AURO-CEFIXIME Comprimé

Canada - français - Health Canada

Achète-le

Ingrédients actifs:
Céfixime
Disponible depuis:
AURO PHARMA INC
Code ATC:
J01DD08
DCI (Dénomination commune internationale):
CEFIXIME
Dosage:
400MG
forme pharmaceutique:
Comprimé
Composition:
Céfixime 400MG
Mode d'administration:
Orale
Unités en paquet:
7/10/20/500
Type d'ordonnance:
Prescription
Domaine thérapeutique:
THIRD GENERATION CEPHALOSPORINS
Descriptif du produit:
Numéro de groupe d'ingrédients actifs (GIA) :0122105003; AHFS: 08:12.06.12
Statut de autorisation:
APPROUVÉ
Numéro d'autorisation:
02432773
Date de l'autorisation:
2014-10-17

Documents dans d'autres langues

Lire le document complet

Table of Contents

Pristine PM-French

.........................................................................................................................................

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE

..............................................................

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES

.............................................................................

RENSEIGNEMENTS POUR LE PATIENT SUR LE MÉDICAMENT

........................................

Page 1 sur 30

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

Pr

AURO-CEFIXIME

Comprimés de céfixime

400 mg

Norme du fabricant

Antibiotique

Auro Pharma Inc

3700, avenue Steeles Ouest, Suite 402

Woodbridge, Ontario, L4L 8K8

CANADA

de contrôle de la présentation : 217813

Date de révision :

Le 27 juillet 2018

Page 2 sur 30

MONOGRAPHIE DE PRODUIT

Pr

AURO-CEFIXIME

Comprimés de céfixime

400 mg

Norme du fabricant

CLASSIFICATION THÉRAPEUTIQUE

Antibiotique

MODE D’ACTION ET PHARMACOLOGIE CLINIQUE

Le céfixime exerce son effet bactéricide en se fixant aux protéines de liaison à la

pénicilline (PLP)

inhibant

synthèse

peptidoglycanes,

endommage

paroi

cellulaire de la

bactérie.

Après administration orale, le céfixime atteint ses pics de concentration sérique en environ 4 heures.

Sa demi-vie est de 3 à 4 heures et n'est pas liée à la dose. Le céfixime est excrété par des

mécanismes rénaux et biliaires. Environ 50 % de la dose absorbée sont excrétés inchangés dans

l'urine en 24 heures. Rien n'indique que le céfixime soit métabolisé

in vivo

INDICATIONS ET UTILISATION CLINIQUE

AURO-CEFIXIME (céfixime) est indiqué dans le traitement des infections suivantes, causées

par des souches sensibles des microorganismes spécifiés :

Voies respiratoires supérieures :

Pharyngite et amygdalite causées par

S. pyogenes

Oreille moyenne :

Otite

moyenne

causée

S.

pneumoniae

H.

influenzae

(souches

productrices

productrices

de bêta-lactamase),

M. catarrhalis

, appelé anciennement

B. catarrhalis

(souches

productrices et non productrices de bêta-lactamase) et

S. pyogenes

Sinus de la face :

Sinusite causée par

S. pneumoniae

H. influenzae

(souches productrices et non productrices de

bêta-

lactamase) et

M. catarrhalis

, appelé anciennement

B. catarrhalis

(souches productrices et

non productrices de bêta-lactamase).

Voies respiratoires inférieures :

Bronchite aiguë causée par

S. pneumoniae

M. catarrhalis

, appelé anciennement

B. catarrhalis

(souches

productrices

productrices

bêta-lactamase)

H.

influenzae

(souches

productrices

et non productrices de bêta-lactamase).

Voies urinaires :

Page 3 sur 30

Cystite et urétrite aiguës non compliquées causées par

E. coli

P. mirabilis

et le genre

Klebsiella

Gonorrhée non compliquée :

Gonorrhée

compliquée

(cervicale,

urétrale,

rectale)

causée

Neisseria

gonorrhoeae

compris

souches

productrices

productrices

pénicillinase

(bêta-

lactamase).

Il faut effectuer les prélèvements qui s'imposent aux fins de cultures et d'antibiogrammes avant

d'amorcer

traitement

AURO-CEFIXIME,

mais

selon

cas,

traitement

peut

être

instauré

avant

l'obtention

résultats

d'antibiogrammes.

fois

résultats

obtenus,

traitement risque

toutefois de devoir être adapté.

Pour limiter l’émergence de bactéries résistantes et préserver l’efficacité d’AURO-CEFIXIME et

des autres antibiotiques, il convient d’utiliser AURO-CEFIXIME seulement contre les infections

causées par des bactéries dont on sait ou dont on soupçonne fortement qu’elles sont sensibles à

ce produit. Lorsque des cultures ou des antibiogrammes ont été réalisés, leurs résultats devraient

guider le choix ou l’adaptation du traitement antibiotique. À défaut de tels résultats, les données

épidémiologiques et les profils de sensibilité locaux pourraient faciliter le choix empirique du

traitement.

CONTRE-INDICATIONS

AURO-CEFIXIME (céfixime) est contre-indiqué chez les patients souffrant d'allergies connues

céphalosporines ou aux pénicillines, ou à tout ingrédient du médicament ou composant de

son contenant.

MISES EN GARDE

Hypersensibilité :

AURO-CEFIXIME (CÉFIXIME) DOIT ÊTRE ADMINISTRÉ AVEC PRUDENCE AUX

PATIENTS SENSIBLES À LA PÉNICILLINE. CERTAINS PEUVENT ÊTRE SENSIBLES

À LA PÉNICILLINE ET NON AUX CÉPHALOSPORINES COMME AURO-CEFIXIME,

OU ÊTRE

SENSIBLES

AUX 2. D'APRÈS LA

DOCUMENTATION MÉDICALE, LES

PATIENTS SENSIBLES AUX CÉPHALOSPORINES RISQUENT FORT DE L'ÊTRE À

LA PÉNICILLINE.

Les antibiotiques, y compris AURO-CEFIXIME, doivent être administrés avec prudence à tout

patient ayant

manifesté certaines formes d'allergie, notamment aux médicaments.

Effets indésirables cutanés graves :

Des effets indésirables cutanés graves, tels qu’une nécrolyse épidermique toxique, le syndrome de

Stevens-Johnson et une éruption cutanée causée par le médicament avec éosinophilie et symptômes

systémiques (DRESS) ont été signalés chez certains patients sous céfixime (comprimés). En cas

d'effet

indésirable cutané grave, la prise d’AURO-CEFIXIME doit être interrompue et un traitement

adapté doit être

initié et/ou des mesures appropriées doivent être prises.

Page 4 sur 30

Colite à Clostridium difficile :

On a fait état de cas de colite à

Clostridium difficile

durant l’emploi de nombreux antibactériens,

dont le céfixime en comprimés (voir EFFETS INDÉSIRABLES). Cette affection liée à

C. difficile

peut

manifester

diarrhée

bénigne

dégénérer

colite

mortelle.

conséquent important d'envisager la possibilité d'un tel

diagnostic en présence de diarrhée ou de

symptômes

colite,

colite

pseudomembraneuse,

syndrome

cholestatique

perforation du côlon consécutifs à l’administration de tout agent

antibactérien. On a rapporté la

survenue de la colite à

C. difficile

plus de 2 mois après l’administration d’antibactériens.

L’administration d’antibactériens peut altérer la flore normale du côlon et favoriser la prolifération

C. difficile.

Cette bactérie produit les toxines A et B qui contribuent à l’installation de la colite à

C.

difficile

. Cette affection peut être une cause de morbidité et de mortalité considérables et elle peut

être réfractaire au traitement antimicrobien.

présence

colite

C. difficile

présumée

confirmée,

faut

prendre

mesures

thérapeutiques appropriées. Les cas les moins graves répondent habituellement à l’abandon des

antibactériens qui ne ciblent pas

C. difficile

. Dans les cas modérés ou graves, il faut envisager

l'administration

liquides,

d'électrolytes

suppléments

protéiques,

l’emploi

d’un

antibactérien cliniquement efficace contre

C. difficile

. Il faut pratiquer une exploration chirurgicale

si l’état clinique le justifie, car une intervention chirurgicale peut être nécessaire dans certains cas

graves.

Anémie hémolytique :

ON NE DOIT PAS EMPLOYER AURO-CEFIXIME CHEZ DES PATIENTS AYANT

DES

ANTÉCÉDENTS

D’ANÉMIE

HÉMOLYTIQUE

ASSOCIÉE

AUX

CÉPHALOSPORINES, PARCE QUE LA RÉCURRENCE DE L’HÉMOLYSE SERAIT

BEAUCOUP PLUS GRAVE.

Une anémie hémolytique sous médiation immunitaire a été observée chez des patients recevant

des antibactériens de la classe des céphalosporines, y compris les comprimés de céfixime. Des

cas graves

d’anémie hémolytique, dont certains ont été mortels, ont été signalés tant chez des

adultes que

des enfants ayant pris des céphalosporines. Si un patient développe une anémie

pendant

l’administration d’AURO-CEFIXIME ou au cours des 2 ou 3 semaines qui suivent, on

doit considérer le

diagnostic d’anémie associée aux céphalosporines et abandonner le traitement

jusqu’à ce que la

cause de l’anémie ait pu être déterminée.

