BENZACLIN Gel

Canada - français - Health Canada

Achète-le

Ingrédients actifs:
Clindamycine (Phosphate de clindamycine); Peroxyde de benzoyle
Disponible depuis:
BAUSCH HEALTH, CANADA INC.
Code ATC:
D10AF51
DCI (Dénomination commune internationale):
CLINDAMYCIN, COMBINATIONS
Dosage:
1%; 5%
forme pharmaceutique:
Gel
Composition:
Clindamycine (Phosphate de clindamycine) 1%; Peroxyde de benzoyle 5%
Mode d'administration:
Topique
Unités en paquet:
100
Type d'ordonnance:
Prescription
Domaine thérapeutique:
ANTIBIOTICS
Descriptif du produit:
Numéro de groupe d'ingrédients actifs (GIA) :0242561001; AHFS: 84:04.04
Statut de autorisation:
APPROUVÉ
Numéro d'autorisation:
02248472
Date de l'autorisation:
2012-03-05

Documents dans d'autres langues

Lire le document complet

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

GEL TOPIQUE

Pr

BENZACLIN

®

(clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %)

Traitement de l'acné vulgaire

Code de l’ATC : D10AF

Valeant Canada S.E.C.

4787 rue Levy

Montréal (Québec) H4R 2P9

Date de révision :

29 février 2012

de contrôle de la présentation : 153363

Table des matières

PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ ..............1

RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT ...................................................1

INDICATIONS ET UTILISATION CLINIQUE....................................................................1

CONTRE-INDICATIONS ........................................................................................................2

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS...............................................................................2

EFFETS INDÉSIRABLES........................................................................................................3

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES.............................................................................5

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION ..................................................................................5

SURDOSAGE .............................................................................................................................6

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE...................................................6

STABILITÉ ET CONSERVATION ........................................................................................7

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT....................7

PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES .............................................................8

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES......................................................................8

ESSAIS CLINIQUES.................................................................................................................9

PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE ......................................................................................11

MICROBIOLOGIE .................................................................................................................12

TOXICOLOGIE.......................................................................................................................13

RÉFÉRENCES .........................................................................................................................15

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR...................................17

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

GEL TOPIQUE

Pr

BENZACLIN

®

(clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %)

Traitement de l'acné vulgaire

Code de l’ATC : D10AF

PARTIE I : RENSEIGNEMENTS POUR LE PROFESSIONNEL DE LA SANTÉ

RENSEIGNEMENTS SOMMAIRES SUR LE PRODUIT

Voie

d’administration

Forme posologique et

teneur

Ingrédients non médicinaux cliniquement

importants

Topique (dermique)

Gel topique :

clindamycine à 1 %,

sous forme de

phosphate,

et

peroxyde

de benzoyle à 5 %

(après reconstitution

par le pharmacien)

Aucun

Voir la section

FORMES

POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET

CONDITIONNEMENT

pour connaître la

liste complète des ingrédients non

médicinaux.

INDICATIONS ET USAGE CLINIQUE

L'emploi du gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde

de benzoyle à 5 %) est indiqué :

pour le traitement topique de l'acné vulgaire de gravité modérée se manifestant par des

comédons, des papules ou des pustules inflammatoires et, éventuellement, par des kystes

ou nodules occasionnels (de grade II ou III

Le gel topique BenzaClin n'est pas indiqué pour le traitement de l'acné kystique (de grade

IV

1

).

____________________________________

1. Pillsbury, D.M. et C. Heaton.

Manual of Dermatology

, 1980.

CONTRE-INDICATIONS

Chez les patients ayant des antécédents d’hypersensibilité à des préparations contenant de la

clindamycine ou de la lincomycine, ou à tout autre constituant du produit. Voir la section

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT

pour

connaître la liste complète des ingrédients.

Chez les patients ayant des antécédents de la maladie de Crohn, de colite ulcéreuse ou de

colite associée à la prise d’un antibiotique (voir la section

MISES EN GARDE ET

PRÉCAUTIONS

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

Généralités

Pour usage externe (dermatologique). Produit non destiné à un usage ophtalmique.

L’emploi concomitant d’un autre médicament topique contre l’acné n’est pas recommandé, car

l'effet irritant des traitements risque d'être cumulatif, tout particulièrement en cas d'utilisation

d'agents exfoliants, desquamants ou abrasifs.

Restreindre le plus possible l'exposition à la lumière du soleil ou à toute autre source de rayons

ultraviolets.

Appareil digestif

L'administration de clindamycine par les voies orale et parentérale a été associée à la survenue de

colites graves pouvant menacer le pronostic vital. Utilisée sous forme topique, la clindamycine

peut être absorbée par la surface cutanée. On a signalé des cas de diarrhée, de diarrhée sanglante

et de colite (y compris de colite pseudomembraneuse) lors de l'utilisation de clindamycine par les

voies topique et générale.

Selon des études, l'une des principales causes de la colite associée à la prise d’un antibiotique est

une toxine produite par une bactérie du genre

Clostridium

. Ce type de colite se caractérise

habituellement par une diarrhée grave et persistante, parfois sanglante et glaireuse, accompagnée

de crampes abdominales intenses. L'endoscopie peut révéler la présence d'une colite

pseudomembraneuse. La coproculture visant la mise en évidence de

Clostridium difficile

et la

recherche de la toxine de

Clostridium difficile

dans les fèces par dosage biologique constituent

des démarches diagnostiques utiles.

En présence d'une diarrhée importante, on doit mettre

fin au traitement. En cas de diarrhée grave, on envisagera la réalisation d'une endoscopie

du gros intestin pour l'établissement d'un diagnostic définitif.

On a observé la survenue de diarrhées, de colites et de colites pseudomembraneuses plusieurs

semaines après l'arrêt d'une antibiothérapie orale ou parentérale par la clindamycine.

Yeux, muqueuses et peau

Éviter tout contact avec les yeux et les muqueuses. En cas de contact accidentel avec une surface

sensible, telle que les muqueuses, les yeux ou la peau abrasée, rincer abondamment à l’eau tiède

du robinet.

