRE AVANT D'UTILISER CORVERT 87 microgrammes/ml, solution

pour perfusion ?

Liste des informations nécessaires avant la prise du médicament

Sans objet.

Contre-indications

Votre médecin vous posera des questions avant de vous donner votre médicament afin de s'assurer qu'il est bien adapté à

votre cas.

Si vous ne comprenez pas certaines questions, demandez à votre médecin de vous les expliquer.

N'utilisez jamais CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion:

si vous êtes allergique ( hypersensible) au fumarate d'ibutilide ou à l'un des autres composants contenus dans CORVERT,

si vous avez certains types de troubles du rythme cardiaque (tels qu'une augmentation du rythme cardiaque (par exemple

torsades de pointe), un syndrome de dysfonctionnement sinusal, un bloc auriculo-ventriculaire ou un allongement de

l'intervalle QT,

si vous avez eu un infarctus du myocarde il y a moins d'un mois,

si vous avez des symptômes d'insuffisance cardiaque,

si vous n'avez pas suffisamment de potassium ou de magnésium dans votre sang,

si vous prenez d'autres médicaments pour traiter les troubles du rythme cardiaque,

si vous avez des troubles du foie.

Précautions d'emploi ; mises en garde spéciales

Faites attention avec CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion:

Informez votre médecin ou pharmacien si vous avez ou avez eu:

un dysfonctionnement du côté gauche de votre cœur par lequel la quantité de sang éjecté est diminuée (diminution de la

fraction d'éjection ventriculaire gauche),

une insuffisance cardiaque.

Votre docteur surveillera votre rythme cardiaque pendant le traitement et pendant au moins 4 heures après la fin du

traitement. Si vous avez déjà eu des troubles du rythme appelés arythmies ventriculaires, vous devrez rester sous

surveillance pendant au moins 24 heures après la prise de CORVERT.

Interactions avec d'autres médicaments

Utilisation d'autres médicaments

Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans ordonnance, parlez-en

à votre médecin ou à votre pharmacien.

Il est particulièrement important que vous informiez votre médecin si vous prenez l'un des médicaments suivant:

Certains autres médicaments utilisés pour contrôler le rythme cardiaque. Ces médicaments ne doivent pas être pris en

même temps que CORVERT ou dans les 4 heures suivant la prise de CORVERT.

Certains médicaments agissant sur le système nerveux (thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, sulpride,

sultopride, amisulpride, tiapride, pimozide, halopéridol, dropéridol, médicaments utilisés dans la dépression)

Certains antibiotiques (érythromycine, pentamidine, fluoroquinolone telles que la sparfloxacine)

Certains médicaments qui traitent les allergies (terfénadine, astémizole, mizolastine)

Certains médicaments utilisés dans les troubles cardiaques (digoxine, bépridil)

Cisapride (utilisé dans les troubles de l'estomac)

Halofantrine (utilisé pour traiter le paludisme).

Interactions avec les aliments et les boissons

Sans objet.

Interactions avec les produits de phytothérapie ou thérapies alternatives

Sans objet.

Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement

Grossesse et allaitement

Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.

CORVERT ne doit être pris pendant la grossesse que si cela est vraiment nécessaire. Informez votre médecin si vous êtes

enceinte.

L'allaitement n'est pas recommandé pendant le traitement par CORVERT. Informez votre médecin si vous allaitez.

Sportifs

Sans objet.

Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules ou à utiliser des machines

Conduite de véhicules et utilisation de machines

Les effets sur la capacité à conduire des véhicules et utiliser des machines n'ont pas été étudiés. Ce médicament vous sera

administré à l'hôpital, par conséquent il est peu probable que vous conduisiez ou utilisiez des machines juste après le

traitement.

Liste des excipients à effet notoire

Sans objet.

3. COMMENT UTILISER CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion ?

Instructions pour un bon usage

Sans objet.

Posologie, Mode et/ou voie(s) d'administration, Fréquence d'administration et Durée du traitement

Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas d'incertitude, consultez votre médecin ou votre

pharmacien.

CORVERT vous sera administré par perfusion par un personnel qualifié. Votre docteur décidera de la dose de CORVERT

dont vous avez besoin. Si vous pesez 60 kg ou plus, la dose initiale est de 1 mg de fumarate d'ibutilide (équivalent à 1 flacon

) administré pendant au moins 10 minutes. Si vous pesez moins de 60 kg, la dose pourra être adaptée.