Les patients peuvent bénéficier d’une surveillance périodique des signes et symptômes d’anémie

hémolytique, y compris la mesure des paramètres hématologiques ou l’évaluation des anticorps

induits par le médicament, s’il y a lieu (voir EFFETS INDÉSIRABLES).

Insuffisance rénale aiguë :

Comme

d’autres

céphalosporines,

comprimés

AURO-CEFIXIME

peut

entraîner

insuffisance rénale aiguë,

notamment une néphrite tubulo-interstitielle. En cas d’insuffisance

rénale aiguë, la prise d

AURO-CEFIXIME doit être interrompue et un traitement adapté doit être

initié et/ou des mesures appropriées

doivent être prises.

Page 5 sur 30

Neurologique :

Plusieurs céphalosporines, incluant la céfixime, ont été associées au déclenchement de convulsions,

surtout chez

les insuffisants rénaux

lorsque

doses

médicaments

n'avaient

été

diminuées. Il faut cesser le traitement si des convulsions surviennent par suite de l'administration

d’AURO-CEFIXIME. Des anticonvulsivants peuvent être administrés lorsque le tableau clinique le

justifie (voir POSOLOGIE ET ADMINISTRATION et SURDOSAGE).

Sensibilité/résistance :

Émergence de bactéries résistantes au médicament

Prescrire

AURO-CEFIXIME

patient

l’absence

d’infection

bactérienne

confirmée

fortement soupçonnée est peu susceptible de lui être profitable et accroît le risque d’apparition de

souches résistantes.

PRÉCAUTIONS

Précautions générales :

En cas de réaction allergique avec les comprimés AURO-CEFIXIME (céfixime), il faut cesser

l'administration de ce

médicament

c’est

nécessaire,

traiter

patient

l'aide

d'agents

appropriés, tels qu'amines pressives, antihistaminiques ou corticostéroïdes.

Il faut tenir compte de la possibilité que certains organismes pathogènes deviennent résistants et

prolifèrent, notamment lors de traitements au long cours. Le cas échéant, il faut surveiller le patient

de près et, si une surinfection s'installe, appliquer les mesures qui s'imposent.

Les antibiotiques à large spectre comme les comprimés AURO-CEFIXIME doivent être prescrits

avec circonspection aux

patients ayant des antécédents de maladie gastro-intestinale.

Il est recommandé d’administrer le produit 1 seule fois par jour en présence d'infection urinaire

étant donné que, selon des études cliniques, l'administration biquotidienne du produit ne s'est pas

révélée aussi efficace.

AURO-CEFIXIME n'est pas recommandé pour traiter les infections causées par

Staphylococcus

aureus

puisque cette souche de staphylocoque est résistante au céfixime.

Insuffisance rénale :

L’utilisation d’AURO-CEFIXIME doit faire l'objet de précautions particulières si la fonction

rénale est

gravement

altérée.

recommandé

modifier

posologie

chez

patients

modérément

gravement

atteints

(par

ex.,

clairance

créatinine

< 40 mL/min)

(voir

PHARMACOLOGIE et POSOLOGIE ET ADMINISTRATION).

Page 6 sur 30

Interactions médicamenteuses :

L’administration de comprimés AURO-CEFIXIME doit faire l’objet de précautions chez les

patients prenant des anticoagulants de type coumarine tels que la warfarine potassique. Étant donné

qu’AURO-CEFIXIME peut

renforcer les effets des anticoagulants, le temps de prothrombine avec

ou sans saignement peut être

prolongé (voir EFFETS INDÉSIRABLES et PHARMACOLOGIE).

Interactions du médicament avec les épreuves de laboratoire :

Un résultat faussement positif peut être enregistré lors du dosage des corps cétoniques urinaires

lorsque l'on procède à ces épreuves avec le nitroprussiate, mais non avec le nitroferricyanure.

L'administration de bêtalactamines peut générer une réaction faussement positive lors du dosage du

glucose

urinaire

Clinitest

l'aide

d'une

solution

Benedict

Fehling.

recommandé de doser le glucose au moyen de méthodes enzymatiques qui reposent sur la réaction

de la glucose-oxydase (tel que Clinistix*).

test

Coombs

direct

faussement

positif

été

signalé

durant

traitement

céphalosporines.

Il faut par conséquent se rappeler qu'un test de Coombs positif peut être attribuable

au médicament.

Grossesse :

L'innocuité du céfixime dans le traitement des infections chez la femme enceinte n'a pas été établie.

Des études sur la reproduction ont porté sur des souris et des rates ayant reçu des doses de céfixime

jusqu'à 400 fois plus fortes que la dose administrée chez l'humain et n'ont permis de déceler aucune

infertilité ni aucune fœtotoxicité. Étant donné que les résultats des études de reproduction animale

ne permettent pas toujours de prédire quelle sera la réponse chez l'humain, le médicament ne doit

être utilisé au cours de la grossesse que si les avantages escomptés de l'administration de comprimés

AURO-CEFIXIME l'emportent sur les risques éventuels pour le fœtus ou la mère.

Travail et accouchement :

Aucune

étude

porté

l'utilisation

comprimés

céfixime

pendant

travail

l'accouchement.

Allaitement :

On ne sait pas si le céfixime est excrété dans le lait maternel. Étant donné que plusieurs médicaments

sont,

faut

exercer

certaine

prudence

lors

l'administration

de comprimés AURO-

CEFIXIME à une femme qui

allaite.

Marque déposée de Bayer Healthcare LLC, filiale de Bayer Corporation

Page 7 sur 30

Usage chez les enfants (> 12 ans) :

L’emploi d’AURO-CEFIXIME n’est pas recommandé chez les enfants de moins de 12 ans

.

EFFETS INDÉSIRABLES

Essais cliniques :

Cinq pour cent (5 %) des patients qui ont participé aux études cliniques ont dû interrompre le

traitement à cause d’effets indésirables liés au médicament. Trente-six pour cent (36 %) des patients

en pédiatrie ont connu au moins 1 effet indésirable (bénin 25 %, modéré 9 % ou grave 2 %).

Quarante-sept pour cent (47 %) des patients adultes ont manifesté au moins 1 effet indésirable

(bénin 24 %, modéré 19 % ou grave 4 %). Lors des études cliniques sur le

médicament en

comprimé, les effets indésirables les plus fréquents étaient de nature gastro-intestinale; de tels effets

ont été signalés chez 37 % de tous les patients adultes traités (bénin 21 %, modéré 13 %, grave

3 %).

Lors

études

cliniques

céfixime

menées

auprès

patients

adultes,

principaux effets indésirables observés ont été la diarrhée, 15 % (bénin 7,2 %, modéré 6,2 %,

grave 1,5 %), la céphalée, 11 %, la modification des selles, 12 %, les nausées, 9 %, les douleurs

abdominales,

5 %,

dyspepsie,

3 %,

flatulences,

3 %,

étourdissements,

3 %,

vomissements,

2 %.

fréquence

principaux

effets

indésirables

été

semblable,

médicament soit administré 1 ou 2 fois par jour, sauf pour les céphalées, qui ont semblé légèrement

plus fréquentes chez les adultes qui recevaient la posologie uniquotidienne (12,9 %) que chez ceux

qui prenaient le médicament 2 fois par jour (8 %).

En général, ces symptômes ont pu être traités et sont rentrés dans l'ordre une fois l'antibiothérapie

par les comprimés de céfixime cessée.

Plusieurs patients ont présenté une diarrhée grave ou une colite pseudomembraneuse documentée et

quelques-uns ont dû être hospitalisés.

Dans le cadre d’études cliniques où le céfixime a été administré en 1 seule dose de 400 mg pour le

traitement de la gonorrhée non compliquée, des effets indésirables jugés associés au traitement par

les comprimés de céfixime ont été signalés chez 5,9 % des patients (21/358). Des effets secondaires

gastro-intestinaux cliniquement bénins sont survenus chez 3,7 % des patients, des effets modérés

ont été

observés chez 0,9 % des patients et aucun effet indésirable n'a été qualifié de grave.

Les taux

d’effets indésirables ont été de 1 % pour la diarrhée et de 1 % également pour les selles

liquides ou fréquentes. La fréquence de tous les autres effets indésirables signalés chez les adultes

ayant pris

part à ces études a été inférieure à 1 %.

Réactions indésirables au médicament observées lors des essais cliniques et à la suite de la

surveillance après commercialisation :

Les réactions indésirables énumérées ci-dessous ont été observées lors des essais cliniques et/ou au

cours de la commercialisation.

Troubles sanguins et lymphatiques :

Thrombopénie,

thrombocytose,

leucopénie,

éosinophilie,

neutropénie,

agranulocytose,

anémie

hémolytique auto-immune (voir MISES EN GARDE, Anémie hémolytique).

Page 8 sur 30

Troubles gastro-intestinaux :

Diarrhée,

modification

selles,

nausées,

douleurs

abdominales,

dyspepsie,

flatulence,

vomissements.

Troubles généraux et au niveau du site d’administration :

Fièvre d’origine médicamenteuse, œdème facial.

Troubles hépatobiliaires :

Jaunisse (cholestatique et/ou hépatocellulaire).

Troubles du système immunitaire :

Réaction de type maladie sérique, réactions anaphylactiques (urticaire et angio-œdème).

Infections et infestations :

Vaginite, candidose, colite pseudomembraneuse.