Populations particulières

Femmes enceintes :

Aucune étude comportant une comparaison valable n'a été menée sur

l'emploi du gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de

benzoyle à 5 %) pendant la grossesse. On ignore si le gel topique BenzaClin peut faire du tort au

fœtus s'il est utilisé par une femme enceinte ou altérer la capacité de reproduction. Le gel topique

BenzaClin ne doit donc être prescrit à une femme enceinte que si les bienfaits pour la mère

l'emportent sans conteste sur les risques pour le fœtus.

Femmes qui allaitent :

On ignore si le gel topique BenzaClin est excrété dans le lait maternel

après une application topique. On sait toutefois que la clindamycine se retrouve dans le lait

maternel après une administration orale et parentérale. Compte tenu du risque de réaction

indésirable grave chez le nourrisson, on devra mettre fin soit à l'allaitement, soit au traitement,

selon l'importance du médicament pour la mère.

Enfants (< 12 ans) :

On n'a pas établi l'innocuité ni l'efficacité du produit chez l'enfant de moins

de 12 ans.

Personnes âgées (> 65 ans) :

On n’a pas établi l’innocuité ni l’efficacité du produit chez les

personnes âgées de plus de 65 ans.

EFFETS INDÉSIRABLES

Aperçu des effets indésirables du médicament

Les effets indésirables les plus fréquemment liés à l’emploi du gel topique BenzaClin

(clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %) sont d’intensité

légère à modérée et sont d’ordre cutané, le plus courant étant la sécheresse de la peau.

Effets indésirables du médicament observés au cours des essais cliniques

Puisque les essais cliniques sont menés dans des conditions très particulières, les taux des effets

indésirables qui sont observés peuvent ne pas refléter les taux observés en pratique et ne doivent

pas être comparés aux taux observés dans le cadre des essais cliniques portant sur un autre

médicament. Les renseignements sur les effets indésirables d'un médicament qui sont tirés

d'essais cliniques s'avèrent utiles pour la détermination des manifestations indésirables liées aux

médicaments et pour l'estimation des taux.

Le tableau 1 ci-dessous présente un résumé d’un ensemble de données des effets indésirables les

plus fréquents (

1 %) signalés au cours de 4 essais multicentriques, à double insu, avec

randomisation, ayant comparé l’emploi du gel topique BenzaClin et d’un excipient témoin chez

des patients atteints d’acné vulgaire de gravité modérée. Lors de ces études, un total de

420 patients des deux sexes et âgés en moyenne de 19 ans ont reçu le gel topique BenzaClin et

168 ont reçu l’excipient. La durée moyenne du traitement par le gel topique BenzaClin a été de

69 jours.

Tableau 1 : Effets indésirables signalés le plus souvent ( 1 %) dans les groupes ayant

utilisé le gel topique BenzaClin ou un excipient, et considérés comme possiblement,

probablement ou assurément liés à l'administration du produit

Organes touchés :

Peau et

annexes cutanées

Gel topique BenzaClin

n = 420

Excipient

n = 168

Effet indésirable très courant :

Sécheresse de la peau

12 %

Effets indésirables courants :

Réaction au point

d'application**

< 1 %

Exfoliation

Prurit

< 1 %

Érythème

< 1 %

Un érythème solaire a été observé chez 1 % des patients du groupe traité par le gel topique

BenzaClin, mais a été considéré comme lié au médicament dans moins de 1 % des cas

(2 patients). L'utilisation d'un produit hydratant dans ces études peut avoir réduit la fréquence de

la sécheresse de la peau.

Effets indésirables peu courants du médicament observés au cours des essais cliniques

(< 1 %)

Organisme entier :

œdème du visage, céphalées

Système nerveux :

étourdissements

Peau et annexes cutanées :

éruptions cutanées, sensation de brûlure

Effets indésirables du médicament signalés après la commercialisation du produit

Les effets indésirables signalés le plus souvent après la commercialisation du produit sont des

réactions au point d’application correspondant aux types de manifestations rapportées lors des

essais cliniques comparatifs. De façon générale, ces réactions sont la sécheresse de la peau, de

l’érythème, une sensation de brûlure, une éruption cutanée, une exfoliation et du prurit. On a

également signalé des cas d’hypersensibilité (réaction allergique) au point d’application, de colite

et de diarrhée.

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Interactions médicament-médicament

Le choix des produits apparaissant dans cette section est fondé sur des exposés de cas ou des

études sur les interactions médicamenteuses, ou encore sur des interactions potentielles en

raison de l’ampleur ou de la gravité anticipée de l’interaction (soit les produits établis comme

étant contre-indiqués).

On ne doit pas employer en concomitance des produits contenant de la clindamycine, de

l'érythromycine, de la lincomycine et du chloramphénicol. En effet, ces antimicrobiens se sont

montrés antagonistes dans des études in vitro. Les résultats d'études in vitro donnent à penser que

le peroxyde de benzoyle contribue à la dégradation de la trétinoïne, surtout lorsque son emploi

s'accompagne d'une exposition aux rayons ultraviolets.

Interactions médicament-aliment

Aucune interaction avec des aliments n'a été établie.

Interactions médicament-herbe médicinale

Aucune interaction avec des produits à base d'herbes médicinales n'a été établie.

Effets du médicament sur les résultats des épreuves de laboratoire

Aucune preuve selon laquelle le médicament nuirait aux essais de laboratoire n'a été établie.

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

Posologie recommandée et ajustement posologique

On doit appliquer le gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et

peroxyde de benzoyle à 5 %) 2 fois par jour, matin et soir, ou selon les directives du médecin, sur

les zones touchées. Il faut d’abord laver la peau délicatement avec un savon doux non

médicamenteux et la rincer à l'eau tiède, puis l'assécher en tapotant doucement. Dans certains cas,

on a constaté une amélioration après seulement 2 semaines, mais un traitement d'une durée de

10 semaines peut être nécessaire à l'obtention de résultats optimaux.

Administration

Reconstitution :

Le gel topique BenzaClin est fourni au pharmacien en 2 composants : 1) un pot

de peroxyde de benzoyle en gel; et 2) un flacon de phosphate de clindamycine en poudre. Ces

2 composants doivent être mélangés par le pharmacien et remis au patient dans le pot, sous forme

de préparation de clindamycine à 1 % et de peroxyde de benzoyle à 5 %.