Si le trouble du rythme cardiaque ne cesse pas dans les 10 minutes qui suivent la fin de la perfusion initiale, une seconde

dose pourra être administrée.

CORVERT n'est pas recommandé chez les enfants de moins de 18 ans.

Si vous avez subi récemment une chirurgie cardiaque, votre docteur pourra décidé de diminuer la dose du traitement.

Symptômes et instructions en cas de surdosage

Si vous avez utilisé plus de CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion que vous n'auriez dû:

Si une dose trop élevée vous a été donnée, votre médecin vous administrera le traitement de soutien nécessaire.

Instructions en cas d'omission d'une ou de plusieurs doses

Sans objet.

Risque de syndrome de sevrage

Sans objet.

4. QUELS SONT LES EFFETS INDESIRABLES EVENTUELS ?

Description des effets indésirables

Comme tous les médicaments, CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion est susceptible d'avoir des effets

indésirables, bien que tout le monde n'y soit pas sujet.

Les troubles du rythme sont les effets indésirables les plus fréquents et les plus graves.

Les patients présentant des antécédents d'insuffisance cardiaque ou une dysfonction du ventricule gauche par lequel la

quantité de sang éjecté est diminuée (diminution de la fraction d'éjection ventriculaire gauche) présentent un risque plus

élevé de développer des troubles du rythme graves.

Fréquents (survenant chez plus de 1 patient sur 100 mais moins de 1 patient sur 10): Différents types de troubles du rythme

avec une augmentation ou une diminution de la fréquence cardiaque, diminution de la pression artérielle.

Peu fréquents (survenant chez plus de 1 patient sur 1000 mais moins de 1 patient sur 100): Pression douloureuse au niveau

de la poitrine (angine de poitrine), augmentation de la pression artérielle, insuffisance rénale aiguë.

Si vous remarquez des effets indésirables non mentionnés dans cette notice, ou si certains effets indésirables deviennent

graves, veuillez en informer <votre médecin> <ou> <votre pharmacien.>

5. COMMENT CONSERVER CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion ?

Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.

Date de péremption

Ne pas utiliser CORVERT après la date de péremption figurant sur l'étiquette. La date de péremption fait référence au

dernier jour du mois.

Conditions de conservation

Boîte non ouverte: A conserver à une température ne dépassant pas 25 °C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler.

A conserver dans son emballage extérieur d'origine.

Après ouverture du flacon: Du point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement. En cas d'utilisation

non immédiate, les durées et conditions de conservation après dilution et avant utilisation relèvent de la seule responsabilité

de l'utilisateur et ne doivent normalement pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2°C et 8°C, sauf si la

dilution a été réalisée en conditions d'asepsie dûment contrôlées et validées.

Si nécessaire, mises en garde contre certains signes visibles de détérioration

Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout à l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien

ce qu'il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger l'environnement.

6. INFORMATIONS SUPPLEMENTAIRES

Liste complète des substances actives et des excipients

Que contient CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion?

La substance active est:

L'ibutilide 87 microgrammes sous forme de fumarate d'ibutilide 100 microgramme/ml.

Les autres composants sont:

L'acétate de sodium (trihydrate granuleux) 0,189 mg, le chlorure de sodium 8,9 mg, la solution d'hydroxyde de sodium à 10

%, la solution d'acide chlorhydrique à 10 % et l'eau pour préparations injectables.

Forme pharmaceutique et contenu

Qu'est-ce que CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion et contenu de l'emballage extérieur ?

Flacon de verre de type I avec bouchon en caoutchouc et capuchon en aluminium, présentation de 10 ml.

Nom et adresse du titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et du titulaire de l'autorisation de fabrication responsable

de la libération des lots, si différent

Titulaire

PFIZER HOLDING FRANCE

23-25, avenue du Docteur Lannelongue

75014 Paris

Exploitant

PFIZER

23-25 AVENUE DU DOCTEUR LANNELONGUE

75014 PARIS

Fabricant

PFIZER MANUFACTURING BELGIUM NV

RIJKSWEG 12,

2870 PUURS

BELGIQUE

Noms du médicament dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen

Ce médicament est autorisé dans les Etats membres de l'Espace Economique Européen sous les noms suivants:

Conformément à la réglementation en vigueur.

Date d’approbation de la notice

La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est le {date}.

AMM sous circonstances exceptionnelles

Sans objet.