Investigations :

Augmentations des taux d’alanine aminotransférase (ALAT ou SGPT), d’aspartate aminotransférase

(ASAT ou SGOT), de phosphatase alcaline et de bilirubine.

Élévation du taux d’azote uréique

sanguin ou de créatinine.

Prolongation du temps de prothrombine.

Troubles du système nerveux :

Céphalées, étourdissements, convulsions.

Troubles rénaux et urinaires :

Insuffisance rénale aiguë, notamment une néphrite tubulo-interstitielle.

Troubles des organes reproducteurs et des seins :

Prurit génital.

Troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux :

Dyspnée, détresse respiratoire.

Troubles de la peau et des tissus sous-cutanés :

Éruptions cutanées, prurit, urticaire, nécrolyse épidermique toxique (NET), éruption cutanée causée

par le médicament avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS), réactions cutanées

bulleuses (érythème polymorphe et syndrome de Stevens-Johnson).

En plus des effets indésirables précédents observés chez les patients traités par le céfixime, les

réactions et anomalies aux épreuves de laboratoire suivantes ont été associées aux céphalosporines :

cas de surinfection, de dysfonction rénale, de néphropathie toxique, de dysfonction hépatique, y

compris

cholestase,

d'anémie

aplasique,

d'hémorragie,

d’augmentation

lactase

Page 9 sur 30

déshydrogénase (LDH) et de pancytopénie.

SYMPTÔMES ET TRAITEMENT DU SURDOSAGE

L’administration du charbon activé peut aider à éliminer le médicament non absorbé. Un

traitement de soutien général est recommandé.

Il n'existe aucun antidote spécifique. Des mesures générales de support sont recommandées.

L'hémodialyse ou la dialyse péritonéale ne permettent pas d’éliminer de la circulation d’importantes

quantités de céfixime.

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

Adultes :

La dose recommandée d’AURO-CEFIXIME (comprimés de céfixime) est de 400 mg administrés

1 fois par jour. Si c’est

nécessaire, une dose de 200 mg (un demi-comprimé de 400 mg) peut être

administrée 2 fois par jour, sauf dans les cas d'une infection urinaire où la dose doit être administrée

en 1 seule prise par jour.

Pour le traitement des infections gonorrhéiques non compliquées, il est recommandé d'administrer

1 seule dose de 400 mg par voie orale.

Les enfants pesant plus de 50 kg ou âgés de plus de 12 ans devraient être traités par la dose

recommandée pour les adultes.

Durée du traitement :

Lors des études cliniques, le traitement a duré de 10 à 14 jours. En pratique, la durée du traitement

dépend de la réponse clinique et bactériologique du patient.

Dans

traitement

infections

Streptococcus

pyogenes

dose

thérapeutique

d’AURO-

CEFIXIME doit

être administrée pendant au moins 10 jours.

Insuffisance rénale :

AURO-CEFIXIME peut être administré en présence d'insuffisance rénale. Le schéma posologique

normal

peut être utilisé chez les patients dont la clairance de la créatinine est à 40 mL/min ou plus.

Il faut

administrer 75 % de la posologie quotidienne habituelle aux patients dont la clairance se situe

entre

20 et 40 mL/min, et 50 % de la posologie quotidienne habituelle à ceux dont la clairance

inférieure à 20 mL/min.

Il existe très peu de données sur l'emploi de céfixime chez les enfants atteints d'insuffisance rénale.

REMARQUE :

l'hémodialyse

dialyse

péritonéale

permettent

d’éliminer

d’importantes quantités de céfixime de l'organisme.

Pour traiter une surdose présumée, communiquez immédiatement avec le centre antipoison de votre

région.

Page 10 sur 30

RENSEIGNEMENTS PHARMACEUTIQUES

Chimie

:

Nom de commerce :

AURO-CEFIXIME

Dénomination commune internationale :

céfixime

Dénomination chimique :

acide (6

R

R

)-7-[[(

Z

)-2-(2-aminothiazol-4-yl)-2-

[(carboxyméthoxy)imino]acétyl]amino]-3-éthényl-8-

oxo-5-thia-1-azabicyclo[4.2.0]oct-2-ène-2-

carboxylique trihydrate

Formule développée :

Formule moléculaire : C

Masse moléculaire :

507,50 g/mol

Description :

Le céfixime est une poudre blanche ou presque blanche. Il est

légèrement

soluble dans l’eau, soluble dans le méthanol, modérément

soluble dans

l’éthanol et pratiquement insoluble dans l’acétate d’éthyle.

Forme posologique

Comprimés

Teneur

400 mg

Description

Chaque comprimé pelliculé renferme 400 mg de céfixime.

Comprimés de couleur blanc ou blanc cassé, pelliculés, en

forme de capsule, aux bords biseautés, portant l’inscription

gravée ‘E’ avec un trait sécable d’un côté et ‘8’et ‘7’, séparée

par trait sécable, de l’autre.

Composition

Ingrédients non médicinaux :

Le noyau de comprimé contient :

phosphate dibasique de

calcium anhydre (Calipharm A), amidon prégélatinisé (Starch

1500), hydroxypropyl cellulose (Klucel LF), Cellulose

microcristalline (Avicel PH-112) et stéarate de magnésium.

L’enrobage contient :

alcool polyvinylique, dioxyde de titane,

talc, lécithine (soya) et gomme de xanthane.

Conditionnement

Plaquette alvéolée de 7 (1x7), 10 (1x10) et (2x5) comprimés

Flacons de PEHD de 20 et 500 comprimés.

Page 11 sur 30

Conservation :

Entreposer à la température ambiante (15 °C à 30 °C) et à l’abri de l’humidité

Études comparatives de biodisponibilité

Une étude à double insu, croisée, à dose unique par voie orale et à répartition aléatoire,

comportant deux traitements, deux séquences et deux périodes, a été menée auprès de 24

volontaires masculins sains et à jeun dans le but de comparer la biodisponibilité des comprimés

AURO-CEFIXIME à 400 mg (à l’étude) d’Aurobindo Pharma Limitée, Inde, fabriqués pour Auro

Pharma Inc. (Canada), à celle des comprimés Suprax

MD

(céfixime) à 400 mg (référence) de

Sanofi-Aventis Canada Inc., Canada.

Tableau résumant les données de biodisponibilité comparative

Céfixime

(1 x 400mg)

À partir de données mesurées

Moyenne géométrique

Moyenne arithmétique (CV en %)

Paramètre

À l’étude

*

Référence

Rapport des

moyennes

géométriques

(%)

Intervalle de

confiance à 90 %

ASC

0-t

(h.ng/mL)

41,4

42,8 (25,2)

40,7

42,5 (29,4)

101,7

92,7 – 111,6

ASC

I

(h.ng/mL)

42,7

44,2 (25,4)

42,2

44,0 (30,1)

101,3

92,5 – 111,0

C

max

(ng/mL)

5,1 (24,2)

4,9 (27,7)

104,5

95,9 – 113,8

T

max

§

(h)

4,3 (2,5-6,0)

4,5 (4,0-8,0)

T

½

$

(h)

4,0 (18,5)

4,1 (18,0)

AURO-CEFIXIME (comprimés de céfixime à 400 mg), par Auro Pharma Inc.

SUPRAX (comprimés de céfixime à 400 mg) de Sanofi-Aventis Canada Inc., Canada, achetés au Canada.

Représenté sous forme de médiane (étendue) seulement.

Représenté sous forme de moyenne arithmétique seulement (CV %).

Page 12 sur 30

MICROBIOLOGIE

L'activité

in

vitro

céfixime contre

divers

organismes

pathogènes

gram-positifs

gram-

négatifs est présentée au Tableau 2.

Tableau 2 : Activité du céfixime contre les isolats bactériens cliniques

Organismes pathogènes

Nombre

d'isolats

MIC

50

a

(μg/mL)

MIC

90

(μg /mL)

GRAM-NÉGATIFS

Acinetobacter calcoaceticus

9,07

19,41

Moraxella catarrhalis

0,14

0,40

(appelé anciennement Branhamella catarrhalis)

Campylobacter jejuni

1,60

1,60

Citrobacter amalonaticus

0,32

1,54

Citrobacter diversus

0,12

0,16

Citrobacter Freundii

2,01

57,40

Enterobacter aerogenes

0,85

38,30

Enterobacter agglomerans

0,40

25,70

Enterobacter cloacae

1532

2,48

48,40

Espèces

Enterobacter

3,27

20,00

Escherichia coli

6190

0,19

0,71

Haemophilus influenzae

0,04

0,13

H. influenzae

, sensible à l'ampicilline

2236

0,03

0,12

H. influenzae

, résistant à l'ampicilline

0,08

0,08

H. influenzae

, non producteur de bêtalactamase

0,05

0,05

H. influenzae

, producteur de bêtalactamase

0,03

0,06

H. parainfluenzae

0,05

0,05

Klebsiella oxytoca

0,04

0,06

Klebsiella pneumoniae

2760

0,06

0,10

Espèces

Klebsiella

0,08

0,34

Morganella morganii

0,74

17,00

Neisseria gonorrhoeae

0,15

0,15

Neisseria gonorrhoeae,

non producteur de

bêtalactamase

0,008

0,015

Neisseria gonorrhoeae,

producteur de

bêtalactamase

0,008

0,03

Neisseria gonorrhoeae,

résistante à la

tétracycline

0,008

0,015

Page 13 sur 30

Organismes pathogènes

Nombre

d'isolats

MIC

50

a

(μg/mL)