Tableau 2 : Présentation et directives de reconstitution à l'intention du pharmacien

Format

(poids net)

Peroxyde de benzoyle

en gel

Poudre active de

phosphate de

clindamycine

Eau purifiée à ajouter

au flacon

50 grammes

(pompe)

41,4 g

0,6 g

10 mL

Pour reconstituer le produit avant de le remettre au patient, tapoter le flacon jusqu'à ce que

la poudre n’adhère plus aux parois et ait une consistance légère. Ajouter la quantité

indiquée d'eau purifiée au flacon (jusqu'à la marque) et agiter immédiatement afin de

dissoudre complètement la clindamycine. Au besoin, rajouter de l'eau purifiée jusqu’à la

marque sur le flacon.

Incorporer cette solution au gel et mélanger jusqu'à ce que la préparation

soit homogène (de 1 minute à 1½ minute). Assembler la pompe distributrice au contenant de gel.

Une fois reconstitué, le gel topique BenzaClin peut être conservé pendant 3 mois à la température

ambiante (de 15 à 25 °C). Immédiatement après la reconstitution, inscrire un délai de péremption

de 3 mois sur l'étiquette.

SURDOSAGE

Le risque de surdosage aigu à la suite de l'application du gel topique BenzaClin (clindamycine à

1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %) est minime. Si une quantité

excessive de BenzaClin est appliquée, il peut se produire une sécheresse de la peau, une

exfoliation et des rougeurs marquées. Il ressort de la documentation que la clindamycine pourrait

être absorbée par voie topique (voir la section

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

). En

cas d'ingestion accidentelle, on aura recours à un traitement symptomatique.

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE

Le gel topique BenzaClin contient de la clindamycine à 1 % (sous forme de phosphate) et du

peroxyde de benzoyle à 5 %. L'emploi de l'association clindamycine-peroxyde de benzoyle dans

l'acné se fonde sur l'activité de ces 2 substances contre

Propionibacterium acnes

P. acnes

), de

même que sur le fait que le peroxyde de benzoyle est un agent oxydant doté de propriétés

kératolytiques et desquamatives

. Le phosphate de clindamycine est un ester hydrosoluble et un

antibiotique semi-synthétique dérivé de la lincomycine

, l'antibiotique mère. Le gel topique

BenzaClin pénètre dans la peau et exerce une action clinique et des effets atténuants sur

P. acnes

supérieurs à ceux de chacun de ses 2 constituants. Le gel topique BenzaClin inhibe

P. acnes

résistant à la clindamycine. La clindamycine topique et le peroxyde de benzoyle pénètrent à un

taux minimal dans l'organisme.

STABILITÉ ET CONSERVATION

Conserver le gel topique BenzaClin et ses composants individuels à une température se situant

entre 15 et 25 °C (avant et après la reconstitution du produit).

Après reconstitution, le gel topique BenzaClin comporte un délai de péremption de 3 mois (qui

doit être inscrit sur l’étiquette) à compter de la date de délivrance du produit au patient.

Ne pas congeler. Bien refermer le pot. Tenir hors de la portée des enfants.

FORMES POSOLOGIQUES, COMPOSITION ET CONDITIONNEMENT

Le gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de

benzoyle à 5 %) comprend 2 composants : un pot de peroxyde de benzoyle en gel et un flacon de

phosphate de clindamycine en poudre. Le pharmacien dissout le phosphate de clindamycine en

poudre dans de l'eau purifiée, verse la solution ainsi obtenue dans le pot de peroxyde de benzoyle

en gel, puis mélange le tout (voir la section

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

Lorsqu’il est délivré au patient, après reconstitution par le pharmacien, le gel topique BenzaClin

contient de la clindamycine à 1 % (sous forme de phosphate) et du peroxyde de benzoyle à 5 %

dans un gel aqueux. La préparation renferme également les ingrédients non médicinaux suivants :

carboxypolyméthylène, sulfosuccinate de dioctyle sodique, eau purifiée et hydroxyde de sodium.

Le gel topique BenzaClin est offert en pot de 50 g muni d’une pompe à pression manuelle.

PARTIE II : RENSEIGNEMENTS SCIENTIFIQUES

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES

Substances pharmaceutiques

Phosphate de clindamycine

Dénomination commune :

phosphate de clindamycine

Nom chimique :

2-(dihydrogénophosphate) du 7-chloro-6,7,8-tridéoxy-6-

(trans-1-méthyl-4-propyl-L-prolinamido)-1-thio-L-thréo-α-

D-galacto-octopyranoside de méthyle

Formule moléculaire :

Masse moléculaire :

504,97 g/mol

Formule développée :

Propriétés physicochimiques :

La clindamycine est une poudre cristalline hygroscopique de

couleur blanche ou blanc cassé.

Peroxyde de benzoyle

Dénomination commune :

peroxyde de benzoyle

Nom chimique :

peroxyde de dibenzoyle

Formule moléculaire :

Masse moléculaire :

242,23 g/mol

Formule développée :

Propriétés physicochimiques :

Le peroxyde de benzoyle hydraté est une poudre granuleuse

de couleur blanche.

ESSAIS CLINIQUES

L'efficacité du gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde

de benzoyle à 5 %) par rapport à celle de la clindamycine, du peroxyde de benzoyle et d'un

excipient a été établie dans 3 essais cliniques comparatifs indépendants ayant réuni 1

259 patients. Dans le cadre de ces essais, 380, 379, 169 et 168 patients ont reçu de façon aléatoire

le gel topique BenzaClin, du peroxyde de benzoyle à 5 % en gel, de la clindamycine à 1 % en gel

ou un excipient, respectivement, et 348, 327, 149 et 144 d'entre eux ont terminé les 10 semaines

de traitement. Dans tous les essais, les patients admissibles étaient âgés de 13 à 30 ans et

souffraient d'acné de gravité modérée. De plus, les patients devaient, dès le départ, présenter au

moins 10 et au plus 50 ou 80 lésions inflammatoires, et de 10 à 100 comédons (moyennes de

départ de 23 et 35, respectivement, dans les groupes traités par le gel topique BenzaClin). Les

substances ont été appliquées 2 fois par jour pendant 10 semaines. Les patients sont retournés à la

clinique après les 2

et 10

semaines afin qu'on évalue l'efficacité du traitement. Les

critères d'évaluation de l'efficacité étaient la variation, par rapport aux valeurs de départ, du

nombre de lésions inflammatoires et de comédons ainsi que du nombre total de lésions (lésions

inflammatoires et comédons combinés), d'une part, de même que l'amélioration globale perçue

par le médecin et le patient, d'autre part.