Informations Internet

Des informations détaillées sur ce médicament sont disponibles sur le site Internet de l’Afssaps (France).

Informations réservées aux professionnels de santé

Les informations suivantes sont destinées exclusivement aux professionnels de santé:

CORVERT peut être administré sous forme concentrée ou diluée. Un flacon de 10 ml peut être dilué dans 50 ml d'une

solution pour perfusion.

Pour les patients ayant subi une chirurgie cardiaque récente, 5 ml peuvent être dilués dans 50 ml d'une solution pour

perfusion.

Les diluants suivants sont compatibles avec CORVERT:

Solution pour perfusion de glucose 50 mg/ml (5%)

Solution pour perfusion de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%)

Les mélanges de la solution sont compatibles avec les poches en polychlorure de vinyle (PVC) et en polyoléfine.

Laisser la solution atteindre la température ambiante avant la perfusion.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

Autres

Sans objet.

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

ANSM - Mis à jour le : 28/11/2007

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

CORVERT 87 microgrammes/ml, solution pour perfusion

2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Fumarate d'ibutilide ....................................................................................................................... 0,1 mg/ml

Correspondant à .............................................................................................. 87 microgramme/ml d'ibutilide

Pour la liste complète des excipients, voir rubrique 6.1.

3. FORME PHARMACEUTIQUE

Solution pour perfusion.

4. DONNEES CLINIQUES

4.1. Indications thérapeutiques

Réduction de la fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire en rythme sinusal.

Voir rubrique 5.1. pour les pourcentages d'efficacité lors des essais cliniques.

4.2. Posologie et mode d'administration

Patients pesant 60 kg ou plus: 1 mg de fumarate d''ibutilide (équivalent à 0,87 mg d'ibutilide soit un flacon de 10 ml) en

administration intraveineuse en 10 minutes.

Patients pesant moins de 60 kg: 0,01 mg de fumarate d'ibutilide/kg (équivalent à 0,0087 mg d'ibutilide/kg soit 0,1 ml/kg) en

administration intraveineuse en 10 minutes.

Si l'arythmie ne disparaît pas dans les 10 minutes qui suivent la fin de la perfusion initiale, une deuxième dose peut être

administrée. Il est recommandé de ne pas administrer de doses supplémentaires en raison du risque d'allongement de

l'intervalle QT. Les patients qui, après 1 heure ou plus, n'ont pas répondu au traitement par CORVERT, peuvent faire l'objet

d'une tentative de conversion par choc électrique externe.

La perfusion d'ibutilide doit être arrêtée dès la fin de l'arythmie, en cas de survenue d'une tachycardie ventriculaire prolongée

ou non ou, en cas d'allongement prononcé de l'intervalle QT.

La durée de la perfusion ne doit pas être inférieure à 10 minutes.

CORVERT n'est pas recommandé chez l'enfant de moins de 18 ans en l'absence de données d'efficacité et de sécurité dans

cette population.

Utilisation chez le sujet âgé:

L'âge moyen des patients ayant participé aux essais cliniques était de 65 ans. La comparaison des paramètres de

pharmacocinétique, d'efficacité ou de tolérance des patients âgés de moins de 65 ans à ceux âgés de 65 ans ou plus, n'a

montré aucune différence liée à l'âge. Par conséquent, aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients

âgés.

Utilisation chez des patients insuffisants rénaux:

Aucune adaptation posologique n'est nécessaire chez les patients insuffisants rénaux. Moins de 10 % de la dose de

CORVERT est éliminée dans les urines sous forme inchangée. Chez 285 patients présentant une fibrillation ou un flutter

auriculaire traité par CORVERT, la clairance de l'ibutilide était sans relation avec la fonction rénale exprimée par la clairance

de la créatinine estimée (intervalle de 21 à 140 ml/min).

En post chirurgie cardiaque:

La posologie recommandée chez les patients hémodynamiquement stables, présentant une fibrillation auriculaire ou un

flutter auriculaire 24 heures à 7 jours après une chirurgie cardiaque, est la suivante:

patients pesant 60 kg ou plus: 0,5 mg de fumarate d'ibutilide (équivalent à 0,44 mg d'ibutilide soit 5 ml) en administration

intraveineuse en 10 minutes.

patients pesant moins de 60 kg: 0,005 mg/kg de fumarate d'ibutilide (équivalent à 0,0044 mg d'ibutilide/kg soit 0,05 ml/kg)

en administration intraveineuse en 10 minutes.