MIC

90

(μg /mL)

GRAM-NÉGATIFS

Neisseria gonorrhoeae,

chromosomiquement

résistant

0,015

0,06

Neisseria meningitis

0,06

0,06

Pasteurella multocida

0,06

0,06

Proteus mirabilis

1983

0,05

0,06

Proteus vulgaris

0,03

0,10

Proteus

, producteur d'indole

0,06

5,91

Espèces

Proteus

0,25

0,25

Providencia rettgeri

0,05

0,37

Providencia stuartii

0,10

0,67

Espèces

Providencia

0,40

2,15

Pseudomonas aerugin

2003

47,00

53,10

Pseudomonas cepacia

2,42

6,87

Salmonella enteriditis

0,17

0,34

Espèces

Salmonella

0,09

0,21

Serratia marcescens

1552

0,71

12,90

Espèces

Shigella

0,12

0,48

Yersinia enterocolitica

0,37

1,62

GRAM-POSITIFS

Enterococcus faecalis

65,60

100,00

Espèces

Enterococcus

33,00

33,00

Staphylococcus aureus

1949

17,50

36,50

Staphylococcus epidermidis

10,80

61,80

Streptococcus agalactiae

0,21

0,32

Streptococcus pyogenes

0,11

0,16

Streptococcus

Groupe B

0,17

0,22

Streptococcus pneumoniae

0,13

0,29

Streptococcus viridans

0,84

26,70

Moyenne géométrique de

CMI pour 50 % et 90 % des isolats.

Abréviation : CMI, concentration minimale

inhibitrice.

Page 14 sur 30

Les organismes pathogènes suivants sont résistants au céfixime :

Les espèces

Pseudomonas

certaines souches de streptocoques du groupe D (y compris les entérocoques);

Listeria monocytogenes

la plupart des souches de staphylocoques (y compris les souches résistantes à la méthicilline);

la plupart des souches d'

Enterobacter

la plupart des souches de

Bacteroides fragilis

et de

Clostridium

Antibiogramme

:

Antibiogrammes : Techniques de diffusion :

Les méthodes quantitatives qui reposent sur la mesure des diamètres de zones donnent une idée de

la sensibilité de l'organisme pathogène aux antibiotiques. Il a été recommandé d'employer cette

technique avec des disques afin de vérifier la sensibilité au céfixime. L'interprétation des résultats se

fonde sur la corrélation entre les diamètres obtenus sur le disque et la concentration minimale

inhibitrice (CMI) pour le céfixime.

Les rapports d'épreuves de laboratoire donnant les résultats d'antibiogrammes standards, sur disque

simple (disque de céfixime de 5 µg) doivent être interprétés selon les critères suivants :

Tableau 3 : Éventails de sensibilité recommandés : Diffusion par disque sur gélose

Organisme pathogène

Résistant

Intermédiaire

Sensible

Neisseria gonorrhoeae

> 31 mm

Tous les autres organismes

< 15 mm

16-18 mm

> 19 mm

Sur base de gélose chocolat plus 1 % de cystéine en supplément.

Un résultat portant la mention « sensible » signifie que l'organisme pathogène est susceptible d'être

inhibé par les taux sanguins généralement atteignables. La mention « intermédiaire » signifie que les

concentrations inhibitrices de l’antibiotique peuvent être atteintes si des doses élevées sont utilisées

ou si l'infection est restreinte aux tissus et aux liquides (par ex., urine) dans lesquels cet antibiotique

atteint des taux élevés. La mention « résistant » indique que les concentrations atteignables de

l'antibiotique

sont

susceptibles

d'inhiber

l'organisme

pathogène

qu'un

autre

traitement

s'impose.

Les techniques standards reposent sur l'emploi des organismes témoins du laboratoire. Le disque de

5 µg doit donner les diamètres de zone suivants :

Tableau 4 : Organismes témoins du laboratoire : Diffusion par disque sur gélose

Organisme pathogène

Diamètre de zone (mm)

E. coli

ATCC 25922

23-27

N. gonorrhoeae

ATCC 49226

37-45

Sur base de gélose chocolat plus 1 % de cystéine en supplément.

Le disque qui regroupe différents éléments d'une même classe pour l'épreuve de sensibilité aux

céphalosporines (disque de céphalothine) ne convient pas à cause des différences qui les distinguent

Page 15 sur 30

du céfixime sur le plan du spectre d'action. Le disque de céfixime à 5 µg doit être utilisé pour toutes

les analyses d'isolats

in vitro

Techniques de dilution :

On peut utiliser les méthodes de dilution en bouillon de culture ou sur gélose pour mesurer la

concentration minimale inhibitrice (CMI) et déterminer ainsi la sensibilité des isolats bactériens au

céfixime. Les seuils de sensibilité recommandés sont les suivants :

Tableau 5 : Normes d'interprétation de la CMI (µg/mL)

Organisme pathogène

Résistant

Intermédiaire

Sensible

Neisseria gonorrhoeae

< 0,25

Tous les autres organismes

> 4

< 1

Tout comme les méthodes de diffusion standard, les techniques de dilution exigent l'emploi

d'organismes témoins du laboratoire. La poudre de céfixime standard doit donner les éventails de

CMI suivants lors des épreuves normales effectuées sur les organismes pathogènes utilisés pour le

contrôle de la qualité.

Tableau 6 : Organismes témoins du laboratoire : Technique de dilution

Organisme pathogène

Éventail de CMI (µg/mL)

E. coli

ATCC 25922

0,25 - 1

S. aureus

ATCC 29213

8 - 32

N. gonorrhoeae

ATCC 49226

0,004 – 0,03

Sur base de gélose chocolat plus 1 % de cystéine en supplément.

PHARMACOLOGIE

Chez l’animal :

Distribution et accumulation tissulaires :

Chez le rat, la distribution du céfixime marqué au

C (par ordre décroissant de quantités) a été

constatée dans les reins, les poumons, le foie, le cœur, la rate et le cerveau, 1 heure après

l'administration de 1 seule dose orale de céfixime et dans les reins, la vessie, le sang, le foie et les

poumons, 5 minutes après l'administration de 1 seule dose intraveineuse. Chez le chien, une

radioactivité tissulaire a été enregistrée dans la bile, le rein, le foie, les poumons, les testicules, le

cœur et le cerveau après l'administration de doses intraveineuses simples ou multiples de céfixime

marqué au

Après l'administration de plusieurs doses orales, l'accumulation de céfixime dans le sérum et l'urine

de rats et de chiens adultes était négligeable. Les doses utilisées dans le cadre de ces études étaient

de 100 et de 1 000 mg/kg/jour, administrées pendant 1 mois chez les rats et pouvaient atteindre

400 mg/kg/jour (100, 200 et 400 mg/kg/jour) pendant 53 semaines chez les chiens. Aucun autre

signe

d'accumulation

sérique

urinaire

médicament

été

noté

après

semaines

d'administration intraveineuse (à raison de 320 et 1 000 mg/kg/jour) chez des chiens adultes.

Page 16 sur 30

Lors d'études menées auprès d'animaux, on a noté que la quantité de céfixime excrétée dans la bile

représente plus de 10 % de la dose administrée.

Chez l’être humain :

Absorption :

Administré par voie orale, le céfixime est absorbé à environ 40 % à 50 %.

Chez l'adulte, 1 seul comprimé de 200 mg de céfixime entraîne un pic sérique moyen d’environ

2 mg/mL (éventail de 1 à 4 µg/mL). Un seul comprimé de 400 mg produit une concentration

moyenne d'environ 3,5 µg/mL (éventail de 1,3 à 7,7 µg/mL).

Les pics sériques sont atteints de 2 à 6 heures après l'administration orale de 1 seul comprimé de

200 mg ou 400 mg de céfixime. V oir Tableau 7.

Tableau 7 : Taux sériques de céfixime chez l'adulte après administration de comprimés

(µg/mL)

DOSE

1 h

2 h

4 h

6 h

8 h

12 h

24 h

0,02

0,03

0,04

* ½ comprimé de 200 mg

La demi-vie sérique du céfixime chez les sujets sains est indépendante de la forme posologique et,

en moyenne, est de 3 à 4 heures, mais peut être de 9 heures chez certains volontaires normaux.

Métabolisme :

Rien n'indique que le céfixime soit métabolisé

in vivo

Excrétion :

Le céfixime est excrété par des mécanismes rénaux et biliaires.

Dans l'urine, les taux de récupération de doses de céfixime de 200 mg et 400 mg administrées

voie orale chez 12 hommes en bonne santé sont présentés au Tableau 8. Sur une période

de 24

heures, environ 20% et 16 %, respectivement, des doses de 200 mg et de 400 mg de

céfixime sont

excrétés dans l'urine. Une proportion de 10 % ou plus a en outre été récupérée dans

la bile.

Page 17 sur 30

Tableau 8 : Excrétion urinaire moyenne du céfixime après l’administration de doses de

400 mg à 12 hommes en bonne santé

DOSE

Récupération urinaire du

céfixime après 24 heures

(% de la dose administrée)

Concentration maximale de

céfixime dans l'urine (µg/mL)

20,0

16,1

Distribution et accumulation :

Le céfixime semble bien se distribuer. Aucune donnée concluante n'a toutefois été publiée sur les

concentrations tissulaires liées aux comprimés.