Dans ces essais, le gel topique BenzaClin avait produit, à la 10

semaine, des améliorations

cliniques significativement supérieures à celles qu'avaient produites l'excipient ou la

clindamycine employée seule en ce qui a trait aux lésions inflammatoires et non inflammatoires,

ou le peroxyde de benzoyle employé seul pour ce qui est des lésions inflammatoires. Par ailleurs,

d'après le score d'amélioration globale établi par le médecin, les groupes traités par le gel topique

BenzaClin ont aussi obtenu une amélioration globale plus marquée que les groupes utilisant le

peroxyde de benzoyle, la clindamycine ou un excipient dans 2 essais, et ont affiché une

amélioration globale plus importante que les groupes traités par la clindamycine ou un excipient

dans le troisième essai. On a constaté ces améliorations dès la 2

semaine. La diminution

moyenne, exprimée en pourcentage, du nombre de lésions pour le gel topique BenzaClin, les

constituants actifs et l'excipient à la 10

semaine est présentée dans le tableau ci-après.

Tableau 3 : Diminution moyenne (en pourcentage) du nombre de lésions dans les groupes

recevant un traitement actif et le groupe utilisant un excipient

Gel topique

BenzaClin

(n = 348)

Peroxyde de

benzoyle

(n = 327)

Clindamycine

(n = 149)

Excipient

(n = 144)

Diminution moyenne (%) du nombre de lésions inflammatoires à la 10

e

semaine

essai

46 %

32 %

16 %

- 3 %*

essai

55 %

48 %

essai

63 %

53 %

45 %

42 %

Diminution moyenne (%) du nombre de lésions non inflammatoires à la 10

e

semaine

essai

22 %

22 %

- 1 %*

essai

34 %

31 %

essai

54 %

50 %

39 %

36 %

Diminution moyenne (%) du nombre total de lésions à la 10

e

semaine

essai

36 %

28 %

15 %

- 0,2 %*

essai

44 %

37 %

essai

58 %

52 %

42 %

39 %

* Un signe négatif indique une augmentation.

On a réalisé 2 autres essais cliniques, chez des sujets acnéiques et des volontaires sains

respectivement, afin d'évaluer l'efficacité antimicrobienne topique du gel topique BenzaClin par

rapport à celle de la clindamycine à 1 % en gel employée seule.

Dans l'essai de 16 semaines ayant réuni des patients acnéiques, on a constaté que le gel topique

BenzaClin affichait, à raison de 2 applications par jour, une efficacité antimicrobienne et clinique

supérieure à celle de la clindamycine. En effet, on a en général obtenu une diminution du nombre

total de

Propionibacterium acnes

P. acnes

) significativement plus élevée chez les sujets traités

par le gel topique BenzaClin que chez ceux qui recevaient de la clindamycine. De plus, à la fin de

l'essai, on a relevé moins de micro-organismes

P. acnes

résistants à la clindamycine dans le

groupe traité par le gel topique BenzaClin que dans le groupe traité par la clindamycine, et la

différence était significative. De fait, le nombre de micro-organismes

P. acnes

résistants à la

clindamycine avait diminué et équivalait à 65 % de la valeur de départ chez les sujets traités par

le gel topique BenzaClin au terme de la période de 16 semaines, tandis qu'une augmentation

> 1 600 % était survenue dans le groupe traité par la clindamycine. À la 16

semaine, la

diminution significativement plus marquée du nombre de lésions inflammatoires (47,9 %) et du

nombre de comédons (44,5 %) est venue attester la supériorité du gel topique BenzaClin, du

point de vue de l'efficacité clinique, sur la clindamycine (27,9 % et 22,9 %, respectivement). On a

démontré la supériorité du gel topique BenzaClin à l'égard des micro-organismes

P. acnes

résistants à la clindamycine ainsi que des staphylocoques à coagulase négative résistants ou

sensibles à la clindamycine.

Lors d'un essai comparatif de 2 semaines mené chez des volontaires sains, le gel topique

BenzaClin avait donné lieu, à la fin de la première semaine de traitement, à une baisse du nombre

de micro-organismes

P. acnes

supérieure de plus de 2 ordres de grandeur à celle qu'avaient

produite 3 préparations à base de clindamycine. Au terme de l'essai, l'application du gel topique

BenzaClin s'était traduite par une diminution de 99,9 % (> 3 log) du nombre de micro-organismes

P. acnes

dans le visage, ce produit se révélant ainsi significativement plus efficace que les

préparations de clindamycine sous forme de lotion, de gel et de solution, dont la réduction

logarithmique se situait entre 0,9 et 1,68 (voir la section

MICROBIOLOGIE

PHARMACOLOGIE DÉTAILLÉE

Lors de l'emploi de préparations topiques de clindamycine, l'antibiotique peut être absorbé par la

surface cutanée. Par ailleurs, on a constaté que le peroxyde de benzoyle était absorbé par la peau,

où il était transformé en acide benzoïque

. Moins de 2 % de la dose pénètre dans la circulation

générale sous forme d'acide benzoïque. On avance que grâce à sa nature lipophile, le peroxyde de

benzoyle se concentre dans le follicule pilosébacé, structure riche en lipides

. Dans des études

portant sur le gel topique BenzaClin

(

clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde

de benzoyle à 5 %

)

, on a démontré que l'association de clindamycine et de peroxyde de benzoyle

dans cette préparation ne modifiait pas l'absorption dermique de l'un ou l'autre des composés.