Si l'arythmie ne disparaît pas dans les 10 minutes qui suivent la fin de la perfusion initiale, une deuxième dose peut être

administrée.

Surveillance du traitement:

En cas d'apparition ou d'aggravation d'une arythmie ventriculaire pendant l'administration de CORVERT, la perfusion doit

être arrêtée immédiatement (voir rubrique 4.4 Mises en garde et Précautions particulières d'emploi).

4.3. Contre-indications

Hypersensibilité à la substance active ou à l'un des excipients.

CORVERT ne doit pas être administrée à des patients ayant des antécédents de tachycardie ventriculaire polymorphe

(torsades de pointes par exemple). Insuffisance cardiaque symptomatique. Allongement de l'intervalle QT (> 440 msec).

Patients ayant un bloc auriculo-ventriculaire du second ou troisième degré non appareillé. Maladie du sinus. Infarctus du

myocarde récent (< 1 mois). Hypokaliémie. Hypomagnésémie.

Traitement concomitant avec des antiarythmiques de classe I ou III. Insuffisance hépatique sévère.

4.4. Mises en garde spéciales et précautions d'emploi

CORVERT peut induire des arythmies ventriculaires menaçant le pronostic vital (torsades de pointes). Lors des essais

cliniques, environ 5 % des patients traités pour une fibrillation ou un flutter auriculaire ont présenté une tachycardie

polymorphe. Parmi ces patients, 1,9 % ont présenté une tachycardie ventriculaire polymorphe prolongée menaçant le

pronostic vital. La tachycardie ventriculaire polymorphe peut dégénérer en fibrillation ventriculaire. Le risque d'effet pro-

arythmique grave, dont une tachycardie ventriculaire polymorphe prolongée, est plus grand chez les patients ayant un

antécédent d'insuffisance cardiaque congestive (ICC) ou une baisse de la fraction d'éjection du ventricule gauche (cf.

rubrique 4.3. Contre-indications).

L'incidence des tachycardies ventriculaires monomorphes était plus élevée chez les femmes.

Avant la mise en route du traitement, un traitement anticoagulant doit être institué et une éventuelle hypokaliémie ou

hypomagnésémie doit être corrigée. Il faut s'assurer de l'absence d'intoxication à la digoxine avant d'instaurer le traitement

(cf rubrique 4.5 Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interaction). Le rythme cardiaque devra être

surveillé en continu pendant toute la durée de la perfusion et durant au minimum les 4 heures suivant l'arrêt de celle-ci. Si

l'intervalle QTc ne revient pas à la normale, cette surveillance devra être prolongée au-delà de 4 heures. La surveillance

pourra se prolonger si un effet proarythmique a été observé lors de la perfusion de CORVERT ou durant les 4 heures qui

suivent. En cas d'effet pro-arythmique grave, celui-ci devra être évalué et pris en considération lors d'une utilisation ultérieure

de médicaments susceptibles de prolonger l'intervalle QT ou de provoquer un effet pro-arythmique.

La surveillance du traitement devra être assurée par du personnel capable de diagnostiquer une arythmie et disposant du

matériel nécessaire à une défibrillation en urgence. Les patients ayant des antécédents d'arythmie ventriculaire devront

bénéficier d'une surveillance pendant 24 heures au minimum. Les antiarythmiques de classe I ou III ne devront être

administrés que dans un délai de 4 heures suivant la fin de la perfusion d'ibutilide et seulement après retour à la normale de

l'intervalle QTc. Le rythme cardiaque devra être surveillé pendant 24 heures au minimum chez ces patients.

4.5. Interactions avec d'autres médicaments et autres formes d'interactions

Bien qu'aucune étude formelle n'ait été conduite sur les interactions médicamenteuses, les antiarythmiques de classe I

(disopyramide, quinidine, procaïnamide) et de classe III (amiodarone, sotalol et dofétilide) ne doivent pas être administrés en

même temps que CORVERT ni dans les 4 heures qui suivent son administration mais seulement après retour à la normale

de l'intervalle QTc, car ils peuvent prolonger la période réfractaire.