Le degré de liaison aux protéines sériques est indépendant de la concentration, la fraction liée étant

d'environ 65 %. Selon des études portant sur l'administration de doses multiples en comprimés de

200 mg et 400 mg chez des volontaires normaux, l'accumulation du médicament dans le sérum ou

l'urine est faible, voire nulle, après 14 jours d'administration.

n'existe

aucune

donnée

concluante

taux

céfixime

observables

dans

liquide

céphalorachidien (LCR).

Facteurs influant sur les propriétés pharmacocinétiques :

FACTEURS RÉNAUX

Chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée (clairance de la créatinine entre 20 et

40 mL/min), la demi-vie sérique moyenne du céfixime se prolonge pour atteindre 6,4 heures. Chez

les grands insuffisants rénaux (clairance de la créatinine à 5 - 20 mL/min), la demi-vie atteint en

moyenne 11,5 heures. Ni l’hémodialyse ni la dialyse péritonéale ne permettent d’éliminer de la

circulation d’importantes quantités du médicament.

ÂGE (PATIENTS ÂGÉS)

même

schéma

posologique

d’AURO-CEFIXIME peut

être

utilisé

pour

tous

patients

adultes,

importe leur âge. Une étude pharmacocinétique comparative menée auprès de 12

hommes en bonne

santé de plus de 64 ans et de 12 hommes de 18 à 35 ans a porté sur

l’administration

dose

400 mg

céfixime

1 fois

jour

pendant

jours.

prélèvements de sang et d'urine ont été

effectués à intervalles fréquents. Le Tableau 9 montre les

profils concentration/temps sériques

moyens du céfixime. La C

et l'ASC ont été plus élevées

chez les personnes âgées au jour 1 (4,77 µg/mL et 41,0 µg.h/mL) et au jour 5 (5,45 µg/mL et 49,5

µg.h/mL) de l'administration

du médicament en comparaison avec les valeurs correspondantes

chez les sujets jeunes au jour 1

(3,64 µg/mL et 28,6 µg.h/mL) et au jour 5 (4,53 µg/mL et 34,9

µg.h/mL). Ces différences étaient

statistiquement significatives, mais leur amplitude était trop

faible pour avoir une portée clinique. Les valeurs de T

étaient semblables dans les 2 groupes.

Page 18 sur 30

Tableau 9 : Paramètres pharmacocinétiques moyens pour le céfixime au jour 5 chez des

sujets jeunes et âgés ayant reçu 400 mg par jour pendant 5 jours

GROUPE

ÂGE

(ans)

C

max

(µg/mL)

T

max

(h)

ASC

0-inf.

(µg.h/mL)

T

1/2

(h)

fe

(% de la dose)

Jeunes

20-32

4,74

34,9

20,2

Âgés

65-74

5,68

49,5

24,6

Abréviations : C

pic sérique

délai d'atteinte de la concentration sérique maximale

aire sous la courbe concentration/temps

demi-vie sérique

récupération urinaire du céfixime exprimée sous forme de fraction

de la dose administrée

ALIMENTS (EFFET DES ALIMENTS SUR L'ABSORPTION)

Les aliments ne semblent exercer aucun effet cliniquement significatif sur l'absorption du céfixime.

Les comprimés de céfixime ont été administrés en 1 seule dose de 400 mg avec et sans aliments

dans le cadre d'une étude avec permutation des groupes menée auprès de 20 hommes en bonne

santé. Les C

ont été

de 4,22 et de 4,24 µg/mL chez les sujets nourris et à jeun, respectivement.

Les aliments ont ralenti

l'atteinte de la C

d'environ 1 heure (3,8 heures contre 4,8 heures).

Cet effet n'a pas de portée

clinique et représente probablement un léger retard de l'élimination

gastrique

présence

d'aliments. La récupération urinaire n'a pas été affectée par la

présence d'aliments : 18,4 % (sujets

nourris) et 17,7 % (sujets à jeun) des doses ont été récupérés

en 24 heures.

INTERACTIONS MÉDICAMENTEUSES

Une étude à 4 volets avec permutation des groupes, menée auprès de 12 hommes en bonne santé a

servi à mesurer les propriétés pharmacocinétiques du céfixime lorsqu'il était administré pendant,

avant et après la prise d'antiacides renfermant de l'aluminium ou du magnésium. L'administration

d'antiacides n'a pas modifié significativement les paramètres pharmacocinétiques du céfixime.

Une étude dans laquelle on abordait l'effet du céfixime sur la liaison aux protéines de sérum humain

n'a permis d'observer aucune modification statistiquement significative de la fraction du céfixime

non liée lors de l'ajout d'acétaminophène, d'héparine, de phénytoïne, d'ibuprofène, de furosémide ou

de diazépam aux concentrations thérapeutiques maximum recommandées. Avec l'acide salicylique,

on a noté une augmentation significative, soit de près du double (de 35 % à 66 %), de la fraction

non liée. Lorsque les interactions ont été étudiées chez le chien, il a été possible de confirmer que

les produits à base d'AAS (acide acétylsalicylique) provoquent une augmentation de la fraction non

liée du céfixime, ce qui entraîne une augmentation du volume de distribution et de la clairance du

médicament. Toutefois, étant donné que le volume de distribution et la clairance augmentent au

même degré, aucun effet n'a été noté sur la demi-vie d'élimination du céfixime.

Une étude randomisée, croisée, ouverte, menée auprès de 15 hommes en bonne santé, a permis de

démontrer que l'administration concomitante d'AAS (650 mg) et de céfixime en comprimés de

400 mg ne produit aucun effet sur la liaison aux protéines, sur la demi-vie ni sur la clairance rénale

du céfixime. L'AAS a toutefois semblé diminuer l'absorption du céfixime, comme en fait foi une

réduction de l'ordre de 26 % de la C

et de 19 % de l'ASC.

Page 19 sur 30

TOXICOLOGIE

Toxicité des doses simples :

Après

administration

orale

médicament,

été

> 10 g/kg

pour

souris

10/sexe/groupe), chez les rats (5-10/sexe/groupe) et chez les lapins (5/sexe/groupe). Chez 13 chiens,

la détermination de la dose létale a été limitée par le déclenchement de vomissements après

l'administration d'une dose orale simple de 0,32 g/kg ou plus. Aucun décès n'a été signalé chez ces

chiens. Après

injection

intraveineuse,

intrapéritonéale

sous-cutanée

médicament,

valeurs de DL

ont été supérieures à 3, à 7 ou à 10 g/kg respectivement pour les souris (5-

10/sexe/groupe) et à 5, à 8 ou à 10 g/kg respectivement pour les rats (5-10/sexe/groupe). La dose

intraveineuse tolérée chez les lapins (3M/groupe) a été de 0,32 g/kg. Chez un chien mâle, une dose

intraveineuse totale de 5,5 g/kg administrée en perfusion n'a été associée à aucun décès. Les signes

de toxicité chez ce chien ont été une baisse de la tension artérielle et de la fréquence respiratoire, des

vomissements et des anomalies électrocardiographiques.

Après administration orale du médicament à de jeunes animaux (10/sexe/groupe), les DL

ont été

de 3 g/kg chez des souris de 4 jours, de 7 g/kg chez des rats de 4 jours et > 10 g/kg chez des rats de

20 et de 34 jours. Les doses orales de 3,2 g/kg chez des chiens de 2 semaines (2M/1F) et chez des

chiens de 8 semaines (1M/2F) n'ont pas été létales; elles n'ont pas affecté le poids corporel et n'ont

été associées à aucune anomalie macroscopique ou histopathologique à l'autopsie. Les jeunes chiens

ont pu tolérer des doses plus fortes de céfixime que les chiens plus âgés sans présenter de

vomissements, à cause de l'immaturité de leur centre du vomissement.

Toxicité après administration de doses multiples :

Des études sur la toxicité de doses multiples administrées par voie orale ont été menées sur des

périodes allant de 4 semaines à 1 an chez des rats et chez des chiens. Les études menées auprès de

rats ont porté sur des doses pouvant atteindre 3 200 mg/kg administrées 1 fois par jour (15-

20/sexe/groupe) ou jusqu'à 500 mg/kg administrés 2 fois par jour (12/sexe/groupe). Les études

menées

auprès

chiens

(4-5/groupe)

porté

doses

pouvant

atteindre

200 mg/kg

administrées 2 fois par jour. De plus, on a effectué des études d'une durée de 2 semaines sur des rats

(10/sexe/groupe)

chiens

(2/sexe/groupe)

d'évaluer

effets

l'administration

intraveineuse quotidienne de céfixime. On a également mené une étude d'une durée de 8 jours

auprès

chiens

(3/sexe/groupe)

auxquels

administré

voie

intraveineuse

doses

croissantes de 80 à 2 500 mg/kg en vue d'évaluer le risque de néphrotoxicité associé au

céfixime.

Les résultats de ces études sont présentés plus loin.