Études pharmacocinétiques

Lors d'une étude in vitro sur la pénétration percutanée comparant le gel topique BenzaClin

(clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %) à un gel topique

ne renfermant que de la clindamycine à 1 %, aucune différence n’a été notée entre les

2 médicaments quant au pouvoir pénétrant de la clindamycine. La pénétration a été négligeable

(moins de 1 %) dans le cas des 2 produits. Dans une deuxième étude in vitro sur la pénétration

cutanée du gel topique BenzaClin on a démontré que la clindamycine à 1 % n'influait pas sur la

pénétration du peroxyde de benzoyle.

Lors d'une étude portant sur l'administration d'une dose unique du médicament à des volontaires

sains, on a constaté que l'application faciale d'une dose de 1 g de gel topique BenzaClin ne

permettait pas de déceler des taux plasmatiques de clindamycine (limite inférieure de

quantification : 2,5 ng/mL) ni d'autres composés connexes au cours des 24 heures suivant cette

application. On évalue à moins de 1 % la biodisponibilité générale moyenne de la clindamycine

topique contenue dans le gel topique BenzaClin.

Études pharmacologiques portant sur le derme

Il est ressorti des essais cliniques que le gel topique BenzaClin n'avait pas de potentiel

phototoxique ni de potentiel allergique par photocontact décelables. On a constaté que le

potentiel irritant et le potentiel de sensibilisation au contact du gel topique BenzaClin étaient

faibles.

MICROBIOLOGIE

L’emploi du gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde

de benzoyle à 5 %) est indiqué pour le traitement topique de l'acné vulgaire de gravité modérée,

maladie en partie causée par

Propionibacterium acnes

P. acnes

). Dans la documentation, les

concentrations minimales inhibitrices (CMI, en

g/mL) de la clindamycine et du peroxyde de

benzoyle à l'égard de

P. acnes

et des staphylocoques sont les suivantes :

CMI (

g/mL)

P. acnes

S. aureus

S. epidermidis

Clindamycine

4,5,6

0,125 - 0,5

0,02

0,003

Peroxyde de benzoyle

64 - 800

N.D.

N.D. = non disponible

La résistance de

P. acnes

à la clindamycine est un phénomène fréquent, tout comme la résistance

croisée aux macrolides

6,7,8,9

. On peut lire dans la documentation que les CMI des souches

résistantes de

Propionibacterium

et des staphylocoques atteignent 512

g/mL

. On n'a fait état

d'aucune résistance au peroxyde de benzoyle. On a démontré que l'association de peroxyde de

benzoyle et d'un antibiotique topique inhibait les bactéries résistantes à la clindamycine et

prévenait leur apparition

7,10

Dans les essais cliniques, on a évalué les effets du gel topique BenzaClin (une association de

clindamycine et de peroxyde de benzoyle) et ceux de la clindamycine employée seule sur des

souches de

P. acnes

sensibles à la clindamycine, d'une part, et sur des souches résistantes à la

clindamycine, d'autre part

.

Dans un essai clinique de 2 semaines mené chez des volontaires humains, le gel topique

BenzaClin a réduit de 99,9 % (> 3 log) le nombre de départ de micro-organismes

P. acnes

dans le

visage, tandis que les préparations topiques de clindamycine sous forme de solution, de lotion et

de gel ont diminué le nombre de micro-organismes

P. acnes

dans des proportions de 88 % à 95 %

(voir la section

ESSAIS CLINIQUES

Dans un deuxième essai clinique de 16 semaines portant sur le gel topique BenzaClin et la

clindamycine employée seule dans le traitement de l'acné, le gel topique BenzaClin s'est révélé

nettement plus efficace sur le plan clinique que la clindamycine employée seule. En outre, le gel

topique BenzaClin a amené une réduction 10 fois plus élevée du nombre de micro-organismes

P. acnes

que la clindamycine et a abaissé le nombre de micro-organismes

P. acnes

résistants à la

clindamycine à la 16

semaine à 65 % des valeurs de départ. Dans le groupe traité par la

clindamycine, le nombre de micro-organismes

P. acnes

résistants à la clindamycine a augmenté

de plus de 1 600 % (> 1,2 log)

(voir la section

ESSAIS CLINIQUES

TOXICOLOGIE

On trouve dans la documentation scientifique une abondance de renseignements toxicologiques

sur la clindamycine et le peroxyde de benzoyle

12,13,14,15,16

. L'information qui suit a trait

précisément à des études portant sur le gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme

de phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %).

Toxicité subchronique

Lors de 2 études sur la toxicité topique subchronique (3 mois), on n'a observé qu'une légère

irritation dermique et des infiltrations cutanées microscopiques légères chez des lapins

néo-zélandais blancs et des rats albinos Sprague-Dawley. Les 2 espèces ont reçu l'association

clindamycine à 1 %-peroxyde de benzoyle à 5 % en gel à raison de 20, de 40 et de

400 mg/kg/jour par voie cutanée (point d'application non recouvert) en 2 doses fractionnées

administrées à 6 heures d'intervalle pendant au moins 90 jours. Les groupes témoins des 2 études

ont été traités par du peroxyde de benzoyle à 5 % en monothérapie à une dose équivalente à celle

que recevait le groupe traité au moyen de la forte dose de l'association clindamycine à 1 %-

peroxyde de benzoyle à 5 % en gel. Les groupes témoins non traités ne se sont vu administrer

aucune substance, les chercheurs s'étant contentés de les observer. Tous les animaux ont survécu

jusqu'au terme des études, et aucun effet toxique général n’a été observé. Une légère irritation

dermique et des altérations cutanées microscopiques allant de minimes à légères ont été relevées

tant dans le groupe recevant l'association clindamycine à 1 %-peroxyde de benzoyle à 5 % en gel

que dans celui qui a été traité à l'aide du peroxyde de benzoyle à 5 % en monothérapie. Ces

modifications ont été imputées au composant peroxyde de benzoyle de chaque produit. Les

animaux non traités ne montraient aucun signe d'irritation dermique. Enfin, aucun signe de

toxicité générale n'a été noté dans aucun des groupes.