Le risque d'effet pro-arythmique peut augmenter avec l'administration de CORVERT chez les patients traités par d'autres

agents provoquant un allongement de l'intervalle QT, tels que les médicaments antipsychotiques (phénothiazines:

thioridazine, chlorpromazine et lévomépromazine; benzamides: sulpiride, sultopride, amisulpride et tiapride; pimozide;

halopéridol, dropéridol), les antidépresseurs tricycliques ou tétracycliques; les antibiotiques (macrolides: érythromycines;

fluoroquinolones: sparfloxacine, pentamidine); certains antihistaminiques (terfénadine et astémizole) ou des médicaments

appartenant à d'autres classes (bépridil; cisapride; diphémanil; halofantrine et mizolastine).

Le clinicien devra évaluer le rapport bénéfice/risque lié à l'utilisation conjointe du fumarate d'ibutilide et des médicaments

listés ci-dessus ainsi que le risque de torsades de pointe.

Les arythmies supraventriculaires peuvent masquer la cardiotoxicité associée à une digoxinémie élevée. Par conséquent, la

plus grande prudence est recommandée pour les patients dont la digoxinémie est supérieure ou susceptible d'être

supérieure aux limites thérapeutiques usuelles. L'administration concomitante de CORVERT et de digoxine ne modifie pas

la concentration plasmatique de chacun des produits.

L'administration concomitante de bêtabloquants ou d'inhibiteurs calciques ne modifie pas le profil pharmacocinétique de

CORVERT.

4.6. Grossesse et allaitement

Grossesse

Il n'existe pas de données spécifiques sur l'utilisation d'ibutilide chez la femme enceinte.

Chez une espèce, le rat, des études ont montré que l'ibutilide avait des effets tératogènes et embryotoxiques.

Cependant, les études chez l'animal sont insuffisantes pour conclure (voir rubrique 5.3).

Etant donné l'indication de CORVERT, celui-ci ne devra être utilisé pendant la grossesse que lorsque cela s'avère

nécessaire.

Allaitement

L'excrétion de l'ibutilide dans le lait maternel animal et humain n'est pas connue. Par conséquent, l'allaitement n'est pas

recommandé au cours d'un traitement par l'ibutilide.

4.7. Effets sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Sans objet.

4.8. Effets indésirables

La survenue d'effets pro-raythmiques constitue l'effet indésirable le plus grave et le plus fréquemment observé. Lors des

études cliniques, 1,9 % des patients ont développé une tachycardie ventriculaire polymorphe persistante (torsades de

pointe) mettant en jeu le pronostic vital et nécessitant une cardioconversion en urgence. Des tachycardies ventriculaires

polymorphes transitoires ont été observées chez 3,1 % des patients.

Tous les épisodes initiaux de tachycardie ventriculaire polymorphe ont été observés dans les 40 minutes qui ont suivi le

début du traitement.

Le risque d'effet pro-arythmique grave, dont une tachycardie ventriculaire polymorphe prolongée, est plus élevé chez les

patients ayant un antécédent d'insuffisance cardiaque congestive (ICC) ou une baisse de la fraction d'éjection du ventricule

gauche.

Au sein de chaque fréquence de groupe, les effets indésirables sont présentés suivant un ordre décroissant de gravité.

Fréquents (>1/100 - <1/10)

Affections cardiaques: tachycardies ventriculaires polymorphes prolongées, tachycardies ventriculaires monomorphes et

polymorphes non prolongées, tachycardies ventriculaires monomorphes prolongées, extrasystoles ventriculaires, bloc

auriculoventriculaire, allongement de l'intervalle QT, bloc de branche, bradycardie, hypotension, tachycardie

supraventriculaire.

Peu fréquents (>1/1000 - <1/100)

Affections cardiaques: fibrillation ventriculaire, vasodilatation, angor, fibrillation auriculaire, hypertension.

Affections urinaires et rénales: insuffisance rénale aigue.

4.9. Surdosage

Quatre patients ont eu un surdosage accidentel lors des essais cliniques. La dose la plus forte administrée était de 3,4 mg de

fumarate d'ibutilide en 15 minutes. Un patient a eu un accroissement de l'extrasystolie ventriculaire et une tachycardie

ventriculaire monomorphe, et un autre a développé un bloc auriculoventriculaire du 3ème degré et une tachycardie

ventriculaire polymorphe non prolongée. Aucun effet indésirable n'a été observé chez les deux autres patients.

En cas de surdosage, le risque de survenue d'effets proarrhythmiques est augmenté, en particulier chez les patients ayant

un antécédent d'insuffisance cardiaque congestive (ICC) et/ou une baisse de la fraction d'éjection. Les effets cliniques d'un

surdosage avec l'ibutilide peuvent exagérer la prolongation de repolarisation attendue observée aux doses thérapeutiques

habituelles.