Des selles molles, un œdème du cæcum et une augmentation du poids de ce dernier ont été observés

dans

tous

groupes

rats

étudiés.

s'agit

d'observations

courantes

chez

rats

après

l'administration d'antibiotiques. Une baisse du taux d'urobilinogène a été observée et jugée liée aux

changements

affectent

flore

intestinale

résultant

d’une

réduction

production

d'urobilinogène à partir de la bilirubine. La néphropathie chronique des rats vieillissants a été

exacerbée

après

l'administration

fortes

doses

céfixime

(1 000 mg/kg/jour)

pendant

semaines. Dans le cadre d'études menées auprès de chiens, les vomissements qui étaient associés au

traitement ont été observés chez certains animaux qui recevaient le céfixime par voie orale; aucune

autre observation liée à l'administration orale de céfixime n'a été notée. Lors d'une étude d'une durée

de 8 jours sur l'administration de doses intraveineuses croissantes à des chiens, le céfixime ne s'est

Page 20 sur 30

révélé

létal

dose

cumulative

7 295 mg/kg.

Dans

cadre

cette

étude,

vomissements et une néphrotoxicité (c'est-à-dire l'élévation de l'azote uréique du sang et de la

créatinine sérique, la présence de protéines, de glucose et de corps cétoniques dans l'urine, une

dégénérescence tubulaire et une nécrose rénale) ont été observés.

La toxicité du céfixime administré en doses multiples par voie orale 1 fois par jour pendant

5 semaines

également

fait

l'objet

d'études

chez

jeunes

rats

(15/sexe/groupe)

chiens

(3/sexe/groupe) à des doses pouvant atteindre 3 200 mg/kg et 400 mg/kg respectivement. De plus, la

toxicité orale du céfixime a fait l'objet d'études chez de jeunes chiens (7/sexe/groupe) à des doses

quotidiennes simples pouvant atteindre 180 mg/kg ou 60 mg/kg, administrées 2 fois par jour

pendant 5 semaines. L'étude menée sur les rats a permis de mettre au jour certains effets sur le

cæcum, semblables à ceux qu'ont permis d'observer les études menées auprès d'animaux adultes. Un

ramollissement des selles a été observé dans tous les groupes. Les résultats des études menées

auprès des chiens n'ont révélé aucune toxicité liée au médicament aux doses pouvant atteindre

400 mg/kg/jour chez les sujets adultes et jusqu'à 180 mg/kg/jour chez les sujets jeunes.

Mutagénicité :

Le céfixime n'a pas manifesté de potentiel mutagène ou clastogène dans le cadre d'une batterie de

tests de toxicologie génétique. Des concentrations du médicament de 0,001 à 1,0 µg/plaque ont été

utilisées pour des tests de mutagénicité microbienne, de 3 200 µg/mL pour la mesure de la mutation

ponctuelle chez les mammifères, de 1 à 2 500 µg/mL pour un test de synthèse non programmée

d'ADN

6 000

10 000 µg/mL

pour

test

cytogénétique

in

vitro

Deux

doses

intrapéritonéales de 100 à 3 200 mg/kg de produit expérimental (PE) ont été administrées à des

souris dans le cadre d'un test

in vivo

du micronoyau.

Toxicité pour l'appareil reproducteur :

Des études sur la fertilité et le rendement reproducteur général, la tératologie, ainsi que des études

périnatales

et postnatales ont été

menées

auprès

d'animaux.

Dans

l'étude

fertilité

rendement reproducteur chez les rats, aucune différence n'a été décelée entre les animaux témoins et

animaux

traités

médicament

plan

comportement

reproducteur,

taux

gestationnel, des paramètres de la portée (déterminés à l'autopsie, au jour 13 de la gestation), de la

durée de la gestation ou de la mise bas, avec des doses orales pouvant atteindre 1 000 mg/kg/jour

administrées

mâles

(pendant

jours

avant

l'accouplement

pendant

période

cohabitation) et aux femelles (pendant 14 jours avant l'accouplement et jusqu'au sevrage). Les

résultats des études de tératologie chez les souris et les rats révèlent que le céfixime, à des doses

pouvant atteindre 3 200 mg/kg/jour n'est pas tératogène. Dans le cadre de ces études sur des souris

et des rats, le céfixime n'a affecté ni le développement postnatal, ni la capacité reproductive de la

génération F

, ni le développement fœtal de la génération F

. Dans le cadre d'études visant à

évaluer le potentiel tératogène du céfixime chez le lapin, le médicament a été administré à des doses

de 3,2, de 10 ou de 32 mg/kg chaque jour, des jours 6 à 18 de la gestation, et n'a pas provoqué

d'effets tératogènes chez cette espèce. La réponse toxique (avortements ou décès de la mère)

associée de façon typique à l'administration d'antibiotiques chez cette espèce a été déclenchée à ≥

10 mg/kg. Les résultats des études menées chez les rats pour évaluer l'effet du céfixime administré

femelles

durant

période

périnatale

postnatale

doses

orales

pouvant

atteindre

3 200 mg/kg/jour révèlent que le céfixime n'affecte pas la durée de la gestation, la mise bas, le

développement, ni la viabilité des rejetons. De plus, ni la capacité reproductive de la génération F

, ni

le développement de sa progéniture (F

) n'ont été affectés.

Page 21 sur 30

Antigénicité :

Les résultats de tests menés chez des souris, des rats, des lapins et des cobayes révèlent que le

céfixime seul n'est doté d'aucun potentiel antigénique lorsqu'il est administré par voie orale et qu'il

possède un léger potentiel antigénique lorsqu'il est administré par voie parentérale avec des

adjuvants

ou des protéines vectrices. Aucune réactivité croisée n'a été décelée entre le céfixime et

plusieurs

autres céphalosporines.

Carcinogenèse :

Aucune étude n'a porté sur le potentiel carcinogène chez l'animal au cours de la vie.

Page 22 sur 30

BIBLIOGRAPHIE

Asmar,

Barone,

Clark,

Simpkins,

comparative

trial

cefixime

amoxicillin in the treatment of acute otitis media with effusion. Workshop, l5th International

Congress

Chemotherapy,

July

l987.

Advances

Experimental

Clinical

Chemotherapy l988; l: 44-48.

Barry, A.L., Jones, R.N. Cefixime: spectrum of antibacterial activity against l6,0l6 clinical

isolates. Pediatric Infectious Disease l987; 6: 954-957.

Beumer,

H.M.

Cefixime

versus

amoxicillin/clavulanic

acid

lower

respiratory

tract

infections. International Journal of Clinical Pharmacology l989; 27: 30-33.

Bergeron,

M.G.,

Lavoie,

G.Y.,

Boucher,

F.D.W.

Comparative

bactericidal

activity

cefixime, carumonan, enoxacin and roxithromycin with those of other antibiotics against

resistant

Haemophilus

influenzae

including

beta-lactam

tolerant

strains.

Journal

Antimicrobial Chemotherapy l987; 20: 663-669.

Bialer, M., Tonelli, A.P., Kantrowitz, J.D., Yacobi, A. Serum protein binding of a new oral

cephalosporin, CL 284,635, in various species. Drug Metabolism and Disposition l986;

14: 132-136.

Bialer, M., Wu, W.H., Faulkner, R.D., Silbert, B.M., Yacobi, A.

In vitro

protein binding

interaction studies involving cefixime. Biopharmaceutics and Drug Disposition l988; 9:

3l5-320.

Bowie, W.R., Shaw, C.E., Chan, D.G.W., Boyd, J., Black, W.A.

In vitro

activity of difloxacin

hydrochloride (A566l9), A56620 and cefixime (CL 284,635; FK027) against selected genital

pathogens. Antimicrobial Agents and Chemotherapy l986; 30: 590-593.

Brittain, D.C., Scully, B.E., Hirose, T., Neu, H.C. The pharmacokinetic and bactericidal

characteristics of oral cefixime. Clinical Pharmacology and Therapeutics l985; 38: 590-594.

Carenfelt, C. Melen, I., Odkvist, L., Olsson, O., Prellner, K., Rudblad, S., Savolainen, S.,

Skaftason, S., Sorri, M., Synnerstad, B. Treatment of Sinus Empyema in Adults. Acta

Otolaryngol (StockH) 1990; 110: 128-135.

Centers of Disease Control. Plasmid-mediated antimicrobial resistance in

N. gonorrhoeae

United States; 1988 and 1989. MMWR 1990; 39:284-293.

Counts, G.W., Baugher, L.K., Ulness, B.K., Hamilton, D.J. Comparative

in vitro

activity of

oral

cephalosporin

cefixime.

European

Journal

Clinical

Microbiology

Infectious Disease l988; 7: 428-431.

Page 23 sur 30

Cullman, W., Dick, W., Opferkuch, W. Antibacterial activity of cefixime with regard to

plasmid

chromosomally

mediated

beta-lactamases.

Workshop,

l5th

International

Congress

Chemotherapy,

July

l987.

Advances

Experimental

Clinical

Chemotherapy l985; l: 9-14.

Dornbusch, K. Kronvall, G., Goransson, E. Comparative

in vitro

antibacterial activity and

beta-lactamase

stability

cefixime.

Workshop,

l5th

International

Congress

Chemotherapy, July l987. Advances in Experimental and Clinical Chemotherapy l988; l: 1-8.

l4. Dorow, P. Safety and efficacy of cefixime in comparison to cefaclor in respiratory tract

infections. Workshop, l5th International Congress of Chemotherapy, July l987. Advances in

Experimental and Clinical Chemotherapy l988; l: 33-37.