Mutagénicité

Le gel topique BenzaClin (clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate, et peroxyde de

benzoyle à 5 %) n'a pas fait l’objet d’études de mutagénicité. Le phosphate de clindamycine ne

s'est pas révélé mutagène à l'égard de

Salmonella typhimurium

ni lors du test du micronoyau

réalisé chez le rat. Le sulfoxyde de phosphate de clindamycine, produit de dégradation à la suite

de l’oxydation du phosphate de clindamycine et du peroxyde de benzoyle, ne s'est pas montré

clastogène lors du test du micronoyau effectué chez la souris. Certains chercheurs

, mais pas

tous

15,16

, ont remarqué que le peroxyde de benzoyle était un agent scindant l’ADN à l'égard de

divers types de cellules mammaliennes et un agent mutagène d'après des tests ayant porté sur

Salmonella typhimurium

; d'autres chercheurs encore ont constaté qu'il provoquait des échanges

de chromatides-sœurs dans des cellules d'ovaires de hamster chinois

12,18

Cancérogénicité

Dans le cadre d'une évaluation comparative de la photocancérogénicité faite en laboratoire chez

des souris albinos glabres, le délai médian d'apparition de tumeurs cutanées a diminué et le

nombre de ces tumeurs a augmenté après 40 semaines d'utilisation du gel topique BenzaClin

accompagnée d'une exposition à des rayons ultraviolets. Bien que la portée de cette étude chez les

humains ne soit pas claire, les patients devraient s'exposer le moins possible à la lumière du soleil

ou à toute autre source artificielle de rayons ultraviolets.

Dans un certain nombre d'études réalisées chez l'animal, on a constaté que le peroxyde de

benzoyle favorisait l'apparition et la progression de tumeurs. On ignore cependant la portée

clinique de cette observation

À des doses de 5 et de 10 mg administrées 2 fois par semaine, le peroxyde de benzoyle dans

l'acétone a provoqué l'apparition de tumeurs cutanées chez des souris transgéniques Tg.AC lors

d'un traitement topique expérimental de 20 semaines

. Toutefois, cette substance n'a pas fait

montre de potentiel cancérogène dans le cadre d'études de cancérogénicité dermique d'une durée

de 2 ans où on l'a utilisée à des doses maximales de 45 mg/jour chez des rats Fischer 344 et de

25 mg/jour chez des souris B6C3F1

19,20

Reproduction et tératologie

Le gel topique BenzaClin n'a été soumis à aucune étude toxicologique sur la reproduction et le

développement chez les animaux. Lors d'études toxicologiques qui portaient sur le

développement de rats et de souris dans le cadre d'un traitement par voie orale à l'aide de doses de

clindamycine qui atteignaient 600 mg/kg/jour (soit 240 et 120 fois, respectivement, la quantité de

clindamycine correspondant à la dose maximale recommandée, en mg/m

, chez l'être humain

adulte), ou par voie sous-cutanée à l'aide de doses de clindamycine qui atteignaient

250 mg/kg/jour (soit 100 et 50 fois, respectivement, la quantité de clindamycine correspondant à

la dose maximale recommandée, en mg/m

, chez l'être humain adulte), aucun signe de

tératogénicité n'a été mis en évidence

21,13

On a dissous dans l'acétone des doses de peroxyde de benzoyle ayant atteint 1,7 µmol, pour

ensuite les injecter dans la membrane coquillière intérieure d'œufs de Leghorn blanche âgés de

3 jours, plus précisément dans la chambre à air. On a observé une hausse liée à la dose des morts

prématurées d'embryons à toutes les doses, sauf à la moins élevée; la DL

estimative se situait à

0,99 µmol/œuf. Le peroxyde de benzoyle a accru le taux de malformations à toutes les doses,

mais on n'a pu dégager de lien dose-réponse manifeste (à cause, peut-être, de l'augmentation des

morts embryonnaires). On a évalué à 0,27 µmol/œuf la DE

relative à la mortalité et aux

malformations

On n'a pas étudié l'effet du gel topique

BenzaClin ni du peroxyde de benzoyle sur la fertilité. Lors

d'études de fertilité réalisées chez des rats traités par voie orale à des doses de clindamycine qui

ont atteint 300 mg/kg/jour (soit environ 120 fois la quantité de clindamycine correspondant à la

dose maximale du gel topique BenzaClin recommandée, en mg/m

, chez l'être humain adulte, à

savoir 2,5 g), on n'a pas observé d'effet sur la fertilité ni sur la capacité d'accouplement

21,13

RÉFÉRENCES

Decker LC, Deuel DM, Sedlock DM. Role of lipids in augmenting the antibacterial activity

of benzoyl peroxide against Propionibacterium acnes. Antimicrob Agents Chemother

1989;33:326-330.

Tucker SB, Tausend R, Cochran R, Flannigan SA. Comparison of topical clindamycin

phosphate, benzoyl peroxide, and a combination of the two for the treatment of acne vulgaris.

Br J Dermatol 1984;110:487-492.

Algra RJ, Rosen T, Waisman M. Topical clindamycin in acne vulgaris, Safety and Stability.

Arch. Dermatol 1977;113:1390-1391.

Werner H, Heizmann W, Luft G. In vitro activity of flomoxef compared to maxalactam,

cefoxitin, and clindamycin against anaerobes. Arzneimittelforschung 1988;38(11):1553-1556.

Amr S, Brown MB, Martin GP, Forbes B. Activation of clindamycin phosphate by human

skin. J Appl Microbiol 2001;90:550-554.

Ross JI, Snelling AM, Eady EA, Cove JH, Cunliffe WJ, Leyden JJ, Collignon P, Dreno B,

Reynaud A, Fluhr J, Oshima S. Phenotypic and genotypic characterization of antibiotic-

resistant Propionibacterium acnes isolated from acne patients attending dermatology clinics in

Europe, the U.S.A., Japan and Australia. Br J Dermatol 2001;144:339-346.

Eady EA, Farmery MR, Ross JI, Cove JH, Cunliffe WJ. Effects of benzoyl peroxide and

erythromycin alone and in combination against antibiotic-sensitive and -resistant skin bacteria

from acne patients. Br J Dermatol 1994;131:331-336.