En cas de surdosage, le traitement doit être symptomatique et de soutien.

5. PROPRIETES PHARMACOLOGIQUES

5.1. Propriétés pharmacodynamiques

Classe pharmacothérapeutique:ANTIARYTHMIQUE, CLASSE III

Code ATC:C01BD05

Mécanisme d'action

CORVERT est un antiarythmique dont les principales propriétés sont celles d'un agent de classe III (prolongation de la

durée du potentiel d'action cardiaque), selon la classification de Vaughan-Williams.

L'ibutilide prolonge la durée du potentiel d'action sur des myocytes isolés de l'adulte et augmente la période réfractaire tant

ventriculaire qu'auriculaire in vivo.

Des études indiquent que l'ibutilide, à des concentrations nanomolaires, retarde la repolarisation par activation d'un courant

lent entrant (essentiellement sodique) plutôt que par blocage des courants potassiques sortants, qui constitue le mécanisme

d'action de la plupart des autres antiarythmiques de classe III.

Chez l'homme, la principale propriété électrophysiologique de la solution pour perfusion CORVERT repose sur la

prolongation de la période réfractaire effective des muscles ventriculaire et auriculaire.

Propriétés hémodynamiques

Lorsque CORVERT a été administré par voie intraveineuse chez l'animal à des doses dix fois supérieures à la dose

administrée chez l'homme, de légers effets inotropes négatifs ont été observés (moins de 8 % de diminution de la

contractilité ventriculaire gauche).

Dans une étude hémodynamique conduite chez un faible nombre de patients (n=47), une diminution statistiquement

significative du débit cardiaque (environ 0,57 l/min) a été observée chez des patients ayant une fraction d'éjection (FE)>35

%, sans modification des pressions artérielle ou capillaire pulmonaires.

Pharmacologie

CORVERT induit un léger ralentissement de la conduction auriculo-ventriculaire et un allongement dose-dépendant de

l'intervalle QT. CORVERT ne produit aucun effet cliniquement significatif sur la durée du complexe QRS à des doses

intraveineuses allant jusqu'à 0,03 mg/kg administrées en 10 minutes. L'ibutilide peut prolonger l'intervalle AH et affecter la

durée du cycle sinusal ainsi que le temps maximum de récupération sinusale.

Essais cliniques

Lors d'essais cliniques conduits chez des patients présentant un flutter ou une fibrillation auriculaires d'une durée maximale

de 90 jours, le fumarate d'ibutilide a été administré à des doses allant jusqu'à 2 mg. Le rétablissement du rythme sinusal a

été observé chez 48 à 76 % des patients traités présentant un flutter auriculaire, et chez 22 à 51 % de ceux présentant une

fibrillation auriculaire. La conversion a été observée chez 0 à 3 % des patients traités par placebo.

Le taux de conversion est fonction de la durée de l'arythmie comme indiqué dans le tableau ci-après:

Durée de l'arythmie

Succès en cas de fibrillation

auriculaire (succès/total

patients)

Succès en cas de flutter

auriculaire (succès/total

patients)

0 à 3 jours

45 % (45/99)

67 % (30/45)

4 à 30 jours

31 % (29/93)

62 % (50/81)

> 30 jours

20 % (23/114)

34 % (10/29)

5.2. Propriétés pharmacocinétiques

La pharmacocinétique du fumarate d'ibutilide est linéaire dans la gamme de doses allant de 0,01 à 0,1 mg/kg. Les deux

énantiomères ont des propriétés pharmacocinétiques similaires. Après perfusion intraveineuse, les concentrations

plasmatiques diminuent selon un mode multi-exponentiel variable d'un patient à l'autre.

Distribution

L'ibutilide se lie modérément aux protéines plasmatiques (41 % environ). Par conséquent, le risque de déplacement des

autres médicaments fixés aux protéines plasmatiques est faible.

Le volume de distribution à l'équilibre chez les volontaires sains est de 11 ± 4l/kg, qui indique une distribution tissulaire

importante.

Métabolisme

L'ibutilide est probablement métabolisé par le cytochrome P450. Huit métabolites ont été identifiés dans les urines. On

pense que ces métabolites se forment d'abord par ??????-oxydation suivie d'une

-oxydation séquentielle de la chaîne

heptyle latérale de l'ibutilide. Parmi ces métabolites, 7 présentent une activité pharmacologique faible par rapport à celle de

l'ibutilide. Le métabolite initial possède in vitro une activité similaire à celle de l'ibutilide. Cependant, sa concentration

plasmatique étant très inférieure à celle de l'ibutilide (<1 %), on pense qu'il ne contribue pas à l'effet pharmacologique global

du produit.