15. Easmon, C.S.F., Ison, C.A.

Neisseria gonorrhoeae

: a versatile pathogen. J. Clin Pathol 1987;

40:1088-1097.

l6. Faulkner, R.D., Bohaychuk, W., Desjardins, R.E., Look, Z.M., Haynes, J.D., Weiss, A.I.,

Silber, B.M. Pharmacokinetics of cefixime after once-a-day and twice-a-day dosing to steady

state. Journal of Clinical Pharmacology l987; 27: 807-812.

l7. Faulkner, R.D., Bohaychuk, W., Haynes, J.D., Desjardins, R.E., Yacobi, A., Silber, B.M.

Pharmacokinetics of cefixime in the fasted and fed state. European Journal of Clinical

Pharmacology l988; 34: 525-528.

l8. Faulkner, R.D., Bohaychuk, W., Lane, R.A., Haynes, J.D., Desjardins, R.E., Yacobi, A.,

Silber,

B.M.

Pharmacokinetics

cefixime

young

elderly.

Journal

Antimicrobial Chemotherapy l988; 21: 787-794.

l9. Faulkner, R.D., Fernandez, P., Lawrence, G., Sia, L.L., Falkowski, A.J., Weiss, A.I., Yacobi,

A., Silber, B.M.

Absolute bioavailability of cefixime in man. The Journal of Clinical

Pharmacology l988; 28: 700-706.

Faulkner, R.D., Yacobi, L.A., Barone J.S., Kaplan S.A., Silber, B.M. Pharmacokinetic profile

of cefixime in man. Pediatric Infectious Disease l987; 6: 963-970.

Finegold, S.M., Ingram-Drake, L., Gee, R., Reinhardt, J., Edelstein, M.A.C., MacDonald,

K., Wexler, H. Bowel flora changes in humans receiving cefixime (CL 284,635) or cefaclor.

Antimicrobial Agents and Chemotherapy l987; 3l: 443-446.

Fuchs, P.C., Jones, R.N., Barry, A.L., Thornsberry, C., Ayers, L.W., Gavan, L., Gerlach, E.H.

In vitro evaluation of cefixime (FK 027, FR l7027, CL 284,635): Spectrum against recent

clinical isolates, comparative antimicrobial activity, beta-lactamase stability and preliminary

susceptibility testing criteria. Diagnostic Microbiology and Infectious Diseases l986;

5: l5l-l62.

Greene, D., Anslow, J., Bohaychuk, W., Faulkner, R., Silber, M., Woodward, D, Dabrowski,

J., Kibbe, A. Pharmacokinetics of cefixime in the fed and fasted state. Workshop, l5th

Page 24 sur 30

International Congress of Chemotherapy, July, l987. Advances in Experimental and Clinical

Chemotherapy l988; l: 2l-23.

Hegran, D.W., Lefebvre, K., Willetts, V., Bowie, W.R. Single-dose oral cefixime versus

amoxicillin

plus

probenecid

treatment

uncomplicated

gonorrhea

men.

Antimicrob Agents Chemother 1990; 34:355-357.

Hook, E.W. III, Holmes, K.K., Hansfield, H.H. Division of Infectious Diseases, Department

of Medicine, University of Washington, Harborview Medical Center, Seattle, Washington.

Letter of January 7, 1985 addressed to Al Dornbush with data.

Howie, V.M., Owen, M.J. Bacteriologic and clinical efficacy of cefixime compared with

amoxicillin in acute otitis media. Pediatric Infectious Disease l987; 6: 989-99l.

Iravani, A., Richard, G.A., Johnson, D., Bryant, A. A double-blind, multicenter comparative

study of the safety and efficacy of cefixime versus amoxicillin in the treatment of acute

urinary tract infections in adult patients. American Journal of Medicine l988; 85 (Suppl. 3A):

27-25.

Janda, Wm., Department of Medical Laboratory Sciences, The University of Illinois at

Chicago, Chicago, Ill. Letter of September 23, 1988 addressed to Lynne Fredericks, with

data.

Jones, R.N., Department of Pathology, The University of Iowa Hospitals and Clinics, Iowa

City, Iowa. Letter of October 4, 1990 addressed to Lynne Fredericks, with data.

Kamidono, S., Arakawa, S., Kataoka, N., Hikosaka, K., Mita, T., Ishigami, J.

In vitro

clinical evaluation of FK027 for the treatment of urinary tract infections. l4th International

Congress of Chemotherapy, Kyoto, 23-28 June, l985. Japan Convention Services, Inc., l985.

Kamimura, T., Kojo, H., Matsumoto, Y., Mine, Y., Goto S., Kuwahara, S.

In vitro

in vivo

antibacterial properties of FK027, a new orally active cephem antibiotic. Antimicrobial

Agents and Chemotherapy l984; 25: 98-l04.

Kawamura, S., Fujimaki,

Y., Sugita, R., Watanabe, I., Nakamura, M.,

Asai, S. Tissue

distributions

clinical

results

with

cefixime

infections.

Workshop,

l5th

International Congress of Chemotherapy, July l987. Advances in Experimental Clinical

Chemotherapy l988; l: 24-32.

Kenna, M., Bluestone, C.D., Fall, P., Stephenson, J., Kurs-Lasky, M., Wucher, F.P., Blatter,

M.M., Reisinger, K.S. Cefixime vs cefactor in the treatment of acute otitis media in infants

and children. Pediatric Infectious Disease l987; 6: 992-996.

Kiani, R., Johnson, D., Nelson, B. Clinical results of cefixime 200mg bid in the treatment of

patients with acute respiratory tract infections. Workshop, l5th International Congress of

Chemotherapy, July l987. Advances in Experimental and Clinical Chemotherapy l988; l:

38-43.

Page 25 sur 30

Kiani,

Johnson,

Nelson

Comparative

multicentre

studies

cefixime

amoxicillin in the treatment of respiratory tract infections. American Journal of Medicine

l988; 85: 6-l3.

Krepel, C.J., Schopf, L.R., Gordon, R.C., Edmiston, C.E. Comparative

in vitro

activity of

cefixime

with

eight

other

antimicrobials

against

Enterobacteriaceae,

streptococci

Haemophilus influenzae.

Current Therapeutic Research l988; 43: 296-302.

Kuhlwein, A., Hies, B.A. Efficacy and safety of a single 400 mg oral dose of cefixime in the

treatment of uncomplicated gonorrhea. Eur J Clin Microbial Infect Dis 1989; 8:261-262.

Kumar, A., Kelly, K.J.

In vitro

activity of cefixime (CL 284635) and other antimicrobial

agents against

Haemophilus

isolates from pediatric patients. Chemotherapy l988, 34: 30-35,

McLinn, S.E. Randomized, open label, multicenter trial of cefixime compared with

amoxicillin for treatment of acute otitis media with effusion. Pediatric Infectious Disease

l987; 6: 997-l00l.

Nakashima, M., Uematsu, T., Takiguchi, Y., Kanamaru, M. Phase l study of cefixime, a new

oral cephalosporin. Journal of Clinical Pharmacology l987; 27: 425-43l.

Neu,

H.C.

In

vitro

activity

broad

spectrum

beta-lactamase-stable

oral

cephalosporin, cefixime. Pediatric Infectious Disease l987; 6: 958-962.

Neu, H.C., Chin, N.X., Labthavikul, P. Comparative in vitro activity and beta-lactamase

stability

l7027,

orally

active

cephalosporin.

Antimicrobial

Agents

Chemotherapy l984; 26: l74-l80.

Powell, M., Kentsia-Carouzou, C., Voutsinas, D., Williams, J.D. A comparison of the in vitro

activity of ampicillin and cefixime against 2458 clinical isolates of Haemophilus influenzae.

Workshop,

l5th

International

Congress

Chemotherapy,

July,

l987.

Advances

Experimental and Clinical Chemotherapy l988; l: l5-l7.

Risser,

W.L.,

Barone,

J.S.,

Clark,

P.A.,

Simpkins,

D.L.

Noncomparative

open

label

multicentre trial of cefixime for treatment of bacterial pharyngitis, cystitis, pneumonia in

pediatric patients. Pediatric Infectious Disease l987; 6: l002-l006.

Silber, D.M., Bohaychuk, W., Stout, M., Haynes, J.D., Schneider, J., Woodward, D.L., Look,

Z.M., Weiss, A.I., Yacobi, A., Faulkner, R.D. Pharmacokinetics of cefixime in young and

elderly volunteers.

Workshop, l5th International Congress of Chemotherapy, July l987.

Advances in Experimental and Clinical Chemotherapy l988; l: l8-20.

Smith, S.M., Eng, R.H.K. Activity of Cefixime (FK027) for resistant gram-negative bacilli.

Chemotherapy l988; 34: 455-46l.

Stone, J.W., Liong, G., Andrews, J.M., Wise, R. Cefixime,

in vitro

activity, pharmacokinetics

and tissue penetration. Journal of Antimicrobial Chemotherapy l989; 23: 22l-228.

Page 26 sur 30

Tally, F.P., Desjardins, R.E., McCarthy, E.F., Cartwright, K. Safety profile of cefixime.

Pediatric Infectious Disease l987; 6: 976-980.

Monographie

produit :

SUPRAX

(comprimés

céfixime

400 mg)

d’ODAN

LABORATORIES LTD. Date de révision : le 11 avril 2018, Numéro de contrôle de la

présentation : 210595.