Ross JI, Eady EA, Carnegie E, Cove JH. Detection of transposon Tn5432-mediated

macrolide-lincanoside-streptoframin B (MLS

) resistance in cutaneous propionibacteria from

six European cities. J Antimicrob Chemother 2002;49:165-168.

Ross JI, Snelling AM, Carnegie E, Coates P, Cunliffe WJ. Clinical and Laboratory

Investigations. Antibiotic-resistant acne: Lessons from Europe. Br J Dermatol 2003; 148:467-

478.

Cunliffe WJ, Holland KT, Bojar R, Levy SF. A randomized, double-blind comparison of a

clindamycin phosphate/benzoyl peroxide gel formulation and a matching clindamycin gel

with respect to microbiologic activity and clinical efficacy in the topical treatment of acne

vulgaris. Clin Ther 2002;24:1117-1133.

Nacht S, Yueng D, Beasley JN, Anjo MD, Maibach HI. Benzoyl peroxide: percutaneous

penetration and metabolic disposition. J Am Acad Dermatol 1981;4:31-37.

Binder RL, Aardema MJ, Thompson ED. Benzoyl Peroxide: Review of Experimental

Carcinogenesis and Human Safety Data. In Growth Factors and Tumor Promotion:

Implications for Risk Assessment. Wiley-Liss, Inc. 1995;245-294.

Gray JE, Weaver RN, Bollert JA, Feenstra ES. The oral toxicity of clindamycin in Laboratory

Animals. Toxicol Appl Pharmacol 1972;21:516-531.

Gray JE, Weaver RN, Moran J, Feenstra ES. The parenteral toxicity of clindamycin 2-

phosphate in laboratory animals. Toxicol Appl Pharmacol 1974;27:308-321.

World Health Organization, International Agency for Research on Cancer. IARC

Monographs on the evaluation of carcinogenic risk of chemicals to humans. Benzoyl

peroxide. IARC Monographs 1987;Suppl 7: 267-283.

Kraus AL, Munro IC, Orr JC, Binder RL, LeBoeuf RA, Williams GM. Benzoyl Peroxide: An

integrated human safety assessment for carcinogenicity. Regul Toxicol Pharmacol

1995;21:87-107.

Matula TI, Downie RH, Barrett N. Mutagenicity studies of benzoyl peroxide in bacteria.

Environ Mutag 1987;9(Suppl 8):69.

Järventaus H, Norppa H, Linnainmaa K and Sorsa M. SCE induction in CHO cells by

peroxides used in the plastic industry (Abstract II-3C-8). Mutation Res 1984;130:249.

Binder RL, Totman LC, Freeman SJ, Winkelman EJ, Minnema DJ, Nash JF. Dermal

oncogenicity study of Benzoyl Peroxide carbopol gel in B6C3F1 mice. In SOT annual

meeting 2000:398.

Totman LC, Binder RL, Freeman SJ, Winkelman EJ, Minnema DJ, Nash JF. Dermal

oncogenicity study of Benzoyl Peroxide carbopol gel in Fischer rats. In SOT annual meeting

2000:398.

Bollert JA, Gray JE, Highstrete JD, Moran J, Purmalis BP, and Weaver RN. Teratogenicity

and neonatal toxicity of clindamycin 2-phosphate in laboratory animals. Toxicol Appl

Pharmacol 1974;27:322-329.

Korhonen A, Hemminki K, Vainio H. Embryotoxic effects of eight organic peroxides and

hydrogen peroxide on three-day chicken embryos. Environ Res 1984;33:54-61.

Leyden JJ, Berger RS, Dunlap FE, Ellis CN, Connolly MA, Levy MA. Comparison of the

efficacy and safety of a combination topical gel formulation of benzoyl peroxide and

clindamycin with benzoyl peroxide, clindamycin and vehicle gel in the treatments of acne

vulgaris. Am J Clin Dermatol 2001;2(1):33-39.

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE

CONSOMMATEUR

GEL TOPIQUE

Pr

BENZACLIN

®

(clindamycine à 1 %, sous forme de phosphate,

et peroxyde de benzoyle à 5 %)

Le présent dépliant constitue la troisième et

dernière partie de la monographie de produit

publiée à la suite de l’approbation du gel topique

BenzaClin pour la vente au Canada, et s’adresse

tout particulièrement aux consommateurs. Le

présent dépliant n’est qu’un résumé et ne donne

donc pas tous les renseignements pertinents au

sujet du gel topique BenzaClin. Pour toute

question au sujet de ce médicament, communiquez

avec votre médecin ou votre pharmacien.

AU SUJET DE CE MÉDICAMENT

Raisons d’utiliser ce médicament :

Votre médecin vous a prescrit le gel topique

BenzaClin pour traiter votre acné.

Le gel topique BenzaClin n’est pas indiqué pour le

traitement de l’acné kystique grave.

Effets de ce médicament :

Le phosphate de clindamycine et le peroxyde de

benzoyle agissent contre les bactéries. Le peroxyde de

benzoyle est aussi un agent exfoliant.

Bien qu’il arrive d’observer une amélioration après

seulement 2 semaines, un traitement de plusieurs

mois peut être nécessaire pour obtenir des résultats

optimaux.

Circonstances où il est déconseillé d’utiliser ce

médicament :

N'utilisez pas le gel topique BenzaClin si :

vous êtes allergique à la clindamycine, à la

lincomycine, au peroxyde de benzoyle ou à tout

autre ingrédient de ce médicament (voir les

sections

Ingrédients actifs

Ingrédients non

médicinaux importants

vous souffrez ou avez déjà souffert de colite

ulcéreuse, de la maladie de Crohn ou de colite

associée à la prise d’un antibiotique.

Ingrédients actifs :

Le gel topique BenzaClin est un mélange de

2 médicaments contre l'acné, soit du phosphate de

clindamycine et du peroxyde de benzoyle.

Ingrédients non médicinaux importants :

Le médicament contient les ingrédients non

médicinaux suivants : carboxypolyméthylène, eau

purifiée, hydroxyde de sodium et sulfosuccinate de

dioctyle sodique.

Forme posologique :

Gel topique (clindamycine à 1 %, sous forme de

phosphate, et peroxyde de benzoyle à 5 %).