Elimination

L'ibutilide a une clairance élevée, 29 ± 7 ml/min/kg, correspondant à peu près au débit sanguin hépatique. La demi-vie

initiale est brève, environ 1,5 minute. La demi-vie terminale du produit est approximativement de 6 heures (intervalle 2 - 12

heures). Chez le volontaire sain, 82 % (78 % en 24 heures) de la dose sont éliminés dans les urines (6,7 ± 1,8% de la dose

sous forme d'ibutilide inchangé) dans les 4 jours suivant l'administration.

Le reste de la dose (19 %) est excrété par les selles en 7 jours.

5.3. Données de sécurité préclinique

Les données précliniques issues des études conventionnelles sur la tolérance, la toxicité à doses répétées et la génotoxicité

n'ont pas montré de risque particulier chez l'homme. Chez une espèce, le rat, des études ont montré que l'ibutilide avait des

effets tératogènes et embryotoxiques. Cependant, les études chez l'animal sont insuffisantes pour conclure (cf. rubrique 4.6

Grossesse et Allaitement).

6. DONNEES PHARMACEUTIQUES

6.1. Liste des excipients

Acétate de sodium (trihydraté)

Chlorure de sodium

Solution d'hydroxyde de sodium à 10%

Solution d'acide chlorhydrique à 10%

Eau pour préparations injectables

6.2. Incompatibilités

Sans objet.

6.3. Durée de conservation

3 ans

CORVERT se présentant sous la forme d'un flacon à usage unique, ne doit être utilisé qu'une seule fois. La stabilité

physicochimique de la solution diluée a été démontrée pendant 24 heures à 25°C.

Toutefois, du point de vue microbiologique, le produit doit être utilisé immédiatement. En cas d'utilisation, non immédiate, les

durées et conditions de conservation après dilution et avant utilisation relèvent de la seule responsabilité de l'utilisateur et ne

doivent normalement pas dépasser 24 heures à une température comprise entre 2°C et 8°C, sauf si la dilution a été réalisée

en conditions d'asepsie dûment contrôlées et validées.

6.4. Précautions particulières de conservation

A conserver à une température ne dépassant pas +25°C. Ne pas mettre au réfrigérateur. Ne pas congeler. A conserver dans

l'emballage extérieur d'origine.

6.5. Nature et contenu de l'emballage extérieur

10 ml en flacon (verre) avec bouchon en caoutchouc serti par une capsule en aluminium.

6.6. Précautions particulières d’élimination et de manipulation

CORVERT peut être administré sous forme concentrée ou diluée. Un flacon de 10 ml peut être dilué dans 50 ml de solution

pour perfusion.

En post-chirurgie cardiaque: 5 ml de la solution CORVERT peuvent être dilués dans 50 ml de solution pour perfusion.

Les diluants suivants sont compatibles avec CORVERT:

Solution injectable de glucose 50 mg/ml (5%)

Solution injectable de chlorure de sodium 9 mg/ml (0,9%)

La solution diluée peut être placée dans des poches en chlorure de polyvinyle (PVC) ou en polyoléfine.

Laisser la solution atteindre la température ambiante avant la perfusion.

Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation en vigueur.

7. TITULAIRE DE L’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

PFIZER HOLDING FRANCE

23-25, avenue du Docteur Lannelongue

75014 Paris

8. NUMERO(S) D’AUTORISATION DE MISE SUR LE MARCHE

560 637-4: 10 ml en flacon (verre).

9. DATE DE PREMIERE AUTORISATION/DE RENOUVELLEMENT DE L’AUTORISATION

[à compléter par le titulaire]

10. DATE DE MISE A JOUR DU TEXTE

[à compléter par le titulaire]

11. DOSIMETRIE

Sans objet.

12. INSTRUCTIONS POUR LA PREPARATION DES RADIOPHARMACEUTIQUES

Sans objet.

CONDITIONS DE PRESCRIPTION ET DE DELIVRANCE

Liste I.

Réservé à l'usage hospitalier.

Produits similaires

Rechercher des alertes liées à ce produit

Afficher l'historique des documents

Partagez cette information