Page 27 sur 30

RENSEIGNEMENTS POUR LE PATIENT SUR LE MÉDICAMENT

Pr

AURO-CEFIXIME

Comprimés de céfixime

400 mg

Lisez attentivement ce qui suit avant de commencer à prendre AURO-CEFIXIME

et à chaque renouvellement de

prescription. L'information présentée ici est un résumé et ne couvre pas tout. Parlez de votre état médical et de votre

traitement à votre professionnel de la santé et demandez-lui s'il possède de nouveaux renseignements au sujet

d’AURO-CEFIXIME.

Pourquoi AURO-CEFIXIME est-il utilisé?

Les médicaments antibactériens comme AURO-CEFIXIME ne traitent que les infections bactériennes. Ils ne traitent

pas les infections virales comme le simple rhume.

AURO-CEFIXIME est utilisé pour le traitement des :

Voies respiratoires supérieures

Oreille moyenne

Sinus qui entourent la cavité nasale

Voies respiratoires inférieures

Voies urinaires

Il sert également à traiter la gonorrhée non compliquée.

Comment AURO-CEFIXIME agit-il?

AURO-CEFIXIME est un antibiotique. On s’en sert pour traiter certains types d’infections bactériennes. AURO-

CEFIXIME appartient à une classe d’antibiotiques appelée « céphalosporines ». Il tue les bactéries en interférant avec

leur paroi cellulaire.

Quels sont les ingrédients d’AURO-CEFIXIME?

L’ingrédient médicinal : Céfixime

Les ingrédients non médicinaux sont :

Hydrogénophosphate de calcium anhydre, amidon, hydroxypropylcellulose ph. Eur., cellulose, stéarate de magnésium,

lécithine, talc, gomme de xanthane et oxyde de titane.

AURO-CEFIXIME se présente sous la forme suivante :

Comprimés : 400 mg.

N’utilisez pas AURO-CEFIXIME si

vous êtes allergique aux céphalosporines ou à tout autre ingrédient d’AURO-CEFIXIME.

Vous êtes allergique à la pénicilline.

Afin d’éviter la survenue d’effets secondaires et pour vous assurer de prendre correctement votre médicament,

discutez avec votre professionnel de la santé avant de commencer le traitement par AURO-CEFIXIME.

Informez-le des maladies ou des problèmes de santé dont vous souffrez, notamment si vous :

présentez ou avez déjà présenté une maladie gastro-intestinale (maladies de l’estomac et des intestins)

avez déjà présenté une anémie hémolytique (perte de globules rouges) après la prise d’un antibiotique

avez des problèmes rénaux

avez déjà eu une réaction allergique, y compris à un médicament

êtes enceinte ou si vous planifiez une grossesse

allaitez ou prévoyez allaiter

Page 28 sur 30

Informez votre professionnel de la santé de tous les produits de santé que vous prenez : médicaments, vitamines,

minéraux, suppléments naturels ou produits alternatifs.

Les médicaments suivants pourraient interagir avec AURO-CEFIXIME :

la carbamazépine, un médicament utilisé pour traiter les crises convulsives

Les anticoagulants, des médicaments utilisés pour éclaircir votre sang et prévenir la formation de caillots,

comme la warfarine

Comment prendre AURO-CEFIXIME :

Avalez les comprimés AURO-CEFIXIME avec de l’eau.

Prenez AURO-CEFIXIME exactement comme votre professionnel de la santé vous l’a indiqué.

Prenez AURO-CEFIXIME pour la durée de traitement prescrit par votre professionnel de la santé.

Même si vous vous sentez mieux en début de traitement, vous devez prendre AURO-CEFIXIME exactement

comme il vous a été prescrit.

L’usage détourné ou l’usage abusif d’AURO-CEFIXIME pourrait entraîner la prolifération de bactéries qui ne

seront pas tuées par AURO-CEFIXIME (résistance). Il se pourrait également, ce faisant, qu’AURO-

CEFIXIME ne fonctionne pas pour vous à l’avenir.

Ne partagez pas votre médicament.

Dose habituelle :

Votre professionnel de la santé décidera de la posologie d’AURO-CEFIXIME qui vous convient ainsi que de

la durée du traitement.

Adultes : un comprimé à 400 mg une fois par jour.

Enfants (6 mois ou plus) : 8 mg/kg/jour une fois par jour ou 4 mg/kg/jour, deux fois par jour.

Enfants pesant plus de 50 kg ou ceux qui ont plus de 12 ans devraient être traités avec la dose recommandée

pour adultes.

Surdosage :

Si vous croyez avoir pris une trop grande quantité d’AURO-CEFIXIME, communiquez immédiatement avec un

professionnel de la santé, le service des urgences d’un hôpital ou le centre antipoison de la région, même si vous

ne présentez pas de symptômes.

Dose oubliée :

Si vous avez oublié une dose d’AURO-CEFIXIME pendant quelques heures, prenez-la dès que vous vous en

rappelez.

Toutefois, s’il est presque temps de prendre la prochaine dose, sautez la dose oubliée.

Ne prenez pas une double dose pour compenser la dose oubliée.

Quels sont les effets secondaires possibles d’AURO-CEFIXIME?

La liste des effets secondaires possibles lors de la prise d’AURO-CEFIXIME présentée ci-dessous n’est pas complète.

Si vous ressentez des effets secondaires qui ne sont pas énumérés ici, communiquez avec votre professionnel de la

santé.

Les effets secondaires comprennent :

diarrhée

nausée

vomissements

maux d’estomac

flatulences

maux de tête

étourdissements

Page 29 sur 30

Effets secondaires graves et mesures à prendre

Symptôme / effet

Parlez-en à votre professionnel de la santé

Cessez de prendre le

médicament et obtenez

des soins médicaux

immédiats

Seulement dans les cas

graves

Dans tous les cas

Crises convulsives

Troubles rénaux, y compris

l’insuffisance rénale : douleur

abdominale ou dorsale,

changements de l’urine,

confusion, fatigue, battements

de cœur irréguliers, nausée,

essoufflement, enflure,

faiblesse.

Réaction allergique graves :

difficultés respiratoires,

urticaire, démangeaisons,

éruption cutanée, enflure de la

langue ou de la gorge,

faiblesse.

Graves réactions cutanées

comme le syndrome de

Stevens-Johnson, nécrolyse

épidermique toxique et

érythème polymorphe :

formation de cloques,

urticaire, démangeaisons,

inflammation, desquamation

d’une peau rouge et sèche, et

grave éruption cutanée

Colite à

clostridium difficile

(inflammation de l’intestin),

fièvre, grave diarrhée

(sanguinolente ou aqueuse) et

douleur abdominale ou

sensibilité au toucher.

Troubles sanguins comme :

diminution des plaquettes de

sang (thrombopénie)

entrainant une augmentation

des saignements, diminution

des globules rouges (anémie

hémolytique) entrainant

fatigue, essoufflement et

réduction des globules blancs

(neutropénie, leucopénie,

agranulocytose) entrainant

une augmentation des

infections.

Troubles hépatiques avec des

symptômes comme : douleur

abdominale, urine foncée,

Page 30 sur 30

Effets secondaires graves et mesures à prendre

Symptôme / effet

Parlez-en à votre professionnel de la santé

Cessez de prendre le

médicament et obtenez

des soins médicaux

immédiats

Seulement dans les cas

graves

Dans tous les cas

fatigue, perte d’appétit,

nausée, vomissements,

jaunissement de la peau ou

des yeux (jaunisse/ictère).

Troubles respiratoires, dont

l’asthme : difficulté à respirer,

essoufflement, respiration

sifflante.

Si vous ressentez un symptôme gênant ou un effet secondaire qui ne figure pas sur cette liste mais qui s’aggrave au

point de nuire à l’accomplissement de vos activités quotidiennes, parlez-en avec votre professionnel de la santé.

Déclaration des effets secondaires

Vous pouvez signaler tout effet secondaire soupçonné d’être associé à l’emploi des produits de santé à Santé Canada :

en visitant la page web sur la Déclaration des effets indésirables (https://www.canada.ca/fr/sante-

canada/services/medicaments-produits-sante/medeffet-canada/declaration-effets-indesirables.html) pour l’information

relative à la déclaration en ligne, par la poste ou par télécopieur; ou

en composant le numéro sans frais 1-866-234-2345

REMARQUE : Si vous avez besoin de renseignements concernant la prise en charge des effets secondaires, communiquez

avec votre professionnel de la santé. Le Programme Canada Vigilance ne fournit pas de conseils médicaux.

Conservation

Conserver à la température ambiante (entre 15 °C et 30 °C), à l’abri de l’humidité.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur

AURO-CEFIXIME

Communiquez avec votre professionnel de la santé.

Obtenez la monographie complète du produit, qui est préparée à l’intention des professionnels de la santé et

qui renferme les Renseignements pour le patient sur le médicament, en visitant le site Web de Santé Canada

(https://health-products.canada.ca/dpd-bdpp/switchlocale.do?lang=fr&url=t.search.recherche);

site

fabricant http:// www.auropharma.ca ou encore en composant le 1-855-648-6681.

Ce dépliant a été rédigé par :

Auro Pharma Inc.

3700, avenue Steeles Ouest, Suite 402

Woodbridge, Ontario, L4L 8K8,

Canada

Date de préparation : le 27 juillet 2018

Produits similaires

Rechercher des alertes liées à ce produit

Afficher l'historique des documents

Partagez cette information