MISES EN GARDE ET PRÉCAUTIONS

Le gel topique BenzaClin est destiné à un usage

externe seulement. Évitez le contact du produit

avec les yeux, les narines, la bouche et toutes les

muqueuses. En cas de contact accidentel, rincez à

fond avec de l'eau. Si des rougeurs ou des

douleurs apparaissent, communiquez avec votre

médecin.

N'employez pas d'autre produit topique contre

l'acné ni aucun autre produit topique, y compris

des cosmétiques, sur la zone touchée à moins que

votre médecin ne vous le prescrive. Bon nombre

de produits cosmétiques peuvent également

contenir des agents desquamants pouvant

entraver l’action du médicament ou en aggraver

les effets secondaires éventuels.

Exposez-vous le moins possible à la lumière du

soleil en portant un chapeau ou d'autres

vêtements. Évitez toute exposition inutile à

d'autres sources de rayons ultraviolets (lampe

solaire, lit de bronzage, etc.).

Prévenez votre médecin si vous êtes enceinte ou

si vous souhaitez le devenir, ou si vous allaitez.

Le gel topique BenzaClin n’est vendu que sur

ordonnance. Votre médecin vous l'a prescrit pour

traiter le trouble dont vous souffrez en ce

moment. Ne donnez pas ce médicament à une

autre personne.

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

Évitez le contact du produit avec les cheveux, les

tissus, les tapis ou autres matières, car le

peroxyde de benzoyle peut les décolorer.

INTERACTIONS AVEC LE MÉDICAMENT

Prévenez votre médecin si vous utilisez d'autres

médicaments, surtout de la clindamycine, de

l'érythromycine, de la lincomycine ou du

chloramphénicol, car des interactions sont possibles.

UTILISATION APPROPRIÉE DE CE

MÉDICAMENT

Avant d'utiliser le gel topique BenzaClin, lavez

délicatement les zones touchées avec un savon

doux non médicamenteux, puis rincez-les à l'eau

tiède et asséchez-les en tapotant doucement.

Appliquez le gel topique BenzaClin sur toute la

surface atteinte par l'acné, et non seulement sur

les boutons. Évitez le contact avec les yeux, les

narines, la bouche et toutes les muqueuses, car ce

produit peut avoir un effet irritant.

Appliquez une couche mince du gel topique

BenzaClin 2 fois par jour, soit le matin et le soir,

ou selon les directives de votre médecin. Lavez-

vous les mains après l'application. Ne dépassez

pas la fréquence d'application indiquée par le

médecin. Vous pouvez employer un produit

hydratant pour atténuer la sécheresse de la peau.

Bien qu’il arrive d’observer une amélioration

après seulement 2 semaines, un traitement de

plusieurs mois peut être nécessaire pour obtenir

des résultats optimaux. Vous devez utiliser le gel

topique BenzaClin aussi longtemps que vous l’a

prescrit votre médecin même si l'acné commence

à s'améliorer 2 semaines seulement après le début

du traitement.

EFFETS SECONDAIRES ET MESURES À

PRENDRE

Vous pourriez éprouver sur la peau les effets

suivants : sécheresse, démangeaisons, rougeurs,

irritation et exfoliation. Consultez votre médecin si

ces effets persistent ou deviennent incommodants.

Cessez d'utiliser le médicament et communiquez tout

de suite avec votre médecin si :

vous avez une réaction allergique

(hypersensibilité) accompagnée de symptômes

tels qu’une éruption cutanée, de l'urticaire, une

enflure des lèvres, du visage, des paupières ou de

la gorge, ou de la difficulté à respirer;

vous éprouvez des effets secondaires très rares

tels que crampes à l’abdomen ou crampes

d'estomac, douleurs intenses à l’abdomen et

ballonnements abdominaux, forte diarrhée

liquide pouvant contenir du sang, nausées et

vomissements.

COMMENT CONSERVER LE MÉDICAMENT

Le gel topique BenzaClin peut se conserver entre 15

et 25 °C jusqu’à 3 mois après avoir été mélangé pour

être remis au patient.

Une date de péremption figure sur l’étiquette du

produit. Vous devez jeter toute portion inutilisée

après cette date et vous procurer une nouvelle

provision du médicament.

Ne congelez pas le produit. Gardez le contenant bien

fermé.

Gardez votre médicament en lieu sûr, hors de la

portée des enfants.

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

SIGNALEMENT DES EFFETS INDÉSIRABLES

SOUPÇONNÉS

Vous pouvez déclarer les effets secondaires soupçonnés

associés à l’utilisation des produits de santé au

Programme Canada Vigilance de l’une des 3 façons

suivantes :

en ligne à www.santecanada.gc.ca/medeffet;

par téléphone, en composant le numéro sans frais

1-866-234-2345;

en remplissant un formulaire de déclaration de

Canada Vigilance et en le faisant parvenir :

par télécopieur, au numéro sans frais

1-866-678-6789;

par la poste au : Programme Canada

Vigilance

Santé Canada

Indice postal 0701C

Ottawa (Ontario) K1A 0K9

Les étiquettes préaffranchies, le formulaire de

déclaration de Canada Vigilance ainsi que les lignes

directrices concernant la déclaration d’effets

indésirables sont disponibles sur le site Web de

MedEffet

Canada à

www.santecanada.gc.ca/medeffet.

REMARQUE : Pour obtenir des renseignements

relatifs à la gestion des effets secondaires, veuillez

communiquer avec votre professionnel de la santé. Le

Programme Canada Vigilance ne fournit pas de

conseils médicaux.

RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

On peut obtenir le présent document et la

monographie complète du produit, rédigée à

l'intention des professionnels de la santé, à l’adresse

http:/webprod.hc-sc.gc.ca/dpd-bdpp/index-fra.jsp

ou en communiquant avec le promoteur :

Valeant Canada S.E.C

4787, rue Levy

Montréal (Québec) H4R 2P9

1 800 361-4261

Ce dépliant a été rédigé par Valeant Canada S.E.C.

Dernière révision : 29 février 2012

Produits similaires

Rechercher des alertes liées à ce produit

Afficher l'historique des documents

Partagez cette information